Ath: Une conférence de Francis Meilliez pour mettre le réchauffement climatique à sa place

thumbnail.pngMettre le réchauffement climatique à sa place ne veut pas dire en douter. Loin de là !

Cela signifie simplement tenter de placer les divers phénomènes par lesquels ses effets nous interpellent en perspective de la dynamique de la planète Terre.

Ainsi, l'eau peut paraître rare à Las Vegas et au Caire parce que la densité de population est grande dans ces deux villes. Mais dans l'un et l'autre cas le réchauffement climatique n'y est pour rien. A Las Vegas, la population présente consomme beaucoup plus que ce que la nature lui permet et obère le développement des régions situées en aval et des générations à venir. Au Caire, la population est trop pauvre pour s'offrir les techniques qui permettraient de compléter l'apport en eau douce du Nil par un traitement de l'eau de mer.

De même la menace de montée des eaux qui pèse sur les millions d'habitants situés à moins de 5 km d'un rivage dans le sud-est asiatique n'a pas la même signification au Bengladesh et à Bangkok. Dans le premier cas la déglaciation s'ajoute à la tectonique des plaques ; dans le second elle s'ajoute à un excès de prélèvement de l'eau souterraine et à un affaissement corrélatif.

Enfin, l'augmentation des indemnisations dues aux inondations est moins due au réchauffement climatique qu'à l'accroissement inconsidéré de constructions dans des sites qui sont, de temps à autre ou en permanence, assujettis à une accumulation d'eau temporaire. A bon entendeur; salut !

Enseignant-chercheur retraité, Francis Meilliez est professeur émérite de l'Université de Lille, géologue.

Rendez-vous au Palace d’Ath le mardi 18 juin à 14h30.

Meilliez.jpg

 

Renseignements 068/68.19.99 - mca@mcath.be - Prix pour non-abonnés : 7,50 euros

 

Commentaires