Ath, c'est toute une histoire

  • Ath: Le Belgium Junior Coffee Ambassador a un nouveau roi, il se nomme Arthur

    IMG_3138.JPG

    Arthur Tanoe a 18ans est en 6ème Hôtellerie à l'IPES Ath et a remporté ce mercredi 15mars le 1er prix du Belgium Junior Coffee Ambassador!

    Arthur a été encadré, briefé et entraîné principalement par Messieurs Olivier Voet et Renaud Bulteau, professeurs de pratique et Mr Christian Vandeputte, chef d'atelier section hôtellerie de l'IPES Ath. « Nous sommes très fiers de nos élèves et nous les soutenons".

    La 8ème édition du BJCA s'est déroulée à Bruges. Quinze écoles hôtelières belges se sont retrouvées pour un concours autour du café. Arthur, était le représentant de l'IPES Ath.

    C’est ce 15 mars à partir de 9h00 que le marathon du café a commencé! Le "cup tasting" était la première épreuve : retrouver les arômes de différents cafés. « Pour la deuxième épreuve, les étudiants devaient réaliser 4 expresso et 4 capuccino en moins de 10minutes! Une épreuve non sans stress! Les cafés devaient être préparés manuellement : tassage manuel, temps d'extraction entre 20 et 30 secondes, ... Le goût, la texture, le volume, la couleur de la crème ou encore l'élasticité de la mousse, tout devait être parfait! Arthur a rempli toutes ces conditions en 9'35''! » Souligne Christian Vandeputte

    A l'issue des épreuves, le jury composé de professionnels du café ont jugé et choisi les trois finalistes.

    En soirée, il a fallu départager les finalistes... Devant 120 personnes, ils ont préparé un "slow coffee" - café filtre avec une extraction lente. Lors de cette épreuve, Arthur a, particulièrement, attiré l'attention des autres candidats et du jury

    IMG_3140.JPG

    Les recherches personnelles et le travail assidu d'Arthur lui ont permis de remporter le 1er prix... un voyage pour deux personnes au Brésil! Arthur «  je m'entraîne depuis l'année passée et plus intensément depuis le mois de janvier. Je suis vraiment heureux d'avoir gagné, c'est une expérience magique! »

    Après une journée stressante et remplie d'émotions, Arthur, ses camarades de classes et ses professeurs ont repris la route d’Ath, le cœur léger!

    En 2015, à Hoogstraeten, l'IPES Ath avait déjà remporté le 1er prix au BJCA. Malgré la concurrence et le niveau des autres étudiants, la section hôtelière de l'IPES s'est, encore une fois, démarquée. Serge Hustache « Je félicite de tout cœur Arthur et ses professeurs! Quel talent! Quand je vous dis que l'enseignement provincial se porte très (très) bien! »

  • Ath: Le Cercle royal d’Histoire et d’Archéologie sort qui relate l’histoire de la région du Moyen Âge au 20e siècle.

    untitled.pngLe Cercle royal d’Histoire et d’Archéologie d’Ath et de la région publie le tome LXV de ses Annales. Ce livre de 328 pages, abondamment illustrées, comprend six études relatives à l’histoire de la région du Moyen Âge au 20e siècle.

    « Emilie Nisolle présente la chapelle Notre-Dame de la Fontaine à Chièvres et le culte qui s’y est développé depuis le 12e siècle à la suite d’Eve de Chièvres. La chapelle néo-gothique inaugurée en 1893 abrite toujours l’ancienne statue de Notre-Dame, restaurée au 19e siècle. Cette chapelle est un élément important du patrimoine matériel et immatériel de la cité médiévale de Chièvres. »

    Michel Deltenre s’intéresse à la création de l’hôpital Notre-Dame à la Rose suite au testament en juin 1242 d’Arnould IV d’Audenarde, seigneur de Lessines. Sa femme Alix du Rozoy a réalisé le souhait de son mari. Cette contribution originale est accompagnée des textes sur lesquels elle se fonde.

    Le même auteur étudie la violence seigneuriale dans le pays de Lessines au crépuscule du XIIIe siècle : les faits d’armes, les exactions, les cruautés et le châtiment de Robert d’Audenarde. Cet article met en évidence les violences du 13e siècle et l’importance de la documentation relative à la famille d’Audenarde.

    Adrien Dupont utilise la documentation rassemblée par le docteur Victor Fiévez et Paul Carton pour écrire un article substantiel sur les diligences à Ath au milieu du XIXe siècle, en particulier le service des messageries entre Ath et Jurbise. Cette étude importante replace le cas d’Ath dans le contexte général de l’évolution du transport des personnes au 19e siècle.

