Police Athoise

  • Ath: Attention à l'arnaque....

    7a6dbc27ec_50031075_4867374562-8334ac695b-b-02.jpgDes personnes se présentant comme ouvriers « démousseurs », proposent des services de nettoyage de murs, de toitures, des travaux de dallages, … en échange d’une somme d’argent assez conséquente au vu du travail effectué qui est de moindre qualité. 

    Soyez vigilants, assurez vous que la société existe vraiment, demandez un devis. Ne faites pas faire le travail dans la précipitation afin que vous ayez la possibilité de faire les vérifications d’usage. Privilégiez le paiement par virement et pas par argent liquide.

    Si vous avez le moindre doute, contactez la Police Athoise au 068/266.266 ou composez le 101.

  • Ath: Redoublez de vigilance, un nouveau modus operandi de vol à la ruse a fait son apparition

    0b898ed881e583372e30be602599cf4f.jpgLa police nous informe qu'un nouveau modus operandi de vol à la ruse a fait son apparition dans nos contrées. Le ou les auteurs agissent toujours de la même manière, un homme aborde une personne âgée en rue. Il signale qu’il est une vieille connaissance de la famille, le fils d’une amie, … et qu’il vend ou qu’il offre une veste en daim valant beaucoup d'argent. Il réclame juste le paiement d'une petite somme ou la TVA correspondante. Il accompagne ensuite les personnes âgées chez eux ou les emmène au Bancontact pour toucher l’argent demandé et leur laisse la veste comme convenu.

    Déclinez et ne donnez surtout pas suite si vous êtes abordés de cette manière, il s’agit d’une escroquerie!

  • Ath: Ne payez pas les fausses amendes...

    92acf0dd-cd06-466a-b8f6-b9e600af38a6.jpgDans le cadre des fausses amendes de stationnement à 0€ distribuées pendant la période de ducasse, la zone de police Athoise a constaté que le document avait été modifié manuellement.

    En effet, celui-ci a été retrouvé sur le pare-brise d’un véhicule, le montant avait été modifié et le lieu de paiement correspondait à l’adresse de la personne visée. Elle a eu le bon réflexe de venir se présenter au bureau de police. Il s’agit bien évidemment d’une tentative d’escroquerie, il ne faut en aucun cas payer l’amende. De plus, si quelqu’un se présente chez vous, composez directement le 101.

  • Ath: Remportez un win for life grâce à la Police

    winforlife.jpg

    Il y a peu la police d'Ath a décidé de relancer l’opération « Win For Life » et cela jusqu’au 16 août. Cette action vise à encourager les conducteurs prudents en récompensant leur bonne conduite par un ticket de Win for life.

    Le véhicule ANPR de la zone va sillonner les routes de la ville et va suivre des usagers pendant un certain temps. Les policiers vont analyser les moindres faits et gestes des conducteurs. S’il n’est pas constaté d’infraction, il sera demandé au conducteur de s’arrêter. Si les papiers du véhicule sont en ordre et que le conducteur est apte à conduire, il sera récompensé pour sa bonne conduite par un ticket de Win for Life.

    Il est donc conseillé à partir de ce mardi de respecter les règles de circulation, vous aurez tout à y gagner.

     

  • Ath: La ville embauche un gardien de la paix|&constatateur

    B9713685765Z.1_20171101205805_000+GL1A2SB6M.1-0.jpgOffre d'emploi : gardien de la paix - constatateur

    DESCRIPTION DE LA FONCTION

    Le service des gardiens de la paix est chargé de missions de sécurité et de prévention dans le but d'accroître le sentiment de sécurité des citoyens et de prévenir les nuisances publiques et la criminalité par le biais d'une ou plusieurs des activités suivantes :

    1)  la sensibilisation du public à la sécurité et à la prévention de la criminalité;

    2)  l'information des citoyens en vue de garantir le sentiment de sécurité ainsi que  l'information et le signalement aux services compétents des problèmes de  sécurité, d'environnement et de voirie;

    3)  l'information des automobilistes au sujet du caractère gênant ou dangereux du stationnement fautif et la sensibilisation de ceux-ci au respect du règlement général sur la police de la circulation routière et à l'utilisation correcte de la voie publique, ainsi que l'aide pour assurer la sécurité de la traversée d'enfants, d'écoliers, de personnes handicapées ou âgées;

    4)  la constatation d'infractions aux règlements et ordonnances communaux dans le cadre de la loi du 24 juin 2013 relative aux sanctions administratives communales, ou la constatation d'infractions aux règlements communaux en matière de redevance;

    5)  l'exercice d'une surveillance de personnes en vue d'assurer la sécurité lors d'événements organisés par les autorités 

    6)  la présence dissuasive en vue de prévenir les conflits entre personnes, y compris l’intervention non violente en cas de constatation de conflit verbal entre personnes 

    7)  l’accompagnement d’enfants scolarisés qui se déplacent en groupe, à pied ou à vélo, de leur domicile à l’école et inversement 

    8)  la régulation de la circulation 

    9)  la prévention de vols dans les véhicules 

    10) la lutte active dans le cadre de la propreté publique 

    11) la participation à des campagnes de prévention 

    12) l’organisation d’une patrouille pédestre dans des quartiers ciblés 

    13) le maintien régulier de contacts avec les groupes d’adolescents et jeunes adultes dans le cadre d’éducation civique.

