Expositions

  • Ath:L’exposition « Ta fête ! » permet de découvrir les traditions festives de tous les continents

    preview.jpgDans le cadre du projet « Bâtisseurs de liens », dix classes primaires de notre région ont entamé des échanges suivis avec d’autres élèves du monde entier (Canada, Espagne, Etats-Unis, Haïti, Madagascar, Maroc, Sénégal). Afin de favoriser cette découverte, les enfants sont amenés à explorer toutes les facettes de la culture de ces pays.

    À la Maison des Géants, l’exposition « Ta fête ! » permet de découvrir les traditions festives de tous les continents. « Dis-moi comment tu fais la fête, je te dirai qui tu es ! ». Ainsi, le carnaval de Tananarive (Madagascar), l’Independance Day (Los Angeles), la fête de la Saint-Julien avec les géants et grosses-têtes de Cuenca (Espagne) ou les traditions vaudou à Port-au-Prince (Haïti), sont autant de destinations qui seront abordées.

    Au gré des musiques, des costumes ou des recettes culinaires, la Maison des Géants invite tous ses visiteurs à un voyage haut en couleurs.

    Infos

    Office de tourisme

    Rue de Pintamont, 18

    Ath

    068/26.51.70

    068/26.51.79

    Mail: office.de.tourisme@ath.be

  • Maffle: Deux œuvres de l’artiste Jean-Joseph Bottemanne sont conservées dans la région

    Calvaire la vierge 1991.jpgJean-Joseph Bottemanne (1723-1794) est un tailleur de pierre de Soignies qui a réalisé de nombreux monuments en pierre bleue dans sa ville natale et dans toute la région voisine. Il laisse des œuvres dans plusieurs localités du Hainaut, d’Erquelinnes à Mainvault en passant pas Lens ou Lombise.

    Deux œuvres impressionnantes de l’artiste sont conservées dans la région d’Ath. Le calvaire de Lens, situé le long de la chaussée d’Ath à Mons, est daté de 1749. Le jeune tailleur de pierre ne signe pas son œuvre constituée de sculptures séparées, Moïse, la Vierge Marie, Marie-Madeleine au pied de la croix, saint Jean et David.

    A Mainvault, en 1775, Jean-Joseph Bottemanne s’affirme comme sculpteur, il laisse sa marque (IB) et appose sa signature. Les mêmes personnages se retrouvent autour du Christ crucifié. A Lens, cette figure à l’origine en bois a été remplacée par une œuvre en fonte alors qu’à Mainvault, l’ensemble est en pierre bleue. Au pied de la croix, les anges entourent Marie-Madeleine et l’évocation de l’enfer. Ces œuvres témoignent de l’influence de l’art baroque qui a marqué l’artisan sonégien.

    Les deux œuvres s’inscrivent aussi dans la vie populaire régionale. A Lens, l’expression « on va padière David », signifie que l'on se rend au cimetière qui jouxte le calvaire et que l’on redoute la mort. On implore saint Jean pour favoriser la marche des enfants. A Mainvault, le calvaire s’animait autrefois lors de la fête de Pâques. Les jeunes gens s’y rendaient pour trouver l’âme sœur et assurer la prospérité de leur union. Les agriculteurs lui demandaient de bonnes récoltes.

    Calvaire Saint Jean 3 1991.jpgL’exposition, conçue par Gérard Bavay, docteur en histoire, permet de replacer toute l’œuvre de Jean-Joseph Bottemanne dans son contexte régional et historique. Elle est présentée au Musée de la Pierre de Maffle du 8 juillet au 10 septembre 2017.

    Exposition accessible du mardi au vendredi (14-17h) mais aussi les dimanches et fériés de 14 à 18h.

    Infos

    au Musée 068/26.92.36

    Courriel: museedelapierre@hotmail.fr

    ou à l’Office de Tourisme d’Ath (068/26.51.70 ou par mail office.de.tourisme@ath.be

     

  • Ath: La Maison des Géants accueille une exposition sur l’Athénée Royal d’Ath

    1523539451-thumb.jpgÀ la fin du moyen âge, Ath connaît une évolution importante. L’activité économique se développe avec le commerce des toiles et la halle aux grains. En quelques décennies, la ville, qui comptait à peine quelques centaines d’habitants, croît jusqu’à abriter environ 5000 personnes.

    Il faut proposer des services à cette population. On construit l’église Saint-Julien ; l’hôpital de la Madeleine est créé pour abriter les malades et les nécessiteux. En octobre 1416, les Echevins décident de soutenir la création d’une « grande escole », qui accueillera des étudiants pour un enseignement secondaire.

