Politique Athoise - Page 2

  • Ath: " Je souhaite maintenir la qualité de nos services "

    I

    513008896.jpg

    Il y a une semaine, le Bourgmestre (ex-PS) Marc Duvivier a présenté la liste LLA qui est devenue depuis peu L.A( Liste Athoise). Au sein de cette liste on y trouve de nombreux novices en politique qui l’ont suivi.

    Même si l’homme n’est pas parfait, le populaire Marc Duivier reste un forcené du travail et il devra faire face à ses anciens camarades. Mais l’homme fort de la cité des Géants n’a pas peur d’aller au combat. Du coup, il a su rassembler 29 candidats de tout bord autour de lui. Et le conseiller Cdh qui a rejoint LA, Laurent Postiau ne dit pas le contraire « Nos convictions sont différentes, nous n’avons pas renié nos convictions humanistes et nous restons membres du cdH », précise Laurent Postiau, qui occupe la cinquième place. « Mais nous avons un but commun : le bien de la ville. Nous n’avons pas toujours été d’accord auparavant, mais cet élan témoigne de quelque chose de nouveau, et nous avons été séduits. » Marc Duvivier aime le combat « Aujourd’hui, au sein d’une équipe conjuguant expérience et renouveau, je souhaite maintenir la qualité de nos services, continuer à renforcer l’attractivité de notre ville, transmettre mes connaissances et passer le flambeau de mes compétences à tous les citoyens déterminés à concourir au mieux vivre ensemble. » Le bourgmestre Athois de préciser  « Aujourd’hui, si j’éprouve le besoin de m’engager sur la liste Athoise, c’est pour protéger notre cité, l’honorer et continuer à lui offrir le plus bel avenir. Avec des personnes aussi passionnées que moi qui veulent qu’elle reste agréable, propre et fleurie. Qu’elle garde son écrin rural et son identité, tout en s’ouvrant sur le monde. » Voilà ses adversaire prévenus

    Au total, ils seront 29 candidat(e)s donc 15 hommes et 14 femmes

    1. Marc Duvivier
    2. Pascale Nouls-Mat
    3. Patrice Bougenies
    4. Christelle Hosse
    5. Laurent Postiau
    6. Leslie Beerens
    7. Timour Malengreaux
    8. Annabel Coulon
    9. Florentin Ost-Nadrovisky
    10. Gwenaëlle Martin
    11. Gérard Boisdenghien
    12. Perrine Laine
    13. Philippe Duvivier
    14. Anna Dejonckheere
    15. Stéphane Choquet
    16. Fatou Ndoye
    17. Bruno Montanari
    18. Rosa Foresti
    19. Pierre Cappelle
    20. Inès Hubert
    21. Geoffrey Sauvage
    22. Leila Dehas
    23. Jérôme Favriau
    24. Sofia Guerrero
    25. Samuel Pierquin
    26. France Creneau
    27. Charly Delitte
    28. Sophie Delaunois
    29. Raymond Vignoble.
  • Ath: Suite à notre interview de M. Gaëtan Cordier l'USC apporte des éclaircissements

    1277011003.jpgSuite à notre interview que nous avons eu avec  M. Gaëtan Cordier, l’Union Socialiste Athoise(USC) veut apporter des éclaircissements au sujet des dires de M. Cordier

    Par respect de la chose politique et d’être cohérent, nous publions la réponse de l’USC dans son entièreté

    Par la suite, plus aucun article ne sera publié sur ce débat. Par ailleurs, nous demandons aux personnes désireuses de commenter ce communiqué que ce soit sur le forum de notre blog ou via Facebook de rester courtois et polis. Sans quoi les commentaires seront supprimés tout simplement.

    De plus, les propos n’engagent que l’USC et pas le blog SUDINFO-Ath.

    « Ce samedi 8 septembre, une interview de Monsieur Cordier, ancien consultant en communication de la Ville et également communiquant de « La Liste Athoise » a été publiée dans la presse. Au cours de cette interview, des non-vérités ont été proférées à des fins purement démagogiques. Aussi, nous nous voyons contraints de sortir de la réserve que nous nous étions fixée dans ce dossier judiciaire afin de rétablir la vérité.

    Par ailleurs, nous rappelons qu’il ne s’agit en aucun cas d’une attaque « politique », contrairement à ce que Monsieur Cordier veut faire croire. Les faits portés à la connaissance du parquet et de la Ministre de tutelle se sont produits le 02/07/2018, et ce dossier a été porté à la connaissance du parquet le 16/07/2018. Nous n’avons pas attendu les élections pour ressortir du placard un vieux dossier comme aiment à le répéter les partisans du Bourgmestre.