    PROFIL DE LA FONCTION

    Les candidats retenus devront répondre idéalement aux caractéristiques de personnalité suivantes :

    - connaissance théorique des missions réalisées par une police de proximité ;

    - sens des responsabilités 

    - esprit d’équipe 

    - disponibilité 

    - discrétion 

    - bonne présentation et éducation 

    - initiative et dynamisme 

    - volonté de progrès 

    - capacité d’écoute, d’empathie et de communication 

    - bonne condition physique (longues marches, position statique, ..) ;

    - gestion du temps de travail en fonction de faits imprévisibles (intempéries, incidents graves sur la voie publique, …) 

    - flexible et disponible (prestations en soirées ou les week-ends demandées) 

    - discernement dans les interventions.

    Les candidats retenus devront répondre idéalement aux critères professionnels suivants ou les acquérir par le biais de la formation obligatoire s’ils n’en disposent pas au dépôt de la candidature :

    - être capable de rédiger un rapport de faits ou de constats 

    - disposer d’une bonne connaissance de la langue française (écrite et parlée) 

    - disposer des connaissances nécessaires sur les plans judiciaires, législation en  

      matière de circulation et en matières administratives 

    - connaître le principe de fonctionnement des amendes administratives et les

      priorités du règlement général de police 

    - assurer une mission d’information aux services de police.

    Aptitudes particulières requises :

    - respect pour son prochain 

    - sens civique 

    - capacité à faire face à un comportement agressif de la part de tiers et à se maîtriser dans de telles situations 

    - respect des devoirs et procédures.

    CONDITIONS D’ACCES

    - être âgé de 18 ans accomplis 

    - ne pas avoir été condamné, même avec sursis, à une peine correctionnelle ou criminelle consistant en une amende, une peine de travail ou une peine de prison, à l’exception des condamnations pour infraction à la réglementation relative à la police de la circulation routière 

    - ne pas avoir commis de faits qui, même s’ils n’ont pas fait l’objet d’une   condamnation pénale, portent atteinte au crédit de l’intéressé car ils constituent,   dans le chef de ce dernier, un manquement social grave ou une contre-indication   au profil souhaité d’un gardien de la paix 

    - avoir la nationalité belge 

    - avoir sa résidence principale en Wallonie de langue française 

    - être titulaire du diplôme de l’enseignement secondaire supérieur 

    - ne pas exercer simultanément des activités de détective privé, ne pas exercer une fonction dans le cadre de la loi du 10 avril 1990 réglementant la sécurité privée et particulière, ne pas être membre d’un service de police ou ne pas exercer une activité définie par le Roi 

    - répondre aux conditions d’engagement dans le cadre d’une Convention de Premier   Emploi (moins de 26 ans) 

    - s’engager à satisfaire aux conditions de formation de base et formations   spécifiques.

    Disposer du brevet de formation « gardien de la paix » ou « gardien de la paix -constatateur » dispensée par un institut de formation agréé constitue un atout supplémentaire.

    MODALITES DE CONTACT

    Envoyez, avant le 25 mai 2018, un dossier de candidature complet comprenant : votre lettre de motivation accompagnée d’un curriculum vitae, une copie de votre diplôme, la carte de premier emploi, un extrait de casier judiciaire

    - soit par envoi recommandé à l’attention du Collège Communal de la Ville d’Ath, rue de Pintamont, 54 à Ath ;

    - soit en déposant l’ensemble des documents requis au Service des Ressources Humaines, rue de Pintamont, 54 à 7800 Ath. Un accusé de réception y sera délivré.

    Adresse et contact : Ville d’Ath, rue de Pintamont, 54 à 7800 Ath, Service des Ressources Humaines, Madame Andrieu Isabelle

    iandrieu@ath.be  ou par tél au 068/68.10.91

  • Ath: La ville a son PLP de centre urbain

    PLP ATH CENTRE.jpg

    C’est en mai 2015 dans le village de Mainvault que se créait le premier PLP de la cité des Géants. (Partenariat Local de Prévention)

    En ce début de semaine, un autre PLP a vu le jour à Ath.

