- Page 6

  • Ath: Gaëtan Cordier s'explique publiquement sur sa relation avec la Ville et avec LLA

    20180709_120609.jpgAyant rencontré Gaëtan Cordier ce vendredi au gré de mes flaneries, j’ai senti Gaëtan très remonté suite aux articles parus cette semaine dans mon journal et au sein de Vers L’Avenir quant aux nouvelles plaintes déposées à l’encontre du bourgmestre Marc Duvivier. Dans ces articles, une plainte concerne la collaboration que sa société de communication GET IT SPRL entretenait avec la ville.

    Une rencontre qui méritait bien une petite interview, à laquelle il s’est soumis sans détour et avec franchise....

    Gaëtan Cordier, vous ne décolérez pas. Tout comme les organisateurs de la diffusion de la Coupe du Monde sur écran géant au CEVA, mis en cause dans le cadre d’une autre plainte…

    Oui car dans la tourmente pré-électorale athoise, on s’attaque désormais à Marc Duvivier au travers de sociétés indépendantes ayant collaboré avec la commune, et sur lesquelles on jette la suspicion.

    Pourtant vous n’êtes pas cité nommément ?

    Toute personne intéressée de près par la vie communale sait que je suis le fameux communicant externe auquel on ne cesse de faire allusion depuis des mois. Mes amis et mes clients le savent. Et désormais, ceux qui ne le savent pas sont au courant.

    Pourquoi être outré alors que finalement, ce n’est pas contre vous que la plainte est portée ?

    Ça je n’en sais rien, n’ayant pas été informé du fondement exact de la plainte. Mais quand bien même je ne serais pas attaqué à titre personnel, le résultat est identique. On fait état dans la presse d’irrégularités supposées, voire de malversations dans le cadre d’un marché auquel ma société serait liée. De là à dire que j’en suis complice, il n’y a qu’un pas.

    20180709_120938.jpg

    Croyez-vous que Jean-Luc Faignart et Florent Van Grootenbrulle ont déposé une plainte infondée ?

    Je crois avant tout que l’un et l’autre sont en campagne et que le but premier de leur plainte n’est pas de défendre la législation communale, mais bien d’abattre Marc Duvivier dans l’opinion publique par n’importe quel moyen.
    Ces pratiques sont malheureusement le lot d’une certaine classe politique à laquelle l’électeur décidera ou non d’apporter son soutien. Soit. Mais lorsque pour atteindre leur objectif, ces mêmes pratiques entachent l’honorabilité et la respectabilité de sociétés qui doivent se battre continuellement pour survivre, avant et après le 14 octobre, c’est tout à fait inacceptable. 

    Christophe Degand a également écrit à sa Ministre…

    Mr.Degand est aussi en campagne et profite certainement de l’occasion pour avancer son pion. Toutefois, ne connaissant pas le contenu de sa lettre, je ne me permettrai pas de le juger.

    Qu’est-ce qui est le plus inacceptable pour vous ?

    Le fait que l’on répande des informations sur les relations professionnelles qu’une société entretient avec la ville sans en définir le cadre exact, comme par exemple préciser le budget global de prestations sans en signifier le volume ni la nature. Le but est ici essentiellement d’émouvoir, d’insinuer le doute dans l’esprit du lecteur lambda, de donner le sentiment que quelqu’un palpe gros, qu’il perçoit des montants exorbitants pour des choses qu’il ne fait pas, qu’il bénéficie de passe-droits… Que se passe-t-il ensuite ? Les personnes qui maîtrisent le sujet savent qu’il s’agit d’insinuations électoralistes nauséabondes. Les autres se disent qu’il n’y a jamais de fumée sans feu et le mal est fait. Dans une société telle que la mienne, on perd ainsi de futurs clients ou prospects sur base de rumeurs malveillantes, alors que l’on n’a jamais mis un pied de travers.

    Et vos clients actuels ?

    Mes clients nationaux et internationaux n’ont que faire de la lamentable guerre électorale athoise. Quant à mes clients régionaux, ils savent qui je suis,
    ce que je fais, comment je le fais et me soutiennent.