    Nous savions Monsieur Cordier expert en communication, nous ne lui connaissions pas des compétences en législation sur les marchés publics. A lire Monsieur Cordier, le dossier porté au parquet ne pose aucun soucis… Pourtant La majorité des partis représentés au Conseil communal y voient des irrégularités interpellantes. Le parquet qui a reçu le dossier l’a jugé assez étayé pour le transmettre à la police judiciaire. La Ministre de tutelle a, quant à elle, estimé qu’il nécessitait une analyse approfondie de ses services. Enfin, le Directeur Financier a réalisé une analyse très intéressante sur ce dossier, analyse dont disposait les membres du Collège communal qui ont pris les décisions transmises au parquet et qu'ils pourront vous transmettre sur simple demande.

    Contrairement à ce que dit Monsieur Cordier, ces dossiers sont bien irréguliers, ne serait-ce que de par l’absence de désignation officielle de Get-It dans le respect de la loi sur les marchés publics, de par l’absence de crédits budgétaires et de bon de commande. En outre, des décomptes interpellants ont été pris en charge par la Ville et concernent des prestations effectuées en 2018.

    Contrairement à ce que dit Monsieur Cordier, ses prestations ont uniquement été validées et contrôlées par le Bourgmestre. Si Monsieur Cordier peut prouver le contraire, nous l’invitons à publier ces pièces…

    Contrairement à ce que dit Monsieur Cordier, le fait que le Directeur Financier paie les prestations ne signifie pas qu’elles soient régulières… C’est justement parce qu’elles sont irrégulières que le Directeur Financier a demandé que le Collège communal prenne ce paiement sous sa responsabilité.

    Contrairement à ce que dit Monsieur Cordier, nous n’avons jamais communiqué sur ces dossiers. Aussi, nous ne comprenons pas en quoi nous serions responsables des conséquences de ce dossier sur son activité ou sa famille, à partir du moment où c’est lui qui porte le dossier sur la place publique.

    Contrairement à ce que dit Monsieur Cordier, il n’est en aucun cas mis en cause dans le dossier transmis au parquet. Ces émoluments horaires ne sont pas abordés, ni le nombre d’heures qu’il a prestées pour la Ville ces 6 dernières années. Le dossier déposé au parquet vise des décisions irrégulières prises par 4 membres du Collège communal et non des irrégularités commises par Monsieur Cordier. Monsieur Cordier est d’ailleurs le seul fournisseur à se plaindre que ses prestations lui aient été payées sous la responsabilité du Collège communal, et pourtant, ces 6 dernières années, plus de 2.400.000 € ont été payés sous l’entière responsabilité du Collège communal suite à des irrégularités qui ont entraîné un refus de payer par le Directeur Financier.

    Dénoncer des faits répréhensibles au parquet et à la Ministre de tutelle ce n’est pas calomnier, par contre, attaquer sur la place publique en claironnant haut et fort que ces plaintes sont purement politiques et infondées cela pourrait bien être de la calomnie si ces dossiers faisaient l’objet d’une condamnation judiciaire ou d’un rejet par les organes de tutelle. Nous le répétons notre volonté est de ne plus communiquer sur ce dossier, ligne de conduite que nous respecterons sauf si à nouveau nous constations la propagation d’informations erronées et calomnieuses. Laissons faire la Justice et la Ministre des Pouvoirs Locaux, la réponse à ces questions viendra d’elle-même. A l’instar de Monsieur Cordier, nous invitons les membres du Conseil communal à aller consulter les pièces de ce dossier auprès du Directeur Général et du Directeur Financier, pour qu’ils se fassent leur propre opinion sur ce dossier."

  • Ath: L'USC Athoise clarifie certaines choses

    IMG_1724.JPGSuite à l’article paru dans notre journal ce jeudi, l’USC Athoise nous à faire parvenir un communiqué que nous publions dans l’entièreté

    « Le groupe PS d’Ath a pris connaissance de l’article paru dans le Nord Eclair du 6 septembre.  Il regrette que les plaintes qui ont été déposées par des membres du Collège en toute discrétion et sans aucune volonté de dénigrer publiquement qui que ce soit, aient fait l'objet d'un débat public. Ces élus estiment que c’est à la Justice et au cabinet de la Ministre des pouvoirs locaux de trancher et ne souhaitent pas émettre de commentaires sur cette affaire.

