Jeu de la balle

  • Jeu de balle: "Je ne regrette rien, j’ai vécu de belles saisons avec les jeunes du club"

    IMG_1603.jpg

    L’équipe de Promotion d’Œudeghien, qui était leader depuis le début de saison, a connu un coup d’arrêt il y a une quinzaine de jours. Mais pour l’équipe frasnoise, la plus grosse perte à laquelle elle devra faire face n’est pas celle du leadership, mais bien l’arrêt de leur coach Bruno Rousseau, qui passera la main en fin de saison.

    «  En effet, je vis ma dernière saison comme coach. La raison est que je veux passer à autre chose et donner la priorité à ma famille. Je suis devenu grand-père et il n’y a pas que le jeu de balle dans la vie.  »

    IMG_1616.jpg

    « J’ai été comblé »

    Il est vrai que Bruno est présent sur les ballodromes depuis plusieurs décennies, d’abord comme pelotari, puis comme coach. Mais le citoyen d’Houtaing a vécu des choses fabuleuses «  J’ai vécu des bonnes années comme joueur. Et j’ai su inculquer la combativité et aussi donner la soif de vaincre aux jeunes pelotaris que j’ai côtoyés.  » Et si Bruno avait l’étoffe pour entraîner plus haut, il a toujours privilégié le plaisir «  Il y a trois ans, le club d’Œudeghien m’avait tendu une perche pour reprendre l’équipe première, mais je l’avais déclinée car je préférais avoir du plaisir que de subir la pression des résultats. Je ne regrette rien, j’ai vécu de belles saisons avec les jeunes du club. Un titre en Promotion, une finale de la coupe du Roi et une montée en Ligue avec des jeunes qui avaient débuté en adultes en Régionale 2. Franchement, j’ai été comblé !  »

    IMG_1607.jpg

    Selon le manager frasnois, Jean-Claude Dupont, c’est une grosse perte pour le club : «  Bruno est quelqu’un qui avait la niaque et, pour nos jeunes, c’était vraiment un exemple. Il avait un esprit de gagneur et aussi une grande connaissance du jeu de balle.  » Et Maxence Dupont, qui a été entraîné par Bruno Rousseau et qui joue à Biévène aujourd’hui, dit de lui : «  Bruno a été un excellent coach qui a permis à plusieurs pelotaris de progresser. Il manquera énormément au club d’Œudeghien. »

  • Jeu de balle: favori, Tourpes répond à l’attente

    JEUDEBALLE TOURPES.jpg

    Le club de Tourpes est-il en train de renaître de ses plus belles cendres ? Il y a trois ans, le club avait perdu un de ses plus fidèles argentiers : Jacques Rasseneur, dit « Mimil ». Tourpes devait se rendre à l’évidence, la belle et grande époque était révolue ! Mais c’était sans compter sur l’obstination du manager, l’infatigable Francis Maes. Pour ce dernier, Tourpes devait revenir à ses fondamentaux, c’est-à-dire la formation des jeunes ! Et aujourd’hui, on voit que cela commence à porter ses fruits. En Ligue, les jeunes pelotaris mènent la danse et aux dires des autres dirigeants de sociétés, Tourpes est le grandissime favori. Et il le prouve.

    31 sur 33 points

    IMG_1322.jpg

    Depuis l’entame du championnat en Ligue WBA et sur 11 luttes jouées, Tourpes est invaincu et n’a laissé que 44 jeux à ses adversaires. Ce n’est pas le manager qui s’en plaint : « Bien sûr, nous connaissions le potentiel de l’équipe. Nous sommes bien conscients que ce sont des jeunes joueurs avec les risques que cela comporte, comme le manque de concentration, surtout dans le chef des plus jeunes. Sinon, au vu des résultats actuels, on ne peut que se réjouir, même si parfois, la manière fait défaut. » On a l’impression que Tourpes déroule déjà comme un (futur) champion. Mais pour Francis Maes, il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs : « Attention, il ne faut aller vite en besogne, malgré le fait que nous n’avons perdu aucune de nos luttes! C’est vrai que nous avons un certain potentiel, mais nous ferons les comptes à la fin du premier tour. »

  • Jeu de balle: "Il est vrai que la balle pelote a du mal à retrouver sa grandeur d’antan"

    CELLES.jpg

    Le jeu de balle est en crise : on le voit notamment avec Halle qui vient d’annoncer l’arrêt de son équipe en N2, et toujours dans la même division, avec Waret, qui a déclaré forfait. La raison : ce club vient de perdre deux joueurs, qui sont blessés. Mais d’autres clubs gardent la foi dans le jeu de balle et dans la formation des jeunes. C’est le cas de Celles, comme nous l’a expliqué le président Yves Willaert : «  Il est vrai que la balle pelote a du mal à retrouver sa grandeur d’antan. Mais pour notre part, nous gardons espoir pour ce très beau sport. Aujourd’hui, nous avons encore six équipes de jeunes : une en prépupilles, deux en pupilles et en minimes et une en cadets. » Sans oublier trois formations en adultes. Une en ligue, en promotion et régionale 2.

