Politique Athoise

  • Ath & Flaurea : Pour le MR ce projet est un retour en arrière

    1620776932-thumb.jpgLe MR a appris par voie de presse et avec stupéfaction que la demande de permis de l’entreprise Flaurea, concernant le redémarrage de l’activité de production de stabilisants à base de plomb, n’aurait finalement pas été retirée contrairement à ce qui avait été relayé début juillet.

    Et via un communiqué les membres et conseillers du MR disent ceci « Notre position exprimée officiellement le 08 juillet reste la même, la relance d’un projet industriel de type « Seveso » en plein centre-ville est un non-sens. Ce projet est en totale contradiction avec notre volonté de mener une politique de développement durable et il est difficilement compatible avec les règles environnementales modernes. Nous voulons qu’Ath reste la capitale du pays vert, une ville conviviale et attractive.

    Pour eux, ce projet est un retour en arrière par rapport à la volonté de notre région de s’inscrire dans un développement industriel innovant et porteur de croissance.

    « La viabilité de l’entreprise n’est pas remise en cause, la priorité c’est bien la santé publique et la sécurité de la population car cela n’a pas de prix. En effet on sait bien que le plomb n’est pas entièrement éliminé par l’organisme. Le caractère dormant de cette substance n’est pas compatible avec le lieu d’installation de cette entreprise en centre-ville. Quid en cas de problème pour les habitants, les écoles, les crèches, l’hôpital, les maisons de repos, etc ? »

    LE MR demande des clarifications dans les plus brefs délais en toute transparence et sans tabou. Le permis est-il oui ou non retiré ?

    Mr Christophe Degand : « Si les informations relatées par la presse s’avèrent exactes, et si la demande de permis d’environnement devait malgré tout arriver au collège communal j’émettrais un avis négatif »

  • Ath : Le MR et le Cdh réagissent à l'affaire Marc Duvivier

    1620776932.jpg

    Pour les bleus, il s’agit de faits remontant à plus de 10 ans concernant des dysfonctionnements administratifs reprochés à un secrétaire communal et dénoncés sous la responsabilité du collège de l’époque. Et comme l’a souligné Christophe Degand Président du CPAS «  Le groupe MR alors dans l’opposition avait très explicitement attiré l’attention sur les risques et sur la nécessité d’y mettre bon ordre. Quant au volet judiciaire, notre ligne de conduite a été de ne pas s’en prendre aux personnes et de laisser la justice faire son travail. Sans en tirer argument pour les campagnes électorales que ce soit en 2006 ou en 2012, comme d’autres d’ailleurs. Ensuite il y a eu des élections, la personne visée a été admise sur une liste et élue Bourgmestre. Nous sommes en coalition depuis fin 2012 avec le PS. Il est important de rappeler que depuis 2012, l’administration a été reprise en main avec un nouveau directeur général et un nouveau directeur financier. Je ne peux préjuger de la suite des événements. A ce stade, il y a la présomption d’innocence. Après 4 ans, la priorité pour nous est d’exercer nos mandats correctement et activement dans le but exclusif de servir l’intérêt général et d’assurer la stabilité dans la gestion communale car les défis sont de taille. J’estime que c’est au PS a d’abord se positionner en tant que partenaire de majorité. Et pour le reste que la Justice fasse maintenant la clarté sur ces affaires une fois pour toute. Christophe de poursuivre « En attendant, nous n'avons pas à prendre parti dans ce qui ressemble fort à un règlement de compte entre camarades.

    Pour rappel, le groupe Ecolo s’était déjà exprimé sur notre blog ce lundi( Voir ICI)

    Presentation1.jpg

    Quant au Cdh, il dit ceci « Le Groupe Cdh –Ath a pris connaissance ce samedi de la convocation du Bourgmestre d’Ath devant la Chambre du Conseil ce mardi 17 janvier 2017. L’inculpation de Marc Duvivier, il y a plus de 6 ans, pour « faux et usages de faux », « Prise d’intérêt » et « entrave aux marchés publics » ne nous avait pas étonnés à l’époque puisque nous avions à maintes reprises mis en évidence des dossiers litigieux. Nous avons toujours fait confiance à la justice dans ce dossier qui pourra, nous l’espérons, être enfin clôturé après que les décisions judiciaires soient rendues.