    En aucun cas, ces plaintes ne visent les membres de la société civile, Asbl, ni même les organisateurs d'événements.

    Ceci dit, nous ne pouvons tolérer les atteintes à la dignité et à la réputation dont font l’objet depuis ces intègres mandataires tant sur les réseaux sociaux que dans la rue.

    Le PS athois refuse de se laisser entraîner dans une campagne basée sur des rumeurs, commérages et diffamations. Les athois méritent mieux que cela. Nous les invitons à venir à la rencontre des candidats socialistes pour découvrir le projet et le programme qu’ils ont la volonté de mettre en œuvre pour l’avenir d’Ath car c’est sur cette base qu’ils doivent décider qui ils placeront demain aux commandes de notre Ville. »

  • Ath: Gaëtan Cordier s'explique publiquement sur sa relation avec la Ville et avec LLA

    20180709_120609.jpgAyant rencontré Gaëtan Cordier ce vendredi au gré de mes flaneries, j’ai senti Gaëtan très remonté suite aux articles parus cette semaine dans mon journal et au sein de Vers L’Avenir quant aux nouvelles plaintes déposées à l’encontre du bourgmestre Marc Duvivier. Dans ces articles, une plainte concerne la collaboration que sa société de communication GET IT SPRL entretenait avec la ville.

    Une rencontre qui méritait bien une petite interview, à laquelle il s’est soumis sans détour et avec franchise....

    Gaëtan Cordier, vous ne décolérez pas. Tout comme les organisateurs de la diffusion de la Coupe du Monde sur écran géant au CEVA, mis en cause dans le cadre d’une autre plainte…

    Oui car dans la tourmente pré-électorale athoise, on s’attaque désormais à Marc Duvivier au travers de sociétés indépendantes ayant collaboré avec la commune, et sur lesquelles on jette la suspicion.

    Pourtant vous n’êtes pas cité nommément ?

    Toute personne intéressée de près par la vie communale sait que je suis le fameux communicant externe auquel on ne cesse de faire allusion depuis des mois. Mes amis et mes clients le savent. Et désormais, ceux qui ne le savent pas sont au courant.

    Pourquoi être outré alors que finalement, ce n’est pas contre vous que la plainte est portée ?

    Ça je n’en sais rien, n’ayant pas été informé du fondement exact de la plainte. Mais quand bien même je ne serais pas attaqué à titre personnel, le résultat est identique. On fait état dans la presse d’irrégularités supposées, voire de malversations dans le cadre d’un marché auquel ma société serait liée. De là à dire que j’en suis complice, il n’y a qu’un pas.

    20180709_120938.jpg

    Croyez-vous que Jean-Luc Faignart et Florent Van Grootenbrulle ont déposé une plainte infondée ?

    Je crois avant tout que l’un et l’autre sont en campagne et que le but premier de leur plainte n’est pas de défendre la législation communale, mais bien d’abattre Marc Duvivier dans l’opinion publique par n’importe quel moyen.
    Ces pratiques sont malheureusement le lot d’une certaine classe politique à laquelle l’électeur décidera ou non d’apporter son soutien. Soit. Mais lorsque pour atteindre leur objectif, ces mêmes pratiques entachent l’honorabilité et la respectabilité de sociétés qui doivent se battre continuellement pour survivre, avant et après le 14 octobre, c’est tout à fait inacceptable. 

    Christophe Degand a également écrit à sa Ministre…

    Mr.Degand est aussi en campagne et profite certainement de l’occasion pour avancer son pion. Toutefois, ne connaissant pas le contenu de sa lettre, je ne me permettrai pas de le juger.

    Qu’est-ce qui est le plus inacceptable pour vous ?

    Le fait que l’on répande des informations sur les relations professionnelles qu’une société entretient avec la ville sans en définir le cadre exact, comme par exemple préciser le budget global de prestations sans en signifier le volume ni la nature. Le but est ici essentiellement d’émouvoir, d’insinuer le doute dans l’esprit du lecteur lambda, de donner le sentiment que quelqu’un palpe gros, qu’il perçoit des montants exorbitants pour des choses qu’il ne fait pas, qu’il bénéficie de passe-droits… Que se passe-t-il ensuite ? Les personnes qui maîtrisent le sujet savent qu’il s’agit d’insinuations électoralistes nauséabondes. Les autres se disent qu’il n’y a jamais de fumée sans feu et le mal est fait. Dans une société telle que la mienne, on perd ainsi de futurs clients ou prospects sur base de rumeurs malveillantes, alors que l’on n’a jamais mis un pied de travers.

