Politique Athoise

  • Ath:Olivia Mortier sonde la céramique. Cette discipline a façonné l’Histoire de nos régions

    PCKYQ5-w.jpeg.jpgLa Maison Culturelle d’Ath présente l’exposition Copying Machine d’Olivia Mortier du 7 janvier au 14 mars aux cimaises du Palace.

    Sculpteur et scénographe, Olivia Mortier sonde la céramique. Cette discipline a façonné l’Histoire de nos régions, notamment à Rebaix. La jeune Tournaisienne explore les références du patrimoine hennuyer, elle use des codes pour questionner l’actualité et la céramique en tant que telle : l’objet manufacturé, l’objet unique, l’objet multiple.

    Dans cette exposition Copying Machine, Olivia Mortier explore l’objet dans sa fabrication, sa fonctionnalité et son histoire.

    B9717537185Z.1_20181108201728_000+GDHCCS7C7.1-0.jpgCette exposition invite à porter un regard neuf sur le patrimoine athois qui nous entoure, que ce soit le carrelage de chez mamy ou la vaisselle de l’oncle Achille.

    Plusieurs rendez-vous sont proposés afin de rencontrer l’artiste et découvrir son travail.

    ouvert à tous, le 10 janvier à 19h.

    U-tvMeCA.jpeg.jpgPour les amateurs de céramique, une rencontre spécifique est prévue le dimanche 26 janvier à 14h30 (gratuit). Autour d’un bon café, ils échangeront des anecdotes sur leur pratique de la céramique et/ou de la poterie. Ensuite, ils prendront une part active dans l’exposition ! L’activité s’adresse aux habitants de la région athoise qui façonnent la terre.

    Pour les curieux, enfants et adultes, le rendez-vous est donné le dimanche 09 février à 14h30 (3€). L’artiste les accompagnera pour une visite ludique et sensorielle. Ils customiseront de la vaisselle avec de la peinture pour céramique.

    Enfin, pour clôturer l’exposition en beauté, un grand banquet est organisé le dimanche 15 mars à 11h (gratuit). La belle vaisselle sera de sortie pour quelques hors-d’œuvre. Pendant que la bouche est occupée, les mains peuvent se prêter au jeu du dessin, sur une nappe blanche qui ne demande qu’à rêver.

    Inscription indispensable au 068/681.999billet@mcath.be

  • Ath: Rencontre avec Pascale Nouls conseillère communale du groupe LLA

    IMG_6421.JPGLe 3 décembre 2018, Pascale Nouls devenait pour la première fois conseillère communale sur la liste LLA. Moins expérimentée dans le domaine politique que le bourgmestre, elle a dû se faire une place dans l’hémicycle Athois. Et quelques fois,la cheffe de file  sait montrer les crocs…

    Nous l’avons rencontré pour faire le bilan de sa première année comme conseillère.

    Nous lui avons posé six questions

    Les voici :

    Quel bilan tirez-vous après une année de votre premier mandat ?

    On le sait, la santé financière est délicate. Qu’elle a été la mesure qui a été prise et qui vous reste en travers de la gorge ?

    Votre groupe a connu des défections, est-ce que cela a perturbé votre groupe?

    Est-ce que la majorité arc-en-ciel fait bien son job?

    Comment voyez-vous Ath en 2024?

    Le groupe LLA sera-t-il encore présent en 2024?

     

  • Ath: Nous avons rencontré le Bourgmestre, Bruno Lefèbvre!

    IMG_4687.JPGLe 3 décembre 2018, Bruno Lefèbvre devenait le 24e bourgmestre de la cité des Géants et cela depuis l’indépendance de la Belgique en 1830.

    Une année (avec la barbe en plus), s’est passée et nous l’avons rencontré. C’était l’occasion de faire le point avec lui.

    Nous lui avons posé six questions

    Les voici :

    Quel bilan tirez-vous après une année de votre mayorat ?

