Recettes Blog Ath

  • Ath: La recette de la tarte aux Mastelles a reçu la médaille d’or en 1932

    3598784006_2.jpgLa recette de la tarte aux Mastelles que nous vous proposons a été propose par Ferdinand Masson, le grand-père de Philippe et celle-ci avait reçu la médaille d’or au concours international de Pâtisserie de Paris en 1932. «  Mais soyons clair ! Il est indispensable de peser tous les ingrédients, le seul moyen d’obtenir une constance dans la qualité et le goût » explique Philippe Masson

    220gr de mastelles sèches

    250gr de sucre cristallise

    100gr de macarons

    50gr d’amandes douces en poudre grossière

    25gr d’amendes amères en poudre très fine

    1 demi-bâton de vanille

    Cannelle et anis

    6 œufs au litre de lait que vous séparerez avant la cuisson

    La veille au soir ...

    RECETTEMASTELLEATH.JPGDéchirer les mastelles en 4 ou 5 morceaux

    ·                     Couvrir avec le sucre et les macarons cassés en
    deux

    ·                     Incorporer le mélange d'amandes douces et
    amères

    ·                     ajuster les épices : une pointe de cannelle et
    d
    'anis en poudre

    ·                     Faire bouillir le lait en y plongeant le bâton de
    vanille fendu dans sa longueur

    ·                     verser le lait bouillant et mélanger le tout

    LE JOUR J

    ·                     Incorporer les jaunes d' œufs dans le mélange
    refroidi

    ·                     Battre les blancs en neige et incorporez-les
    délicatement
    .

    ·                     Les platines sont moulées de votre pâte brisée,
    piquée de quelques coups de fourchette, plonger la
    louche jusqu'au fond du caudieuf

    ·                     Bien remplir les fonds de tarte de trois doigts
    d'épaisseur

    Enfourner dans le four préchauffé' à 250°C et
    baisser la température à 200°C dès que vous refermez la porte du four

    Patience ! Dans 20 minutes, un doux parfum viendra déjà
    vous annoncer le plaisir gustatif que nous procurera
    à tous un bon quartier de tarte aux mastelles.

  • Ath & Huissignies : Allier la cuisine saine et les plaisirs du vigneron,

    untitled.pngVoici ce que vous proposent Carole Equeter et Jean-Luc Vanschepsdael. Le temps d’un atelier, les deux athois, amoureux des plaisirs de la table, partageront leurs passions. Carole pilotera l’atelier culinaire axé sur une cuisine gourmande tout en équilibre avec au menu: crème d'épinard, tartelettes aux tomates confites et au magret de canard, roulades de poulet à la sauge, orecchiette aux brocolis, tarte au chocolat, pommes aux épices et aux raisins secs. En harmonie avec cela, Jean-Luc 810532755.jpgprésentera une sélection de vins en provenance de vignobles engagés dans le respect de la terre. Il orchestrera également une initiation à l’oenologie. Lors de l’atelier, une foule d’informations sera également présentée: comment le vin est-il élaboré? comment bien le conserver? comment le servir au mieux? pourquoi les sulfites sont-ils parfois utilisés? le prix rime-t-il toujours avec la qualité ?... 

    L’atelier aura lieu le samedi 28 février de 9h à 13h30 à La Marcotte à Huissignies (prix 60€, inscription obligatoire et nombre de place limité). Plus d’infos et réservation sur

     

    www.carole-equeter.comou au 0474 07 28 54.

  • Moulbaix: En cette période de fêtes, on vous donne la recette de la cougnolle

    DSCN3628_carré.JPGLe pain de Jésus est un pain brioché dont la forme rappelle celle de l'enfant Jésus emmailloté. Il peut aussi avoir la forme spéciale d'un pain à deux têtes. Il serait né au IXe siècle, car dans le célèbre érudit du Cange (Charles Du Fresne, 1610-1688), le mot coniada, apparu dans un texte du IXe siècle, pourrait bien désigner des petits pains pétris avec du lait et des œufs. Il vient du latin "petit coin", et devait avoir au départ une forme triangulaire puis de losange. On la consomme durant la période de la Saint-Nicolas et de Noël. Quand PAIN&MIE EQUETER.jpgj'étais petit, on y mettait trois ronds de plâtre; un gros au centre et un petit aux extrémités. Souvent il y avait une représentation de scène de noël. Voilà pour la petite histoire.