    Comme l’a souligné Monsieur le Bourgmestre Marc Duvivier « C’est le second à Ath, les effets se font ressentir à Mainvault, nous avons constaté une nette diminution de la criminalité, des panneaux sont implantés en entrée de zone et ont aussi un effet dissuasif, des autocollants sont apposés également chez les membres, Nous avions donc un premier PLP de type rural, voici le second, cette fois de type « urbain » car situé plus en centre-ville, il forme le triangle dit du « quartier des Matelots. » Il est vrai que ce triangle est en pleine expansion et il englobe l’avenue du Bonheur, la rue des Sports, la rue des prés le Comte, la rue des Matelots et la route de Lessines jusque au passage à niveau avant Lanquesaint

    Il faut savoir que ce projet a été porté par quelques habitants du quartier. A l’heure actuelle, plus de 14 familles ont déjà rejoint le PLP en signant la « charte PLP »

    Comme nous l’a expliqué la coordinatrice de ce tout nouveau PLP, Carine Degré « les PLP sont toujours fondé à la demande des citoyens, il faut savoir que la procédure est longue, mais efficace, cela fait plus d’un an que nous avons eu l’idée de ce projet, il faut des autorisations, faire les démarches auprès de la ville, de la police, cela ne s’improvise pas, c’est Olivier Olivier Vercruysse, policier Athois, qui est en charge de leurs créations sur le territoire. C’est donc lui qui nous a accompagné durant toute la création, une réunion a été programmée afin d’expliquer le principe du PLP aux riverains concernés » Ce projet est parfaitement encadré par la ville et la police car ce n’est en aucun cas une milice privée, il y a bien évidement des règle à respecter.

    « Je dois souligner que nos rues sont adjacentes à des accès de fuite faciles pour des personnes malveillantes (Chaussée de Tournai, de Bruxelles, l’A8 …) » Carine de poursuivre « Sans oublier que cela améliore le contact entre police et les citoyens, il est également important de rétablir un bon contact nous ne sommes plus à l’époque de la peur du gendarme ! « 

    PLP ATH CENTRE 2.JPG

    Le PLP réduit les rumeurs et les paniques inutiles, puisque l’info reçue est toujours vérifiée et certifiée, il y a donc d’avantage de sentiment de sécurité.

    Carine de conclure « L’augmentation des liens sociaux a comme autre avantage de réduire les conflits de voisinage et développer l’entraide entre voisins, ce qui dans un quartier comme le nôtre n’est pas non plus négligeable »

    Il ne s’agit en aucun cas d’une milice privée qui fait le travail de la police mais des gens qui sont plus attentifs et ont un contact privilégié avec la police. Un PLP n’est pas une initiative de la police mais émane toujours des citoyens.

    Infos

    Si vous êtes habitant du quartier des Matelots et que vous désirez faire partie de ce PLP vous pouvez prendre contact avec Mme Carine Degré au 0476/838.546 7/7j

  • Ath: Le front commun convie les conseillers communaux et ceux du CPAS à un débat

    Img_0092.jpgOn le sait, les finances Athoises ne sont pas au beau fixe

    Et le rapport du CRAC (Centre Régional d’Aide aux Communes) ne dit pas autre chose

    « Malgré la réalisation d'un premier « Plan de convergence » préalablement a la réunion, les efforts réalises ne peuvent être juges suffisants. Conformément au courrier de la Ministre des Pouvoirs locaux daté du 19 février 2018, l'approbation de votre budget initial 2018 reste conditionnée à l'actualisation d'un Plan de gestion assurant un équilibre pour l'exercice 2018 et de la trajectoire des 2019 a l'exercice propre.

    A cette fin, pour l'actualisation de votre Plan de gestion, le Centre fixe les conditions suivantes :

    1. Le rapatriement des bonis constitués des entités consolidées à la Ville
    2. La suppression du crédit spécial de recettes
    3. L’amélioration notable des balises de cout net de personnel et de fonctionnement, qui restent toutes deux largement dépassées, des 2018 ainsi que dans la trajectoire ;
    4. L’inscription de crédits au service extraordinaire ne devra être effectuée que dans le cadre des seuls engagements ayant force juridique moyennant une marge de sécurité.
    5. Des mesures complémentaires structurelles doivent également être prises afin de pouvoir respecter les conditions du Centre. »

    Du coup, le front syndical, Pascal Douliez(CGSP) et Eric Dehon (CSC0, a convoqué les conseillers communaux et ceux du CPAS comme nous l’a expliqué les deux leaders syndicaux « Suite à nos différents communiqués exprimant nos plus vives inquiétudes quant à l'avenir du personnel, inquiétudes objectivées par la ministre de tutelle, le CRAC et les chiffres de la direction financière de la ville, nous nous sommes rendus compte qu'en fait, la plupart du personnel n’a pas eu accès à certaines informations et qu'apparemment, depuis que l'autorité a senti le vent tourner au niveau de la ministre des pouvoirs locaux, elle s'enfermait dans un silence assourdissant sur le sujet. »

    C’est ainsi que le front commun syndical CGSP–CSC convie les conseillers communaux et ceux du CPAS à une conférence sur l'avenir du personnel et elle se tiendra le lundi 12 mars dès 19hrs à la Maison du peuple de Maffle. De plus, nous avons appris que le collège communale a convoqué les délègues syndicaux « Ce processus informatif de dialogue sera suivi ultérieurement par les processus légaux de négociation s’il échait » dit la note !

