Politique Athoise - Page 3

  • Ath: L'ex Echevin Leuzois Hervé Cornillie rallie le MR de la cité des Géants

    HERVE CORNILLIE.jpgOn le sait à Ath, les politiques ont le sens de la migration…

    C’est le cas de Bruno Lefebvre qui a décidé de sa venue sur la liste du PS Athois et ainsi faire de l’ombre au grand chêne qu’est Marc Duvivier pour les prochaines élections communales… Mais voilà que via une conférence de presse, le MR athois vient d’annoncer une nouvelle surprenante comme l’a expliqué l’homme fort des bleus Athois, Christophe Degand « En effet, il y a quelques jours, nous avons fait une demande à Hervé Cornillie, l’ex Échevin leuzois, de figurer sur notre liste pour les prochaines élections communales. Si le PS peut transférer pourquoi pas nous. De plus, même s’il est quelque fois impétueux, Hervé Cornillie reste une valeur sûre ». Christophe Degand de poursuivre « Hervé a été sensible à notre démarche et il m’a demandé quelques jours de réflexion avant de prendre une décision définitive ». Christophe Degand de conclure « Nous attendons sa réponse dans les plus brefs délais ».

    20160226_200919-thumb.jpgNous avons contacté Mr. Cornillie qui confirme cette approche : « Il est vrai que le MR Athois m’a fait une demande et j’en suis encore surpris…. Mais vous connaissez ma situation. J’y réfléchis sérieusement et je dois dire que le projet m’emballe ». Aurons-nous droit lors de ce week-end de Pâques, à une résurrection ? Il est vrai que le moment serait bien choisi.

    De plus, après avoir mené notre enquête, nous avons appris qu’Hervé Cornillie serait en quête d’un logement au sein de la cité des Géants. On sait qu’il y une demeure à vendre à la place de la Libération et une autre à la Place de la Résistance. Mais on sait que l’ex Échevin leuzois serait tenté pour l’achat d’une maison à la rue de la Trahison. Et comme on dit dans ces cas-là : Wait and see.

  • Ath: Ce dimanche le groupe Ecolo lance son 1er " Dimanche Participatif Athois"

    2471065910.jpgÉcolo construit son projet AVEC les citoyens

    Mobilité, logement, démocratie communale. Trois thèmes qui seront au menu du 1er Dimanche Participatif Athois qu’Écolo organise le 25 mars prochain.

    « Qu’est-ce qui va bien ? Qu’est-ce qui peut être amélioré ? Qu’est-ce que je propose comme solution ? » Du centre-ville, des faubourgs et des villages, chaque citoyen est invité à venir exprimer ses préoccupations et mais aussi et surtout à venir proposer et construire en commun des solutions concrètes pour améliorer la vie dans notre commune.

    “La démocratie participative est une nécessité absolue, plus encore au niveau communal ! Nombreux sont aujourd'hui les gens qui doutent, qui ne croient plus que la politique peut les représenter parce que trop souvent, ils n'ont pas été écoutés ou entendus. Tout aussi nombreux sont celles et ceux qui veulent s’engager pour construire un monde meilleur. Et c’est au niveau local que cela peut commencer. On ne peut plus faire de la politique sans y inclure les citoyens. Ensemble nous sommes plus forts.” Explque la conseillere des verts, Jessica Willocq

    C’est dans cette optique que nous organisons le Premier Dimanche Participatif Athois ce 25 mars de 10h à 12h30 à la Maison des Géants. La rencontre sera suivie d’un moment convivial pour ceux qui souhaitent prolonger les échanges.

     

  • Ath: " Nous ne voulons plus revivre le bain de sang social de 2013 "

    MARC DUVIVIER.JPGLundi soir, Marc Duvivier, le bourgmestre athois, présentait ses premières pistes pour présenter un budget 2018 à l’équilibre. Avant la réunion qui réunissait les différents protagonistes de cet exercice financier, soit l’ensemble du collège communal, les experts financiers de la commune, et les délégués syndicaux, M. Duvivier a tenu à présenter ses chiffres à la presse.

    Pour le bourgmestre Athois, le compte est bon…..du moins pour 2018….

