Théatre du Pays Vert

  • Ath: Le spectacle du Cirque Farrago fait une halte au Palace

    Affiche_PMA_normal.jpgEmmanuel Gaillard et Meike Gasenzer vous emmènent dans la merveilleuse banalité de leur(s) (co)existence(s). Un homme et une femme se rencontrent, se découvrent... s'aiment !? Mais quand s'amenuise l'émoi des premiers mois... Comment (ré)concilier envies, attentes, besoins et désirs ? Sur le damier noir et blanc de la cuisine? Ils s’interrogent sur le devenir de leur relation, partagés entre l'envie d'être deux (ou 3, ou 4...) et leur besoin de liberté et d'épanouissement personnel. Acrobatie, voltige, roue cyr et jonglerie se mêlent dans le ballet de ce quotidien qui cherche à se réinventer. Infos

    Lieu : Le Palace, rue de Brantignies 4, Ath

    Quand : 17 février à 20hrs

    Tarif : 15€

    • 26 ans : 8€

     

    Abonnement : 12€

    Abonnement jeunes : 6€

    Abonnement jeune public : 6 €

    Article 27 : 1,25€

    068/26.99.99 — billet@mcath.be

  • Ath: la Troupe du Huit va interpréter une comédie de Danielle Navarro et Patrick Haudecoeur

    DSC07321.JPG

    Les vendredi 13 et samedi 14 janvier à 20h et le dimanche 15 janvier à 16h, la Troupe du Huit présente au Palace à Ath « Thé à la menthe ou t’es citron ? », comédie de Danielle Navarro et Patrick Haudecoeur dans une mise en scène de Stéphane Vandenborre.

    Sur sur scène on retrouvera : Virginie Delzenne, Maïté Dignef, Laurence Duhayon, Geoffrey Boisdenghien, Jean-François Donné, Nathan Leclercq et Stéphane Vandenborre.

    Voici le résumé de la pièce

    «  Nous sommes à quelques jours de la première, rien n’est prêt : les techniciens restent flegmatiques, la costumière est à côté de la plaque, la metteuse en scène est débordée par les évènements et chez les comédiens, l’ambiance est électrique. C’est parti pour un vaudeville miteux joué par des acteurs calamiteux. Le soir de la première arrive et là, ça tourne au délire en une succession d’imprévus qui s’enchaînent dans une folie vertigineuse. »

    Infos :

    Réservation obligatoire au 068/84.33.54            

    Entrée : Adulte, étudiant : 6€

    Et pour les moins de 12 ans : 2,50 €

  • Ath: La Troupe « Notre petit Théâtre à toi » va jouer à la salle Geoges Roland

    DSC01658.JPG

    La Troupe « Notre petit Théâtre à toi » présente « Ecce Homo », « Voici l’Homme » ces 25 et 26 novembre. Humour absurde et grinçant au programme.

    Après avoir pris grand soin du Malade Imaginaire l’an dernier, pour sa deuxième pièce, la troupe « Notre petit Théâtre à toi » se chargera ces vendredi 25 et samedi 26 novembre de tailler un costume à l’humanité toute entière dans « Ecce Homo ». Voici l’Homme. Mais lequel ? Certainement pas le Jésus vertueux, présenté avec cette locution à la foule par Ponce Pilate. L’homme, c’est plutôt notre affable voisin, toujours prêt à nous dépanner d’un peu de sel, mais qui le soir, pendant que Madame épluche les pommes de terre, commente le JT avec cette indifférence au sort des autres qui fait notre quotidien. Voire avec cette pointe de racisme ordinaire, sur lequel plus personne ne se retourne. L’Homme, c’est aussi cette femme, à la fois victime et bourreau de son « corps parfait ». Ou encore ce jeune laissé-pour-compte, qui ne se reconnait dans rien et qui construit sa vie par une suite d’actes de plus en plus malfaisants.

