Politique Athoise - Page 2

  • Ath: Florentin Ost n'est pas d'accord avec l'approche de la nouvelle majorité

    IMG_5140.JPGOn le sait le Bourgmestre Bruno Lefebvre et le président du CPAS Jérôme Salingue ont présente la déclaration de politique sociale qui projette l'objectif que la majorité PS-MR-ECOLO veut atteindre durant les six prochaines années !

    « Elle rassemble les priorités des partenaires de majorité et s'est construite dans une dynamique participative afin de rencontrer les difficultés de vie des Athoises et des Athois. Ce projet est ainsi le fruit d'échanges menés lors des rencontres citoyennes, de concertation avec les acteurs de terrain et de consultations des services du CPAS. Le CPAS intègrera son action clans l'ensemble de la politique menée par les responsables politiques de notre Ville. » A souligner le président Jérôme Salingue

    Mais aux dires Florentin Ost, Chef de groupe la Liste Athoise au sein du CPAS, la méthode n’est pas très démocratique  « En effet, qu’elle ne fut pas notre (les mandataires LLA au sein du CPAS) surprise de découvrir, via la presse, la présentation de déclaration de politique sociale, mais surtout la fusion potentielle de plusieurs services ! Par rapport à la FLORENTIN OST.JPGdéclaration de politique sociale, nous tenons à marquer notre inquiétude concernant le 2.0. » Florentin de poursuivre « À la Liste Athoise, nous sommes convaincus que tout service public se doit avant tout de rester humain et proche du citoyen. Ce n’est pas lutter contre la fracture numérique que de poser des « e-guichets » et contre la fracture sociale que de repenser les horaires d’ouverture.

    Quand on souhaite un CPAS accessible, citoyen, éthique, transparent,..... Il ne suffit pas de poser des mots les uns à côtés des autres ! Il fait s’assurer que ceux-ci recouvrent un sens réel, autant pour les citoyens que pour nous, qui les représentons. »

    Comme quoi la campagne est belle et bien lancée...

  • Ath: La liste citoyenne est en ordre de marche...

    56177130_2538648216373293_2009725904875421696_n.jpgAprès les élections communales d’octobre dernier, où les partis citoyens ont suscité la surprise un peu partout en Wallonie mais plus particulièrement en Wallonie Picarde. Du coup cela a donné à certains l’idée de créer une liste citoyenne pour les prochaines élections  comme l’a expliqué la tête de liste, Florentin Ost « Nous avons donc mis les différentes listes autour de la table. Dans l’histoire de la Belgique, c’est la première fois qu’un groupement de listes a émergé et a réussi son pari ! Nous serons bel et bien représentés dans celles-ci. Ensuite, la question de se présenter aux régionales s’est rapidement posée. Nous avons collégialement décidé de porter le message citoyen plus haut et plus fort.  Florentin de poursuivre « C’est sous l’appellation Collectif Citoyen que nous nous sommes regroupés. Le Collectif Citoyen qui, comme son nom l’indique, réunit des citoyens en dehors de clivages traditionnels. notre objectif est non seulement de changer la méthode et le projet politique mais aussi de proposer aux citoyens une alternative crédible aux partis traditionnels et aux extrêmes. Le Collectif Citoyen est l’union de citoyens de toute tendance qui veulent mettre à la disposition de tous une structure permettant à chacun, quel qu’il soit, d’être entendu aux différents niveaux de pouvoir et qui sera le porte-parole des idées venant de la base. »

    Voici quelques grands axes de leur programme…

    Ils veulent une politique qui n’a d’autre intérêt que le bien-être des citoyens

    Ils veulent un nouveau modèle de gouvernance, une réorganisation des structures politiques afin de réaliser des économies substantielles et les réinvestir dans les services aux citoyens

    Ils veulent une administration moins bureaucratique, une administration plus proche du citoyen et plus efficace.

    Un enseignement de qualité et non un nivellement par le bas, un enseignement qui forme nos jeunes à devenir des citoyens du monde conscients, critiques, responsables

    Ils veulent une réelle stratégie économique qui favorise les initiatives privées, individuelles ou collectives, aussi bien pour les activités marchandes que non marchandes.