    Et vos clients actuels ?

    Mes clients nationaux et internationaux n’ont que faire de la lamentable guerre électorale athoise. Quant à mes clients régionaux, ils savent qui je suis,
    ce que je fais, comment je le fais et me soutiennent.

    Lors du conseil communal du 30 avril, Philippe Chevalier, conseiller communal, se faisait le porte-parole du Groupe PS pour supprimer toute consultance externe en communication. Il jugeait ces prestations extrêmement coûteuses et peu pertinentes.

    J’ai trouvé d’autant plus cocasse que cette appréciation vienne de la bouche de mon lointain cousin, alors que quelques mois plus tôt, il m’avait demandé de m’occuper de sa future campagne personnelle. Au vu du travail que j’accomplissais pour la ville, Il faisait appel à moi pour composer ‘une campagne créative et efficace’. Les roues de l’histoire ont ensuite tourné et mes qualités se sont évaporées, me faisant passer subitement de publicitaire doué à communicateur inféodé, mercantile, faisant des choses coûteuses, peu pertinentes et pas vraiment nécessaires. A noter que Jean-Luc Faignart et Florent Van Grootenbrulle faisaient également appel à mon incompétence à une certaine époque. Et ils en étaient ravis. Du moins me le disaient-ils.

    Bien que tout ceci regarde avant tout ma société, je souhaite clarifier un certain nombre de choses. J’ai travaillé pour la ville dans le cadre d’un marché où le volume d’heures de travail et le tarif horaire étaient clairement définis dès le départ. J’ai décidé de prendre part à l’appel d’offre bien que ce tarif horaire était de 40% inférieur au barème de ma profession dans mon niveau de compétence. J’ai été pendant plus de 20 ans copywriter, graphiste et directeur de création dans des agences du top 15 belge.

    Ce que l’on oublie toujours aussi de préciser lorsque l’on publie des montants, c’est qu’il s’agit montants bruts. Une fois enlevés l’imposition des sociétés, les lois sociales, les frais de fonctionnement, machines, logiciels, achats de licences et d’images, frais de déplacement, etc., il reste un montant net d’un tout autre acabit, qui est encore soumis à l’imposition des personnes physiques, cela va de soi.

    Chacune de mes prestations a toujours fait l’objet de contrôles par le chef du service com et le directeur financier. A aucun moment, la qualité de mon travail ni le temps accordé à tel ou tel job n’ont été remis en cause. Par-delà ce marché, j’ai été consulté à plusieurs reprises dans le cadre d’appels d’offre pour l’impression ou la production de tel ou tel support. Ceux que j’ai remportés étaient ceux pour lesquels j’étais le plus avantageux.

    IMG_2108.JPG

    Le service communication Athois pouvait-il se charger de ces travaux ?

    Le service com est composé de deux personnes seulement qui ont en charge toutes les communications online et offline de la ville, ce qui est énorme. L’un et l’autre sont à la fois journalistes et photographes. Et bien qu’ils soient capables de faire pas mal d’autres choses, eux et moi faisons des métiers tout à fait différents. Pour la ville, j’ai réalisé essentiellement des projets de communication qui ne pouvaient être accomplis par des ressources humaines internes : stratégie de communication pour différents services ou projets portés par la ville, création de graphismes, illustrations et logos, travail sur l’image corporate globale, mise en page de supports de communication pour des événement propres à la ville, dossiers spéciaux dans la Vie athoise, études conceptuelles et créatives, réalisation et montage de vidéos de promotion de la ville, de ses services et de son personnel.

    LLA 1.jpg

    Etait-ce nécessaire ?

    Richard Branson, fondateur de Virgin, a déclaré un jour que si une marque ne communiquait pas, quelque chose de terrible pouvait lui arriver : rien ! Certes, vous me direz qu’Ath n’est pas une marque. A mon sens, c’est bien plus que cela, car elle compte 30.000 clients fidèles qu’elle est tenue d’informer et de respecter au quotidien. Ath doit être un centre de vie dynamique et empathique pour ses habitants, elle doit être une ville attrayante pour ses organismes touristiques et ses commerces, elle doit être accueillante pour ses entreprises. Et tout cela, cela passe aussi par une communication de qualité. Est-ce nécessaire ? Non, rien n’est nécessaire selon la vision que l’on a des choses. C’est un peu comme pour les fleurs de Marc Duvivier.  Sont-elles vraiment nécessaires ? Lorsqu’elles sont là, certaines personnes les jugent trop coûteuses et vraiment dispensables. Enlevez-en la moitié et ces mêmes personnes vous diront qu’ « Ath fait pauvre ». Retirez-les toutes et elles diront qu’Ath ne ressemble plus à rien. Impossible de lutter contre cela.

