Jeu de la balle

  • Jeu de balle: " Ma démarche est de faire avancer, faire réfléchir "

    IMG_1022.JPGGuillaume Dumoulin, un des meilleurs pelotaris de Belgique, propose de modifier certaines règles dans le jeu de balle. Car sans cela, selon lui, le plus dur est à venir pour son sport. Car le jeu de balle est malade et cela depuis de nombreuses années… Bon nombre le disent, mais ils ne font que le dire… et personne n’ose s’investir, de peur froisser les pelotaris qui restent assez frileux à quelques changements fondamentaux dans le jeu. Mais il y a quelques semaines, Guillaume Dumoulin, un des meilleurs pelotaris de Belgique, lequel évolue à Thieulain, a décidé de se lancer dans la bagarre pour ce sport qu’il chérit tant. « Ma démarche est de faire avancer, faire réfléchir. Ma conscience n’est pas tranquille. Mon sport favori se meurt et le conservatism n’a jamais été aussi marqué. Alors, arrêtons d’en parler, de se morfondre et agissons ! J’invite celles et ceux qui souhaitent voir une évolution probante de notre discipline à réagir, afin de modifier, d’ajuster, d’améliorer ce projet de modifications de règles, » explique le Canari Dumoulin. Dans cette optique, il avait convoqué le mercredi 10 juin sur le balldoromme de Ladeuze des joueurs de Nationale 1 en vue d’expérimenter son projet. Pour beaucoup, le concept plaît,mais doit être ajusté. Tentatives d’explications avec le Leuzois. « Une idée serait d’interdire le rebond de la balle uniquement après la livrée. Le but est de mettre en difficulté le frappeur pour qu’il doive impérativement jouer sa balle de volée. Mais par la suite, le jeu reprendrait son cours habituel. Et si la balle tombe dans le rectangle, on marque la chasse où la balle est arrêtée. À ce niveau, les tests diront s’il est preferable de mettre la chasse où la balle tombe ou de la mettre où là elle est arrêtée. » Et Guillaume de poursuivre : «Une seconde proposition est de créer une zone rouge à la fin du rectangle et d’interdire une chasse dans cette zone. Les frappeurs devront obligatoirement sortir cette balle de cette zone. Cela va inciter le contre-chasseur et les cordants à essayer d’atteindre cette partie du terrain pour gagner le quinze. » La troisième proposition, plus physique, serait d’obliger à effectuer les changements de camps « au

    413094348.jpg

    petit trot ». Les pelotaris Hollandais et Espagnols le font déjà pour accélérer et dynamiser leur jeu. Dans le jeu, Guillaume voudrait aussi revoir le système actuel des jeux. «Je propose deux manches de sept jeux. Exemple : 7/2, 7/3, l’équipe gagnante remporte trois points. Mais à 7/3, 7/3 l’équipe qui a remporté les deux sets n’engrangerait que deux points. L’équipe adverse en récolterait un car elle a accumulé six jeux. Enfin, à un sept partout, un tie-break serait joué au meilleur des cinq jeux. » Même si les changements sont toujours appréhendés, Guillaume Dumoulin a le mérite de vouloir faire bouger les choses… et les pelotaris. Convaincre ces derniers prendra du temps, tant on sait que nombre d’entre eux sont souvent réfractaires aux bouleversements de leur sport. Mais il y va de la survie du jeu ballant

    Plusieurs participants au test grandeur nature organisé par

    Guillaume Dumoulin ont livre leur avis sur les propositions du

    Thieulinois. Des réactions à remettre dans leur contexte : si ces acteurs du monde pelotari ont bien voulu venir à Ladeuze à la demande de Dumoulin, c’est qu’ils ne sont a priori pas trop réfractaires aux changements.

    ANTOINE HUARD.jpg

    Antoine Huard (Pelotari de Coquiane) :

    «Je trouve tout cela très intéressant. Mais il faudra exploiter cette manière de jouer. Pour y voir plus clair, il faudra de meilleures conditions jeu car lors du test, avec le vent, nous avons eu du mal à trouver nos repères. De plus, nous n’avons pas joué avec la balle que nous utilisons le week-end. À revoir certainement.»

    NICOLAS DUPONT.jpg

    Nicolas Dupont (Pelotari de Sirault) :

    «Il est vrai que pour ce test, les conditions de jeu n’étaient pas optimales. Si on veut jouer de cette manière, on devrat livrer plus tendu et moins haut afin de mettre en difficulté le frappeur. Je crois que ce style de jeu va favoriser les pelotaris les plus sportifs. Maintenant, il y a aura des choses à ajuster. Mais il faudra bien analyser ce système. »

    DOMINIQUE DRUART.jpg

    Dominique Druart (Arbitre

    de N1) : « J’ai apprécié le fait que quand le pelotari livre sa balle, le frappeur ne peut pas la laisser faire un bond, sans quoi il sera pénalisé. Et cette manière de jouer sera plus spectaculaire car en ce moment, on joue plus au tennis qu’à la balle pelote. Bien sûr, on devra tester tout ça dans un contexte plus officiel et moins amical. Mais c’est à analyser. »

  • Ath: Il y a neuf au musée ballant qui est installé dans les greniers aménagés de l’Hôtel de Ville

    Capture1.PNGDepuis la reprise de la nouvelle saison ballante , ce remarquable musée installé dans les greniers aménagés de l’Hôtel de Ville d’Ath depuis 2001, a rouvert ses portes et vous présente ses remarquables et nouvelles collections dans un esprit de grande convivialité.

