Ath: La tarification des salles communales va être revue....

IMG_5432.JPG« La tarification des salles a été revue afin d’instaurer plus de transparence et d’équité dans les demandes » souligne le Bourgmestre d’Ath.

La raison étant que le patronage de la Ville se faisait « à la tête du client », il n’y avait donc pas de base objective sur lesquelles le Collège décidait d’octroyer la gratuité ou pas.

En 2018, au lieu des 50.000€ de location, c’est seulement 14.000€ que la Ville a perçu, la majorité a décidé de différencié les événements lucratifs des non lucratif dans les tarifs de location.

Le Directeur Financier a rappelé qu’au regard de la tutelle, une distinction de tarification au sens du règlement fiscal n’était pas légale.

Deux règlements ont donc été établis :

Un premier, afin de clarifier l’état des locations et surtout de répondre uniformément et équitablement à toutes les demandes.

Et ensuite, dans le but de favoriser la convivialité des événements athois, et de ne pas déforcer les associations. Une dérogation à la tarification de base sera proposée au Conseil.

En d’autres termes, un premier règlement objectif qui fixe le tarif des salles, et le deuxième qui octroie des subsides en nature.

"Le Collège s’est basé sur des critères justes en ayant réalisé un état des lieux des demandes afin de répondre aux besoins des athoises et des athois puisque ces règlements se veulent cohérents.

Par souci d’équité et de transparence, les deux règlements sont donc soumis au Conseil Communal.  Avec ces règlements, tout le monde sera sur le même pied d’égalité » affirme Bruno Lefebvre.

Commentaires