    Effectifs :
    1. OST Florentin – 25 ans – Ath – Professeur dans le secondaire et supérieur
    2. VANWIJNSBERGHE Bénédicte – 50 ans – Bernissart – Directrice d’une entreprise sociale
    3. BRUNEEL Jerôme – 31 ans – Comines – Magasinier
    4. WAELKENS Murielle – 38 ans – Frasnes – Fonctionnaire
    5. CAPPELLE Pierre – 53 ans – Ath – Employé
    6. LAMMERS Anne-Michèle – 51 ans – Tournai – Bénévole
    7. CRENEAU France – 38 ans – Ath – Professeur dans le secondaire

    Suppléants :
    1. DUBOIS Aurélie – 40 ans – Celles – Gestion de l’environnement et aménagement du territoire
    2. BERNUS Maxime – 19 ans – Lessines – Etudiant en soins infirmiers
    3. KYRIAKIDIS Kimberley – 20 ans – Comines – Indépendante
    4. CARETTE Philippe – 56 ans – Estaimpuis - Educateur
    5. GILLIARD Aurore – 38 ans – Lessines – Responsable sécurité
    6. KUYPERS Christian – 61 ans – Tournai – Bénévole
    7. STURBOIS Jean-Yves – 51 ans – Enghien – Directeur d’une entreprise sociale et échevin

  • Ath: Les Ecolos ont un nouveau duo...

    Coprésidents 3.jpgIl s’agit de Sandrine Permanne & Serge Perreau. Ils succèdent à Esther Ingabire et Patrick Streel.

    Sandrine Permanne est une amoureuse de la nature.

    Présidente de la section des Cercles des Naturalistes de Belgique « Les Ecureuils-Ath », elle est active comme administratrice et dans le comité d’Animations du CRASEN.

    Elle travaille comme agent d'accueil et animatrice de la Maison du Parc Naturel des Plaines de l'Escaut.

    Serge Perreau coordonne les Maisons médicales bruxelloises.

    Les questions liées à la santé (privatisation & marchandisation des soins) et à l’écologie politique sont ses centres d’intérêts. Pour Ecolo, il est membre du Conseil d’Administration de la Maison Culturelle d’Ath (MCA).

    « Le dialogue et la dynamique de travail avec les élus, les partenaires et les militants sont un des objectifs de notre Coprésidence » souligne Serge Perreau.  Pour Sandrine Permanne « Notre souhait, c’est de renforcer l’ancrage local en travaillant avec les habitants dans les quartiers et les villages mais également de faire connaître le travail de majorité et le projet de société d’Ecolo ».

    L’équipe des Coprésidents accueillera toutes les personnes qui veulent discuter ou rejoindre le groupe d’Ecolo Ath.

    Le duo de Coprésidents sera soutenu par Philippe Deléhouzée (trésorier) et Yves Van Hermen (commissaire aux comptes).

     

  • Ath: Coline,Anaïs,Marie seront les combattantes PS aux prochaines élections

    1306089915.jpgVia un communiqué, Le PS Athois a présenté trois jeunes femmes Athoises pour les prochaines élections du 26 mai.

    A l’Europe, Coline Maxence - Secrétaire régionale de Femmes Prévoyantes Socialistes, Co-Directrice du Secteur Associatif de Solidaris Mons-Wallonie picarde occupe la 4ème place derrière Paul Magnette.

    Sur la liste fédérale, Anaïs Marbaix – Educatrice et Présidente des Faucons rouges Ath occupe la 14ème place derrière Elio Di Rupo.

    Et sur la liste régionale, Marie Piraux – Directrice du Centre Psycho Médical et Social provincial occupe la 6ème place derrière Rudy Demotte.

    « Trois athoises défendront les couleurs du socialisme, à chaque niveau de pouvoir lors des prochaines élections. Je suis extrêmement fier de présenter nos candidates et surtout de les soutenir. » Annonce Bruno LEFEBVRE, Président fédéral de la Fédération PS Wapi.

