Les débats

  • Ath: La Maison de la Laïcité du Pays d'Ath propose une conférence sur la vaccination

    1.jpgLa Maison de la Laïcité du Pays d'Ath, l'Extension de l'U.L.B. et la Ville de Chièvres proposent une conférence/débat sur la vaccination le lundi 21 septembre à 20 heures à la Maison de Cité de Chièvres.

    Le conférencier, Pierre SMEESTERS, est actuellement pédiatre à l'Hôpital Reine Fabiola. Il a étudié pratiqué en différents lieux dans le monde. Son intervention a pour titre "Hésitation vaccinale et stratégies de communication".

    En raison du contexte sanitaire, la conférence est accessible sur réservation uniquement, le nombre de places étant limité (par mail : laiciteath@skynet.be

    Le port du masque est demandé durant les déplacements dans la salle. Entrée libre

  • Ath: Francis Peeters va donner une conférence sur le quatrième dragon de l’Asie

    affiche Peeters.jpgSingapour, c’est environ 700km² qui ne peuvent s’étendre, même s’il est vrai qu’on déborde un peu plus chaque jour sur la mer.

     Sans vraiment posséder de ressources naturelles et avec une population multiculturelle qui n’est pas facile de gérer, le ‘quatrième dragon de l’Asie’ affiche une prospérité insolente avec un pouvoir d’achat que ne détrônent que le Luxembourg et le Qatar. Mais aujourd’hui, ouverte aux influences extérieures, la ville nous montre qu’elle attire aussi les plus grands cerveaux créatifs de la Terre, et en matière d’environnement elle ouvre la voie vers de nouveaux horizons plus…verts.   

    Francis Peeters est historien de l'art asiatique, chroniqueur dans l'émission de la RTBF : 'jardins & loisirs' et auteur du livre 'le Japon des Jardins' paru aux éditions Ulmer

    Infos

    Une conférence très intéressante qui sera présentée au PALACE, le mardi 3 mars à 14h30.

    Infos au 068/68.19.99 / utd@mcath.be

    Prix pour non-abonnés : 7,50€

  • Ath: L’Opus Dei serait-il la “Sainte Mafia" de l'église

    maxresdefault.jpgL’Opus Dei serait partout au sein des élites, puissant, Église dans l’Église selon certains ,antimoderne, dominant. Quid ? Sa structure est méconnue, tout comme son pouvoir réel ; il se ramifie presque partout dans le monde (France, Belgique, Suisse, Canada…).

    Dans certains pays, l’Opus est une secte. Au départ, fin des années 20, on parlait de « pieuse union » dans un contexte espagnol particulier. « L’œuvre de Dieu », proche de milieux très conservateurs nantis, s’étendit et devint une Prélature personnelle du pape sous Jean-Paul II en 1982..

    L’évolution de l’Opus Déi suscite des questions et a imposé une nouvelle stratégie de communication Pourquoi ?

    Son « fondateur » Josémaria Escriva de Balaguer, auteur du livre de chevet des membres, « Chemin », a-t-il créé une « sainte mafia » catholique, une secte, une Franc-Maçonnerie blanche, l’outil d’un chemin de sainteté ou une garde blanche du pape ? Les membres de l’Opus Déi vouent à saint Escriva une admiration sans bornes.

     Philippe Liénard, juriste formé à l’Université Libre de Bruxelles, devint avocat en droit des affaires, et le fut pendant plus de trente ans ; il fut aussi nommé magistrat suppléant au tribunal de première instance depuis 1995, et, curateur auprès du tribunal de commerce. Il s’est réorienté vers l’écriture il y a plusieurs années et plus récemment vers l’édition.

    Infos

    Une conférence très intéressante qui sera présentée au Palace, le mardi 11 février  à 14 h 30.

    Renseignements 068/68.19.99 - utd@mcath.be-

    Prix pour non-abonnés : 7,50

    affiche lienard.jpg

  • Ath:La plateforme "SATH"propose un spectacle sur le thème du harcèlement scolaire

    04a61f0b-2976-48a2-a332-7335fd24f744.jpgDans le cadre de la plateforme " SATH ", qui réunit plusieurs services et acteurs des secteurs de l’enseignement, de l’aide à la jeunesse, de la santé et de la jeunesse œuvrant sur l’entité d’Ath, nous proposons au tout public, le spectacle "H@rcèlements". Un spectacle forum de Alvéole Théâtre sur le thème du harcèlement scolaire et du cyber-harcèlement.

    Dans les échanges qui les unissent aux établissements scolaires, la Maison Culturelle et ses partenaires culturels et jeunesse ont perçu la nécessité urgente de définir comme une priorité dans sa programmation scolaire le sujet difficile du harcèlement. C’est donc naturellement qu’un partenariat s’est construit avec la plateforme SATH. Cette collaboration se traduit par la mise en place d’animations en classe autour du spectacle.