    « Au 31 décembre 2017 nous avions un boni de 5.557.000 € et au 1er janvier 2018, il est de 7.500.000 €.  Au cours de cette mandature, elle a varié entre ces deux montants. Elle est restée constamment positive. De plus, nous avons une provision de 650,000 € reste non utilisée à ce jour. »

    Bien sûr, il faudra attendre, la validation de ces chiffres par la Région Wallonne et aussi lors du prochain conseil qui devrait se dérouler le jeudi saint….comme quoi, il faut toujours croire au miracle

    Mais pour les syndicats pas question de lâcher la vigilance comme l’a expliqué le front commun CGSP-CSC via un communiqué « 

    En effet, à grands renforts de « chiffres validés par le directeur des finances et le directeur général », le Bourgmestre a présenté à la presse une situation financière idyllique de la Ville d’Ath, qu’il semble le seul à entrevoir avec Madame Delfanne et Monsieur Bougenies. Pour rappel, depuis 2013, le CRAC a remis des avis « largement défavorables » sur tous les budgets de la Ville. Depuis 2010, le Directeur Financier dans ces différents rapports d’analyse du budget réclame une actualisation du plan de gestion permettant de combattre le déficit structurel de la Ville et annonce une banqueroute pour 2021 et le duo syndical de poursuivre « Le budget 2018 sera sans doute équilibré… nous ne le contestons pas. Mais à quel prix ! La Ville remet son budget en équilibre principalement en vidant les caisses de ses entités consolidées (CPAS pour 400.000 € et Zone de Police pour 900.000 €) pour assurer sa survie en 2018. La gestion parcimonieuse de la Zone de Police qui a tant été vantée par le Monsieur le Bourgmestre sert donc à compenser le train de vie trop dispendieux de la Ville…

    CONSEILATH 3.jpgNous ne contestons pas non plus les chiffres de trésorerie annoncés, à tous le moins les 7.000.000 € mis en évidence par le Directeur Financier lors de notre commission plénière de lundi soir (nous nous demandons par contre toujours comment ces 7.000.000 € se sont transformés en 12.000.000 € sous la plume du journaliste de la Dernière Heure…). Ces 7.000.000 € représentent une somme pharaonique pour l’ouvrier communal qui depuis 2013, doit payer ses factures sans prime de fin d’année. Mais à l’échelle d’une Ville qui en 2019 devra puiser dans ses réserves 3.300.000 € et 3.700.000 € en 2020 (données dans tableau de bord accompagnant le budget 2018 et dès lors certifiées par le Directeur Financier), ces 7.000.000 € sont un « petit » bas de laine qui sera complètement épuisé en 2020 ! Nous ne sommes pas inutilement alarmistes, ni populistes, ni démagogiques, nous sommes seulement réalistes et notre démarche n’a d’autre but que de tirer la sonnette d’alarme pour ne plus revivre le bain de sang social de 2013 (qui avait aussi été précédé d’annonces rejetant toute forme de licenciement). La véritable démagogie ne réside-t-elle pas dans la volonté de certains membres du Collège communal de nous faire croire que la situation financière de la Ville sera redressée uniquement en agissant sur les frais de fonctionnement et en activant une aide de la Région Wallonne pour la cotisation de responsabilisation qui ne fera que reporter le problème sur la prochaine génération ? »

    RETROUVEZ CI-DESSOUS L’ENTIERETE DU COMMUNIQUE

    COMMUNIQUE FRONT COMMUN.pdf 

  • Ath: Le front commun syndical s'ingurge contre les propos du Bourgmestre

    B9712708450Z_1_20170725213926_000+GP19GGV0D_2-0.jpgSuite aux déclarations du Bourgmestre, Marc Duvivier qui mettait en cause la délégation syndicale. “En effet, ce dernier a déclaré ceci : « menaces croissantes hypothétiques, rien n’a été épargné pour manipuler l’opinion publique…installer un climat de terreur au sein du personnel communal et de leurs syndicats, … ».

    Les deux délégués Pascal Douliez(CGSP) et Eric Dehon( CSC) ont tenu à réagir vivement comme ils ont expliqué dans communiqué « Très clairement, monsieur Duvivier sous-entend que les syndicats auraient été manipulés par on ne sait qui, pour influencer le vote des instances de son parti politique.