     11705077_10206895725012167_2596755119559660274_n.jpg« Pour notre parti, fervent défenseur de l’égalité des genres à travers la promotion et la valorisation des femmes dans la société, être porté par ces trois femmes d’envergure, c’est juste mettre des faits sur des valeurs ! » Insiste fièrement Bruno Lefebvre.

    Pour le Président de l’Union Socialiste Communale d’Ath, Dany Vandenbrande, « C’est une équipe du tonnerre qui s’articule autour de nos têtes de liste Paul, Elio et Rudy. Serge, Coline, Marie et Anaïs ont tout notre soutien ».  Pour rappel, Anaïs Marbaix (23 ans)  était sur la liste communale d’octobre 2018 et depuis, conseillère du CPAS d’Ath.

  • Ath: L’Athois Florentin Ost sera la tête de liste d'un collectif citoyen

    53364357_989364404602541_6386757278439047168_n.jpgEn ce début du mois de mars 2019, les élus des diverses listes citoyennes de Wallonie Picarde ainsi que des personnes issues de la société civile ont confirmé leur désir de porter plus haut encore le message citoyen en présentant une liste au régional ainsi qu’une au fédéral.

    Suite à la dernière assemblée, les membres ont décidé que la liste pour les élections régionales serait emmenée par Florentin Ost, jeune enseignant  et conseiller CPAS (LLA) à Ath suivi de Bénédicte Vanwijnsberghe directrice d’une entreprise sociale et conseillère communale  à Bernissart.

    Et on le sait  L’Athois Florentin Ost qui avait récolté 735 voix aux dernières élections communales au sein de la liste LLA, désirait encore plus s’investir en politique.  

    Florentin, désigné tête de liste, n'est pas peu fier de ce mouvment citoyen comme il l'a souligné   « Le Collectif Citoyen, comme son nom l’indique, réunit des citoyens en dehors de clivages traditionnels. Leur objectif est non seulement de changer la méthode et le projet politique mais aussi de proposer aux citoyens une alternative crédible aux partis traditionnels et aux extrêmes. » Florentin de poursuivre « Le Collectif Citoyen a identifié cinq défis à relever pour assurer la stabilité de notre société. »

    Voici les défis qui serviront de fil rouge... à la liste citoyenne

    Le défi environnemental et climatique.

    Le défi communautaire qui tend à opposer les personnes et conduit aux populismes.

    Le défi de la financiarisation de l’économie qui fait que la majorité de la charge fiscale incombe aux acteurs les plus faibles du système économique.

    Le défi numérique qui oblige à repenser les méthodes d’apprentissage, la protection sociale et la protection des libertés individuelles.

    Le défi démographique qui nécessite que l’on repense les systèmes de solidarité intergénérationnelle.

  • Ath: Marc Duvivier sera-t-il candidat sûr une liste citoyenne lors des prochaines élections

    IMG_4663.JPGIsabelle Privé et ses amis ont jusqu’au vendredi 29 mars pour présenter une liste citoyenne aux élections régionales du dimanche 29 mai. « C’est en réflexion, mais ça se précise », nous a confié la Lessinoise. Avec la présence de Marc Duvivier, l’ancien bourgmestre d’Ath ? « Il n’a pas encore fait acte de candidature », a-t-elle ajouté sans en rejeter la possibilité. L’intéressé préfère ne faire « aucun commentaire » à ce stade-ci de la campagne électorale.

    Plus d’infos sur sur le site : https://www.nordeclair.be/

  • Ath: Saskia Bricmont va tenter de décrocher un siège au parlement européen

    SASKIA BRICMONT ECOLO  3.JPGPour la deuxième fois, l’Athoise va tenter de décrocher un siège au parlement européen lors du scrutin de mai prochain. En 2014, elle avait récolté pas moins de 25.284 voix. Le 26 mai, elle espère profiter elle aussi de la vague verte qui a marqué les dernières élections communales pour être élue à Strasbourg.

    La carrière politique de Saskia Bricmont, aujourd’hui âgée de 33 ans, a débuté en 2012. Au terme du scrutin communal, elle avait été élue conseillère communale sous la bannière Ecolo. Mais en 2015, elle avait présenté sa démission après avoir décroché un poste chez IDETA. Les deux fonctions étaient incompatibles.