    Celles a encore du mal à digérer leur descente de l’an dernier de la N2 vers la Ligue « Il faut dire que nous étions le premier des quatre descendants et avec le forfait de Coquiane, nous pensions pouvoir garder notre place en Nationale 2. Mais voilà, la fédération n’a pas voulu et a préféré faire monter d’autres formations. Et aujourd’hui, ces équipes sont loin d’être performantes au sein de la N2. Que du contraire  », déplore le président.

    La déception passée, le club de Celles veut reconstruire quelque chose de solide : «  Notre objectif pour les saisons à venir c’est d’insérer nos jeunes de notre équipe de promotion vers la Ligue », conclut Yves Willaert.

    Au sujet des jeunes de la Promotion, le coach-joueur, Alain Dumont regrette le manque de luttes jouées par ses protégés jusqu’à présent : «  Alors que notre objectif est de terminer dans les quatre premiers », détaille-t-il, « je dois souligner que nous avons été en retard dans notre préparation. La cause : nous avons eu pas mal de jeunes qui jouaient encore au football. Et certains pelotaris ont dû jouer les tours finaux au football. Sans oublier que la météo n’a pas été très clémente. Suite à cela, nos luttes amicales ont été remises et cela explique notre mauvais début de championnat.  »

    Il est vrai que Celles vient de subir deux défaites consécutives.

    On le voit, il reste des clubs qui n’hésitent pas à prendre le temps pour la formation. C’est peut-être cela qui sauvera le jeu de balle, mais encore faut-il que la fédération s’en donne les moyens : cela, c’est une autre histoire !

  • Jeu de balle: Nous avons rendus visite au club de Vieux-Leuze

    VIEUZE LEUZE  PROMOTION.jpg

    Dans le cadre de la saison ballante, tous les dimanches,  nous irons a la rencontre d'un club de la Wallonie Picarde. Il y a peu, nous avons été rendre visite au club ballant de Vieux-Leuze. la semaine prochaine, nous irons à Celles 

    Malgré un grand nombre de clubs en région leuzoise, le petit village de Vieux-Leuze vit encore au rythme du jeu de balle. Et le club ne se porte pas si mal. Vieux-Leuze forme encore des jeunes, répartis en trois équipes : prépupilles, pupilles et minimes. Mais l’équipe phare reste la Promotion, comme nous l’explique le président-joueur, Johan Vasseur « Nous n’avons plus qu’une équipe en adultes. En son sein, trois joueurs du cru et trois qui viennent de l’extérieur. »

    Le noyau est de qualité, mais les ambitions restent modestes « Nous espérons terminer dans le top 4 et nous y être installés dès la fin du premier tour afin de participer au Tournoi Hotton. Mais la première place qui nous offrirait de prendre part à la coupe Roi ne serait pas pour me déplaire. » Et la montée ? « Ce n’est pas le but, mais si l’occasion se présente, nous ne dirons pas non. »

    Le début de saison des Leuzois est satisfaisant. Après trois rencontres, ils sont leaders invaincus. Difficile pourtant selon le président de déjà dégager des favoris. « Sur papier, on citera Bassilly, qui a un très bon noyau et on ne peut pas oublier Œudeghien qui, tous les ans, place son équipe dans les bons coups. Attention aussi à Celles. Sans compter une ou l’autre surprise. » Sur un plan plus personnel, le président espère redevenir pelotari car une suite une sérieuse blessure, il est « out » plusieurs semaines. Il caresse l’espoir de revenir en pleines possessions de ses moyens pour le second tour.

  • Ath: Le musée des jeux de Paume ouvrira ses portes tous les dimanches

    172060378.jpgSitué au cœur de la ville d’Ath, dans l’un des berceaux de la balle pelote, le Musée prend place dans un superbe espace aménagé. Cette exposition permanente propose un voyage passionnant dans l’univers des jeux de balle. Les aspects historique, sociologique, ethnographique ou encore économique sont abondamment illustrés par un parcours didactique et de riches collections de pièces et documents anciens. La reconstitution d’un estaminet ainsi que la projection d’un film plongent le visiteur dans l’ambiance chaleureuse et passionnée du monde de la balle pelote.