    Petits et grands travers

    « C’est certain que ce n’est pas un vaudeville, sourit Jean-Pierre Williame, acteur bien connu des Athois et qui fait partie de l’aventure. Et pourtant, j’adore ça, le vaudeville ! Mais cette fois, c’est une belle occasion de jouer un spectacle non-conventionnel, sur l’absurde. Je m’en réjouis, même si des éléments m’ont étonné dans les choix de la metteuse en scène, qui a le mérite de se risquer à monter une pièce comme celle-ci. » Cette audacieuse n’est autre que Dominique Delmée, autrefois cheville ouvrière de l’achalandage de la bibliothèque Jean de la Fontaine, revenue à ses premiers amours pour la mise en scène. Pour cette création, elle a soigneusement sélectionné, extirpé, combiné et ajusté des extraits de pièces d’une douzaine d’auteurs de son panthéon personnel d’humoristes grinçants. De Desprogres à Eve Ensler (connue pour ses « monologues du vagin »), de Jean-Michel Ribes à Jean Tardieu, Dominique Delmée a pris plaisir à traquer les petits et grands travers de l’être humain et à les combiner dans un humour noir qui plaira à certains, à défaut de tous. « Tous les auteurs choisis sont des humoristes, à l’exception de Ionesko, considéré comme le père de l’absurde, commente la dramaturge. Ce n’est pas pour le plaisir de me démarquer, mais je voulais prendre ce risque. Peut-être que j’irai au casse-pipe. C’est sûr que ça donne des claques par moment, mais je n’ai pas la prétention de faire passer des messages. S’ils passent, tant mieux. Au moins, j’aurai dit ce que j’avais sur le cœur. Je m’adresse à un public qui aime le théâtre différent, et qui aime rire. C’est croustillant de vérité, et de méchanceté. Ce sont des textes très drôles, mais très graves. Certains aimeront beaucoup, d’autres pas du tout, mais ça devrait parler à tous. Desproges est connu pour son expression « On peut rire de tout mais pas forcément avec tout le monde. » Au public de venir voir et de décider s’il peut en rire. » Et surtout, s’il est prêt à reconnaître sa propre (in)humanité.

    Le rire sera présent

    Faire rire, avec ce type de texte, réclame talent et travail tant de diction que d’interprétation de la part des comédiens. « Certains passages sont très compliqués à la lecture et doivent être bien interprétés pour se révéler drôle ». Emeline Vanackere, cadette de la troupe, en sait quelque chose, elle qui joue « La leçon » de Ionesco. « Je me suis laissée séduire par le côté non-conventionnel de la pièce. Avant de commencer, on m’a dit « c’est de l’absurde ». C’est vraiment le bon mot… » Et des mots, elle et Jean-Pierre Williame ont dû en emmagasiner pour livrer cette performance. Le casting est à la hauteur du défi, avec sept comédiens sur les neuf issus de la Troupe du Huit. Belle ambiance garantie. Distribution : Jean-Pierre Williame, Luc Van Hecke, Emeline Vanackere, Alexandra Tartini, Philippe Millien, Colette Godfrin, Myriam Garcia, Martine Durpriez et Isabelle Choquet. Mise en scène : Dominique delmée.

    Infos

    Vendredi 25 et samedi 26 novembre, 20h, Salle Georges Roland, Rue Hennepin à  Ath. Entrée : adultes 8€ - étudiants 5€. Réservations : eccehomo7800@outlook.com

  • Ath: Noël avant l'heure pour l’Amicale des Acteurs du Faubourg de Tournai !

    Img_9670.jpg

    Les fêtes de fin d’année approchent. C’est sans doute ce qui a inspiré Dominique Pilate, le boss de la société l’Amicale des Acteurs du Faubourg de Tournai. En effet, les comédiens joueront une opérette comique qui s’intitulera « Noël à l’Hôpital » les 19 et 20 novembre.

    Cela fait deux ans que Dominique a pris le relais de Christian Demarbaix pour l’écriture et la mise en scène.

    « Depuis que j’ai repris le groupe, nous avons décidé avec Raphaël Hertsens de dépoussiérer et de moderniser l’Amicale », explique-t-il. « Et cela, dans les tous compartiments : la mise en scène, l’écriture et également dans les choix musicaux. En 2015, nous avions jouée du reggae, du rock et cette année, il y aura encore des surprises musicales ! »

    Du Palace au Roland

    LAMICALEACTEURSATH 2.jpgL’Amicale a envie de revenir à ses anciennes valeurs : être plus proche de son public. Les pièces de théâtre de l’Amicale sont jouées en patois d’Ath. « La grosse difficulté est la concentration. Avant de jouer les dialogues en patois, nous jouons la pièce en français afin que les non-initiés la comprennent bien », précise Dominique, avant de souligner : « nous préparons cette pièce depuis le mois de septembre et cela, à concurrence de deux à trois répétions par semaine. Et cela représente un gros investissement pour les personnes qui, je le répète, sont tous des bénévoles. Et pour eux, conjuguer le boulot et les répétitions; ce n’est pas toujours évident. »

    Depuis 2015, l’Amicale a déménagé et dorénavant, elle ne jouera plus au Palace mais à la salle Georges Roland.

