Théatre du Pays Vert

  • Houtaing:Les Doux Dingues vont jouer une comédie de Marc Camoletti: La Bonne Adresse

    DSC02428.JPGLes vendredis 19 et 26 avril à 20h, les samedis 20 et 27 avril à 20h et le dimanche 21 avril à 15h30, la troupe « Les Doux Dingues » présente, à la salle de Musique de Houtaing (place de Houtaing, à côté de l’église) une comédie de Marc Camoletti, La Bonne Adresse, dans une mise en scène de Clément Botquin. Sur scène, Murielle Bottequin, Maryse Desprets, Cléo Malfroid, Laura Michaux, Beun Eric, Michaux Rudy, Morancé Antonin et Morancé Sébastien.

    Quiproquos en série dans ce vaudeville de pure tradition. « Quatre femmes habitent le même appartement, la propriétaire, ancienne vedette de music-hall, sa jeune bonne et une pianiste et une peintre qui louent, chacune, une chambre. Toutes les quatre, le même jour bien sûr, décident de passer une petite annonce : la propriétaire désire louer l’appartement, la bonne voudrait bien prendre son pied, la pianiste est à la recherche d’élèves et la peintre en quête d’un modèle. Quatre hommes se présentent un par un. Mais, elles ne trouveront pas forcément celui qu’elles cherchent… « 

    Infos

    Entrées : 8€ sur place, 7€ en prévente et 4€ pour les moins de 12 ans.

    Réservations : 0485/421.163

  • Irchonwelz: Les amoureux du picard vont aimer Les Baladins du Pathoisis

    BALADINS DU PATHOISIS 1.JPGLa saison théâtrale se clôture tout doucement dans la région d'Ath, si riche en spectacles de troupes d'amateurs.

    Les Baladins du Pathoisis présenteront en la Salle Saint-Denis d'Irchonwelz, une comédie en  picard de Marc Debruxelles, « On n'eùt gneu co môrts ». L'action se déroule à Fouvignies-les-Bèrdouilles, un village de la région d'Ath, oublié lors  de la fusion des communes. Les habitants ont su tirer profit de cette omission en refusant toutes les prépositions ultérieures d'ajustement et en créant une animation surprenante pour  un bourg à l'origine si paisible.  Cependant, un gros hic va venir perturber la quiétude des villageois et même de toute la  population wallonne : les flamands viennent de déclarer leur indépendance ! Quelle sera la réaction des Fouvignards et de leur conseil communal ?  Les Baladins bénéficieront, pour ce spectacle, de la collaboration de Notélé. De  plus, un village sans enfants prendrait des allures tristounettes ! Six jeunes, dont quatre  membres des Vaillantines, insuffleront un air printanier à cette comédie. Dans une mise en scène de Marjorie Grosse

    Infos

    Quand : Samedi 13 avril à 20h, dimanche 14 avril à 16h, Vendredi 19 avril à 20h et le samedi 20 avril à 20h

    Réservations au 0473/856.514

    Où : Salle Saint-Denis  à Irchonwelz

    Le prix de l’entrée sera de 8 € et gratuit pour les enfants de moins de 12 ans qui seront accompagnés.

  • Ath: Cette année encore, les Matelots de la Dendre ont présenté « La Belle de Cadix

    2019- La Belle de Cadix.jpgCette année encore, les Matelots de la Dendre ont présenté « La Belle de Cadix » œuvre en deux actes et dix tableaux de Marc Cab et Raymond Vincy, avec des « lyrics » de Maurice Vandair et une musique de Françis Lopez.

    Cette opérette, une des plus jouée depuis sa création, présentée la dernière fois à Ath en 2009, fut très appréciée du public.