    Lors du conseil communal du 30 avril, Philippe Chevalier, conseiller communal, se faisait le porte-parole du Groupe PS pour supprimer toute consultance externe en communication. Il jugeait ces prestations extrêmement coûteuses et peu pertinentes.

    J’ai trouvé d’autant plus cocasse que cette appréciation vienne de la bouche de mon lointain cousin, alors que quelques mois plus tôt, il m’avait demandé de m’occuper de sa future campagne personnelle. Au vu du travail que j’accomplissais pour la ville, Il faisait appel à moi pour composer ‘une campagne créative et efficace’. Les roues de l’histoire ont ensuite tourné et mes qualités se sont évaporées, me faisant passer subitement de publicitaire doué à communicateur inféodé, mercantile, faisant des choses coûteuses, peu pertinentes et pas vraiment nécessaires. A noter que Jean-Luc Faignart et Florent Van Grootenbrulle faisaient également appel à mon incompétence à une certaine époque. Et ils en étaient ravis. Du moins me le disaient-ils.

    Bien que tout ceci regarde avant tout ma société, je souhaite clarifier un certain nombre de choses. J’ai travaillé pour la ville dans le cadre d’un marché où le volume d’heures de travail et le tarif horaire étaient clairement définis dès le départ. J’ai décidé de prendre part à l’appel d’offre bien que ce tarif horaire était de 40% inférieur au barème de ma profession dans mon niveau de compétence. J’ai été pendant plus de 20 ans copywriter, graphiste et directeur de création dans des agences du top 15 belge.

    Ce que l’on oublie toujours aussi de préciser lorsque l’on publie des montants, c’est qu’il s’agit montants bruts. Une fois enlevés l’imposition des sociétés, les lois sociales, les frais de fonctionnement, machines, logiciels, achats de licences et d’images, frais de déplacement, etc., il reste un montant net d’un tout autre acabit, qui est encore soumis à l’imposition des personnes physiques, cela va de soi.

    Chacune de mes prestations a toujours fait l’objet de contrôles par le chef du service com et le directeur financier. A aucun moment, la qualité de mon travail ni le temps accordé à tel ou tel job n’ont été remis en cause. Par-delà ce marché, j’ai été consulté à plusieurs reprises dans le cadre d’appels d’offre pour l’impression ou la production de tel ou tel support. Ceux que j’ai remportés étaient ceux pour lesquels j’étais le plus avantageux.

    IMG_2108.JPG

    Le service communication Athois pouvait-il se charger de ces travaux ?

    Le service com est composé de deux personnes seulement qui ont en charge toutes les communications online et offline de la ville, ce qui est énorme. L’un et l’autre sont à la fois journalistes et photographes. Et bien qu’ils soient capables de faire pas mal d’autres choses, eux et moi faisons des métiers tout à fait différents. Pour la ville, j’ai réalisé essentiellement des projets de communication qui ne pouvaient être accomplis par des ressources humaines internes : stratégie de communication pour différents services ou projets portés par la ville, création de graphismes, illustrations et logos, travail sur l’image corporate globale, mise en page de supports de communication pour des événement propres à la ville, dossiers spéciaux dans la Vie athoise, études conceptuelles et créatives, réalisation et montage de vidéos de promotion de la ville, de ses services et de son personnel.

    LLA 1.jpg

    Etait-ce nécessaire ?

    Richard Branson, fondateur de Virgin, a déclaré un jour que si une marque ne communiquait pas, quelque chose de terrible pouvait lui arriver : rien ! Certes, vous me direz qu’Ath n’est pas une marque. A mon sens, c’est bien plus que cela, car elle compte 30.000 clients fidèles qu’elle est tenue d’informer et de respecter au quotidien. Ath doit être un centre de vie dynamique et empathique pour ses habitants, elle doit être une ville attrayante pour ses organismes touristiques et ses commerces, elle doit être accueillante pour ses entreprises. Et tout cela, cela passe aussi par une communication de qualité. Est-ce nécessaire ? Non, rien n’est nécessaire selon la vision que l’on a des choses. C’est un peu comme pour les fleurs de Marc Duvivier.  Sont-elles vraiment nécessaires ? Lorsqu’elles sont là, certaines personnes les jugent trop coûteuses et vraiment dispensables. Enlevez-en la moitié et ces mêmes personnes vous diront qu’ « Ath fait pauvre ». Retirez-les toutes et elles diront qu’Ath ne ressemble plus à rien. Impossible de lutter contre cela.