    Attention : il y a des aménagements des heures d’ouverture à partir de 2017 :

    Jusque fin septembre, le musée sera ouvert tous les dimanches de 14h30 à 18H ainsi que toute l’année, sur rendez-vous : 0498/26 20 04 - 0479/95 02 96 – 0475/47 40 19 (conservateur).

    Le droit d’entrée reste inchangé en 2017:

    Individuelle :2,50 €

    Pour les groupes : 1,50 €

    Entrée Gratuite pour les – 12 ans.

    Entrée gratuite le premier dimanche du mois

  • Jeu de balle: Oeudeghien va encore aligner 8 équipes

    JEUNES OEUDEGHIEN 2017.JPG

    Cette saison sera importante pour Oeudeghien en nationale 1

    Mais cela n’empêche pas le club frasnois de favoriser la formation des jeunes. Et du coup de pérenniser le club

    Comme nous l’explique Jean-Claude Dupont, le responsable sportif «  Il faut savoir que nous allons aligner pas moins de 5 équipes de jeunes : une en prépupilles et en pupilles. En minimes, nous alignerons deux formations avec des ambitions en hausse pour une des deux équipes. Dans cette catégorie nous aurons deux gros adversaires : Tourpes et Bassily. » Et ce n’est pas tout puisqu’Oeudeghien alignera aussi deux équipes d’adultes en plus de la N1. « Au niveau des adultes, nous alignerons une équipe en régionale 1 avec des ambitions de jouer le plus haut possible. Par contre, pour notre équipe de promotions, nous espérons finir dans le top 3. Mais le favori sera Tourpes avec ses jeunes ! » On le voit à Oeudeghien, on n’arrête pas de remettre l’ouvrage sur le métier. Un exemple au sein de la Wallonie Picarde.

  • Jeu de balle: Chaque vendredi, le Nord Eclair proposera une page consacrée au sport ballant

    IMG_1454.JPG

    Chaque vendredi, l’édition tournaisienne de Nord Eclair vous propose désormais une page consacrée au sport ballant. Cette semaine, nous parlerons  de la balle pour lancer la rubrique. Et aussi des jeunes d’Oeudgehien et aussi un invité surprise. Alors ne manquez pas chaque vendredi on va parler du jeu de balle dans le Nord-Eclair

  • Jeu de balle: Voici les luttes du 1er tour de la coupe de Belgique qui auront lieu ce dimanche

    1418758571.jpg

    En bleu, nos régionaux. Toutes les luttes débuteront à 15h

    Denee Wargnies
    St Servais Vaudignies R A
    Wieze Bever
    Kerksken Montignies LL
    Maubeuge Hamme Zogge
    Planois Conjoux
    Crupet Thieulain
    Aisemont Ogy
    Tourpes Hoves
    Elesmes Montroeul
    Blicquy Galmaarden
    Galmaarden L3 Warnant
    Celles Halle
    Isiéres Steenkerque
    Oeudeghien Baasrode
    Mont-Gauthier Kastel
    Dorinne Ninove
    Acoz Genappe
    Sirault Kokejane
    Villers-Le-Gambon Terjoden
    Herdersem Grimminge
    Brussegem Ottignies
    Grimminge L3 Waret
    Baasrode L3 Senzeilles
  • Jeu de balle & Bouvignies: La R.U.S.B va aligner trois formations!

    RUSBOUVIGNIES.jpg

    Les pelotaris commencent à préparer la saison 2017. La Royale Union Sportive(RUSB) de Bouvignies s’active déjà et elle a raison : cette année elle alignera trois formations. Il y avait longtemps que le club athois n’avait pas aligné autant d’équipes. Il faut savoir que le club de Bouvignies a 112 ans exactement ! Et durant plus d’un siècle on a joué à la balle pelote sans interruption comme nous l’explique le président actuel, Rudy Dumont : « Je pense que l’on a toujours joué à la balle pelote et à une époque il y avait même deux clubs : La Paume et l’Union. » Pour la saison 2017, la RUSB alignera trois équipes : une en promotion, une en régionale et la dernière en Régionale 3. Avec à chaque fois des ambitions différentes comme l’a souligné le président : « En promotion, nous voulons terminer dans les quatre premiers afin de participer au tournoi Hotton qui rassemble les 4 premiers du classement. Pour le titre, il devrait nous manquer un petit quelque chose. » En Régionale 1, la RUSB va viser le titre : « En 2016, nous l’avons raté de peu à cause de nombreux blessés. Mais cette année, nous sommes plus forts. Et dans cet ensemble, nous avons pas mal de joueurs qui ont une belle expérience. Cela devrait nous servir dans les moments importants de la saison 2017. » L’équipe de Régionale 3 est composée d’une bande de copains qui tâcheront de se faire plaisir. Ils n’auront que l’ambition de bien jouer à la balle pelote. Malgré tout on s’étonne de ne pas avoir d’équipe de jeunes car durant des années, Bouvignies a aligné de nombreuses formations dans ce domaine. « Au sein du club, nous ne sommes que deux, mon épouse et moi-même. Et sans de l’aide extérieure, nous ne sommes pas capables de nous en occuper. Cela demande une grande débauche d’énergie et du temps. Peut-être dans le futur ! Avec certains de nos joueurs actuels, nous pourrions sans doute nous lancer. Mais c’est un projet qui doit être mûri et réfléchi. » Rudy et Fabienne ont bien conscience que l’avenir de leur club passe par les jeunes et du soutien. Encore faut-il en trouver…