Patrimoine Athois

  • Ath: Les ouvriers communaux bossent la nuit pour éviter les perturbations du jour

    ouvriers communaux, nuit,perturbationsComme chaque année, il est important de souligner le travail conséquent des Espaces Verts pour la mise en place des illuminations et des décorations pour les fêtes de fin d’année. La crèche, les sapins et les illuminations ainsi que les décorations qui ont été placés en novembre. Depuis ce lundi 12 janvier et cela durant plusieurs jours. Une équipe travaille durant la nuit au démontage des luminaires afin de ne pas entraver la circulation. C’est ainsi que les ouvriers des espaces verts qui sont Fabrice Delbeq, Fréderic Renaud, Michel Fréderic et Stéphane Dubois s’activeront tous les jours de cette semaine et cela dès 18hrs jusqu'à deux heures du matin.

    ouvriers communaux, nuit,perturbations

  • Ath: Que faire ce dimanche au sein de la cité des Géants

     Img_1660.jpgLe dimanche 12 juillet, rendez-vous à 15 h pour une visite guidée : « La Tour Burbant, voyage au Moyen Age » organisée dans le cadre des Rendez-vous du Patrimoine. Ce joyau de l’architecture militaire médiévale est le témoin privilégié de l’histoire de notre ville. RDV sur place, coût : 3 €/adulte; 2,5 €/enfant.

    Le festival de l’Art et du Végétal se poursuit jusque fin août. Des audio-guides sont gratuitement mis à la disposition des visiteurs (disponibles gratuitement à l’Office de Tourisme d’Ath). Initiée par la Ville d’Ath, en collaboration avec la Maison Culturelle, la 3e édition de la Triennale de l’Art et du Végétal a pour thème « la démesure ». Elle investit une douzaine de lieux avec des installations disposées sur un parcours public.

    Le Musée de la Pierre (Maffle) ouvre ses portes en juillet et août du mardi au vendredi de 14 à 17h ainsi que les we en après-midi (sauf le 4e we d’août). Une agréable promenade démarre du musée pour partir au cœur des carrières devenues réserve naturelle.

  • Ath: Le festival international de carillon va fêter ses 40 ans

    3744231368_3_2.jpgLes samedis d'été, les 49 cloches de l'église Saint-Julien tinteront sous les mains de carillonneurs français, néerlandais et belges. Elles donneront à entendre des airs traditionnels, du jazz, des chansons, du classique, des mélodies composées expressément pour le carillon. Les concerts peuvent être écoutés dans le cadre enchanteur de la cour de la Maison des Géants – Entrée gratuite et places assises. Les concerts débutent à 16 h 30 précises.

    715966728_2.jpgLes dates

    Les samedis 13,20 et 27 juin.

    Les samedis 1er, 8, 15, 22, 29 août.

    Le dimanche 23 août.

    Le mardi 8 de septembre

    image.png

     

  • Attre: Une conférence sur le sabotage du dépôt de munitions allemand

    sabotage dépôt Attre.jpgLe vendredi 7 novembre à 20h, en la salle du Vieux-Chaudron (Attre, tout près du Château), Christian Cannuyer donnera une conférence dans le cadre des célébrations du Souvenir de la Grande Guerre organisée par l'Administration Communale de Brugelette. Le thème sera «  Le sabotage du dépôt de munitions allemand de Mévergnies-Attre (9 mars 1918). Un événement majeur de la fin de la première guerre mondiale.

    « Le 9 mars 1918, grâce aux renseignements fournis par une grande figure de la résistance hainuyère, l'abbé Liévin Thésin, qu’avait beaucoup aidé sur place le vicaire brugelettois Désiré Briffeuil, un commando anglais parvint à faire exploser le gigantesque dépôt de munitions que les 1126830190_2.jpgAllemands avaient aménagé à proximité de la gare de Mévergnies-Attre en vue d'une offensive d'envergure qu'ils préparaient depuis des mois. Pendant toute la matinée, ce fut l'apocalypse. Des habitants des villages de Mévergnies et Attre firent en cette occasion preuve de beaucoup de courage pour épargner tout dommage à la population locale, notamment un chauffeur de locomotive de Mévergnies qui réussit in extremis à écarter les wagons chargés d’obus à gaz moutarde (ypérite), dont l’explosion eût causé la mort de nombreuses personnes aux alentours. Pour l'armée du Kaiser, le dommage fut énorme et contribua de manière significative à la défaite finale. Les Allemands avouèrent qu'ils eussent préféré perdre 10 000 hommes au combat plutôt que cet arsenal. » Explique l’Historien Athois. Dans une publication parue en 1986, il avait relaté cet événement à partir de souvenirs recueillis auprès de l'abbé Thésin en 1959 par l'instituteur brugelettois Marcel Thémont. De nouveaux éléments sont maintenant à verser au dossier, qui apportent des éclairages complémentaires sur ce qui fut un tournant important du premier conflit mondial.

    Conférence illustrée de documents d'époque, dont de nombreux inédits.

    Infos :

    Le prix de l’entrée sera  de 4€ pour un adulte et de  2€ par enfant

    Quoi : Le thème sera «  Le sabotage du dépôt de munitions allemand de Mévergnies-Attre

    Quand : Le vendredi 7 novembre à 20h

     : La salle du Vieux-Chaudron (Atre, tout près du Château)