    Il est bien évident que le front commun syndical s’inscrit en faux et rappelle de la manière la plus vive qui soit que notre action syndicale ne doit et ne sera jamais tenue en échec en fonction des agendas politiques des uns et des autres. Que pour rappel, nos inquiétudes concernant des licenciements ont été objectivées par la ministre de tutelle et qu’enfin le CRAC (Centre régional d’Aide aux Communes) aborde très clairement dans son rapport du 28 février 2018 la problématique de l’emploi au sein de la ville par la recommandation suivante : « l’amélioration notable des balises de coût net de personnel et de fonctionnement, qui restent toutes deux largement dépassées, dès 2018 ainsi que dans la trajectoire » document en annexe du présent courrier.

    22384076_1405695536144562_4371909010979804312_o.jpgEt les deux représentants du personnel de poursuivre «  Et c’est uniquement pour ces raisons et celles évoquées dans un précédent communiqué que nous avons déposé un préavis de grève et sollicité en urgence une négociation syndicale afin d’être partie prenante dans le plan de gestion qui doit être établi, et avant le 12 mars 2018, date à laquelle la nouvelle trajectoire intégrant les efforts complémentaires doit être transmise. »

    Et Mr Doulez et Dehon de conclure « Enfin, nous exigeons que l’autorité politique Athoise se mette au travail pour ce problème grave et cesse immédiatement d’impliquer les travailleurs et les syndicats qui les représentent dans un conflit qui n’est pas le leur et qui ne le sera jamais ! »

  • Ath: Le Bourgmestre, Marc Duvivier va introduire un recours auprès du PS

    IMG_0219.JPGVia un communiqué, le Bourgmestre Athois, Marc Duvivier, sort du bois. En voici la teneur

    " Ce mardi 27 février à Maffle, j’ai été exclu de la liste PS aux élections communales 2018 suite à un vote de l’Assemblée Générale de l’USC.

    Par la présente, je vous confirme avoir introduit un recours auprès du Conseil de Déontologie et de la Commission de Vigilance du Parti Socialiste.

    Ce recours a été rédigé et cosigné par une majorité de mandataires PS du Collège Communal actuel, plusieurs conseillers communaux et conseillers du CPAS, ainsi que 2 échevins honoraires de la Ville.

    Nous avons toujours été les premiers à respecter les statuts de notre USC ainsi que la charte du Parti Socialiste.

    Nous estimons dès lors que la dernière AG de l’USC - organisée avec un amateurisme désolant - a donné lieu à un vote marqué de nombreuses irrégularités.

    Parmi elles, citons :

    - la non communication préalable des nouvelles propositions de statuts aux chefs de section afin de préparer l’AG ;

    - la rédaction très évasive de la convocation à l’AG, afin de la présenter telle une simple séance d’information et éluder à dessein le vote qui y serait organisé, vote ayant une incidence capitale sur les prochaines élections communales ;

    l’absence dans la convocation de toute information précise quant aux conditions d’affiliation exigées pour participer au vote (15 mois minimum) ;

    l’entrave au droit d’expression lors des prises de parole, certains orateurs ayant droit à un micro, d’autres non ;

    le refoulement de militants convoqués lors du vote, pour les raisons évoquées ci-avant.

    Nous estimons en outre que la campagne de dénigrement lancée publiquement à mon encontre, préalablement à cette AG et depuis le 31 janvier dernier, s’apparente à un véritable déni de démocratie. Messages tendancieux, parallèles scabreux, suppositions gratuites, mensonges éhontés, propos diffamatoires graves, interprétations malveillantes du budget, menaces croissantes de licenciements purement hypothétiques, rien n’a été épargné pour manipuler l’opinion publique et celle des affiliés, installer un climat de terreur au sein du personnel communal et de leurs syndicats, semer le doute au coeur du Conseil communal et tenter de me déstabiliser dans ma fonction de Bourgmestre.

    Alors que depuis des semaines, je suis abreuvé d’outrages et attaqué dans mon honneur, j’ai poursuivi inlassablement mon travail de premier mandataire communal en me tenant toujours à mon devoir de réserve. Cependant, il est clair que tout ce qui a été écrit et dit à mon encontre donnera lieu - en temps voulu - à une demande pressante d'éclaircissements et de preuves auprès de mes accusateurs. Car la vérité a également ses droits. Quant à la situation financière réelle de la Cité, qui a été travestie volontairement par certains, elle sera également exposée à la population en temps utile, clairement, concrètement, sans tabou ni faux-fuyant."