    « Dans des décors de Gérard Decarpentry et dans une mise en scène originale et très enjouée de Dominique Papegay qui, avec son affabilité coutumière et sa sensibilité artistique et chorégraphique innée, faisant virevolter les choristes en parfaite osmose avec les ballets et les artistes, qui ont largement contribué au remarquable succès des deux représentations. » Souligne Jean-Claude Papegay. Ce dernier de poursuivre « Les professionnels d’abord : Christophe Caul de Nîmes qui foulait pour la première fois la scène Athoise incarnait un Carlos à la voix chaude et claire dotée d’une parfaite diction, Caroline Géa habituée de l’Odéon de Marseille faisait également ses premiers pas au Palace (sensible Maria-Luisa) et Estelle Micheau (pétillante et malicieuse Pépa) ont séduit le public par leur présence scénique, la justesse et puissance de leur voix. »

    Claude Deschamps qui interprétait le rôle de Manillon, fut une tornade qui sut conquérir l’auditoire par sa fantaisie et son aisance naturelle. Fabrice Pillet (Ramirès) impressionna dans l’émouvant air du second acte : « Le cœur des femmes » accompagné d’un solo de danse tout en finesse de Maude Fortin. Florence Wiot, qui campa une très crédible Miss Hampton. L’Athois Jean-Pierre Williame incarna Dany Clair avec toute la truculence qu’on lui connait. Les autres rôles étaient tenus par les sociétaires des Matelots de la Dendre : Dimitri Demarbaix, le roi des Gitans et Juanito, Nathalie Choquet, la journaliste, Harmony Lesoil, Perrucha. Les diverses répliques étaient assurées par Augustine Verset, Bénédicte Jorion, Marjorie Mahieu et par Pascal Cocu, Jean-Pierre Elius et Jean-Luc Lecomte.

    Les interventions du Carolo King Ballet d’Annie Savouret étaient toutes de grâce et de charme. La Direction d’orchestre et des chœurs tenue de main de maître par Stijn Saveniers, très attentif à la cohésion entre la fosse et le plateau, fut brillante et très colorée. La machinerie était tenue par une équipe de très jeunes machinistes : Virgile Verset, Massimo Frescura, Thibault Dumont Julien Jorion et Bertrand Wittemberg. Les costumes de la Maison Grout de Bordeaux adaptés par Marie Pierre Papegay, les accessoires préparés par Josiane Masure et les perruques placées par Marie Line Devigne.

    Malgré les difficultés d’énergie et financières qu’engendrent la réalisation de telles réalisations, qui s’alourdissent hélas au fil du temps et les moyens techniques locaux très limités mis à notre disposition, les « Matelots de la Dendre » tiennent malgré tout à commémorer cette année le bicentenaire de la naissance de Jacques Offenbach en présentant le second weekend de la Ducasse d’Ath (31 août et 1er septembre à 16h au Palace) « La fille du tambour major » avec la participation d’une équipe des Bleus de la ducasse d’Ath et d’un renfort de choristes.

    Par ailleurs ,si cette aventure vous intéresse et participer à ce spectacle comme : choriste, figurant, technicien scénique, contactez-le : 0473/94.48.04)

  • Irchonwelz: Les Amis du Plaisir vont vous donner du ...plaisir

    La troupe de théâtre amateur « Les Amis du Plaisir de Moulbaix » vous invite à son prochain spectacle : « Tout le plaisir est pour vous », une comédie familiale de  Ray cooney et de John Chapman dans une mise en scène de Jacques Viseur. Les représentations auront lieu à la salle Saint-Denis d’Irchonwelz les vendredi 15 et samedi 16 mars à 20h et le dimanche 17 mars à 16h

    Plus d’infos au : 0476/985.858

  • Irchonwelz: Les Amis du Plaisir vont se faire plaisir

    DSC_0008.JPGLa troupe «Les Amis du Plaisir de Moulbaix», qui fêtera l’an prochain ses 125 ans d’existence, jouera d’ici peu son prochain spectacle, une comédie en deux actes de Ray Cooney et John Chapman, «Tout le plaisir est pour nous !»

    Trois rendez-vous amoureux (et illégitimes) donnés le même soir, sans concertation, dans le même appartement, ce n'est déjà pas simple à gérer. Mais quand le même soir, une auteure à succès vient proposer au propriétaire de l'appartement, grand éditeur parisien, le contrat du siècle, ça se complique franchement...