    Le juriste tournaisien et député Joseph Hoyois (1861-1918) a retenu l’attention de Sébastien Morancé. Installé à Ath en 1905, il y fera de la résistance à partir de 1915. Arrêté par les Allemands, il mourra en déportation à Holzminden. L’auteur publie le journal tenu par le prisonnier à Ath et Holzminden.

    Jean-Pierre Ducastelle consacre une étude exhaustive à l‘industrie du bois et du meuble à Ath aux 19e et 20e siècles. Cette activité économique a joué un rôle essentiel dans l’histoire de la ville. Elle a occupé plus de 1000 ouvriers dans les usines Cambier et Carton, les entreprises Delmée et Gignez, les nombreux ateliers d’ébénistes ou de menuisiers. Ath produisait des chaises en série et mettait en œuvre la technique du bois courbé. Les entreprises réalisaient aussi des meubles, elles exportaient leurs travaux dans le monde entier.

    Infos :

    Le volume est remis aux membres en règle de cotisation en 2015 et 2016. Il peut être acquis au prix de 20€, en souscription jusqu’au 30 juin 2017 aux Archives de la Ville d’Ath ou à la Maison des Géants. Par après, il sera vendu 25€. Tout renseignement peut être obtenu au 068/269231 ou via un courriel : musee.d.histoire@ath.be

  • Maffle: Le Musée de la Pierre publie trois études sont consacrées à l’activité des carrières

    Couverture.jpgLe Musée de la Pierre de Maffle publie son Bulletin numéro 28. Ce document est remis aux membres de l’association des Amis du Musée. Il apporte les dernières nouvelles relatives à l’activité de ce centre et à l’évolution des collections.

    Trois études sont consacrées à des sujets en rapport avec l’activité des carrières : Jean-Pierre Ducastelle étudie l’utilisation de la pierre dans la construction du château Burbant au fil du temps. « Au 12e siècle, le comte de Hainaut Baudouin IV a mis en œuvre, dans la tour, une dolomie très dure d’aspect irrégulier extraite sur place. Les réparations du 14e siècle seront réalisées dans la pierre bleue provenant de la carrière de Pintamont. Les bâtiments du château, construits du 13e au 18e siècle sont construits en dolomie ou en pierre bleue en alternance avec la brique.

    Gérard Bavay présente la machine à feu de Thomas Wincqz (1785), le plus ancien bâtiment de carrière conservé en Wallonie et restauré depuis 2014. Louis Chauris met en valeur le granite de Locoyarn, une pierre méconnue du Morbihan. » souligne l’Historien Athois Jean-Pierre Ducastelle. L’auteur analyse les carrières et les constructions réalisées avec ce granite rare de nuance beige, parsemé de cristaux.

    Infos:

    La revue de 40 pages, illustrées peut être acquise au Musée de la Pierre (chaussée de Mons à Maffle) au prix de 10€. Tout renseignement peut être obtenu au 068269236 ou par courriel : museedelapierre@hotmail.fr.

  • Ath: Le Père Emile Shoufani curé de Nazareth a été reçu à la rue de... Nazareth !

    P. SHOUFANI 2.jpg

    Ce mercredi en fin de journée, Le Père Emile Shoufani curé de Nazareth a été reçu chez le fromager Caséine, rue de... Nazareth. C'était évidemment symbolique.

    Mais vous me direz pourquoi à cet endroit ? La réponse dans la video

    Par ailleurs, ce vendredi 10 mars à 19h30 à Salle la Providence, rue des Tailleurs de Pierre, 9, à Maffle il y aura un dialogue—débat avec le thème « Comment être arabe, chrétien et palestinien en Israël ». Un débat qui sera animé par l’historien Athois Christian Cannuyer et son invité le Père Emile Shoufani, curé de Nazareth

    Shoufani affiche St-Vincent-de-Paul.jpg

  • Ath:Le Palace va accueillir Manara,un groupe de musiciens belges et palestiniens

    almanaraAff.jpgLa Maison Culturelle d’Ath accueille Al Manara, un concert riche en émotions, le  mars à 16 h au Palace. Ce spectacle d’une heure et demie associe musiciens belges et palestiniens, autour de Ramzi Aburedwan et d’Éloi Baudimont. Des textes magnifiques, tirés de l’œuvre du poète palestinien Mahmoud Darwich, ponctuent ce spectacle.

    « Le répertoire se construit comme un dialogue dans lequel les propositions traditionnelles ou originales de Ramzi trouvent dans les réponses d’Éloi, le complément indispensable à la naissance d’un métissage riche en émotions. Aux mélodies poignantes palestiniennes résonne la polyphonie européenne; à la douceur du chant, des cordes, du nay et des percussions résonne la puissance des cuivres européens.