    « La première raison est logistique. Nous ne devrons plus employer un camion pour transporter les décors, les costumes. La seconde, c’est pour raison financière. De plus, la salle Georges Roland a été rénovée : cette salle est plus conviviale et plus adéquate pour l’Amicale ».

    La troupe retrouve petit à petit le sacre des années passées,et aussi la joie de jouer. Et cela pour le plus grand bien des Athois.

    Alors, rendez-vous les 19 et 20 novembre pour les apprécier!

    Infos :

    Quand : Le samedi 19 novembre à 20h et le dimanche 20 novembre à 16h

    Où : A la salle Georges Roland, rue Hennepin, 12 Ath

    Quoi : Opérette comique en 3 actes : Noël à l’Hôpital

    Les réservations doivent se faire auprès de Mary Pilate : 0498/40.54.27 ou 068/44.54.88 après 17h. Les préventes sont disponible au café « Le bon coin » chaque dimanche de 10h30 à 13h : 068/84.34.78 ou 0496/99.40.66. Prix adulte : 10€ et gratuit pour les enfants de moins de 12 ans.

    Voici la genèse de la pièce en patois athois, « Noël à l’hôpital », écrit par Dominique Pilate :

    « Un soir de Noël, règne dans l’hôpital une activité fébrile. Bertrand, le nouveau directeur de l’hôpital, a bien des soucis à se faire. En effet, cause des mauvaises conditions climatiques, son nouveau médecin chef n’arrivera pas à temps pour prendre ses nouvelles fonctions. Yvette, sa femme, ne pense qu’à jouer les nouvelles riches. N’ayant pas d’autres solutions pour assurer le service pendant les fêtes de Noël, Bertrand est obligé d’accepter Désiré Kachémois, étudiant noir en dernière année de médecine, pour assumer l’intérim des urgences en attendant son confrère. Celui-ci arrive en catastrophe car son grand-père Polyte, sorcier vaudou, arrive tout droit d’Afrique afin de lui prouver que sa médecine est plus puissante que la médecine traditionnelle. Pour détendre l’atmosphère un peu tendue, le personnel décide d’improviser une petite fête afin de l’encourager dans sa nouvelle fonction temporaire. Malheureusement, les catastrophes vont s’enchaîner les unes après les autres avec un rythme effréné... »

  • Ath: La troupe du Huit va faire des vagues...

    14826394_1091268997657451_2034377246_n (1).jpg

    Les vendredi 18 et samedi 19 novembre à 20h et le dimanche 20 novembre à 16h, la Troupe du Huit présente à la Salle Léon Dubois de l’académie d’Ath, « La Vague » de Wim Verbeke dans une mise en scène de Jean-François Massy.

    Un professeur de lycée, face à la conviction de ses élèves qu’un régime autocratique ne pourrait plus voir le jour dans nos pays démocratiques, décide de faire une expérience dans le cadre de ses cours. Un jeu de rôle grandeur nature se met alors en place. Construite comme une communauté, la vague, rassemblée autour d’un symbole, d’un salut, d’un uniforme, et de règles, s’étend rapidement à l’extérieur de l’école. En quelques jours, ce qui n’était que de simples notions tel que l’esprit communautaire et la discipline se transforment en un réel parti politique.

    Sur scène, vous retrouverez Alice Briegleb, Estelle Cotton, Sophie Decaestecker, Louise Dumont, Céline François, Raja Mananne, Nicolas André, Lorry Beth, Cyrille Chevalier, Romain Massy, Flavio Milville, Thomas Spinette. Salomé El Asfahany, Loïce Gandibleux, Jeanne Hoegener, Amandine Legrand, Margaux Mesotten et Thomas De Muijlder.

    Réservations obligatoires au 068/84 33 54.

    Entrées : Adulte : 9€ / Etudiants : 6€ / Moins de 12 ans : 2,50€

  • Ath: Les Komikazes, un groupe d’improvisation théâtrale Athoise fêtent leurs 20 ans!

    Img_9508.jpg

    Cette année, « Les Komikazes » qui forment l’atelier d’improvisation théâtrale Athoise fêtent leurs 20 ans d’existence et comme l’a souligné la comédienne Isabelle Delander « 20 ans que la cour et les salles du Château résonnent de nos entraînements, tous les mardis soirs. 20 ans que quelques passionnés inoculent, transmettent, propagent l’art de l’improvisation théâtrale… à ceux qui franchissent les portes de l’atelier. Timides, audacieux, curieux, bavards, taiseux, jeunes, vieux… cet art de la scène s’adresse à tous, parle à chacun ».