    Six siècles plus tard, l’Athénée Royal d’Ath est l’héritier de cette première école. Dans ce cadre, l’établissement scolaire et l’Amicale des anciens élèves et amis de l’A.R.A. ont souhaité organiser une exposition consacrée à cette histoire.

    Du 11 mars au 9 avril, la Maison des Géants accueille cette exposition qui évoque différents aspects: les élèves et professeurs, la vie quotidienne, les différentes implantations de l’école.

    untitled.pngA cette occasion, une collaboration fructueuse est mise en place entre les musées et l’Athénée Royal. Des élèves ont ainsi eu l’occasion de participer à la préparation de l’exposition, notamment en découvrant la restauration d’un remarquable tableau. Il s’agit du « Portrait de Jacques François Lanne », le régent de l’école au début du 18e siècle ; cette œuvre d’art a été restaurée par Caroline Malice.

    Infos

    La Maison des Géants, rue de Pintamont, 18, Ath

    Tel : 068/ 26 51 70

  • Ath: La M.C. A a le plaisir d’accueillir la jeune et talentueuse photographe Claire Ducène

    Presentation1.jpgLa Maison Culturelle d’Ath a le plaisir d’accueillir la jeune et talentueuse Claire Ducène( voir ICI). Cette photographe, qui en à peine deux ans et plusieurs prix artistiques à son actif, dénote une grande maturité dans son œuvre et marque les esprits. Elle construit son travail comme un labyrinthe de souvenirs. La Louviéroise crée des ambiances de foyer, d’intimité où les photographies anciennes se mêlent aux objets et au mobilier du quotidien. Ses mises en scène provoquent un sentiment familier de déjà vu et nous plongent dans nos mémoires. De nombreuses pièces forment l’architecture de la maison et de notre espace intérieur. Une architecture imaginaire que l’on traverse de porte en porte, vers d’autres lieux et images passées. Les fenêtres s’ouvrent sur les pensées et le patrimoine de récits réels ou fictifs. L’espace intérieur est une métaphore des relations imbriquées, inconscientes et psychiques, du processus mémoriel de chacun.Le travail de Claire Ducène emmène les tumblr_nu5mzuer3p1s92vh5o1_1280.jpgvisiteurs vers un voyage physique, à l’intérieur des souvenirs et des personnages qui composent cet immense palais de la mémoire. Les installations de l’artiste se confrontent dans un labyrinthe d’espaces, de pensées et de médiums. Une exposition constituée de mobilier, de peintures, de photographies, de diapositives…

    Infos et réservations

    Du 10 mars au 22 avril

    Le Palace, Rue de Brantignies, 4 - 7800 Ath

    068/26 99 99 – billet@mcath.be

    Entrée libre aux expositions durant les heures d’ouverture de la billetterie :

    Mardi de 14h à 18h et du mercredi au samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h

    Fermé le dimanche et les jours fériés.

  • Chièvres: Une exposition dédiée à ceux qui portaient le triangle rouge dans les camps de concentration

    Capture.JPG

    « Résiste ! », C’est l’appel qui est lancé aux visiteurs et qui traverse l’ensemble de l’exposition. Dédié à tous ceux qui, dans les camps de concentration, portaient le triangle rouge, ce message se veut plus large en soulignant l’action de tous les résistants à toutes les formes de tentatives liberticides. L’exposition encourage de façon didactique une attitude de vigilance citoyenne et responsable.

  • Ath:la Maison des Géants va accueillir une exposition d’artisans couteliers belges et français

    COUTELLERIE OSTICHES 5.jpg

    Le 4 février de 14 à 17h, la Maison des Géants accueille le « Sharp Edge Show ». Cette exposition d’artisans couteliers belges et français est organisée à l’initiative de Dirk Bourguignon, avec le partenariat de la forge d’Ostiches. Depuis plusieurs années, la forge d’Ostiches accueille des couteliers-forgerons qui pratiquent la coutellerie dans ce lieu étonnant. A la Maison des Géants, on pourra découvrir leurs plus belles pièces forgées, témoignages de leur savoir-faire.

    La forge d’Ostiches

    COUTELLERIE OSTICHES 3.jpg

    L’histoire de la forge d’Ostiches est intimement liée à celle de la famille Lizon. Alexis Lizon, né en 1817, s’installe à Ostiches comme maréchal ferrant. Son fils Frumence, son petit-fils Georges et son arrière-petit-fils Paul vont luis succéder. En 1947, Paul fait construire une nouvelle forge attenant à la maison familiale. Deux forgerons y travaillaient, chacun ayant son enclume attitrée et ses outils. Ils étaient aidés par des apprentis ou des occasionnels pour les gros travaux. La forge actuelle est restée à peu de choses près dans son état originel. Depuis 2000, elle accueille des démonstrations de forgeage de fers à chevaux et ensuite le ferrage de chevaux de trait. En 2006, la Ville d’Ath a acheté la forge à la famille Lizon. Depuis lors, il s’agit d’un lieu de démonstration des savoir-faire et d’apprentissage.