    On pourra apprécier les jeux de scène de Ninette Depuers, Chantal Fissiaux, Roland Hayette, Jeremy Lambert, Coralie Lenoir, Gaëlle Lenoir, Grégory Livis, Séverine Thémont, et Thibault Viseur, une joyeuse équipe mise en scène par Jacques Viseur.

    Infos:

    La pièce sera jouée en la salle Saint-Denis d’Irchonwelz (Place d’Irchonwelz) le vendredi 15 mars et le samedi 16 mars à 20h ainsi que le dimanche 17 mars à 16h. 

    Renseignements : 0476/98.58.58

    Entrée : 8€

  • Ath: " La Belle de Cadix" fait son retour au Palace

    Belle 2009-1.jpgLe Palace accueillera les « Matelots de la Dendre » le samedi et le dimanche 9 et 10 mars à 16h, ils présenteront « La Belle de Cadix » opérette en deux actes et dix tableaux de Marc Cab et Raymond Vincy, avec des « lyrics » de Maurice Vandair et une musique de Françis Lopez.

    Ce spectacle qui dure plus ou moins trois heures raconte les péripéties d’une troupe de cinéma. Sous la direction d’un impresario Dany Clair (Jean-Pierre Williame) et de son second Manillon (Claude Deschamps, de l’opéra théâtre de Limoges) amoureux de Pepa (Estelle Micheau, du grand théâtre d’Orléans), la grande vedette de cinéma Carlos Medina (Christophe Caul, du théâtre de Nîmes), quitte la Côte d’Azur pour aller tourner un film au sud de l’Espagne au milieu des dernières tribus gitanes qui gardent encore leurs traditions, leurs chants et leurs danses.

    Maria Luisa (Caroline Géa, de l’opéra de Marseille), la plus belle des Gitanes, est jalouse. Son fiancé Ramirez (Fabrice Pillet) s’est fait engager comme guitariste dans la troupe. Jalouse et peut-être déjà attirée par Carlos, elle accepte de tenir le rôle de la « Belle de Cadix » dans le film en préparation.

    Une des scènes les plus importantes du film est la cérémonie du mariage. Le figurant choisi étant un véritable gitan (Dimitri Demarbaix). Carlos et Maria-Luisa se retrouvent réellement mariés. Les deux jeunes gens s’accusent mutuellement d’être responsables de la situation. Ils se disputent allégrement tout en jouant la comédie du grand amour devant leurs admirateurs attendris ; ils passeront la nuit ensemble mais chacun dans une pièce séparée. 

    Belle 2009-2.jpgLe lendemain, les prises de vues continuent. La jalousie de Ramirez et de Miss Hampton (Florence Wiot), fiancée de Carlos, contribue à semer la confusion la plus complète. On apprend alors que le roi gitan n’était qu’un imposteur.  Le mariage est donc nul.

    Carlos part pour Cannes, Maria-Luisa reste à Cadix. Miss Hampton a compris que Carlos et Maria-Luisa s’aimaient d’amour tendre ; elle joue les bons offices et cette belle histoire peut se terminer par happy end attendu du spectateur depuis le début.

    Tous les petits rôles et chœurs seront tenus par les membres de notre association, les ballets chorégraphiés par Annie Savouret, les costumes préparés par Marie Pierre Papegay, les accessoires par Josiane Masure, la régie de scène assurée par Dimitri Demarbaix. La mise en scène de ce spectacle est comme d’habitude confiée à Dominique Papegay et la direction d’orchestre et chœurs à Stijn Saveniers.

    Infos

    Les Matelots de la Dendre présentent l’Opérette “La Belle de Cadix” de Francis Lopez.

    Représentations samedi et dimanche à 16h.


    Prix des places 40€ et 35€.