    La pièce raconte la lente descente aux enfers de Manon, jeune fille harcelée à l’école et dans sa vie privée. Le spectacle met en évidence les mécanismes du harcèlement scolaire et du cyber-harcèlement au travers des phénomènes de groupe, de la question de la popularité, du prolongement du harcèlement dans la vie privée par les réseaux sociaux, de la place du parent, de l’ambivalence du harceleur et de la victime, du rôle des enseignants et de l’institution scolaire.

    À l’issue de la représentation, le public peut s’exprimer et identifier les émotions qui l’ont traversé et chercher ensemble comment les différents protagonistes de l’histoire peuvent agir pour éviter cette violence.

    D’ici février 2020, plus de 1500 élèves de la 5ème primaire à 3ème secondaire auront participé au spectacle, leur permettant de se plonger dans le triangle harcelé/harceleur/témoin. D’autre part, à ce jour, ce sont 750 étudiants du secondaire supérieur qui ont découvert le spectacle #VU traitant de la même thématique. Des échanges qui éveillent les consciences, permettent d’éviter des situations inacceptables et de sortir de l’isolement.

    Infos

    Vous êtes parent ou professeur ? Vous avez vécu ou avez été témoin de harcèlement ? Comment y faire face ? Venez voir H@rcèlements !

    2 représentations " tout public " sont proposées :

    Lundi 03 février à 16h30 et à 20h au Palace (dès 10 ans)

    5€ - 1,25€ Article 27 - Gratuit pour les étudiants.

  • Ath: Le Maroc expliqué par Louis-Marie et Elise Blanchard

    afficheBlanchard.jpgPerché dans le Haut-Atlas marocain, au pied des massifs du M’goun et du Djebel Rhat, le territoire des Aït Bou Oulli, «fils des brebis», est peuplé de berbères chleuhs.

    Au rythme de la marche ou du pas du mulet, les réalisateurs nous entraînent à la découverte en profondeur d’une magnifique vallée isolée qui échappe encore à la standardisation générale.

    De nombreux séjours dans ces hautes vallées leur ont permis de vaincre les réticences fortes envers l’image ressenties au départ, en tissant peu à peu des liens privilégiés avec les habitants, leur présence étant librement acceptée dans l’intimité de la vie quotidienne.

     Ces hautes vallées, restées longtemps à l’écart de la vie moderne, sont cependant désireuses de s’ouvrir au monde. Ici, les villageois se sont battus pour obtenir école, dispensaire, route et électricité, synonymes d’une vie plus facile ; mais on le devine, cela ne va pas sans quelques bouleversements.

    Louis-Marie et Elise Blanchard, grands voyageurs et marcheurs, sont aussi auteurs, photographes et réalisateurs.

    Une conférence très intéressante qui sera présentée au Palace, ce mardi 21 janvier à 14h30.

    Infos au 068/68.19.99 ou par courriel: utd@mcath.be

    Prix pour non-abonnés : 7,50€

  • Ath: L'histoire de Venise racontée par André Van Oekel licencié en philologie classique

    istockphoto-933951714-1024x1024.jpg« Lorsque je cherche un autre mot pour exprimer le terme « musique », je ne trouve jamais que le mot Venise ».

    Nietzche, Ecce Homo

    Venise, ville d’eau et de pierre, fière de son indépendance, creuset de l’apothéose des arts durant la Renaissance et le Baroque, s’est éveillée ensuite au XXe siècle d’un long traumatisme causé par l’occupation étrangère.

    Au XVIIIe siècle, Venise était en fête plus de la moitié de l’année. Capitale de plaisirs, la musique est présente partout : sur les canaux, dans les rues, dans les riches demeures patriciennes, dans les ospedali, dans les théâtres, à la basilique San Marco.

    Mais la Venise glorieuse fut aussi une ville multiculturelle : ici aussi, la musique participa parfois à d’étonnantes rencontres, moins connues par ailleurs… et à découvrir !

    La philologie, consiste en l'étude d'une langue et de sa littérature à partir de documents écrits. C'est une combinaison de critique littéraire, historique et linguistique. Elle vise à rétablir le contenu original de textes connus par plusieurs sources, c’est-à-dire à sélectionner le texte le plus authentique possible, à partir de manuscrits, d'éditions imprimées ou d'autres sources disponibles (citations par d’autres auteurs, voire graffiti anciens), en comparant les versions conservées de ces textes, ou à rétablir le meilleur texte en corrigeant les sources existantes.( Source Wikipedia)

    Une conférence présentée par André Van Oekel licencié en philologie classique et en musicologie.

    Renseignements 068/68.19.99 - utd@mcath.be

    Prix pour non-abonnés : 7,50€

    affichevoekel.jpg