Ducasse d'Ath: Le Bourgmestre appelle à l’apaisement.

IMG_3207.JPGCet après-midi, l’autorité communale d’Ath accompagnée de la Police et d’historiens athois, a provoqué une réunion avec le collectif « Bruxelles Panthères ».

Depuis plusieurs semaines, des propos très enflammés sur le Sauvage d’Ath occupent la toile.

A trois jours de la Ducasse tant attendue par les Athoises et les Athois, il devenait impératif pour le Bourgmestre d’apaiser les tensions.

L’autorité communale intègre que le « Black face » peut avoir un caractère négrophobe mais, comme la majorité de la population athoise, elle n’identifie pas le Sauvage comme un personnage raciste.

« Nous comprenons que certains puissent être choqués par le personnage en tant que tel. Nous devons, en tant qu’hôtes, être pédagogues et didactiques. » souligne Bruno Lefebvre.

Pour les historiens, notre Sauvage – l’un des personnages les plus adulés des Athois - est devenu une « super star » et n’est pas une représentation négative.

Comme tout fait sociétal, il n’est pas fou de penser qu’une évolution puisse intervenir mais dans tous les cas le Bourgmestre est ferme. « Cette évolution se fera de manière concertée et non de manière imposée ! »

Toute évolution et modification du cortège fait partie de l’ADN de la Ducasse d’Ath, qui a toujours été en dialogue avec la société.

Le débat sera donc ouvert, après les festivités, sans précipitation et surtout dans le respect de l’écoute des aspirations des uns et des autres.

Cette concertation se fera en collaboration avec les Athoises et les Athois mais aussi avec UNIA, l’UNESCO et toutes les associations ou personnes qui souhaiteraient participer à ce débat citoyen.

Pour conclure, le mot d’ordre du Bourgmestre d’Ath, Bruno Lefebvre est clair et sans ambiguïté : le week-end qui s’annonce doit rester le plus beau de l’année à Ath, sans verser dans la surenchère ou la provocation.

Il insiste donc auprès de tous pour que la Ducasse reste cet intense et merveilleux moment familial et de communion entre les Athoises et les Athois et leurs invités.

Commentaires