    Tél: 068/283.762

  • Ath: La troupe du Huit va jouer "Edmond", la pièce aux 5 molières

    48357398_2193227904288304_6003264119640162304_n.jpgLes 18 et 19 janvier, à 20 h et le 20 janvier, à 16 h, la troupe du Huit sera sur les planches du Palace  ou il jouera «Edmond», la pièce aux 5 molières d’Alexis Michalik.

    Synopsis

    Décembre 1897, Paris.

    Edmond Rostand n'a pas encore trente ans mais déjà deux enfants et beaucoup d'angoisses, il n'a rien écrit depuis deux ans. En désespoir de cause, il propose au grand Constant Coquelin une pièce nouvelle, une comédie héroïque, en vers, pour les fêtes. Seul souci: elle n'est pas encore écrite.

    Faisant fi des caprices, des exigences de ses producteurs corses, de la jalousie de sa femme, des histoires de cœur de son meilleur ami et du manque d'enthousiasme de son entourage, Edmond se met à écrire cette pièce à laquelle personne ne croit. Pour l'instant, il n'a que le titre: Cyrano de Bergerac...

    Avec Virginie Delzenne, Marjorie Grosse, Catherine Jarry, Alexandra Tartini, Geoffrey Boisdenghien, Bruno Destrebecq, Pierre Durand, Philippe Duthie, Nathan Lecrercq, Pascal Overlau, Gautier Pettiaux et Philippe Spinette.

    Infos

    Dates des représentations:

    18 janvier 20hr ; 19 janvier 20hr et le 20 janvier à 16hr

    Lieu: Palace

    Tél: 068/843.354

  • Huissignies: l’ATM va jouer une comédie de Jean Franco : « Aux frais de la Princesses »

    1811 ATM Groupe.jpgLe week-end prochain, l’Atelier Théâtrale de la Marcotte présentera une comédie de Jean Franco : «  Aux frais de la Princesses »

    La reine de Mythonie est en visite officielle en France. Elle a pris dans ses bagages : son mari, bien décidé à ne plus jouer le figurant, sa fille, en pleine rébellion, sa secrétaire trop zélée et son professeur de chant qui est aussi son amant.

    À peine arrivée, elle apprend que la révolte gronde dons son pays. Depuis la suite de son palace, elle va tenter de sauver son trône. Mais l’Hôtel Paris, où elle séjourne, regorge d'espions a la petite semaine et va rapidement devenir le théâtre de chasses-croises rocambolesques...

    Infos

    Où : Centre culture/ « La Marcotte » Huissignies

    Quand: Vendredi 16 novembre 2018 à 20h

    Samedi 17 novembre 2018 à 20h

    Dimanche 18 novembre 2018 à 16h

    Les réservations doivent se faire au 0497/11.85.52

    Prix : Adulte: 8€  Enfant - de 12 ans : 2,5€

  • Ath: Ce week-end La troupe du Huit fait sa rentrée

    DSC01821.JPG

    Les vendredi 19 et samedi 20 octobre à 20h et le dimanche 21 octobre à 16h, la Troupe du Huit présente, au Palace,une comédie de Ray Cooney, « Stationnement alterné », mise en scène par Kévin Ecobecq.

    Vous retrouverez sur scène : Guillaume Boonaert, Murielle Bottequin, Nicolas Deltour, Maxime Dupuis, Magali Duquesne, Kévin Ecobecq, Cécile Fontaine et Jean-Pierre Williame.

    La genèse de la pièce

    « Jean Martin est un chauffeur de taxi très ordinaire. Mais il entretient deux secrets…et chacun de ses « secrets » ignore l’existence de l’autre … jusqu’au jour où un grain de sable vient enrayer son mécanisme de « stationnement alterné » si bien rodé. Il implique son voisin dans un tissu de mensonges, invente des identités les plus improbables pour les uns et les autres, pour essayer de garder ses « secrets ». Un édifice de fantaisie s’élève, brique après brique, mais l’instabilité croisse.

    Réservations obligatoires au 068/84 33 54.

    Entrées : adultes : 9€, étudiants : 6€ et moins de 12 ans : 2,50€

    Possibilité d’abonnement pour les trois spectacles de la saison : adultes : 22€, étudiants : 14€.