    Depuis toujours, la ville est obligée de faire appel à des agences externes de graphisme et de communication, comme elle le fait dans d’autres domaines. Elle le fait encore maintenant et le fera encore demain.

    Travaillez-vous encore pour la ville actuellement ?

    Non, les derniers jobs que j’ai effectués pour la ville remontent au début de cette année. Ils avaient été entamés en 2017 et devaient être finalisés.
    Par ailleurs, comme vous le savez, La Liste Athoise a fait appel à moi et je réalise leur campagne depuis fin juin. Travailler pour l’un et pour l’autre simultanément est tout à fait impossible pour une simple question d’éthique et de conscience professionnelle. J’ai fait de même en 2012. Lorsque je me suis occupé de la campagne PS en partenariat avec un autre communicateur athois, je n’ai répondu à aucun appel d’offre de la ville durant ce laps de temps.

    Lutter contre le favoritisme est le fer de lance des candidats socialistes actuellement. Croyez-vous avoir été favorisé ?

    Si on considère qu’à offre égale, la ville d’Ath choisit plus volontiers les entreprises installées et payant leurs impôts dans l’entité, alors oui, j’ai été favorisé, au même titre que les autres entreprises athoises, tous domaines confondus, avec lesquelles la commune collabore depuis de très nombreuses années.

    IMG_2107.JPG

    Vous avez accepté de travailler pour LLA pour des raisons particulières ?

    Premièrement dans mon métier, on refuse rarement un job. Par ailleurs, je ne vais pas le cacher, j’apprécie beaucoup Marc Duvivier. Notre relation ne se fonde pas sur un quelconque intérêt mais bien sur un respect mutuel. Sans prétention aucune, quand un bosseur en rencontre un autre, cela ne peut que fonctionner. Notre sympathie est née lors de quelques nuits de septembre 2012, lorsque nous écrivions ensemble les tracts de quelques candidats en mal d’inspiration.

    Enfin, je n’ai pas supporté la manière avec laquelle Marc Duvivier a été éjecté par ses amis d’hier. Traiter de la sorte une personne qui a voué 40 ans de son existence à sa ville et qui a également tout fait pour vous, c’est profondément exécrable. Pousser gentiment vers la sortie un ami et lui accorder une fin honorable est une chose. Vouloir le faire défiler nu dans une carriole et inciter la foule à lui lancer des pierres en est une autre. Mon père Lucien Cordier s’est insurgé toute sa vie contre l’injustice et la médiocrité. Je suis tombé au pied du pommier. 

    A ce propos, Ronny Balcaen a questionné le dernier Conseil communal afin de savoir s’il n’y avait pas concussion, et si finalement ce n’était pas les Athois qui payaient la campagne LLA…

    Cette question déplorable m’a d’autant plus déçu qu’elle provenait de Ronny Balcaen, que j’ai toujours considéré jusqu’à présent comme un politicien loyal au-dessus de la mêlée. Je ne souhaite pas réagir à cette lamentable tentative de déstabilisation. Je l’invite à se rendre chez le directeur financier et à éplucher tous mes justificatifs horaires détaillés. Il sera ainsi rassuré.

    Pourquoi avoir accepté de vous exprimer publiquement plutôt que de vous défendre par d’autres voies ?