    Nous avons depuis toujours insisté, aidés en cela par le Directeur Général et le Directeur financier de la Ville, pour que toutes les procédures légales soient respectées même si nous ressentons parfois l’envie dans le chef de certains de retomber dans certains travers pour, par exemple, "gagner du temps"…

    Nous avons aussi, par l’intermédiaire de notre chef de groupe, invité le bourgmestre à analyser régulièrement, au cours de la procédure, sa capacité à mener de front sa défense dans ce procès s’il a lieu et la gestion de notre Commune. Nous serons attentifs à le lui rappeler si cela se révélait utile dans les semaines à venir pour la sérénité des débats et la gestion de la commune. A ce stade, Monsieur Duvivier a insisté sur le fait que ni ses partenaires politiques, ni les plus hautes instances de son parti qu’il a consulté ne lui ont demandé de faire un pas de côté. Enfin, Monsieur Duvivier a évoqué à plusieurs reprises la responsabilité des uns et des autres qu’il aurait endossée par erreur au cours de la procédure qui a amené à son inculpation. Nous espérons qu’il aura à cœur, dans les prochaines difficiles semaines qui l’attendent, de préserver un climat propice à une bonne gestion de la Ville sans réveiller inutilement des vieilles querelles. Personne ne sortirait grand de ce type de comportement. Le Cdh tient d’ores et déjà à assurer tout le personnel communal de sa confiance et de son soutien en toute circonstance

  • Ath: Le groupe Ecolo réagit suite au passage de Marc Duvivier devant la la chambre du Conseil

    20170114_111418.jpg

    Ce mardi, le bourgmestre athois Marc Duvivier passera devant la chambre du Conseil pour des faits qui datent de la période 2002-2006. À l’époque, il était encore secrétaire communal. L’inculpation concerne des problèmes de procédure. On se souviendra que l’homme fort de la cité des Géants avait déjà été inculpé en 2008 pour des inégalités dans la gestion de la ville. Pourtant Marc Duvivier prévient : « Il n’est pas certain que la chambre va statuer sur mon cas car mes avocats n’ont pas eu le temps d’analyser ces dossiers ». Le bourgmestre a aussi tenu à rappeler lors d’une conférence de presse organisée samedi matin à Ath pourquoi il avait été inculpé en 2008. « Il faut savoir que j’ai été inculpé pour toutes une série d’actes techniques qui n’ont pas été faits correctement et qui pourraient donner lieu à des condamnations pénales. Ces dysfonctionnements ne concernent qu’une trentaine de dossiers sur plus de trente mille traités en l’espace de six années. Sans oublier que la période était difficile. J’ai dû faire bon nombre de choses dans un contexte particulier avec la catastrophe de Ghislienghien. Mais, j’ai toujours pris mes responsabilités et dans le cas qui me concerne j’ai toujours dit que je couvrais tout et que j’étais seul responsable car je suis comme cela car je ne voulais pas un blocage de services ». En tout cas à deux ans des élections communales voilà une nouvelle fois une affaire qui vient écorner l’image du maïeur.

    Cotisations pas en ordre avec le parti socialiste, la gare TGV à Arbre, le stationnement indélicat, ces dernières semaines n’ont pas été de tout repos pour Marc Duvivier.

    Néanmoins, il affirme qu’il reste le candidat principal à sa succession « A moins d’être inculpé et emprisonné dans la prison de Leuze, je serai bel bien candidat en 2018 ». En attendant, il est toujours présumé innocent.

    1711153169.jpg

    Hier soir, le chef du groupe Ecolo, Ronny Balcaean a réagit via un communiqué...

    " Ecolo-Ath constate que la justice suit son cours suite à l'inculpation dont Marc Duvivier (PS) a fait l’objet en tant que secrétaire communal en mai 2010. Nous attendons maintenant de voir si les résultats de l'enquête justifient, pour la justice, le renvoi devant le tribunal correctionnel pour « Faux et usage de faux», « Prise d’intérêt» et «entrave aux marchés publics».

