Ducasse d'Ath:« Le fameux sauvage » est un personnage d’opérette

IMG_4985.JPGDepuis le début de cette affaire, j’ai volontairement esquivé d’écrire sur  la polémique sur le « Diable de la Barque Napolitaine ». Mais il y a quelques jours,  Pascale Nouls cheffe de file de « La Liste Athoise » a réagi pas en tant que politique mais en tant qu’Athoise. Et je crois que sa carte blanche méritait un papier sur notre blog qui raconte très bien l’histoire de notre  « Diable de la Barque Napolitaine »

Quel est le vrai visage du Sauvage de la Ducasse ?

" Comment peut-on faire un tel amalgame entre Folklore et Racisme ? Par méconnaissance de l’histoire d’un folklore ou par intérêt médiatique ? Défendre le Racisme c’est une cause louable mais certainement pas au détriment d’une population qui a porté les couleurs de son patrimoine immatériel jusqu’aux mains de l’UNESCO.

IMG_3197.JPGPour ne pas vous laisser manipuler par des groupuscules malveillants vous devez savoir que « Le fameux sauvage » est un personnage d’opérette construit à mi-chemin entre le pêcheur de perles de Ceylan et l’indien amérindien. Sa coiffe en plumes de faisan n’a aucune origine ethnique africaine ou amérindienne ; les plumes, le cirage noir, le piercing et la chaîne autour du cou sont des adaptations scéniques pour effrayer le public qui se masse le long du cortège. Celui qui tient le haut du pavé de cette allégorie c’est « le Sauvage » et non pas les blancs matelots qui l’accompagnent…  La vedette n’est aucunement entravée au niveau des mains ou du cou et manie un brigadier de théâtre pour attirer l’attention des badauds... Ce char apparu en 1853, période d’éclosion de la chanson napolitaine correspond à la 1ère participation des Matelots de la Dendre dans le cortège de la Ducasse d’Ath et représente « Les pêcheurs de Perles », un opéra en 3 actes de Georges Bizet. Tout au plus pourrions-nous y voir une image adaptée du Lazzarone napolitain ? Nous sommes donc bien loin d’une allégorie de l’esclavagisme colonial belge en Afrique centrale. Je vous rappellerai par ailleurs que l’exploration du Congo par Stanley (1874-1877) est postérieure à l’arrivée dudit char dans le cortège athois. « A bon entendeur, salut » et laissez le Folklore à ceux qui savent le faire

IMG_3223.JPG

vivre… !

Nous lutterons toujours contre toute manifestation raciste patente ou occulte mais nous soutiendrons aussi l’histoire du Folklore de notre Ville puisqu’aucune allusion raciale n’y est encrée…..et encore moins, à y voir !

Commentaires