    En collaboration avec Carole Equeter, on vous donne une recette de cougnolle. Celle-ci  est tirée du livre « Pains, mie et Cie » de Carole Equeter et de Caroline Dhaenens, en vente sur www.carole-equeter.com ou  en librairie et au Moulin de Moulbaix

    4216911542_2.pngLa recette de la cougnolle( Photo: C.Equeter)

    • 500 g de farine blanche

    • ± 190 ml de lait demi-écrémé tiède

    • 3 jaunes d’oeufs

    • 75 gde beurre pommade

    • 40 g de sucre semoule

    • 1 paquet de sucre vanillé

    • 50 g de levure fraîche

    • 1 c. à café de sel

    Un peu de lait pour la dorure

    1. Pétrissez tous les ingrédients ensemble. Puis couvrez, et laissez lever durant 45 minutes.

    2. Rabattez la pâte, boulez-la puis façonnez la cougnolle:– Roulez la boule de pâte sous vos mains bien planes afin de l’allonger en un boudin de 35 centimètres environ.

    Placez ensuite vos mains de manière oblique afin que les tranches de celles-ci soient à environ 8 centimètres des extrémités de la cougnolle.

    Roulez la pâte sur le plan de travail tout en gardant vos mains dans cette position afin de former la tête et les pieds de la cougnolle.

    3. Déposez la cougnolle sur une plaque de cuisson recouverte d’un papier sulfurisé ou dans un moule prévu à cet effet. Vous pouvez éventuellement y incruster fermement une décoration en craie. Puis, couvrez et laissez à nouveau pousser durant 45 minutes.

    4. Enfournez à 200°C pour 30 minutes environ. À la sortie du four, badigeonnez immédiatement la cougnolle avec un peu de lait et laissez-la refroidir sur une grille.

    Ci-dessous, la recette que vous pouvez télécharger

     

     RECETTE COUGNOLLE.doc

  • Ath: Ce samedi, Carole Equeter parlera des additifs

    1644763135.jpgQue sont les additifs? Pourquoi les utilise-t-on? Sont-ils dangereux pour la santé? Dans quels produits les trouve-t-on? A l'occasion du marché local et convivial de ce samedi, Carole Equeter, Docteur en Science et vulgarisatrice scientifique saupoudrera de sa pincée de science les additifs alimentaires. Au programme, introduction sur le sujet suivie d'un passage sous la loupe d'étiquettes de produits alimentaires. Carole y dédicacera également ses livres de recettes.Cette animation est proposée à l’initiative de l’Agence du Développement local de la Ville d’Ath. Elle se déroulera de 15h à 17h au Centre des Arts de la Rue (CAR) au 20-22, rue de France à Ath.

  • Ath: Retrouvez ici la recette de la foire d'hiver 2014

    QueueDeBoeuf_Site.jpgL’Agence de Développement local en collaboration avec l’Association des commerçants a souhaité redynamiser la braderie d’hiver. L’idée a été de créer un plat emblématique. Suite au concours, ouvert à tous les restaurateurs et traiteurs athois, qui avait été mis en place lors du Festival de la Viande en 2013, le restaurant L’Ô à la bouche a remporté le premier prix. C’est donc un plat à base de queue de bœuf que le jury a plébiscité.

    Queue de bœuf caramélisée au mielCe plat sera proposé dans de nombreux restaurants athois les 15, 16 et 17 février lors de la braderie d’hiver. Vous pourrez également le retrouver à la carte lors du mois de février au restaurant L’Ô à la bouche.
    Voici la recette du plat : Queue de bœuf caramélisée au miel, à sa sauce Gouyasse

    Pour 4 personnes
    Ingrédients :
    2 kg de queue de bœuf nettoyée
    100 gr de carottes
    Oignons
    Celeri
    3 branches de thym frais
    3 feuilles de laurier
    Thym
    1 clou de girofle
    Fond de sauce maison (1 litre)
    Sel
    Poivre
    4 Gouyasse de 33cl
    1 tranche de pain d’épice
    4-5 graines de poivre noir sec
    5 c à s. de miel
    100 gr de beurre
    Queues de persil

    Découpez les carottes, les oignons et le céleri et nettoyez-les.
    70436485.jpgSaisissez les morceaux de queues de bœuf (approximativement 4min de chaque côté) et ajoutez-y la mirepoix (oignons, carottes, céleri).

    Ajoutez ensuite le fond de sauce maison, les 4 Gouyasse, les queues de persil, le thym frais, les feuilles de laurier, le clou de girofle, les graines de poivre noir sec, le sel et le poivre moulu, la tranche de pain d’épice et une cuillère à soupe de miel.

    Portez à ébullition le tout et cuire au four à 180°C durant 6h. Une fois que la chair se détache du cartilage central, celle-ci est cuite.