    Depuis des mois, on répand dans les cercles privés les mensonges les plus éhontés et sournois à mon égard. Certains candidats du Groupe PS en particulier et quelques syndicalistes insinuent selon leur auditoire que je suis au mieux l’instrument diabolique du Bourgmestre, au pire l’expert en communication dont les émoluments faramineux ont privé le personnel de sa prime de fin d’année… Oui, ils n’y vont pas de main morte. Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose. Ces faits me sont rapportés par tellement de sources différentes que je ne peux qu’y croire… sans pouvoir les prouver. Impossible de partir en croisade contre des moulins pour défendre son honneur et sa réputation. Grâce à votre interview, j’aurai au moins eu l’occasion de m’exprimer. Maintenant, je n’ai jamais dit que je n’allais pas me défendre par d’autres voies.

    Comme le disait très justement Philippe Mettens sur RTL lors de son passage aux 48h des Bourgmestres, quand on veut gagner des élections, on doit pouvoir le faire par la force de ses idées et de son travail, non par les coups bas que l’on multiplie envers ses opposants et leurs collaborateurs. Je souscris entièrement à cette vision de la politique.

    Vous êtes définitivement brouillé avec le groupe PS athois, où se trouvent aussi vos amis d’hier si je comprends bien ?

    Je suis et je reste de gauche. Certains vous diront que c’est difficilement concevable pour un indépendant gestionnaire d’une société. C’est là un déterminisme de plus. Avant d’être indépendant, j’étais salarié. Et je n’ai pas reformaté le disque dur le jour où j’ai reçu mon premier N° de TVA. Si je crois au besoin de réussite économique pour les sociétés, je crois tout autant en la nécessité d’une solidarité envers les personnes qui sont sur le bord du chemin.

    Quant au groupe PS athois, j’y ai encore quelques vrais amis qui le resteront. Quelques amis qui m’ont affirmé qu’ils étaient dégoûtés par ce qu’il se passait et dont je tairai volontairement les noms, pour eux plutôt que pour moi. Quant aux autres, je ne leur pardonnerai jamais. Même à ceux qui pensent naïvement que tout ceci n’est qu’un jeu qui prendra fin le 15 octobre prochain. Car face aux allusions et aux bruits calomnieux dont je fais l’objet, la tristesse de mon épouse, de mon fils, de mes parents et de quelques amis sont tout sauf un jeu.

    Mais tout ceci ne m’empêchera pas de continuer à performer, pour reprendre un verbe cher à Bruno Lefèbvre. Bien au contraire.

  • Ath: Le Patrimoine Athois s'ouvre au public ...

    ATH 3.JPGCes 8 et 9 septembre, place à l’inattendu. L’Office de Tourisme d’Ath, les associations des villages ainsi que tous les passionnés du patrimoine se sont associés. Le programme concocté met en valeur notre patrimoine de façon inédite. Activités gratuites.

    L’ÉGLISE SAINT-JEAN-BAPTISTE – ARBRE*

    A l’initiative des villageois, le cœur de l’église Saint-Jean-Baptiste (16e s) est reconverti de façon exceptionnelle pour un spectacle familial « Histoire(s) du peuple caché ».

    TOUS ÉGAUX DEVANT LA MORT ? - CIMETIÈRE COMMUNAL D’ATH

    Dans les années 30, face à l’exiguïté du cimetière existant, un nouveau site de recueillement est créé. Il est doté d’une entrée monumentale jouxtant une salle d’autopsie ainsi que des caveaux d’attente…

    UN PATRIMOINE CULTUREL ET SURPRENANT - VIEUX CIMETIÈRE D’ATH

    Expressions, allures singulières, symbôles..ici reposent des hommes qui ont bâti une ville. Leurs sépultures parlent pour eux.

    SUR LES TRACES D’HENRI VERNES – ATH, Jardins des Arts et des Lettres

    Octobre 1918, Henri Vernes, le créateur du personnage de fiction Bob Morane naît à Ath. Pour rendre hommage à son œuvre, le dessinateur Grégory Lange propose une exposition de dessins du héros à la découverte du patrimoine de la ville.