    Avec la perspective des élections européennes, elle se représente sur le devant de la scène politique. Coup de projecteur sur cette jeune dame originaire d’Houtaing, diplômée en sciences po, qui formera un duo avec le député européen Philippe Lamberts.

    Mme Bricmont, expliquez-nous votre parcours.

    SASKIA BRICMONT ECOLO  4.JPGJ’ai été élue en 2012 comme conseillère communale à la ville d’Ath. A l’époque, j’étais à la recherche d’un emploi. J’ai démissionné de ce mandat en 2015 pour raisons professionnelles. Mon rôle de conseillère était incompatible avec l’emploi que j’avais décroché comme chargée de mission dans l’intercommunale de développement territorial. J’y travaille sur les dossiers de l’Eurométropole, de la Convention des Maires pour l’Énergie et le Climat, des circuits courts alimentaires...

    Pourquoi avoir choisi l’Europe plutôt que les élections fédérales ou régionales 2019 ?

    Depuis mon engagement en politique, je me suis toujours intéressée de très près à l’Europe. C’est un domaine qui m’intéresse car l’Europe influence nos politiques régionales et fédérales. Je le constate au quotidien dans mon boulot. Dans les dossiers que je gère au sein d’IDETA, l’Europe a une place importante, que ce soit pour les subsides ou le respect des lignes que cette institution définit. Mais il reste du travail pour influencer positivement la législation européenne.

    SASKIA BRICMONT ECOLO  4.JPG

    Votre maman a été présidente de l’USC Athoise. Est-ce qu’en famille, le rouge et le vert se conjuguent harmonieusement ?

    Oui très bien. Maman a été elle aussi conseillère communale, mais pour le PS donc. Et je crois qu’elle m’a transmis le virus de la politique. Elle nous a toujours associés à ses réunions politiques. Tandis que mon côté écologique vient de mon papa. Car bien avant que l’on parle des panneaux photovoltaïques, nous avions déjà les nôtres sur le toit de notre maison. Papa a toujours été avide de tester des concepts écologiques, comme la pompe à chaleur. Il a notamment installé un système d’épuration naturelle dans le jardin. J’ai donc vécu dans l’engagement politique avec le côté social de ma maman et la fibre écolo de mon papa.

     

  • Ath: " J’ai été directeur général le temps de deux ou trois points "

    IMG_4495.JPG

    Le 30 novembre prochain, le conseiller libéral José Pettiaux quittera l’hémicycle athois par la grande porte. Au sein du conseil, il faisait presque partie des meubles puisqu’il aura siégé plus de 30 ans comme conseiller et six ans au CPAS.

    Ce professeur à la retraite aura sans doute été le seul conseiller à ne pas avoir fait de la politique pour combler un manque financier, mis à part une vice-présidence au sein de l’IPPLF. C’est tout…

    Même si sa première élection comme conseiller date de 1988, José Pettiaux avait déjà une petite expérience dans le milieu politique libéral athois comme il nous l’explique : «  Mais avant mon premier mandant de conseiller communal, j’avais été mandataire au CPAS durant six années, où nous avions trois représentants au sein de l’Action Sociale, dont le président était le socialiste André Mayeur.  »

    Mis à part ces six dernières années, José Pettiaux aura plus connu les bancs de l’opposition que ceux de la majorité, mais il ne s’en offusque pas pour autant. «  De celle longue carrière, je retiendrai plusieurs choses. Beaucoup ont critiqué la manière de gérer la ville. Mais nous devons avouer que nous avons une belle cité et cela grâce à toutes et à tous ! Car dans l’opposition nous avons veillé à ce que la ville ne dépense pas les deniers comme bon lui semblait. Et malgré certaines remarques, on voit les résultats aujourd’hui.  »

    JOSE PETTIAUX 2.JPG

    Durant ces 37 ans de politique, José aura connu pas moins de quatre bourgmestres qui l’auront marqué d’une manière ou d’une autre : feu Guy Siptaels, Bruno Van Grootenbrulle, Jean-Pierre Denis et le dernier Marc Duvivier. Sans oublier qu’il a connu deux directeurs généraux : Marc Duvivier et Bruno Boël.