    Depuis toujours, la ville est obligée de faire appel à des agences externes de graphisme et de communication, comme elle le fait dans d’autres domaines. Elle le fait encore maintenant et le fera encore demain.

    Travaillez-vous encore pour la ville actuellement ?

    Non, les derniers jobs que j’ai effectués pour la ville remontent au début de cette année. Ils avaient été entamés en 2017 et devaient être finalisés.
    Par ailleurs, comme vous le savez, La Liste Athoise a fait appel à moi et je réalise leur campagne depuis fin juin. Travailler pour l’un et pour l’autre simultanément est tout à fait impossible pour une simple question d’éthique et de conscience professionnelle. J’ai fait de même en 2012. Lorsque je me suis occupé de la campagne PS en partenariat avec un autre communicateur athois, je n’ai répondu à aucun appel d’offre de la ville durant ce laps de temps.

    Lutter contre le favoritisme est le fer de lance des candidats socialistes actuellement. Croyez-vous avoir été favorisé ?

    Si on considère qu’à offre égale, la ville d’Ath choisit plus volontiers les entreprises installées et payant leurs impôts dans l’entité, alors oui, j’ai été favorisé, au même titre que les autres entreprises athoises, tous domaines confondus, avec lesquelles la commune collabore depuis de très nombreuses années.

    IMG_2107.JPG

    Vous avez accepté de travailler pour LLA pour des raisons particulières ?

    Premièrement dans mon métier, on refuse rarement un job. Par ailleurs, je ne vais pas le cacher, j’apprécie beaucoup Marc Duvivier. Notre relation ne se fonde pas sur un quelconque intérêt mais bien sur un respect mutuel. Sans prétention aucune, quand un bosseur en rencontre un autre, cela ne peut que fonctionner. Notre sympathie est née lors de quelques nuits de septembre 2012, lorsque nous écrivions ensemble les tracts de quelques candidats en mal d’inspiration.

    Enfin, je n’ai pas supporté la manière avec laquelle Marc Duvivier a été éjecté par ses amis d’hier. Traiter de la sorte une personne qui a voué 40 ans de son existence à sa ville et qui a également tout fait pour vous, c’est profondément exécrable. Pousser gentiment vers la sortie un ami et lui accorder une fin honorable est une chose. Vouloir le faire défiler nu dans une carriole et inciter la foule à lui lancer des pierres en est une autre. Mon père Lucien Cordier s’est insurgé toute sa vie contre l’injustice et la médiocrité. Je suis tombé au pied du pommier. 

    A ce propos, Ronny Balcaen a questionné le dernier Conseil communal afin de savoir s’il n’y avait pas concussion, et si finalement ce n’était pas les Athois qui payaient la campagne LLA…

    Cette question déplorable m’a d’autant plus déçu qu’elle provenait de Ronny Balcaen, que j’ai toujours considéré jusqu’à présent comme un politicien loyal au-dessus de la mêlée. Je ne souhaite pas réagir à cette lamentable tentative de déstabilisation. Je l’invite à se rendre chez le directeur financier et à éplucher tous mes justificatifs horaires détaillés. Il sera ainsi rassuré.

    Pourquoi avoir accepté de vous exprimer publiquement plutôt que de vous défendre par d’autres voies ?

    Depuis des mois, on répand dans les cercles privés les mensonges les plus éhontés et sournois à mon égard. Certains candidats du Groupe PS en particulier et quelques syndicalistes insinuent selon leur auditoire que je suis au mieux l’instrument diabolique du Bourgmestre, au pire l’expert en communication dont les émoluments faramineux ont privé le personnel de sa prime de fin d’année… Oui, ils n’y vont pas de main morte. Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose. Ces faits me sont rapportés par tellement de sources différentes que je ne peux qu’y croire… sans pouvoir les prouver. Impossible de partir en croisade contre des moulins pour défendre son honneur et sa réputation. Grâce à votre interview, j’aurai au moins eu l’occasion de m’exprimer. Maintenant, je n’ai jamais dit que je n’allais pas me défendre par d’autres voies.