    ATH 1.JPG

    LE PATRIMOINE FUNÉRAIRE ANTIQUE – ATH, ESPACE GALLO-ROMAIN

    Les coutumes funéraires se découvrent grâce à une exposition unique. La visite est ponctuée de dégustations de moules à l’antique, histoire d’achever les festivités athoises dans les traditions.

    DU VENT DANS LES PLUMES – MOULBAIX, SITE DU MOULIN

    1926- La survie du moulin-tour est menacée. La concurrence avec les minoteries est rude. Le spectacle-promenade proposé par une troupe de théâtre local « Les amis du Plaisir » narre cet épisode marquant de l’histoire locale.

    QUATRE VENTS POUR QUATRE VINS CARDINAUX - ÉGLISE D’OSTICHES

    Une délicieuse association entre patrimoine, musique et plaisirs de la vigne. Avec Pascaline Flamme à l’orgue, le « Trio des Anches Hantes » et la Cave de Giuseppe. La forge toute proche se visite également.

    7a17ee7d-baed-453f-a8a0-332118465677.jpg

    DES CONTES DANS LE VENT – MOULIN D’OSTICHES (sur réservation)

    Place aux contes au fil du vent pour (re)découvrir de manière poétique ce lieu incontournable édifié vers 1789. Avec Guillaume François, le semeur d’histoires.

    LE JEU DE BALLE HIER ET AUJOURD’HUI – ATH, MUSÉE DU JEU DE PAUME

    Niché en haut de l’Hôtel de Ville, le Musée du jeu de Paume dévoile les aspects d’un sport pratiqué dans nos régions, la balle pelote. Chaque 8 de septembre, le grand prix d’Ath rassemble près de 2000 spectateurs sur le site de l’Esplanade.

    « D’UNE FABRIQUE À L’AUTRE » - ATH, CENTRE DES ARTS DE LA RUE

    Le Centre des Arts de la rue propose des numéros de cirque « la Giorgio Harmonie », un orchestre de Haute couture ainsi qu’un concert-apéro dans un lieu vraiment insolite.

    LE DRAPEAU DE LA FANFARE EST RESTAURÉ – LIGNE, ECOLE COMMUNALE

    La Royale Fanfare l’Union Fraternelle de Ligne a été créée en 1887. Trois ans plus tard, elle se dote d’un drapeau officiel. Cet élément symbolique du patrimoine de Ligne vient d’être restauré où fils d’or et d’argent s’entremêlent.

    Infos et Réservations :

    Office de Tourisme d’Ath

    Rue de Pintamont 18

    Tel 068/681.300

    Le programme complet ci-dessous

    Patrimoine-2018.pdf

  • Ducasse d'Ath: Voici le programme de la fin de la ducasse 2018

    IMG_8850.JPG

    Le 8 septembre

    14 h 30 : Grand Prix de balle pelote de la Ville d’Ath et de son Bourgmestre. Ballodrome de l’Esplanade.

    En Soirée, on mange des moules dans plusieurs cafés, restaurants et sièges d’associations.

    IMG_8872.JPG

    20 h 30 : Grand concert par la Royale Harmonie Union de Lorette, sur le kiosque du Parc.

    21h15 : Grand feu d’artifice de clôture de ducasse sur l’Esplanade

    IMG_8933.JPG

  • Moulbaix : Ce 8 septembre ,éPâtissez-vous avec Carole et Caroline

    DSC_3053.jpg

    Carole & Caroline vous donne rendez-vous le samedi 8 septembre de 10h à 18h au Moulin de la Marquise à Moulbaix (Ath, Hainaut) afin de vous présenter leur nouveau livre.  Au programme et en partenariat avec l'asbl du Moulin de la Marquise: présentation de leur nouvel ouvrage « éPâtissez-moi ! », séance de dédicaces, représentations théâtrales, visite du Moulin de la Marquise classé au Patrimoine, château gonflable, buvette et petite restauration.

    éPâtissez-moi!19,95 €.