    À ce sujet, il nous livre une petite anecdote : «  En huis clos, j’ai été directeur général le temps de deux ou trois points. Je m’explique : étant le plus ancien du conseil, c’est moi qui devais jouer le rôle de directeur général afin de parler de ces points, ceux-ci concernaient la nomination du nouveau directeur général Bruno Boël.  »

    Mais, outre la catastrophe de Ghislenghien, la grande griffe de sa carrière restera l’abandon des collègues libéraux dans les années 90 pour la création d’une liste dissidente : A.T.H.

    «  À cette époque, je l’ai vécu très tristement. Alors que le MR athois n’avait rien à voir dans cette colère. C’était juste des conflits qui se situaient au niveau provincial. Cela été une grosse déchirure. Même si aujourd’hui tout cela est oublié, j’ai eu énormément de mal à dialoguer avec mes anciens collèges politiques de l’époque. »

    Et lors de la dernière séance, José quittera la politique athoise avec le sentiment d’avoir bien fait le job. Pas pour lui, mais bien pour l’ensemble des citoyens athois !

  • Ath: Jean-Paul va succéder à Christophe Degand comme Président de CPAS

    IMG_1292.JPGSuite au départ de Christophe Degand appelé à une fonction scabinale, ce dernier doit démissionner de sa présidence du CPAS.

    Il se fait que dans l’hémicycle actuel du CPAS, c’est le conseiller Jean Paul Saussez qui est le plus âgé.

    « Il m’a donc été proposé cette fonction de président de CPAS à partir du 3 décembre 2018 jusqu’au 2 janvier 2019, ce que j’ai accepté. « 

    Il faut savoir que Jean Paul n’est pas un novice. Il a d’abord été conseiller CPAS en 1994, conseiller communal en 2000 et 2006 et enfin à nouveau conseiller CPAS en 2012 jusqu’à ce jour.

    Pour Jean-Paul c’est une belle récompense après 24 années de bons services que de se voir confier cette responsabilité ne fût-ce que pour 1 mois.

    « N’ayant plus souhaité être candidat le 14 octobre, j’ai préféré encourager la jeunesse, Jean Paul précise qu’il restera néanmoins disponible  « Pour tous quelque soit les opinions politiques, philosophiques ou religieuses et ce en fonction de mes compétences et ma disponibilité. »

    Nul doute que Jean-Paul gardera son fameux “SPIRIT PARA-COMMANDO” qui ne le quittera jamais.

  • Ath: Les nouveaux conseillers du CPAS sont connus

    2216834943-thumb.4.jpgIl y a quelques jours, les partis Athois (PS, LLA, MR et ECOLO) ont présenté les conseillers du CPAS qui siègeront au côté du nouveau président, Jérôme Salingue. En plus de ses attributions du CPAS, il aura, les sports, les infrastructures sportives, les affaires sociales, le 3e Age, et la cohésion sociale. On le voit le nouveau chairman Athois n’aura pas le temps de chômer….

    De plus chaque parti a décidé de respecter la parité hommes et femmes. C’est ainsi qu’il y aura six femmes et 5 hommes

    Le président et les nouveaux conseillers presteront serment dans le courant du mois de janvier 2019

    Voici les noms des conseillers du CPAS

    PS

    Jérôme Salingue (Président du CPAS)

    CONSEILLER CPAS ATH.JPEG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Guy Starquit

    42680687_10156083909547933_816411663073804288_n.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Anaïs Marbaix

    ANAIS MARBAIX.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Marie-Louise Visée

    34794237_10216824313946706_1053894981988646912_o.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

    LLA

    Laurent Postiau

    43639646_10214426274824055_3137811254287007744_n.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Florentin Ost

    40135984_10216886339614902_1521772733346611200_n.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Leslie Beerens

    France Creneau

    44045272_10217404891943588_7788237907789086720_n.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

    MR

    Anne Hoffen

    ANNE HOFFEM.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Serge Dumont

    IMG_4493.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ecolo

    Melanie  Van Waes

    Melanie  Van Waes.jpg