    Img_9518.jpgLe théâtre d’improvisation est une technique de jeu dramatique utilisant l’improvisation théâtrale. Cela consiste en la création d’un spectacle ou d’une performance sur l’instant. « Komikazes » en voilà un nom original pour une troupe d’impro. Sans doute que Komi pourrait venir du mot comique et le Kazes de la fin du mot Kamikazes car cela ne fait aucun doute, il faut de l’audace pour être un as de l’impro. « Il faut souligner que l’improvisation est un art qui se pratique soit sous forme de rencontre ou sous forme de concept. De plus, la plupart des improvisations c’est souvent le match », souligne Isabelle Delander.

    Jouer avec les mots

    Img_9520.jpg

    Une sorte de joute de mots et de phrases qui vaut son pesant de cacahuètes. « Le match, ce sont deux équipes qui se rencontrent sous la houlette d’un arbitre. Et ce dernier prépare une série de thèmes et même des catégories qui peuvent être chantées, rimées et aussi sans paroles juste avec de la gestuelle ». Même si les thèmes sont souvent définis, rien n’est dirigé c’est toujours l’imagination qui fait le spectacle. Sans répartie et sans cette facilité à jouer avec les mots, on ne s’improvise pas comédien-improvisateur sur un claquement de doigts. Il faut bien évidemment certaines qualités. « Pour débuter dans ce genre d’aventure, il faut une ouverture d’esprit et en plus une capacité d’écoute pour être en phase avec son partenaire mais aussi avec l’histoire de l’improvisation. Il faut savoir développer une grande humilité. Et contrairement à ce que l’on pense, on ne doit pas avoir une grande richesse de vocabulaire. Il faut surtout être proche de ce que l’on ressent. C’est cela l’essentiel », informe Isabelle Delander. L’improvisation ce n’est pas en fait que de la comédie. « Un des effets secondaires de l’improvisation c’est que cela permet de se dépasser et aussi de se lâcher devant l’autre mais aussi devant un public. Cela aide à grandir, à être moins jugeant et avoir moins peur du jugement des autres » conclut Isabelle. Envie d’essayer ? Alors ne réfléchissez pas, improvisez donc.

    14231142_1204325822942783_3103391339312288105_o.jpg

    Leurs prochains spectacles  

    Samedi 5 novembre

    Festival Impro Ados : 3 équipes (Tournai, Frasnes et Mouscron) pour 3 rencontres avec l’équipe « locale : les Babykazes qui fêtent leurs 10 ans d’existence cette saison. Prix : 5€ par rencontre / 10€ les 3 rencontres

    Horaire des rencontres : 14h30, 16h et 17h30

    Vendredi 11 novembre :

    Instantané 75’

    Un scénario improvisé de 75 minutes, et plus si affinités. Rires, pleurs, colères, terreurs, amours, rancœurs…

    Les comédiens se dévoilent, en se laissant porter par l’histoire qui se crée sous vos yeux.

    Et toujours au même endroit : Auditorium de la Maison Culturelle d’Ath à la rue du gouvernement à Ath

    Plus infos : au 0474/94.26.69 ou sur leur site:  www.2ou3petiteschoses.be

  • Ath: La troupe du Huit fait sa rentrée avec une pièce d’Emmanuel Schmitt

    !cid_F475C013-83F2-4131-B540-DD8E226925EC.jpg

    Les vendredi 21 et samedi 22 octobre à 20h et le dimanche 23 octobre à 16h, la Troupe du Huit présentera, au Palace à Ath, une pièce d’Eric-Emmanuel Schmitt, « Frédéric ou le boulevard du crime » mise en scène par Florimont.

    L’intrigue

    « Frédéric fascine Paris. Comédien populaire, personnage extravagant, joueur, séducteur, révolutionnaire. Il semble prêt à tout sauf à l’amour. La passion ? Il la joue ou l’achète toute faite. Lorsqu’il rencontre Bérénice, une jeune femme mystérieuse qui n’appartient pas au monde du théâtre, il va devoir choisir : l’amour rêvé ou bien l’amour vécu ? Les planches ou la vie ? »

    Dans « ce boulevard du crime », vous verrez Virginie Dezenne, Marjorie Grosse, Catherine Jarry, Annick Picron, Thieery Berte, Geoffrey Boisdenghien, Bruno Destrebecq, Philippe Duthie, Nathan Leclercq, Pascal Overlau, Gauthier Pettiaux, Philippe Spinette, Luc Van Hecke, Jean-Pierre Williame,…

    Réservations au 068/84.33.54 Abonnements : Adultes : 22 €/ Etudiants : 14 €. Entrées : Adultes : 9 €, étudiants : 6 € et moins de 12 ans : 2,50 €.