    Infos : 068/84 33 54

  • Ath: Les Matelots n'ont pas oublié Daniel Leclercq

    Troupe 2018.jpg

    Les 1er et 2 septembre, pour la neuvième fois de leur existence, les « Matelots de la Dendre » avaient programmé pour commémorer leur 165ème anniversaire, une des plus belles œuvres lyriques de l’Opérette dite classique, « Les Mousquetaires au couvent » de Louis Varney. Œuvre qui fut à l’origine en 1927, du premier gala lyric de cette Association.

    « Sous la houlette du talentueux chef d’orchestre anversois Stijn Saveniers et une mise en scène des plus chatoyantes d’un dynamisme époustouflant concoctée par Dominique Papegay et Lionel Lhote, la distribution offrait une brochette d’artistes professionnels d’exception : les Mousquetaires Lionel Lhote (Narcisse de Brissac) dont la réputation n’est plus à démontrer, apportait à ce rôle toute la chaleur de sa superbe et magnifique voix et toute la verve de son talent de baryton, le second Xavier Flabat (Gontran de Solange), assurait avec efficacité ce Mousquetaire du Roy, sa prestance imposante et sa voix de ténor viennois s’accordaient parfaitement dans les duos et trios malgré certains aigus rabotés au point de vue justesse.  Joël Minet assurait un Rigobert avec sa voix autoritaire et puissante il fut largement à la hauteur de sa tâche. L’abbé Bridaine tenu par un Jean Pierre Williame habitant ce rôle avec sa bonhomie habituelle, son talent de comédien fut remarquable et apporta la touche burlesque nécessaire à ce rôle. »  Le Gouverneur qui devait être interprété par un membre de la troupe Daniel Leclercq qui hélas, a quitté inopinément le 3 août ce pourquoi le spectacle lui fut dédié il a été remplacé par un habitué du théâtre lyrique, Gérard Mengal qui remplit sa tâche à la perfection avec son aisance habituelle.

    10007242_662911020423320_365217429_o.jpg

    Côté féminin, Catherine Maufroy fut une Simone impériale la justesse de sa voix parfaitement maitrisée et son impeccable diction donna à ce rôle toute ses lettres de noblesse. Les nièces du Comte de Poncourlay Louise et Marie, tenus par Juliette Allen et Angeline Le Ray apportèrent toute la fraicheur que nécessitent ces rôles leurs voix sublimes et talent scénique inné apporta au groupe exceptionnel des dix autres pensionnaires du couvent des Ursulines, tenues par les « Matelotes », toute la saveur qu’on attendait d’elles dans le final endiablé du second acte malgré les difficultés imposées, à bon escient, par la mise en scène mouvementée à l’extrême pour le bonheur du public qui bisa cette apothéose aux deux représentations.

    Acte 3.jpg

    Le duo des Sœurs Opportune et Supérieure étaient dévolus à Patricia Vanacker et Laurence Wiot, qui comme d’habitude apportant leur expérience furent largement à la hauteur de leur tâche.

    Les choristes des Matelots qui campaient les Mousquetaires, Bourgeois, Religieuses et Pensionnaires avec un brillant jusqu’auboutisme et l’orchestre composé de vingt musiciens, dirigé de main de maître par Stijn Saveniers contribuèrent avec succès à la réussite de ce spectacle. Les costumes étaient peaufinés par Marie Pierre Papegay, les perruques et maquillage posés par Dominique Papegay et Marie Line Devigne, les accessoires préparés par Josiane masure, les décors de Gérard Decarpentry, gérés par Robin Oerlemans, Virgile Verset, Steven Laurens, Massimo Frescura.

    Acte 2.jpg

    En 2019, les spectacles sont programmés les 9 et 10 mars et les 31 août et 1er septembre.

    Si le cœur vous en dit, vous pouvez rejoindre les rangs des « Matelots » comme artiste, choriste, figurant ou technicien. 068/28.17.02 ou 068/28.37.62