    La rencontre de deux passionnées : Docteur en science, Carole Equeter saupoudre vos gestes quotidiens de ses pincées de science, pour un quotidien malin. Fille et petite-fille de meunier, Caroline Dhaenens partage avec vous sa passion pour les saveurs d’antan ainsi que son savoir-faire familial (vers le site du Moulin de Moulbaix).

    epatissez_moi3D.jpg

    Avec ce livre, découvrez comment réaliser 40 délicieux desserts avec des recettes simples et sans artifices. « Grâce aux quatre chapitres, Un moment de douceur, La part belle à la gourmandise, Juste un petit quartier et comme au bon vieux temps, il y en aura pour tous les goûts. Que ce soit pour les petites et grandes occasions, le temps d’une pause ou garnir les boîtes à collation, autant d’opportunités de mettre le temps entre parenthèses afin de savourer un moment de douceur.

    Ce quatrième volume de la collection «Une pincée de science au quotidien», vous permettra de cuisiner malin et de découvrir la magie de la pâtisserie à la lueur de la science. » Souligen ensemble Carole et Caroline.

    De manière ludique, par pincées et au travers de huit carnets thématiques (les différents ingrédients, l'équilibre alimentaire, le thé,...),  plus rien n’aura de secret pour vous depuis le poulailler jusqu’à l’instant de gourmandise.

  • Ath: Le feu est vert pour les Écolos

    ECOLO ATH.JPG

    Ce mercredi soir, le groupe Ecolo présentait sa liste compléte

    Une liste qui sera emmenée par le conseiller et la conseillère Ronny Balcaen et Jessica Willocq

    Voici les candidats

    1.Ronny Balcaen, Ath, 2.Jessica Willocq, Ath, 3.Laurent Delvaux, Houtaing, 4.Esther Ingabire, Villers-Saint-Amand, 5.Marc Dandoy, Arbre, 6.Mélanie Van Waes, Arbre, 7.Patrick Streel, Irchonwelz, 8.Cristelle Dupont

    Rebaix, 9.Philippe Deléhouzée, Ath, 10.Nelle Dumont, Irchonwelz, 11.Frédéric Rochart, Maffle, 12.Isabelle Wanwert, Ath, 13.Serge Perreau, Marianne Decleire, Ath, 15.Frédéric Delvaux, Maffle, 16. Nathalie Festraet, 17.Jean-Francois Masson, 18.Frauke Scheller, 19.Yves Van Ermen, 20.Houda Houbia, 21.Eric Hellendorf, 22.Isabelle Choquet, 23.Jean Moreau, 24.Nathalie Dujacquier, 25.Patrick Colmant, 26.Julie Vandewattyne, 27.Philippe Verset, 28.Dolores Fourneau, 29.Sandrine Permanne

    IMG_3878.JPG

    En vidéo, le chef de file des verts, Ronny Balcaen et Jessica Wilocq détaillent leur programme

  • Ath: Ne payez pas les fausses amendes...

    92acf0dd-cd06-466a-b8f6-b9e600af38a6.jpgDans le cadre des fausses amendes de stationnement à 0€ distribuées pendant la période de ducasse, la zone de police Athoise a constaté que le document avait été modifié manuellement.

    En effet, celui-ci a été retrouvé sur le pare-brise d’un véhicule, le montant avait été modifié et le lieu de paiement correspondait à l’adresse de la personne visée. Elle a eu le bon réflexe de venir se présenter au bureau de police. Il s’agit bien évidemment d’une tentative d’escroquerie, il ne faut en aucun cas payer l’amende. De plus, si quelqu’un se présente chez vous, composez directement le 101.

  • Ducasse d'Ath et Jeu de balle: On pense au 8 de Septembre....