  • Ath: Une nouvelle enquête du moniteur de la sécurité se prépare

    287229800_2.jpgUne nouvelle enquête Moniteur de sécurité est sur le pas de la porte ...

    Le Moniteur de sécurité est une enquête menée auprès de la population à propos de différents thèmes en matière de sécurité.

    Cette enquête interroge le citoyen sur son sentiment d’insécurité, sur les problèmes de quartier, sur la prévention, sur la victimisation et sur la qualité des actions des services de police.

    L’initiative est organisée par la police, en collaboration avec le SPF (Service public fédéral) Intérieur et les autorités locales.

    Les informations qui seront recueillies contiennent des indicateurs précieux pour l'élaboration de la politique de sécurité de votre commune/ville.

    La collaboration des personnes interrogées est d’une grande importance. Il est possible de participer simplement en complétant le questionnaire, soit en ligne sur internet, soit dans la version sur papier.

    Les réponses seront traitées de façon totalement anonyme.

    D’un point de vue pratique, les différents questionnaires concernant le Moniteur de sécurité seront diffusés à partir de la mi-mars de cette année. Les personnes sélectionnées selon un échantillon statistique aléatoire recevront les formulaires relatifs à l’enquête dans leur boîte aux lettres.

  • Ath: " Dans les villages, les enfants se déplacent plus souvent en vélo "

    POLICE CIRCULATION ATH 1.jpgLa zone de police d'Ath organise durant trois semaines, au sein du hall Ceva, des séances de code de la route, via une piste mobile d'éducation routière. Toutes les écoles primaires de l'entité athoise sont conviées et plus particulièrement les élèves de 5e et 6e primaire.

    Au total, ce sont plus de 700 élèves qui participent à cette activité éducative qui permet de les sensibiliser au code de la route et au danger de la voie publique en qualité d'usager faible. Rappelons que cette piste de circulation a été offerte par le Lions's club Ath-Lessines, il y a cela plus de 20 ans !

    Pour le commissaire-divisionnaire Fréderic Pettiaux, l’organisation de ce type d’écolage va devenir problématique comme il nous l’a expliqué : « Il faut savoir qu’il est de plus en plus difficile d’organiser ce type d’exercice de sensibilisation. Car avant, nous avions le soutien de la police fédérale qui venait avec son propre matériel. Mais aujourd’hui, elle a carrément désinvesti dans cette matière. En principe, il y devrait y avoir au niveau des provinces, un service qui est sensé se mettre en place pour compenser la perte de l’apport de la police fédérale. Mais au niveau du Hainaut ce service n’existe pas. De plus, nous sommes la dernière zone à fournir ce service. Mais nous essayons de maintenir cet aspect préventif et éducatif », insiste-t-il.

    POLICE CIRCULATION ATH 2.jpg

    Laurent Dupont, directeur du service de circulation de la Zone de Police athoise aborde cet exercice de manière très professionnelle. « Un volet théorique est abordé durant 30 minutes où l'on évoque les différentes familles de signaux, la place des usagers sur la chaussée, les manœuvres (virer à gauche), les règles de priorité. Ensuite, les enfants prennent place sur un Go Kart ou un vélo et mettent en pratique la théorie sur la piste à proprement parler. »

    Plusieurs policiers encadrent les enfants et corrigent les erreurs commises. On peut constater que les enfants possèdent déjà un bagage en matière de code de la route. « À ce sujet, on peut s’apercevoir que les enfants qui vivent au village ont une plus grande maîtrise du vélo que ceux qui vivent en ville. Et on le voit souvent dans nos exercices car dans les villages, les enfants se déplacent plus souvent en vélo », termine le policier, heureux de pouvoir contribuer à cet apprentissage..

  • Ath: Deux individus ont arnaqué une personne âgée

    untitled.pngCe 14 février entre 13h et 13h15, deux personnes ont arnaqué une personne âgée. Une dame se présente à la victime, née en 1928, comme étant une ancienne voisine. Elle entre ans l’habitation, lui dit qu’il y a eu des vols dans le quartier et que la police est là. Cinq minutes plus tard, un homme se présente comme un policier à la porte. Il présente à la victime des objets lui appartenant. Il lui demande alors où se trouve son argent. Puis le couple quitte les lieux en ayant pris l’argent de la victime sans que celle-ci ne s’en aperçoive.