    Comme le disait très justement Philippe Mettens sur RTL lors de son passage aux 48h des Bourgmestres, quand on veut gagner des élections, on doit pouvoir le faire par la force de ses idées et de son travail, non par les coups bas que l’on multiplie envers ses opposants et leurs collaborateurs. Je souscris entièrement à cette vision de la politique.

    Vous êtes définitivement brouillé avec le groupe PS athois, où se trouvent aussi vos amis d’hier si je comprends bien ?

    Je suis et je reste de gauche. Certains vous diront que c’est difficilement concevable pour un indépendant gestionnaire d’une société. C’est là un déterminisme de plus. Avant d’être indépendant, j’étais salarié. Et je n’ai pas reformaté le disque dur le jour où j’ai reçu mon premier N° de TVA. Si je crois au besoin de réussite économique pour les sociétés, je crois tout autant en la nécessité d’une solidarité envers les personnes qui sont sur le bord du chemin.

    Quant au groupe PS athois, j’y ai encore quelques vrais amis qui le resteront. Quelques amis qui m’ont affirmé qu’ils étaient dégoûtés par ce qu’il se passait et dont je tairai volontairement les noms, pour eux plutôt que pour moi. Quant aux autres, je ne leur pardonnerai jamais. Même à ceux qui pensent naïvement que tout ceci n’est qu’un jeu qui prendra fin le 15 octobre prochain. Car face aux allusions et aux bruits calomnieux dont je fais l’objet, la tristesse de mon épouse, de mon fils, de mes parents et de quelques amis sont tout sauf un jeu.

    Mais tout ceci ne m’empêchera pas de continuer à performer, pour reprendre un verbe cher à Bruno Lefèbvre. Bien au contraire.

  • Ath: Le feu est vert pour les Écolos

    ECOLO ATH.JPG

    Ce mercredi soir, le groupe Ecolo présentait sa liste compléte

    Une liste qui sera emmenée par le conseiller et la conseillère Ronny Balcaen et Jessica Willocq

    Voici les candidats

    1.Ronny Balcaen, Ath, 2.Jessica Willocq, Ath, 3.Laurent Delvaux, Houtaing, 4.Esther Ingabire, Villers-Saint-Amand, 5.Marc Dandoy, Arbre, 6.Mélanie Van Waes, Arbre, 7.Patrick Streel, Irchonwelz, 8.Cristelle Dupont

    Rebaix, 9.Philippe Deléhouzée, Ath, 10.Nelle Dumont, Irchonwelz, 11.Frédéric Rochart, Maffle, 12.Isabelle Wanwert, Ath, 13.Serge Perreau, Marianne Decleire, Ath, 15.Frédéric Delvaux, Maffle, 16. Nathalie Festraet, 17.Jean-Francois Masson, 18.Frauke Scheller, 19.Yves Van Ermen, 20.Houda Houbia, 21.Eric Hellendorf, 22.Isabelle Choquet, 23.Jean Moreau, 24.Nathalie Dujacquier, 25.Patrick Colmant, 26.Julie Vandewattyne, 27.Philippe Verset, 28.Dolores Fourneau, 29.Sandrine Permanne

    IMG_3878.JPG

    En vidéo, le chef de file des verts, Ronny Balcaen et Jessica Wilocq détaillent leur programme

  • Ath: Virginie Carlier et David Dekeyser sont les derniers candidats de la liste PS

    Capture.JPGLa liste du PS Ath est à présent complète.

    Bruno Lefebvre, candidat bourgmestre a pris le temps d'analyser les multiples candidatures avant que son équipe et lui, prennent la décision qui clôture la liste PS Athoise.

    C'est donc Virginie Carlier, 42 ans, prof de gym à l'Athénée Royale d'Ath qui est la 26ème candidate et David Dekeyser, 45 ans, maître-nageur à la piscine d'Ath, bien connu dans le monde sportif athois qui est le 27ème candidat.

    Ces deux derniers candidats, actifs tous les deux dans le milieu du sport et de la jeunesse complète cette liste jeune et dynamique.

    Pour Bruno Lefebvre : " David et Virginie contribuent à nos propositions de programme, David est un réel atout pour la réflexion du plan piscine et Virginie a déjà proposé de belles choses pour le sport pour tous!".