    Avec une signification arabique et un nom dédié à la place centrale de la rayonnante Ramallah, Al Manara, «le phare», est une création dotée d’un pouvoir de partage et d’union. Car c’est avant tout l’histoire d’une union entre deux hommes. Ramzi Aburedwan, compositeur, arrangeur palestinien, formé aux Conservatoires de Ramallah et d’Angers en France, il est le fondateur de l’Ensemble national de Musiques arabes et défend avec ferveur la culture palestinienne. Éloi Baudimont, lui aussi compositeur, fondateur de différentes fanfares du Tournaisis et autres projets participatifs. Ces deux hommes, que rien ne destinait à un avenir commun, se sont rencontrés à la Cathédrale de Tournai et très vite, leurs chœurs se sont mis à battre à l’unisson. »

    Ensemble, ils redonnent l’espoir d’un métissage des cultures.

    Ce concert s’intègre dans la Semaine palestinienne qui se déroule à Ath du 5 au 10 mars 2017.

    Infos:

    Dimanche 5 mars à 20h

    Le Palace, Rue de Brantignies, 4, Ath

    À partir de 12 ans

    15€ / 8€ (- 26 ans) / 1,25€ (Article 27)

    068/26.99.99 – billet@mcath.be

  • Ath: Jean-Pierre Delhaye, historien donnera une conférence la vie des Tournaisiens aux 19e et 20e siècles

    preview.jpgCe samedi une conférence sera donnée par  Jean-Pierre Delhaye, historien et membre du bureau du Cercle royal d'Histoire et d'Archéologie d'Ath.

    Le Thème : Le roman « L’Oncle six noces » qui plongera le lecteur dans la vie quotidienne des Tournaisiens aux 19e et 20e siècles. Mont-Saint-Aubert, magnifique village champêtre niché sur les hauteurs du Tournaisis offre aux visiteurs éblouis une vue panoramique de la cité de Clovis. Au milieu du 19e siècle, cet écrin de verdure fut le théâtre d’une aventure amoureuse princière : le prince Louis-Napoléon Bonaparte, de retour d’exil en Angleterre, séduit la jolie servante de l’auberge « Au cheval blanc ».

    Les amours ancillaires du prince, la naissance d’un bâtard perturbent la vie politico-religieuse de la société tournaisienne : le curé, l’évêque de Tournai Eugène Labis, prélat autoritaire et colérique interviennent pour trouver un arrangement avec l’entourage de Napoléon III proclamé empereur après le coup d’état du 2 décembre 1851.

    La légende nous plongera dans l’histoire politique, religieuse, sociale du 19e siècle : la révolution de 1848, le conflit entre l’évêque Labis et le parti libéral, la misère du monde ouvrier et paysan, la naissance du catholicisme social, l’émergence d’un mouvement socialiste structuré…

    Par la magie du récit, ce roman tente de rendre vie à ce monde disparu du 19e siècle.

    Infos

    Quand : 18 février à 15hrs  

    Où ? Maison des Géants  

    Infos : Cercle royal d'Histoire et d'Archéologie d'Ath

    Au 068/26.92.31

  • Ath: Les patients du centre de Dialyse Athois sont passés à table

    DIALYSE ATH 1.jpg

    Il y a quelques jours, le service de dialyse d’Epicura à Ath a organisé son traditionnel repas de fin d’année. Lors de ces agapes, il y avait plus de 120 convives

    Il faut savoir que le centre Athois existe depuis 2001 comme nous l’a expliqué le responsable du Service, le Docteur Olivier Mat «  Aujourd’hui, nous avons plus de 100 patients. Nous prenons en charge le diagnostic, la prévention et le traitement des maladies rénales. En ce qui concerne les aspects thérapeutiques, l'éventail des alternatives va d'un traitement médical classique jusqu'à la transplantation rénale, en passant par toutes les formes d'épuration du sang.

    DIALYSE ATH 2.jpg

    Le Docteur de poursuivre « Nous proposons aux patients atteints d'insuffisance rénale terminale une prise ne charge sur plusieurs sites à Ath, Baudour, Hornu qui proposent : hémodialyse, dialyse péritonéale et auto dialyse, à Baudour : hémodialyse, dialyse péritonéale et auto dialyse. » Et depuis peu à Enghien ou 10 patients se font soigner trois fois par semaine. Il faut savoir que pour soigner ces patients, Epicura emploie 20 infirmières et trois médecins sans oublier des diététiciennes !