    Alors que le Président Fédéral PS-WAPI, Bruno Lefebvre a prône sur l’unité qui doit prévaloir entre tous!

    Nul doute qu’il n’aura pas été entendu…

    Une chose est sûr, cette bataille d’homme laissera des traces et cela à quelques mois des élections communales 2018…..

  • Ath: Le maïeur a été désavoué par l'Union Socialiste Communale Athoise

    28336042_10215782849222595_143635004145530111_o.jpg

    On vient de l'apprendre  le Bourgmestre Athois Marc Duvivier  ne sera pas candidat sur la liste du PS Athois pour les prochaines elections communales 2018.

    Ce soir, il y avait plus de 108 votants. 71 ont voté pour la proposition de l'USC et 36 contre avec un vote nul. Plus d'infos dans la soirée

    MARC DUVIVIER.JPG

    Marc Duvivier nous disait ce samedi lors d’une noce d’or « Si je devais être exclu, je créerai une liste » Et Marc de poursuivre avec une phrase qui le caractérise « Vous savez, je suis comme le cuir, plus on le tanne plus il devient meilleur et je suis prêt à relever ce défi car je continuerai à me battre. » Voilà l’homme parti pour un fameux challenge. Et ceux qui le connaissent sait qu’il apprécie ce genre de combat

  • Ath: " Les énormités de Mme Dascotte m'ont bien fait rire"

    508709757.jpgOn le sait depuis ce dimanche Cécile Dascotte a pris la poudre d’escampette auprès du Cdh. Du coup, ses propos n’ont pas plus au Cdh Athois

    Comme l’a expliqué le nouveau chef de file du Cdh Athois, Laurent Postiau « Certaines énormités ont tendance à faire rire mais il est parfois nécessaire de rectifier les choses.

    Chacun fait ce qu’il désire et bien qu’ayant profité du fonctionnement d’un groupe, si une personne désire partir seule et se centrer sur son profit personnel, c’est son droit le plus strict et en général le groupe s’en sent bien mieux…déchargé de ce mode de fonctionnement.

    Maintenant quand cette personne se permet de critiquer un mouvement politique dont elle était chef de groupe en citant nommément des personnes, je dis stop.

    Stop à ce poujadisme et cette recherche du buzz qui masquent un manque de conviction….de travail d’équipe… »

    Capture.JPGEt le président du Cdh, Samuel Pierquin est lui aussi allé de sa petite phrase assassine « Le comité attend, depuis des mois, sa décision d’être ou non tête de liste lors des prochaines élections communales. Nous sommes heureux d’avoir une réponse par le biais de la presse. Nous lui avons proposé en octobre dernier, lors d’une de ses très rares présences en réunion de comité, de mener la liste cdH.

    Elle nous a à l’époque demandé quelques jours de réflexion en nous précisant qu’elle ne se sentait plus Cdh, un peu comme quand elle travaillait à l’administration communale athoise. » Le président de conclure « Sans nouvelle d’elle en janvier et ayant appris qu’elle était en pour parler avec d’autres mouvements politiques athois, nous lui avons précisé que nous n’attendions plus son bon vouloir. »

    On le voit, on ne mangeait pas que des hosties lors des réunions du Cdh

  • Ath:La conseillère communale Cdh, Cécile Dascotte jette le gant

    446815840.jpgDécidément au sein de la Cité des Géants tout se bouscule… Apres le PS c’est autour du Cdh qui vit des moments difficiles de faire parler de lui…et pas en bien

    La conseillère communale Cdh Cécile Dascotte quitte le parti et siégera en indépendante au Conseil Communal d’Ath.

    « Force m’est de constater que les tensions et rancœurs nées au lendemain des dernières élections ne se sont jamais apaisées et sont renforcées par le climat préélectoral. Même les avancées obtenues par des arbitrages extérieurs ont été bafouées par « un certain comité Cdh local ». Cécile de poursuivre « Pour rappel, au lendemain des dernières élections et au mépris du choix des électeurs, Laurent Postiau revendiquait un poste d’échevin suite à un accord secret. A l’époque, le comité FORUM s’y est opposé. S’en sont suivies de multiples représailles avec la dissolution de FORUM, des basses attaques envers certains membres du groupe, la constitution d’un comité composé d’amis et conjoints, des votes divergents lors de certains conseils, … »