    Les écologistes seront particulièrement attentifs à deux choses :

    Le bourgmestre continuera-t-il dans les mois qui viennent à bénéficier de la confiance de son parti et de son partenaire de majorité, le MR ? La confiance et la sérénité au sein de l'équipe dirigeante, c'est un élément essentiel quand on doit gérer une ville au mieux de l'intérêt de ses habitants.

    Cette piqûre de rappel doit encourager la majorité à gérer les dossiers communaux en toute rigueur et transparence. Ça n'a pas toujours été vrai ces derniers temps. Ainsi, entre autres, des documents obligatoires n'ont pas été transmis aux conseillers communaux lors du vote du budget 2017. Nous redoublerons de vigilance pour que les citoyens soient informés et traités sur un pied d'égalité.

    Contrairement à ce qui a pu être affirmé ces dernières heures, nous ne pensons pas que la racine des problèmes actuels est à rechercher dans “la responsabilité des différents services communaux”. Écolo renouvelle sa confiance aux agents et travailleurs des services et à leur engagement quotidien."

  • Ath: Le groupe Ecolo espère faire de "l'effet " avec ses arbres

    15000708_1153035248118314_7797027206200630647_o.jpg

    A l'occasion de la semaine de l'arbre, les membres de la locale Ecolo d'Ath distribuent des plants d’arbustes à petits fruits (groseilliers, cassissiers, framboisiers).

    Ils seront présents au Faubourg de Mons, Place à Baudets , le samedi 26 novembre dès 10h. Cette distribution gratuite a pour objectif de sensibiliser à une production locale et de qualité, qui fait vivre les agriculteurs et les producteurs de nos régions.

    " De nombreux aliments arrivent dans nos assiettes après avoir parcouru des milliers de kilomètres. Un exemple parmi d'autres: la Belgique importe autant de pommes qu'elle n'en exporte… Ce système mondialisé, qui vise le profit avant tout, rend difficile le contrôle de toutes les étapes de la chaîne. Des aliments pas toujours de qualité, des risques pour la santé, une délocalisation de l’emploi et un impact accru sur l’environnement sont quelques-unes des conséquences de ce mode de production." Dixit Ronny Balcaen. Ecolo soutient le développement des circuits courts. Un circuit court, c’est un mode de production et de commercialisation de l’alimentation qui vise à rapprocher le producteur du consommateur. Du champ à l’assiette, de l’étable à la table… Un chemin plus direct avec des avantages pour l’économie locale, pour la qualité de l’alimentation et pour l’environnement. Soutenir les circuits courts, c’est une démarche simple avec de grands effets et aussi facile que de planter un arbuste !

  • Ath: Au MR Athois " Tout va très bien Mme la Marquise..."

    Img_9811.jpg

    Suite aux propos du futur ex-président du MR Athois Renaud Garnier( Voir ICI), on attendait et se demandait comment allait réagir les mandataires du MR Athois. Tard dans la soirée comme Renaud Garnier, ils ont envoyé un communiqué donc voici la teneur. En résumé, tout va très bien Mme la Marquise et meme que l'on recommence et on oublie tout

    «  Suite aux assertions de l’ex-président de la section locale et ex-conseiller du CPAS, M. GARNIER, les mandataires du MR ATH tiennent à marquer leur incompréhension et leur désaccord quant à ses propos. Ils souhaitent apporter quelques précisions : En agissant sans l’aval des représentants MR, l’ex-président et ex-conseiller du CPAS, M. GARNIER, s’est exprimé à titre strictement personnel et ses propos n’engagent ni les mandataires ni les membres du comité qui en ont été informés par la presse. Pour rappel, la décision de monter dans la majorité a été prise en 2012 par le comité à une majorité de 78% des votes. Le travail de réflexion sur notre participation à la majorité a eu lieu à mi-mandat. En novembre 2015, un bilan intermédiaire a été dressé. Le comité avait à nouveau décidé unanimement de poursuivre dans cette voie. Nous restons dans le même état d’esprit : pour faire avancer nos idées c’est toujours mieux d’être dedans que dehors. Même si une fois dedans, on sait que l’on va être critiqué et que l’on va devoir assumer nos choix et avoir le courage d’endosser nos responsabilités vis-à-vis de nos sympathisants et de la population. Les mandataires MR déplorent les déclarations à l’emporte-pièce et singulièrement le manque de considération et d’objectivité quant à leur travail quotidien et leur implication permanente que ce soit au conseil communal ou au cpas depuis déjà 4 ans. Chacun a droit à sa liberté d’expression mais le respect de choix démocratiques faits par le comité du MR Ath depuis 4 ans fait partie de notre engagement en tant que groupe.