  • Ath: Les dernières séances des "Villach’People" auront lieu ce week-end

    1990349143_2.jpg

    Depuis plusieurs mois, la Maison Culturelle d’Ath (MCA) met en place une pièce de théâtre-action avec des habitants de nos campagnes sur le sentiment d’intégration au sein des villages. Ce spectacle puise toutes ses sources d’inspiration dans leurs vécus ou dans les propos recueillis chez les habitants.

    Leur nom, Les Villach’People, fait référence avec humour au patois local, à la diversité de ces derniers, ainsi qu’aux petits potins. Au nombre de six, ces comédiens-villageois qui en sont pour certains à leur première expérience théâtrale, conçoivent entièrement leur spectacle : écriture des scènes, réalisation des décors, conception de l’affiche, confection des costumes, et ce, jusqu’à l’interprétation finale.

    Leur création met en avant la préoccupation pointée lors des rencontres avec la MCA : l’intégration des nouveaux arrivants et la relation avec les anciens habitants. Entre cadre idyllique et lois implicites, patois à faire vivre et décrypter, folklore solidement ancré à sauvegarder et à décoder pour être bien admis au sein du voisinage, nouvelles constructions… En un mot, la pièce reflète l’envie de questionner, d’ouvrir le débat, de dégager des pistes pour mieux vivre ensemble.

    Avec cette audace de dire tout haut ce que d’autres pensent tout bas, l’intention est d’inciter les villageois à poser un regard sans jugement sur la situation.

    Ce spectacle s’adresse à ceux qui s’intéressent à la vie de leur village et s’interrogent sur son avenir.

    Ce samedi 4 juin à 19h30 à Moulbaix (Salle le Patronage)

    Ce dimanche 5 juin à 11h à Arbre (Eglise du village)

    Durée du spectacle : 1h

    Chaque représentation est suivie d’un débat ainsi que du verre de l’amitié.

    Entrée gratuite mais réservation indispensable au 068/26 99 99 - billet@mcath.be (jauge limitée à 50 personnes)

  • Ath: Les Villach’People font faire la tournée des villages du Pays Vert...

    Operationsvillagesath3.jpg

    Depuis plusieurs mois, la Maison Culturelle d’Ath (MCA) met en place une pièce de théâtre-action avec des habitants de nos campagnes sur le sentiment d’intégration au sein des villages. Ce spectacle puise toutes ses sources d’inspiration dans leurs vécus ou dans les propos recueillis chez les habitants.

    Leur nom, Les Villach’People, fait référence avec humour au patois local, à la diversité de ces derniers, ainsi qu’aux petits potins. Au nombre de six, ces comédiens-villageois qui en sont pour certains à leur première expérience théâtrale, conçoivent entièrement leur spectacle : écriture des scènes, réalisation des décors, conception de l’affiche, confection des costumes, et ce, jusqu’à l’interprétation finale.

    Leur création met en avant la préoccupation pointée lors des rencontres avec la MCA : l’intégration des nouveaux arrivants et la relation avec les anciens habitants. Entre cadre idyllique et lois implicites, patois à faire vivre et décrypter, folklore solidement ancré à sauvegarder et à décoder pour être bien admis au sein du voisinage, nouvelles constructions… En un mot, la pièce reflète l’envie de questionner, d’ouvrir le débat, de dégager des pistes pour mieux vivre ensemble.

    Avec cette audace de dire tout haut ce que d’autres pensent tout bas, l’intention est d’inciter les villageois à poser un regard sans jugement sur la situation.

    Ce spectacle s’adresse à ceux qui s’intéressent à la vie de leur village et s’interrogent sur son avenir.

    La troupe sillonnera une dizaine de lieux autour d’Ath, Brugelette et Chièvres :

    Le mercredi 18 mai à 19h30 à Isières ( Ecole communale l’Hirondelle)

    Le dimainche 22 mai à 16h à Ormeignies (Salle paroissiale St-Ursmer)