  • Ath: La paroisse d’Ath reçoit ce mercredi 7 décembre sa Béatitude Ignace Joseph III Younan

    Capture.JPG

  • Ath: Le sapin qui orne la Grand-Place est bien belge

    15311606_10210764944058105_1245805066_o.jpg

    Dès potron minet,le personnel communal s’est mis au travail pour l’installation du grand sapin de Noël sur la Grand-Place. Il faut savoir que le sapin Athois est bien belge comme nous l’a expliqué le responsable des Espaces Verts Cédric Minet « Il

    15327742_10210764947938202_1389038652_n.jpg

    faut souligner que nous travaillons avec le même pépiniériste de la région des Ardennes belges et cela depuis plusieurs années. » Un sapin qui mesure 16 mètres de haut et comme nous l’a confirmé Cédric, le sapin brillera de mille feux à partir de ce mercredi soir » Les fêtes de fin d’année sont belles et bien lancées au sein de la cité des Géants

    15388546_10210764951298286_45093191_o.jpg

    Merci à Philippe Durant de nous avoir transmis ces clichés et ces videos

  • Ath & Leuze & Chièvres: Votre patrimoine est sur un sac… réutilisable

    _dsc8657.jpgA quelques semaines de l’interdiction définitive des sacs plastiques à usage unique, Ipalle propose, dans ses recyparcs, la vente à prix réduits de sacs-cabas, robustes et d’une large contenance. Ceux-ci ont pour objectif de mettre en valeur les trésors patrimoniaux et environnementaux de la région et de promouvoir auprès de la population son territoire, son environnement culturel et paysager.

    « Ipalle s’inscrit dans la volonté du Gouvernement wallon de réduire à sa plus simple expression l’usage des sacs en plastique à usage unique (décret d’interdiction des sacs en plastique en vigueur le 1er décembre prochain), et a produit cinq séries de sacs réutilisables. Bien solides, ceux-ci présentent la particularité d’illustrer le patrimoine architectural, historique et paysager des 30 communes membres de l’intercommunale en Wallonie picarde et dans le Sud-Hainaut. Chaque sac, aux couleurs attractives, présente six à sept photos : des sorcières de sabbat à la cathédrale en passant par des moulins, forêts, châteaux, fêtes folkloriques… » assure la présidente Ludivine Dedonder.

    _dsc8648.jpgD’une pierre deux coups

    Faire ses courses avec des sacs réutilisables… Beaucoup ont adopté ce geste et c’est tout bénéfice pour l’environnement. Mais combien d’entre nous acceptent encore les sachets dans les magasins de prêt-à-porter, librairies, boutiques de décoration… et ne savent in fine plus quoi en faire ! Là aussi, nous pouvons changer nos habitudes et éviter les sacs et emballages superflus.

    « Par cette action, l’intercommunale, qui travaille depuis de nombreuses années à la prévention des déchets, veut « mettre à sac » le gaspillage dû aux innombrables sachets en plastique : pour une durée de vie de quelques heures à peine, ceux-ci mettent des milliers d’années à se décomposer. » Conclut la présidente

    Les sacs sont en vente dès à présent dans les recyparcs (parcs à conteneurs) Ipalle au prix de 1 €. Vous trouverez bien sûr dans votre parc le sac reprenant l’illustration de l’entité où vous vivez mais rien ne vous empêche de collectionner la série !

    Les sacs seront également prochainement mis en vente dans divers marchés locaux de la région et dans des Offices du Tourisme, tandis qu’Ipalle étudie des solutions pour les proposer également en magasin : si des enseignes sont intéressées, elles peuvent contacter l’intercommunale.

    12.000 sacs réutilisables ont été mis en vente, soit cinq séries de 2.400 sacs. Chaque série est illustrée de six à sept photos qui représentent chacune une des communes de Wallonie picarde.

    _dsc8659.jpg

    Alors sur les sacs rouges, figurent les clichés suivants :

    Le beffroi de Tournai

    Le château d’Antoing

    Le kiosque du parc communal de Péruwelz

    La pierre de Brunehaut

    La statue du motard libérateur à Rumes

    La machine à feu de Bernissart.

    Capture.JPG

    Les sacs noirs ont pour illustrations les photos suivantes:

    L’avion militaire de Chièvres

    Le château de Beloeil

    L’hôtel de ville de Brugelette.

    L’hôtel de ville de Leuze

    Le sucre avec les fourmis de Frasnes

    La cathédrale de Tournai.

    Sur les sacs verts on retrouve :

    Le canal de l’Espierre à Estaimpuis.

    Le bois de Mont-de-l’Enclus.

    Le moulin désaffecté de Pecq

    Le moulin de Ten Brielen à Comines-Warneton

    L’hôtel de ville de Mouscron

    La chapelle des Oblats à Celles.

    Les sacs bleus sont illustrés par

    L’hôpital Notre-Dame à la Rose de Lessines

    Les Géants d’Ath

    Le parc du château d’Enghien

    La statue d’Hercule Poirot à Flobecq

    Les sorcières d’Ellezelles

    L’étang de Silly.

    Infos:

    IPALLE – Service Communication

    Chemin de l’Eau Vive, 1,FROYENNES

    Tél : 069/84.59.88 Fax : 069/84.51.16

    E-mail : info@ipalle.be Site web : www.ipalle.be