    Depuis 2007, des couteliers se rassemblent chaque week-end autour de Dirk Bourguignon pour profiter de l’infrastructure. Depuis 2014, la forge est reconnue comme école de la Bladesmith Society et organise une session d'initiation à la coutellerie forgée chaque année sur inscription. Aujourd’hui, ces formations et stages accueillent un public international.

    Plus d’informations sur www.forge-ostiches.be ou auprès de la Maison des Géants.  Tel : 068 26 51 70.

  • Ath: Le Hall du CEVA va accueillir la 83ème édition du Concours-Foire

    3509835735.jpg

    « Depuis une décennie, l’agriculture et l’élevage connaissent beaucoup de difficultés : les réformes de la P.A.C., la crise financière mondiale, le réchauffement climatique, l’instabilité du prix des aliments, de la viande et du lait et l’année 2017 sous la hantise des effets du CETA ont sérieusement ébranlé le moral de ceux qui consacrent toute leur vie à promouvoir la qualité de leurs produits. En 2013 et 2014, finalement, les prix du lait et de la viande rendent l'espoir aux éleveurs et aux filières. »

    Cette journée de concours sera l'occasion de voir revenir plusieurs élevages avec 130 animaux présentés soit 30 éleveurs Les éleveurs feront la promotion de la génétique en pensant à la transplantation embryonnaire et la vente d'embryons. Deux techniques de multiplication à la pointe de la sélection bovine.

    large4.jpg

    Les visiteurs rencontreront les fournisseurs de produits agricoles de la région (soit 20 stands ) et pourront déguster, de midi à 14h, un repas steak-frites-salade à 18€ servi par un traiteur de Ligne. Vers 17h, les championnats par sexe et par âge auront lieu couronné par la remise de prix par la ville et différents sponsors. Le tirage de la tombola des visiteurs clôturera la journée.

    large3.jpg

    Infos

    Jacques Huart, secrétaire du comité foire au 0486/92.49.32 ou un courriel : huartjacques@hotmail.com

    Ou : Hall du CEVA, zoning des primevères à Ath

    Quand: Ce 11 janvier de 10 h à 18h organisation des concours par sexe et par âge

    Exposition permanente des animaux et des activités des sponsors

    Entrée:  5 € donnant droit au catalogue et au tirage de la tombola des visiteurs à 16h

    Repas steak BBB servi de midi à 14h

  • Ath: La MCA propose une exposition pour tous! Le thème: "Tout n’est peut-être pas réglé"

    15337625_1316717871729231_2178212022657498461_n.jpg

    Tout n’est peut-être pas réglé » est une exposition pour tous. Elle présente les créations de neuf artistes contemporains, qui sont autant d'incitations, ludiques ou poétiques, à questionner notre société et son évolution. Leurs propos s’articulent entre l’humain - son libre arbitre, ses valeurs, son bon sens, sa liberté d’expression, sa capacité à vivre ensemble, sa créativité - et les règles, règlements, règlementations, lois... qui codifient, régissent, organisent, autorisent, interdisent, définissent nos comportements.

    « Tout n’est peut-être pas réglé » : quand l’art contemporain se joue des règles et joue avec les règles !

    Ce projet d’exposition est né de la rencontre entre 3 centres culturels : la Maison de la Culture Famenne-Ardenne, le Centre Culturel d’Eghezée et la Maison Culturelle d’Ath. Les équipes de ces centres ont mis en commun leur énergie pour proposer une exposition en lien avec l’actualité et les enjeux de société en invitant des artistes des 3 provinces respectives.

    15356769_1316717918395893_6829387883088022106_n.jpgVisiter l’exposition

    Tandis que les adultes découvrent les œuvres munis de leur catalogue disponible en billetterie, les enfants parcourent l’exposition comme des enquêteurs s’amusant avec leur carnet d’artistes (jeux, dessins, énigmes…). Pour se rapprocher toujours un peu plus des artistes, la Maison Culturelle d’Ath propose aux visiteurs l’écoute d’interviews sur audioguide au sein même de l’exposition.

    Infos

    Du 25 novembre au 25 février 2017

    Le Palace

    Rue de Brantignies, 4

    Ath

    068/26.99.99 – billet@mcath.be

    Entrée libre aux expositions durant les heures d’ouverture de la billetterie :

    Mardi de 14h à 18h et du mercredi au samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h

    Fermé le dimanche et les jours fériés.