    A vocation internationale, le Musée présente également les jeux de balle à l'étranger ou ceux qui en sont dérivés (base ball, cricket, etc). Espace dynamique, il accueille ponctuellement diverses expositions axées sur des thèmes du jeu de balle.

    Ce remarquable musée installé dans les greniers aménagés de l’Hôtel de Ville d’Ath depuis 2001, rouvre ses portes le premier dimanche d’avril et vous présentera ses remarquables collections dans un esprit de grande convivialité.

    Infos

    Aménagement des heures d’ouverture à partir de 2018 :

    D’avril à septembre, le dimanche après-midi, de 14.30 H à 18 H.

    Toute l’année sur rendez-vous : 0498/26 20 04 - 0479/95 02 96 – 0475/47 40 19.

    EN 2018: ENTREE GRATUITE TOUS LES DIMANCHE APRES- MIDI D’AVRIL À SEPTEMBRE       

  • Jeu de balle: les arbitres ont reçu des nouveaux equipements

    ARBITRES JEU DE BALLE.JPG

    Il y a peu, les arbitres de balle pelote du Hainaut occidental se sont réunis avant la nouvelle saison ballante afin de recevoir de nouveaux équipements offerts par un généreux donateur. Le Hainaut compte 16 arbitres, donc cinq qui peuvent officier au sein de l’élite ballante.

    Durant cette réunion, on a appris que la balle 2017, qui a été tant décriée, sera toujours d’actualité pour 2018. « Les clubs nous ont toutefois soumis la demande de pouvoir colorer les balles afin qu’elles soient plus visibles. Une réunion se tiendra d’ici peu au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour l’avaliser, ou pas. » Fabrice de préciser « Par ailleurs, le fabricant irlandais nous avait promis les nouvelles balles en décembre. À quelques semaines de la nouvelle saison nous n’avons toujours rien reçu… Le fabricant a invoqué des soucis de fabrication. »

  • Jeu de balle & Isières: N'oubliez, ce lundi c'est le 49e Grand-Prix Simoulin

    TOURNOI SIMOULIN (2).JPG

    Ce lundi de Pâques aura lieu le 49e Grand Prix Simoulin de balle pelote. Le tournoi réunira du beau monde : Sirault, Thieulain, Isières et Kerksken. La première lutte opposera Thieulain à Kerksken. La seconde lutte opposera Isières à Sirault. Tous auront à cœur de remporter le premier tournoi de la saison. On pourra déjà juger Thieulain qui, avec Guillaume Dumoulin et Tanguy Metayer, espère réaliser de grandes choses comme en 2017. « Il sera difficile pour nous de juger notre niveau car jusqu’à présent, nous n’avons joué que quelques luttes. Et n’oublions pas que la saison ne fait que commencer », explique le Canari, Tanguy Metayer Il ne reste plus qu’une chose à souhaiter : que la météo soit de la partie. Pour ce premier rendez-vous important de l’année, les participants devraient déjà être affûtés et proposer un joli spectacle. Le 49e GP Jules Simoulin débutera donc ce lundi 2 avril à 14h30 précises au ballodrome d’Isières sur la place du village. La première lutte fera déjà office d’affiche puisqu’elle opposera Kerksken, champion en titre, à Thieulain, vice-champion. La suivante opposera Isières à Sirault alors que la finale se disputera dans la foulée de cette deuxième opposition.

    28958490_10215966990831077_2843661889314605550_n.jpg

  • Ath & Jeu de balle: L’Amicale des Vétérans a versé son bénéfice au profit des jeunes

    DONS  JEUNES.JPG

    Ce dimanche au Hall du CEVA a Ath, l’Amicale des Vétérans présentait son rapport annuel. Le comité a décidé de faire un don aux clubs formateurs ballants de la région

    Comme l’a expliqué le président Patrice Bougenies « Le bilan positif du 47ème Grand Prix des Vétérans de jeu de balle de juillet 2017 a permis à notre amicale d’allouer une gratification aux sociétés ayant aligné en 2017 une ou plusieurs équipes de jeunes. » Le subside global à partager était de 1.260€. C’est ainsi que chaque club formateur a reçu 60€ par équipe de jeunes alignée. C’est ainsi que 6 clubs de jeue de balle ont aligné pas de 21 équipes de jeunes: en 2017, Oeudeghien avait aligné 5 formations, Bassily et Isières 4, Meslin et Ogy 2 et Vaudignies 4.

    Même si le don a été minime, il est toujours valorisant que des sociétés soutiennent la formation ballante des jeunes pelotaris