     

    Si quelqu’un estime être en désaccord avec ces choix, il doit être cohérent et soit observer un devoir de réserve, soit faire un pas de côté. Par ailleurs, les responsables MR doivent souscrire à une charte de valeurs. Ce à quoi M.Garnier avait souscrit. Enfin, les attaques ad hominem sont regrettables parce qu’elles ne font pas avancer les choses, encore moins nos idées.

    Ce mode d’expression ne fait pas partie de notre façon d’être, encore moins de notre manière de faire de la politique. Les élus se doivent d’avoir un comportement exemplaire. A fortiori un président de section locale et mandataire local.

    Inutile donc de commenter ce dérapage regrettable et incompréhensible dans le chef d’un ex-président et ex-mandataire qui a occupé la présidence pendant 4 ans en ayant la charge de mettre en œuvre les choix du comité et qui aujourd’hui se désavoue et se renie.

    Cet incident a permis de renforcer notre cohésion. A l'unisson, notre chef de file au conseil communal garde notre confiance. » Les mandataires MR au conseil communal et au CPAS

    Allez, on recommence et on oublie tout...

  • Ath: "Nous avons un chef de file qui se comporte comme le Bourgmestre. Sauf qu'il n'a pas la carrure"

    image_61.jpgCe 13 novembre, nous écrivions que le MR n’avait plus de président VOIR ICI. Aujourd’hui, le futur-ex président du MR Athois, Renaud Garnier s’exprime et on peut dire qu’il ne fait pas dans la dentelle comme il l’a dit dans son communiqué « Tout d'abord, je n'ai pas voulu faire de communiqué de presse sur mon départ car les membres du comité MR Ath sont des amis et gens extraordinaires. Néanmoins les propos tenus dans cette assemblée me mettaient de plus en plus mal à l'aise. Certains considéraient avec force qu'en Wallonie, un travailleur travaillait contre son patron alors qu'en Flandres, ils travaillaient pour son patron. Je vous passe d'ailleurs les questions sur l'immigration ou encore des questions sociales qui sont devenues tabous. Sur le plan humain, cela devenait également difficile. Nous avons au sein du MR Ath un chef de file qui souhaite se comporter comme le Bourgmestre. Sauf qu'il n'a pas la carrure, ni l'intelligence ni la force de travail. Avec lui, ce n'est que du paraître. » On se doutait bien qu’au sein du MR…. Les grandes accolades n’étaient que façades et Renaud de renchérir «  Sur le plan communal, qu'avons-nous obtenu  comment mandat au sein du Collège au sein des élections de 2012? Pour rappel, un Président de CPAS chargé des finances communales ainsi qu'un « conseiller technique » concernant la sécurité. Malgré ce mauvais accord, je pensais réellement pouvoir faire avancer nos idées au sein de cette majorité. Concrètement, au niveau du C1221769205_2.jpgPAS, nous avons pu, il est vrai, travailler sereinement avec le partenaire socialiste. Néanmoins, les diverses activités organisées au sein de cette institution ont pour unique objectif d'offrir une tribune médiatique à son Président sans jamais mettre en valeur le CPAS. Au niveau des finances, le Chef de file libéral n'est rien d'autre que la marionnette du Bourgmestre. Jusqu'en 2018, vous aurez effectivement des budgets en équilibre par la réalisation de quelques petits coups. J'appelle donc l'opposition à jouer pleinement son rôle car le risque de revivre les mesures sociales de 2012 devient de plus en plus inéluctable. » La suite dans le Nord-Eclair de jeudi