    On le sait, la santé financière est délicate. Si vous aviez eu le choix, qu’elle est la mesure que vous n’auriez pas prise ?

    Vous avez augmenté les prix des locations des salles communales et ces augmentations ont pénalisé les associations. Le dernier exemple est l’annulation du tournoi ballant du mois janvier au hall du CEVA que répondez-vous ?

    Est-ce que pour vous l’opposition a-t-elle été constructive ?

    Comment voyez-vous Ath en 2024

    La question people, que pensez-vous de la démission de Patrice Bougenies qui était président de l’ASBL " Huit de Septembre "

    Demain, ce sera de la cheffe de file de LLA, Pascale Nouls qui sera au programme

  • Ath: Les écolos vont offrir 20 000 pieds de vigne et plants d'arbustes à petits fruits

    PetitsFruits-Ecolo.jpgEcolo sera sur le terrain dans le cadre de la semaine de l'arbre pour encourager la population à consommer local et privilégier les circuits courts, pour des produits sains et de saison et la valorisation du travail des producteurs wallons.

    Ces 23 et 24 novembre, les écologistes se mobiliseront dans de nombreuses communes, en Wallonie et à Bruxelles, pour offrir plus de 20 000 pieds de vigne et plants d'arbustes à petits fruits. Cette action est également l'occasion de rencontrer les citoyens et de discuter avec eux des enjeux de leurs communes et de politique en général.

    Les écologistes de Wallonie picarde organisent cette action aux lieux et dates suivantes :

    Ath : le samedi 23 novembre à partir de 10h30 à Ath, place de la Libération.

    Brugelette : le samedi 23 novembre de 10h à 12h30 sur la Place de Brugelette.

    Chièvres : le dimanche 24 novembre à partir de 9h sur la Place de Chièvres.

  • Ath: Une direction tricéphale donc une Athoise pour les Ecolos

    Esther,Louis&Helene-EcoloWapi'.JPGLa régionale Ecolo de Wallonie Picarde a élu le 16 octobre à la Maison des Géants un nouveau trio à la co-présidence. Hélène Wallemacq (Bernissart), Louis Mariage (Tournai) et Esther Ingabire (Ath) succèdent ainsi à Ronny Balcaen (Ath), Ingrid Deregnaucourt (Leuze) et Simon Varrasse (Mouscron) pour les deux prochaines années.

    Il est vrai qu’après leurs bons résultats, les Ecolos picards sont gonflés à bloc ! Après les succès des deux dernières campagnes électorales, un nouveau trio  s'est dégagé pour dynamiser les militants. « Nous sommes en majorité au sein de 9 communes de la Wallonie Picarde et nous souhaitons continuer à construire dans les communes où Ecolo est moins présent. Nous voulons également soutenir notre réseau d’élus en majorité et en opposition » déclare Hélène Wallemacq.

    Le trio dispose d’une forte expérience aussi bien en interne qu’en externe du parti. « C’est nos différentes expériences combinées que nous avons voulu mettre au service de la régionale afin de construire avec l’ensemble des militants un nouveau projet collectif » continue Esther Ingabire.

    Ecolo Wapi ne perd pas de vue sa présence à tous les niveaux de pouvoir. « Nous avons désormais trois parlementaires (Laurent Agache à la Région, Marie-Colline Leroy au Fédéral et Saskia Bricmont à l’Europe) et une ministre (Bénédicte Linard). Nous souhaitons être l’un des relais entre eux, les militants et les citoyens mais également leur apporter notre soutien afin de permettre un véritable travail de terrain » ajoute Louis Mariage.

    Pour Ecolo Wapi, la période post-électorale est propice à la mobilisation, à la formation et à la rencontre des militants avec la société civile afin de construire des synergies régionales sur les différentes matières qui les préoccupent telles que la mobilité, l’aménagement du territoire, la transition écologique, la culture et l’avenir des générations futures.