    Elle voulait créer une ouverture

    « A la veille des élections, avec d’autres conseillers, j’ai exprimé le désir que notre liste s’ouvre à des candidats indépendants et ne porte pas le nom Cdh, soutenue en cela par le National. J’ai reçu en réponse un mail du président de section Samuel Pierquin m’indiquant que « certains du comité » prenaient acte que je ne serais pas candidate sur la liste Cdh d’Ath. » Mme Dascote de poursuivre « Depuis j’ai appris que Samuel Pierquin, Laurent Postiau et quelques autres négocient depuis plusieurs mois dans le plus grand secret des accords préélectoraux et tiennent des réunions de campagne tout aussi secrètes... 

    IMG_3469.JPG

    Un niet du Cdh Athois

    Il est évident que cette absence totale d’éthique et de démocratie (pas d’Assemblée Générale, pas de réunions de comité, absence de concertation avec certains élus,…) et au-delà, l’absence de valeurs partagées telles la loyauté et l’honnêteté, ne me permettent plus d’envisager à ce stade un avenir commun. »

    Et la conseillère Athoise de conclure «  Je tiens cependant à rassurer les athoises et athois qui ont placé en moi leur confiance. Je suis plus déterminée que jamais, à poursuivre en leur nom, le combat pour une gestion responsable et honnête de la cité des Géants. Je continuerai à insister pour que le bon sens prime dans la recherche de solutions face à la situation financière plus que critique de notre Ville et aux dangers qui guettent le personnel. »

    A qui profitera le crime.... 

  • Ath: " J’observe une stratégie concertée de mise à mort politique de notre Bourgmestre "

    3290211523.jpg

    On le sait l’affaire Duvivier a créé un étonnement dans la population. Et tous les Athois ont avis sur la question.

    Mais un citoyen particulier donne son avis publiquement sur la chose politique. Il s’agit de l’historien Athois, Christian Cannuyer. Fait très rare, l’homme n’est jamais intervenu dans le débat politique Athois.

    "Ces derniers jours, à l’approche de l’assemblée générale de l’USC qui doit ou non entériner l’éviction de Marc Duvivier décidée par le Comité, c’est l’hallali. À l’instar de maints citoyens d’Ath, j’observe une stratégie manifestement concertée de mise à mort politique de notre Bourgmestre. Et, comme beaucoup, j’en suis écoeuré. L’affaire me paraît d'une inélégance et d'une ingratitude absolues. Et d'une insigne hypocrisie : tous ceux qui fustigent la gestion de la cité et rendent Marc Duvivier d’une situation il est vrai très difficile faisaient partie de l’équipe au pouvoir. Quand a-t-on pu entendre précédemment, in tempore non suspecto, les critiques dont ils accablent maintenant le premier magistrat d’Ath ? Prendre prétexte de la "moralisation" et de la "modernisation" nécessaires du PS pour légitimer une cabale où les paramètres personnels prévalent indéniablement sur les motivations idéologiques ou de "saine gouvernance" me paraît indécent et ne trompera personne.

    J'ai, dans le passé, parfois été critique envers certaines manières de faire de Marc Duvivier. Mais la façon dont on veut le "débarquer" ne fait pas droit à tout le travail qu'il a abattu durant sa mandature, l'envergure de ses projets pour notre ville, son sens d'une realpolitik au service de tous les citoyens et des initiatives porteuses d'avenir pour la cité.

    Bruno Lefebvre, qui sait l’amitié que je lui porte et dont, comme tant d'autres, je voyais bien qu'il était souhaitable qu'il profilât son avenir politique à Ath, avait le temps de s'y préparer et d'y préparer la population en douceur durant la prochaine mandature. Je lui conseille personnellement d'y réfléchir. L’appel qui lui est lancé en fait une figure de deus ex machina, de sauveur inespéré : il vaut mieux que cela. Beaucoup mieux. J'estime aussi que le réquisitionner à la suite d’un coup de force interne au PS athois, c'est montrer bien du mépris envers la population de Chièvres, que l'on va priver sans crier gare d'un bourgmestre remarquable sans lui donner vraiment le temps de mijoter sa succession. Le départ précipité de Bruno de Chièvres, alors qu'il n'a cessé de protester de son attachement viscéral à la petite cité, pourrait être interprété comme une nouvelle illustration de la duplicité toute stratégique de nos mandataires politiques.  Si j'étais Bruno, je résisterais au chant des sirènes et attendrais un climat plus sain pour m'engager dans l'aventure athoise. Il est assez jeune pour patienter encore un peu. Il n'en sera que plus désiré.