    Retirez les morceaux de la queue de bœuf de la sauce et les réserver au chaud.

    Dans une poêle, ajoutez 4 cuillères à soupe de miel, portez à frémissement et déposez-y les morceaux de chair. Caramélisez 4 min de chaque côté à feu doux.

    Passez deux fois le jus de cuisson au chinois. Réduisez le jus afin qu’il soit homogène et montez la sauce au beurre.

    Dressez les morceaux de la queue de bœuf sur une assiette et nappez-les de sauce.
    91662413_o.jpgCette recette s’accompagne très bien de pommes « bouchon ».

    Ingrédients :
    4 pommes de terre
    Thym
    Laurier
    Sel
    Poivre
    2 gousses d’ail
    2 échalotes
    100 gr de lardons
    100 gr de beurre
    Lavez et épluchez les pommes de terre. Parez-les et faites-y des cubes.

    Dans un poêlon, assemblez tous les ingrédients et couvrez d’eau. Ajoutez-y ensuite le beurre et faites-y une réduction pour obtenir une coloration. Servir bien chaud. Bon appétit !

  • Moulbaix:... et la seconde recette est un croque Italiano! Bon appétit

    RECETTE1.jpgCroque italiano

    • 4 tranches de pain blanc ou demi-gris

    • 4 tranches de jambon séché

    • 15 olives noires dénoyautées

    • 50 g. de tomates cerises demi-séchées

    • 50 g. de mozzarella râpée

    • 30 feuilles de basilic

    • Huile d’olive

    • Poivre

    1. Faites préchauffer votre appareil à croques.

    2. Lavez les feuilles de basilic et hachez-les grossièrement. Réservez-les.

    3. Coupez les tranches de pain en deux et étalez-y une tranche de jambon séché sur chacune.

    4. Coupez les tomates demi-séchées en morceaux et les olives en tranches. Étalez-les sur les tranches de jambon et recouvrez le tout avec la mozzarella râpée, le basilic ciselé et un peu de poivre.

    5. Fermez les croques et étalez un peu d’huile d’olive sur leurs faces externes. Cuisez-les et dégustez sans tarder.

    Le pain blanc est réalisé grâce à de la farine blanche dite T55, mention qui reflète sa teneur en matière minérale issue du germe et de son enveloppe appelée le son. Dans ce cas-ci, cette teneur aura une valeur proche de 0,55%. Afin d’obtenir une farine blanche pauvre en résidus minéraux, le grain est débarrassé en grande partie de son germe et du son. À l’inverse, une farine complète (T150 au maximum) sera réalisée au départ du grain entier et sera dès lors plus riche en fibres et en nutriments.

    Les recettes sont extraites du livre « Méli-Mélo en cuisine » et les clichés sont de Sophie Lenaerts.

  • Moulbaix:....et une recette de cookies au chocolat...

    RECETTE2.jpgCookies au chocolat, noisettes et noix de cajou

    Pour 30 cookies:

    • 125 g. de sucre de canne blond ou 75 g. de sucre semoule et 50 g. de sucre de canne

    • 125 g. de beurre pommade

    • 150 g. de farine de froment

    • 1 c. à c. de poudre à lever

    • 1 oeuf

    • 30 g. de cacao

    • 40 g. de noix de cajou

    • 40 g. de noisettes

    1. À l’aide d’un couteau, concassez grossièrement les noisettes et les noix de cajou. Réservez.

    2. Dans un cul-de-poule, mélangez au batteur le beurre et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

    3. Tout en continuant de battre, ajoutez l’oeuf, la farine, la poudre à lever et le cacao. Homogénéisez bien le tout puis incorporez à vitesse lente les noix de cajou et les noisettes.

    4. Avec une cuillère à café, prélevez un peu de pâte. Puis réalisez de petites boules entre vos mains. Placez-les sur un papier cuisson.

    5. Enfournez pour environ 8 minutes à 180°C.

    6. Sortez les cookies du four lorsqu’ils commencent à se colorer sur les bords. Attendez une minute avant de les décoller du support de cuisson et laissez-les refroidir sur une grille.

    Le cacao contient notamment de la théobromine (C7H8N4O2), une molécule ayant un effet stimulant sur le système nerveux central et le myocarde. Cette molécule serait également impliquée dans l’effet positif du chocolat sur l’humeur. Cependant, chez le chien et le chat, qui la métabolisent plus lentement et qui sont susceptibles d’en ingurgiter des quantités relativement importantes par rapport à leur poids, la théobromine a un effet tel sur le rythme cardiaque, les bronches et la diurèse que son ingestion peut aboutir au décès.