  • Ath: " Habemus presidentum" au PS Athois"

    11952707_1622617858025999_1376056483904697679_o-thumb-thumb.jpgCe samedi, les militants du PS donc les Athois ont passé aux urnes pour élire leurs présidents. Et le président de l’USC, Dany Vandenbrande était plus que satisfait de ces élections comme il nous l’a expliqué

    « Je suis particulièrement content pour les nouveaux présidents de section. Sur les quatre, trois sont des dames. Bravo à Ludivine Gauthier, Marie-Françoise Cogneau, Pascale Vanhelleputte et Maurice Duquesne. Une assemblée générale sera prochainement organisée afin de lancer un appel au renouvellement du Comité Exécutif de l’USC »

    Voici les président(e)s de section et USC pour les trois prochaines années.

    Arbre : Maurice Duquesne
    Ath-centre : Ludivine Gauthier
    Bouvignies : Marie-Françoise Cogneau
    Isières : Patrick Bailleul
    Ligne-Houtaing- Irchonwelz : Jérôme Salingue
    Maffle : Nicolas Wallez
    Mainvault : Pascale Carlier
    Meslin-L’Evêque : Pascale Vanhelleputte
    Moulbaix- Ormeignies : Philippe Brotcorne

    Union Socialiste Communale : Dany Vandenbrande

    Il y aura 4 élus Athois au comité fédéral du PS

    Bruno

    LEFEBVRE

    Ath

    Frédéric

    FLAMENT

    Ath

    Dany

    VANDENBRANDE

    Ath

    Jérôme

    SALINGUE

    Ath

    Nicolas

    WALLEZ

    Ath

  • Ath: Le conseiller Florentin Ost va quitter la cité des Géants

    B9718928031Z.1_20190317112455_000+G2MD6M4VM.1-0.jpgLe futur ex-Athois Florentin Ost va quitter la cité des Géants pour rejoindre celle des Aviateurs (Chièvres) ou habite dorénavant sa maman, Laurence Nadrovsiky…

    Voilà une partie de la famille réunie 

    Après avoir fait un score plus qu’honorable aux derniers élections communales en 2018 avec le groupe LLA : 781 voix de préférence ou il était devenu conseiller CPAS, il quitte la vie politique Athoise.

    Comme il l’a expliqué sur page Facebook « Ce soir, je tiens à vous informer de ma démission du poste de conseiller à l'action sociale d'Ath. La vie est souvent singulière. En effet, ma vie privée m'appelle ailleurs. Nous déménageons dans une autre commune. Oui, ma vie privée passe bien avant la politique et donc il est impossible pour moi d'assurer ce poste. Je tiens à adresser mon soutien total aux mandataires "Liste Athoise" en place. »

    On le voit du groupe, on notera que c'est la seconde défection après celle de Timour Malengreaux.

    Au sujet de son remplacement, la liste Athoise n'a pas encore décidé. Car il faut encore remplacer Laurent Postiaux qui est monté au conseil communal.

    Mais ce n'est que partie remise pour Florentin Ost, car nous savons que Florentin a déjà été contacté par des partis de l’entité Chièvroise pour les prochaines élections communales…

  • Ath: Timour Malengraux passe la main...à ....

    TIMOUR MALENGRAUX 1.jpgEn 2018, lors des élections communales au sein de la cité des Géants, le jeune et bien connu Timour Malengraux s’était présenté sur la liste emmenée par Marc Duvivier. Il avait fait un beau score puisqu’il avait obtenu 1314 voix et il avait été élu comme conseiller communal au sein de « La Liste Athoise ». Mais aujourd’hui Timour passe la main. Plus d'infos sur le site : www.nordeclair.be ou demain dans votre quotidien

  • Ath: Serge Dumont revient aux affaires...

    3162511990.jpgAprès de nombreuses années passées au service des citoyens athois, Madame Lucette Picron ( Voir ICI) a quitté ses fonctions au sein du Conseil communal athois. Le MR athois la remercie chaleureusement pour toutes ses années passées consacrées à défendre nos valeurs.

