Ath: Un vaste projet qui va réhabiliter le cœur du center-ville

705627308_2_2_2.jpgLe 29 février dernier, le Conseil communal a approuvé, à l’unanimité, les travaux de rénovation de 20 logements constituant le home Gilbert et un bâtiment voisin, tous deux desservis d’une part par les rues des Frères Gilbert et du Chaudron, et par la Venelle des Bains.

Il a présenté au conseil du mois d’août, selon le même principe, le projet définitif, l’estimation et le mode de financement de ce vaste projet qui réhabilitera, au cœur de la Ville, ces logements à destination des ménages dont les revenus sont modestes.

Les travaux sont répartis en trois lots :

Les travaux de toiture et l’isolation complète de l’immeuble pour réduire de manière très significative les consommations énergétiques, et ainsi diminuer les dépenses des actuels et futurs locataires.

Le remplacement de toutes les menuiseries extérieures par des éléments de même dimension et subdivision. Enfin, les garde-corps seront traités pour qu’ils puissent être conservés ou rectifiés. Ils assureront ainsi la sécurité des occupants et plus particulièrement des enfants qui vivraient dans ces logements.

Capture.JPGL’électricité, les sanitaires, la ventilation naturelle, le chauffage et les menuiseries intérieures, ainsi que les finitions et mises en conformité. Au sein de ce lot, les investissements concernent aussi l’éclairage des cours intérieures, l’aménagement d’un potager et d’espaces couverts pour accueillir notamment les vélos et les contenants des déchets ménagers.

« La durée de l’ensemble de ces travaux est estimée à +/- 18 mois. Sur base des adjudications et notifications, ordres de commencer le chantier, il sera terminé pour le mois de mai 2018.

Pour faciliter l’avancement du chantier, l’entreprise travaillera comme celle qui aujourd’hui mène une opération similaire sur le site de la Brasserie Langie.  Au Home Gilbert, deux logements n’ont plus été attribués pour que l’on puisse offrir aux locataires des espaces dits « tiroirs ». Dès lors, le Collège communal et ils ne seront pas amenés à rechercher d’autres logements temporaires. » Explique le Bourgmestre Marc Duvivier. Le maïeur de poursuivre «  Durant toute l’opération, par ailleurs menée avec eux et deux propriétaires privés qui sont inscrits sur le site, un comité de suivi se réunira très régulièrement. Il sera constitué d’un représentant du CPAS, un autre de la Ville, l’architecte-auteur de projet, l’entreprise et deux locataires. »

Le financement de l’opération qui vise à rénover 20 logements sera assuré :

Par le Lion’s Club pour financer la rénovation de 4 logements-studios à l’usage de ménages qui rencontrent des difficultés momentanées d’intégration à la société.

La Région wallonne :

Secteur Logement financera deux logements de transit. A ce propos, la Ville et le CPAS ont l’obligation d’organiser sur leur territoire six logements de transit. Aujourd’hui, ils organisent déjà ces 6 logements de transit, mais pour faire face à des besoins allant croissants, nous porterons ce nombre à 8 unités.

Secteur Energie.

Le CPAS interviendra avec une somme provenant notamment du legs de Mme CHAUMONT envers le CPAS. La Région wallonne interviendra pour financer une partie des travaux d’isolation des toitures, mais encore de remplacement des châssis et des portes.

Le solde sera couvert par la Ville et le CPAS. « Toute cette opération qui aboutira à revitaliser ce quartier de la Ville, complétant ainsi ce qui a été déjà investi à la rue des Ecriniers par le secteur privé, l’Habitat du Pays Vert et la Ville pour ce qui est de la rue Pont au Change, vise à assurer la sauvegarde du patrimoine à conserver dans le giron de la Ville et du CPAS, un patrimoine qui fut pour partie il y a près de 100 ans, légué par M. GILBERT, mais encore à inscrire la Ville dans la vaste opération « Energie Climat » en économisant l’énergie et en produisant ultérieurement, à travaux la pose de panneaux solaires, l’énergie consommée par les locataires. » conclut M. Duvivier.

Commentaires