    IMG_0219.JPGQuant à Marc Duvivier, il sait qu'il a pour lui une forte adhésion de nombreux citoyens d'Ath, notamment de toutes celles et de tous ceux au bénéfice desquels il a su, ces dernières années, faire preuve d'écoute et d'efficacité très concrète, au-delà de tout clivage idéologique. Si, d'aventure, il avait le courage et la force de se lancer dans la bataille sur une liste indépendante, il pourrait être assuré de mon suffrage, comme de ceux de quantité de mes concitoyens. Ce que j'entends dans la rue ne trompe pas. La vraie popularité est sur le pavé de tous les jours, non dans les illusoires amitiés de facebook.

    Je ne suis pas socialiste et ne le serai jamais. Je ne fais d’ailleurs pas de politique et le spectacle auquel j’assiste m’en dissuade encore un peu plus. Je n’ai sur ce terrain aucune ambition ni attachement personnels. Mais, en tant qu’historien, je pressens qu’Ath est peut-être à un tournant historique. Les membres de l’assemblée générale de l’USC feraient bien d’y réfléchir. Si le pronunciamento anti-Duvivier se traduit par la montée au front d’une liste du bourgmestre sortant lors du prochain scrutin, cela fera du dégât. Et le PS pourrait bien perdre sa majorité absolue. Je ne le souhaite personnellement pas, car j’éprouve du respect pour la tradition socialiste athoise et ce qu’elle a apporté à notre ville, notamment sous l’impulsion de Guy Spitaels. Mais je n’en serais pas non plus outre mesure désespéré."

    Christian CANNUYER

  • Ath & Budget: "Les dirigeants actuels n’apprennent pas de leurs erreurs"

    Le groupe Ecolo Athois a réagi face auIMG_0045.JPGx mauvaises nouvelles que la ville d’Ath a reçu via la Ministre libérale, Valérie De Bue qui a en charge les Pouvoirs locaux et qui a rejeté le budget 2018 de la Cité des Géants.

    « Face à l’adversité et à la crise, les Athois doivent prendre leur destin en main

    Voilà qui devient une très mauvaise habitude. Le budget de notre Ville vient à nouveau de se faire recaler par la ministre des Pouvoirs locaux. Il est vrai qu’avec un mali de 931.300,75 EUR et un large dépassement de la balise d’emprunts de près de 4.500.000 EUR, l’affaire était entendue depuis le vote du budget par le conseil communal début janvier 2018.

    Autre mauvaise habitude de la majorité en place : le Collège communal n’a pas informé les élus communaux de la décision ministérielle. Une fois de plus, nous avons découvert dans le journal du matin des nouvelles importantes pour l’avenir de notre Cité et de ses habitants. Les élus Écolo viennent d’écrire au Collège communal afin de recevoir aujourd’hui encore l’ensemble du courrier de la Ministre De Bue, reprenant son analyse de la situation athoise et ses exigences. La gestion de la Ville nécessite plus de transparence vis-à-vis des élus et des habitants. Un conseil communal doit se réunir dans les meilleurs délais pour débattre de la situation financière et des solutions à mettre en œuvre. »n Explique le conseiller des verts Ronny Balcaen

    Jessica Willocq de poursuivre «  Les dirigeants actuels n’apprennent pas de leurs erreurs. Ils continuent de nier la situation difficile dans laquelle nous nous trouvons. Malheureusement, nous sommes confortés dans notre analyse de la situation budgétaire de la Ville telle que nous la développons régulièrement au conseil communal depuis 2013. Nous ne pouvons pas nous en réjouir. » Et le leader des verts de conclure «  Aujourd’hui, face à la grave crise que nous traversons, Écolo veut porter un message volontariste. Il faut avoir le courage de dégager des solutions qui garantissent le fonctionnement de la Ville et les services aux citoyens, à court terme et à long terme. Le retour à la sobriété est nécessaire. Pour Écolo, cela passe par une prise de conscience et par une action collective qui s’accommode mal du recours à un nouveau sauveur. C’est ensemble que les Athois s’en sortiront !