    « Afin de pourvoir le poste vacant au sein du Conseil communal, notre section a respecté le message envoyé par les électeurs lors du vote du 14 octobre dernier en terme de voix de préférence.

    Madame Hoffem souhaitant vivement se consacrer pleinement à sa mission au sein du CPAS, la section MR de Ath a décidé d’apporter son soutien à Mr Serge Dumont à qui Mme Lucette Picron passera le flambeau au sein du Conseil Communal et des commissions au sein desquelles elle était présente. Fort de son expérience et du soutien de notre section, Mr Dumont ne manquera pas d’apporter toute son énergie au service des athoises et des athois. » Explique Olivier Virlet

    Président du Mr Athois

    Suite à cette séance, Monsieur Dumont ne siègera plus au sein du CPAS. Il sera dès lors remplacé par Mr Damien Foucart qui a accepté cette mission.

     

     

  • Ath: Les listes citoyennes ont-elles un avenir ?

    IMG_4985.JPGCe dimanche, la Belgique votera pour les régions, le parlement et les européennes. Et depuis quelques semaines, des partis « Citoyens » ont pointé leur bout de leur nez?

    Mais qui sont-ils ? Nous avons rencontrés L’Athoise Pascale Nouls, conseillère communale LLA. Et elle est plus à l’aise d’en parler car elle ne sera pas candidate dans aucune des élections !

    Rencontre

    Suite aux élections communales, vous avez été élue conseillère communale pour la Liste Athoise. Que représente pour vous le fait de siéger dans un conseil communal pour un mouvement citoyen ?

    C’est une vraie liberté complète d’expression. Je me considère comme n’étant pas une marionnette manipulée par un parti. Les résultats aux élections communales nous donnent l’assurance que notre mouvement citoyen a une place à représenter dans la société. Le mouvement citoyen, c’est pour moi un vent frais en politique, c’est une alternative aux partis traditionnels qui défraient les médias, et un espoir pour tous ceux qui sont abstentionnistes lors des élections. Il faut combler le décalage entre la politique et les citoyens. C’est une meilleure représentation des citoyens dans les débats politiques. C’est la possibilité de passer des grandes théories au concret. C’est pouvoir entendre des revendications du peuple plutôt que d’imposer des dogmes politiques. Et pour moi avant tout, dans le conseil communal, c’est garder un œil critique, constructif, par rapport aux projets locaux, et aussi par rapport aux dépenses publiques.

    Des mouvements Citoyen présentent des listes aux élections régionales ce 26 mai. Pensez-vous que de tels mouvements doit également être présent au niveau régional ?

    Niveau régional et fédéral… D’abord, je suis très très fière que notre liste citoyenne ait pu créer un prolongement avec le Collectif Citoyen. Pour moi, cela veut dire que le mouvement citoyen va perdurer. C’est important. On a vu plein de mouvements citoyens émerger un peu partout. D’abord en France, puis en Belgique, et tout cela en moins d’une année. On notera: En Mouvement à Enghien, Demain à Liège, Mouvement Citoyen à Verviers, les Listes Athoises. Comme le souligne Monsieur Walter Feltrin, que j’ai rencontré lors de la précédente réunion du Comité de Pilotage Citoyen à Namur, nos pistes ne pourront jamais aboutir seules au niveau régional et fédéral.

    IMG_4986.JPGJustement, n’aurait-il pas trop de listes citoyennes ?

    D’où l’idée essentielle de rassembler toutes les listes citoyennes afin d’avoir des visées plus haut et à plus long terme. Et par ailleurs, on doit absolument essayer d’avoir des élus à ces niveaux de pouvoir, surtout pour être respectés et prendre part à des décisions importantes. Actuellement, je siège au sein du conseil communal où les partis traditionnels, malgré tout, essaient de ne pas nous reconnaître et de nous mettre sans cesse des bâtons dans les roues. Je ne peux que constater que tous les partis traditionnels sont très puissants. Même si notre voix est une voix unique de tolérance et de partage avec les citoyens, de tout façon, les plus puissants sont les partis traditionnels. De toute façon, nous devons nous réunir, avoir un socle puissant, un socle important pour pouvoir grandir et être aussi puissants, avoir des représentants. Et être reconnus par les instances supérieures.