    « L'équipe du PS athois est forte, soudée, déterminée et ouverte au dialogue avec tous les citoyens d'Ath et ses villages. » conclut le Président de l’USC Athois

  • Ath : Les conseillers Ecolo sont très remontés contre la majorité PS-MR

    COMPTE ATH CC.JPGCe mardi se tiendra le conseil communal de la cité des Géants. De bonne source, on sait que le compte 2017 s’est clôturé au service ordinaire par un boni budgétaire global de 6.398.264,65 € et un boni à l’exercice propre de 399.247,40 €.  Par contre,le service extraordinaire de l’exercice 2017 présente un mali budgétaire global de 2.013.067,03€.

    Mais pour les Ecolos Athois, le compte ne reflète pas la réalité comme l’ont expliqué les conseillers Athois, Ronny Balcaen et Jessica Willocq lors d’une conférence de presse «   Le vote du compte de l’année précédente, c’est le moment que choisit le collège pour communiquer au conseil communal l’ensemble des dépenses qui ont été refusées par le Directeur financier et que le collège a décidé de payer sous sa propre responsabilité. Le compte 2017 n’apporte pas d’amélioration par rapport aux années précédentes. Depuis plusieurs années, ces dépenses bancales, désignées comme des « dépenses article 60 », sont en forte augmentation. En 4 ans, les dépenses article 60  ont été multipliées par 8 ! »

    Et Ronny de poursuivre « Qui assumera la responsabilité ?

    Résultat de cette pratique des « dépenses articles 60 », la responsabilité individuelle des membres du Collège est fortement engagée, en fonction de leur taux de participation aux séances du collège. C’est entre 48.684 et 248.506€ que les membres du Collège devront assumer individuellement si les choses tournent mal. Le Directeur financier estime dans les documents transmis aux conseillers communaux que plus de 950.000€ des articles 60 peuvent faire l’objet d’un risque important de rejet par la tutelle…Qui assumera alors la responsabilité finale ? Les mandataires ou les citoyens ? »

    Pour le prochain conseil communal, les conseillers Ecolo adressent aujourd’hui une demande pressante au collège communal. « Nous demandons que les dépenses exécutées dans ce cadre soient communiquées sans délai aux conseillers communaux pour prise d’acte ce mardi lors de la séance du conseil communal. Si notre demande n’est pas rencontrée, nous irons en recours auprès de la Ministre des Pouvoirs locaux. »

    On le voit on rentre dans le vif des élections communales. Et à Ath tous les coups seront permis. 

  • Ath: Après le La La Land voici le LLA

    LLA 1.jpgIl était midi pile devant l’estaminet Athois, la Nation (tout un symbole) quand est arrivé Gaëtan Cordier, le communicant de la liste du Bourgmestre Athois, Marc Duvivier, qui s’appellera la LLA : La Liste Athoise  comme l’a souligné  Gaëtan Cordier,

    chargé de Communication  « La Liste Athoise n'organisera pas de conférence de presse dans l'immédiat. Possédant moins de moyens que les partis traditionnels, elle abordera les prochaines élections de façon différente, étape par étape, avec une approche des choses qui lui est propre. Par ailleurs, en cette période marquée par les départs en vacances, elle ne veut pas abuser inconsidérément de votre temps pour vous délivrer ses premiers éléments. La curiosité et les attentes des Athoises et Athois à son égard étant des plus soutenues. »

    Au sujet de cette liste, Gaëtan nous a dit ceci « 29 citoyens libres et responsables, qui se sont rassemblés sur une liste dont la vocation est de mieux défendre la cité des Géants. 29 citoyens qui se présenteront devant les Athois par ordre alphabétique, car leur esprit collectif importe plus que leur position. »   

    Pour Gaëtan Cordier « Ils sont 29 citoyens éperdument épris de leur ville. Des femmes et des hommes passionnés, forts de leurs différences et unis vers un seul but: s'engager pour ce petit coin d'univers, de terre, de Pays Vert qu’ils aiment tant. »

    Voici les noms des candidats

    Leslie Beerens, Gérard Boisdenghien, Patrice Bougenies,

    Pierre Cappelle, Stéphane Choquet, Annabel Coulon, France Creneau, Leila Dehas, Anna Dejonckheere, Sophie Delaunois,

    Charly Delitte, Marc Duvivier, Sofia Guerrero, Christelle Hosse, Inès Hubert, Perrine Laine, Timour Malengreaux, Gwenaëlle Martin, Bruno Montanari, Fatou Ndoye, Pascale Nouls, Florentin Ost-Nasdrovisky, Samuel Pierquin, Philippe Duvivier, Jérôme Favriau, Rosa Foresti, Laurent Postiau, Geoffrey Sauvage, Raymond Vignoble

  • Ath: " Je m’insurge contre la manière avec laquelle il a été éjecté de l’USC"

    IMG_1314.JPGLes tractations vont bon train entre le bourgmestre d’Ath Marc Duvivier (ex-PS) et les membres du cdH. Les débats sont âpres mais un candidat humaniste nous précise qu’ils sont «  constructifs  ».