     

    2551039880.jpg

    Depuis quelques jours, les cartes d’entrée pour le tournoi ballant, le « 8 de Septembre sont déjà disponibles, elles sont à 7€ et vous donne droit à une place assise (fauteuil). Les formations suivantes seront présentes : Kerksken, Baasrode, Thieulain et Ogy

    Une balle d’argent sera offerte au meilleur joueur. A partir de 11H30, sous chapiteau, le traditionnel « Moules frites ». Pour les réfractaires aux moules , il y aura l’Americain–Frites

    De plus, Dans la salle des Pas Perdus de l’Hôtel de Ville d’Ath, le Musée national des jeux de paume présentera une exposition sur le thème Le jeu de balle d’hier à aujourd’hui. Cette exposition sera présentée  les 8 et 9 septembre de 10h à 18h. Le musée situé au 3e étage sera également accessible.

    large 2.jpg

    Infos: Patrice Bougenies au 0496/99.40.66 pour les places et les repas-moules.

  • Ducasse d'Ath: Ou déguster les moules ce 8 septembre

    1556926008.jpgRepas "Moules à volonté"

    Ce samedi 8 septembre 2018, à Irchonwelz, à la salle Saint-Denis, "Rénovation des Bâtiments" organise un repas moules à volonté.

    Moules nature, 18 €, enfants 12 €

    Moules vin blanc, 19 €, enfants 12 €

    Assiette anglaise, 15 €.

    1er service à 12h,

    2e service de 18h à 23h

    Contact

    0478 97.69.14

    Les Amis de la Nature organisent un souper aux moules à 18h, apéritif à 19h, repas à 20h, dessert et café

    Infos

    Les Amis de la Nature

    068 28 09 09

    La R.U.A.E.L. (La Royale Union Athoise des Etudiants de Louvain) représente le folklore athois à Louvain-la-Neuve via une série de petites activités comme un cortège, des expositions,...

    La Royale Union Athoise des Etudiants de Louvain a une fois de plus l'honneur et le plaisir de vous convier à son traditionnel souper aux moules du "8 de septembre"

    Cette année encore, celui-ci aura lieu dans la alle communale Georges Roland, en plein centre-ville.

    Le souper se déroulera le samedi 8 septembre, pour célébrer comme il se doit la fin de la Ducasse.

    2 services seront assurés : 18h et 20h30 (veuillez le préciser lors des réservations).

    Menu

    Apéro - Moules nature/ à l'ail/ vin blanc/ ricard – frites

    Prix adultes : 17 €

    Apéro - Américain – crudités – frites

    Prix adultes : 13 €

    Prix enfants (-12 ans) : 8 €

    Portion de frites supplémentaire : 2 €

    Réservations souhaitées avant le 4 septembre :

    soupermoules2018@gmail.com

    Vanessa Gérard 0495/ 13 98 68

    Arthur Delitte 0493/ 19 81 65

    Pierrick De Bock 0470/ 50 90 26

  • Ghislenghien: Le club d'animation va vivre au rythme de sa 24e ducasse

    40355665_851332375076970_8571313666798911488_o.jpg

    Le club d'animation de Ghislenghien (CAG) a été créé en 1995 par des villageois afin de valoriser et dynamiser le village de Ghislenghien. Depuis plusieurs années des activités telles qu'une brocante, une foire aux artisants, une ducasse, une chasse aux oeufs ou une visite du père Noël sont organisées dans la convivialité. Le CAG entreprend en permanence de nouvelles initiatives !

    Par ailleurs, si vous désirez offrir votre aide lors du week-end de la ducasse, vous pouvez contacter également Virginie Leemans au 0470/673316.

    Et ce week-end, elle organisera sa 24e ducasse donc vous retrouvez ci-dessous le programme complet

    Du vendredi 7 septembre au dimanche 9 septembre:

    Vendredi 7 septembre

    Soirée concert (3€)

    21h, Happy Hour

    22h30, Skarbone 14

    Samedi 8 septembre

    19h, souper moules – Américain

    21h30, Dan Peeters (année 80)

    22h30, Franz Goovaerts sosie Elvis

    23h30, Dan Peeters

    Dimanche 9 septembre

    10h, ouverture officielle de la 24e  foire artisans et brocanteurs

    12h, grand dîner de ducasse

    Toute la journée animation de rue

    Contact : www.ca-ghislenghien.be ou au 068 /56 85 59 ou 068/ 56 80 22

    37679211_813391645537710_285644376342790144_n.jpg