    Qu’est-ce qui différencie principalement un mouvement citoyen d’un mouvement politique traditionnel ?

    Pour moi, le mouvement citoyen est le contraire d’une structure pyramidale. L’impulsion est venue des citoyens, via les médias, via des personnalités non politiques, toutes classes sociales confondues. De toutes pensées confondues, de professions diverses, représentatives, en tout cas pour la LLA, d’une mini société. C’est d’ailleurs ce qui m’a plu: des idées tout à fait différentes. Le vrai citoyen n’appartient à aucun parti. Il n’est pas manipulé, reste autonome. Il ne dépend pas de la politique pour vivre car il a déjà un autre métier, qui lui permet d’exister. Il n’y pas non plus de clientélisme mais simplement une honnêteté citoyenne à la défense. Une liste citoyenne et les citoyens qui sont dedans doivent avoir une carrière politique éphémère. Personnellement, c’est un moment de ma vie où je peux apporter des choses positives et bénéfiques pour une société. Par la suite, je reprendrai peut-être mes activités, après ce moment éphémère.

    N'avez-vous pas peur de devenir un parti comme les autres ?

    Non je ne pense pas. Nous devons travailler à une éthique politique pour moraliser la vie politique. Il faut aider les gens sans bénéfice matériel. Il faut prôner un renouveau politique, avec des nouvelles personnes, des nouvelles idées, une meilleure écoute des citoyens. Depuis que je suis petite fille, je vois toujours les mêmes. Aller voter, pour moi, ce n’était plus quelque chose de très positif parce que je me disais que cela ne changerait rien. Maintenant que je suis en politique, je vois les choses différemment. Si tout le monde dit ça, on ne changera rien. Je pense qu’il y a sans doute moyen de faire bouger les choses, surtout avec un groupement citoyen comme je le connais avec la Liste Athoise. On a trouvé un groupe convivial, agréable… très chouette à construire.

    En tant que mandataire local, comment envisagez-vous de collaborer avec le niveau de pouvoir régional, voir fédéral… en vue d’instaurer la philosophie des mouvements citoyens ?

    Il faudra relayer les informations plus haut, pour qu’elles soient entendues. On doit d’abord exister mais il faut absolument s’organiser pour avoir du poids. Être au régional et au fédéral, ce sera une manière de valider notre place et d’également d’être au centre des décisions

    Grandir est une chose, s’organiser en est une autre. Il faut encore acquérir l’art de négocier.

    Malgré tout, les listes citoyennes ont du mal à se faire reconnaitre comment l’expliquez-vous

    On a besoin d’un relais pour la reconnaissance de ce mouvement citoyen. Si des candidats sont élus, nous pourrons travailler avec eux à la reconnaissance des principes déjà énoncés. On doit tout faire pour les aider à réussir. Il faut être clair, pour les mouvements citoyens, il y a plein d’obstacles à franchir. Je parlais encore hier avec Florentin Ost, à la tête de la liste Collectif Citoyen WAPI: on est encore en train d’essayer de bafouer l’accès à nos mandats en intercommunales alors que nous y avons droit. Nous avons fait plus de 30% en termes de résultats et certains ministres se demandent encore si nous sommes connus et reconnus ? Faudra-t-il aller jusqu’au Conseil d’Etat alors que l’application de la Clé d’Hondt est claire en la matière ? Il faut absolument franchir ces obstacles pour approcher la cour des « grands ». Cela passe par un accès aux médias qui nous est parfois refusé… Dans tous les cas, il faut continuer à aller voir les gens, leur parler et les aider. Je pense qu’on a encore beaucoup à faire mais que ce sont de belles choses à réaliser dans le futur.