    Une source proche du dossier confirme : «  Il y a un accord entre Marc Duvivier et le cdH pour la création d’une liste citoyenne. À la date d’aujourd’hui, il reste une pierre d’achoppement : la tête de liste. Celle-ci devrait revenir soit à un des conseillers cdH, Laurent Postiaux ou Philippe Duvivier, soit à Samuel Piquin, le président du cdH athois, ou Marc Duvivier. »

    On devrait donc retrouver deux Duvivier, le parrain et son neveu, sur la liste citoyenne. Une liste dont on ne connaît pas encore le nom. Une chose est certaine : le bourgmestre actuel d’Ath en sera.

    Avec Bruno Montanari

    En plus des noms cités ci-dessous, il y aura Patrice Bougenies, Geoffrey Sauvage, Timour Malengreaux, Charly Delitte et aussi le conseiller PS Bruno Montanari qui nous explique le pourquoi de sa présence sur la liste du bourgmestre : «  Il faut savoir que cela fait des années que je demandais des changements au sein de l’USC et rien n’a évolué. Et aujourd’hui, ce n’est pas Marc Duvivier que je défends spécifiquement. Je m’insurge contre la manière avec laquelle il a été éjecté de l’USC. Et puis aussi les menaces et pressions qui ont été faites sur certain(e)s candidat(e)s comme à mon ami Patrice Bougenies. Je trouve cela scandaleux  ! »

    On sait également que les responsables de la liste sont à la recherche de candidates

  • Ath: Après Goliath, il porte Duvivier

    GEOFFREY SAUVAGE 3.JPGTout le monde connaît les divergences de vue du Bourgmestre Marc Duvivier et le groupe PS. Et le maïeur n’a jamais accepté son éviction. Du coup, l’homme fort Athois a décidé de créer sa propre liste. Une liste citoyenne

    Et oh surprise, au sein de cette liste, on y retrouve le chef-porteur de Mr Goliath, Geoffrey Sauvage. Mais pour Geoffrey pas d’amalgame «  Le folklore Athois est une chose et mon engagement pour une liste citoyenne est une autre chose. Il faut surtout bien les séparés les choses.  »

    Et si Geoffrey a fait acte de candidature c’est avant toute chose pour le bien de sa ville. Comme il nous l’a souligné « Dans un premier, si j’ai posé ma candidature c’est parce que je voulais à sa tête un homme qui connaisse ma ville et comme la connaît Mr Duvivier » Et Geoffrey de poursuivre «  Avec son éviction, certains ont manqué de respect envers l’homme qu’est Marc Duvivier. Et j’ai trouvé la manière pas très galante de virer M Duvivier. Alors que notre bourgmestre a fait tant pour ma ville. Tous les Athois et les Athoises sont des gens de caractère et il faut être un homme du même gabarit  » Et Geoffrey persiste « Je fais toute confiance à Marc Duvivier » Et pour Geoffrey l’acte qu’il pose comme candidat est difficile mais il l’assume. Pour lui, sa ville passe avant ses intérêts. Même s’il sait très bien que les gens vont faire la relation entre son rôle de chef-porteurs de M. Goliath et sa candidature. «  Il ne faut mélanger les deux. Ce n’est pas parce que je suis chef-porteurs de Mr Goliath que cela va me rapporter des voix. Et croyez-moi je ne jouerais pas sur ce tableau. Et je me répète peut-être je veux un avenir pour ma ville et le candidat le plus apte pour moi est M. Duvivier. Et je crois que M. Duvivier a été sensible à ma démarche. Par ailleurs, il n’a pas hésité un seul instant quand je lui ai proposé mes services  », Conclut Geoffrey.

    Et quoi que l’on pense de Geoffrey, il a posé un geste sincère et courageux et cela sans arrière-pensée. Pour lui, sa ville c’est une partie de sa vie.

    Dans la position qui est la sienne, il aura plus à perdre qu’à gagner !