Leuze-en-Hainaut - Page 2

  • Jeu de balle: le club de Tourpes pleure son président!

    JACQUES RASSENEUR.jpg

    Ce samedi, les leuzois et principalement, les habitants du village de Tourpes ont appris le décès d’un homme qui avait redonné des couleurs au village leuzois.

    En effet, Jacques Rasseneur appelé plus communément «  Mimil » est décédé suite à une pénible maladie. Il avait eu 70 ans, le 7 janvier dernier.

    Jacques Rassemeur avait été avec son épouse le tenancier du café de la place de Tourpes. Mais ce n’était pas son seul fait d’arme. Il y a 40 ans, il avait relancé et donné des lettres de noblesse au club ballant du village, Tourpes ABTL, comme nous l’explique l’actuel manager de Tourpes, Francis Maes qui a côtoyé «  Mimil » pendant plus de 40 ans « Il est vrai qu’avec le départ de Mimil, c’est un pan de l’histoire ballante qui disparait. Il y a quarante ans, Jacques Rasseneur avait décidé de s’investir aussi bien financièrement et humainement dans le club du village. Il avait voulu créer un projet : Avoir une équipe de Nationale 1 de jeu de balle au sein du village. »  Et on peut dire que l’homme avait vu grand et la réussite et son obstination avaient fait le reste. Sans oublier l’école de jeunes de Tourpes où de nombreux jeunes ont côtoyé ce fervent supporter de ce sport. « Au club Leuzois, Jacques Rasseneur a donné sans compter pour son club. C’est en 1999, que la récompense est venue pour Jacques quand son club a remporté la coupe de Belgique. Sans compter que Tourpes a brillé de nombreuses saisons au plus haut niveau » souligne Francis Maes. Mais depuis quelques années et suite à sa maladie, la présence de Mimil se faisait de plus en plus rare sur les ballodrommes mais néanmoins, il restait toujours le président du club Leuzois. Avec son départ, la cause ballante perd un de ces plus fervents serviteurs. Les funérailles de Jacques Rasseneur se dérouleront à Tourpes, ce jeudi 22 octobre à 11h. A son épouse, ses enfants et petits-enfants, notre blog présente ses sincères condoléances.       

  • Leuze: Les Moscovites vont découvrir un jeune talent leuzois

    AYRTON DESIMPELAERE LEUZE 2.jpgDepuis quelques jours, un jeune leuzois dirige la demi-finale du prestigieux concours International Tchaïkovski (session piano) du 22 au 26 juin à Moscou

    Comment la cité Bonnetière pouvait cacher un si grand talent ? Mais qui est ce jeune Ayrton Desimpelaere, 25 ans, surdoué de la musique classique.

    C’est que nous avons tenté de découvrir !

    Qui est Ayrton Desimpelaere, celui qui dirigera la demi-finale du prestigieux Concours International Tchaïkovski ?

    Je pense être le même que celui du quotidien. Je dirais que je suis quelqu’un qui apprécie la transmission et le partage et dont le besoin d’offrir à tous les publics de la musique est mon leitmotiv. J’ai besoin de découvrir, être totalement investi et toujours à l’affut de nouveaux horizons. Plus personnellement, je pense que le courage et la persévérance sont deux mots qui me caractérisent bien. Le métier de musicien n’est jamais totalement acquis, on continue d’apprendre tous les jours.

    Quel a été ton parcours musical ?

    J’ai d’abord commencé la musique à Mouscron, en privé puis à l’académie. Très vite, on m’a proposé de tenter les concours d’admission aux CNR de Paris et Lille puisque la Belgique ne m’offrait pas de vraie formation professionnelle. J’ai réussi les deux et à 14 ans, inévitablement, j’ai choisi la ville des lumières. Tout s’est enchaîné très rapidement, en obtenant des diplômes dans les CNR de Paris et Versailles mais aussi à la Sorbonne où j’ai suivi une licence (Bachelor) de musicologie. Puis j’ai décidé de revenir à Bruxelles, au Conservatoire, pour le piano, tout en terminant ma licence de musicologie à Paris. Je faisais donc les allers retours. Un an après, j’ai décidé de m’installer définitivement à Bruxelles et c’est à cette occasion que je suis entré au Conservatoire Royal de Mons pour y étudier la direction d’orchestre. Parallèlement, je suivais un master en histoire de l’art, orientation musicologie à l’ULB. Evidemment, durant cette longue période estudiantine, je me suis efforcé de créer et produire des concerts. Si les études sont très importantes, elles ne nous apportent pas une carrière sur un plateau. Il faut toujours aller de l’avant, oser se montrer et ne jamais laisser tomber les bras.

    AYRTON DESIMPELAERE LEUZE 1.jpgOn le sait, tu es leuzois, as-tu toujours de la famille au sein de la cité bonnetière ?

    Mon père habite toujours Leuze, ma mère étant décédée il y a peu. Mais cela ne fait que quelques années. Avant, nous habitions Mouscron.

    Et quand tu as quitté le nid familial ?

    A 14 ans, lors de mon admission à Paris. Je logeais dans une maison pour artistes, toutes disciplines confondues, à Courbevoie. A part travailler, je n’avais rien à faire, on s’occupait très bien de nous. Durant les premières semaines, ma mère faisait les allers retours (Belgique/Paris) pour m’aider à circuler dans la ville. Nous rentrions ensemble le vendredi pour revenir sur Paris le dimanche. Après un mois « d’adaptation », je me suis débrouillé seul et tout s’est très bien déroulé. Puis, je suis parti à Versailles, non loin du château avant de vivre dans Paris même.

    Reviens-tu souvent au sein de la ville qui t’a vu grandir ?

    Evidemment, il m’arrive de revenir à Leuze. Malheureusement, mon activité ne me permet pas d’y revenir « souvent ». J’ai la chance de voyager beaucoup, de rencontrer des personnes formidables et de pouvoir vivre de la musique. On ne peut espérer mieux.

    Comment a réagi la famille quand ils ont appris la bonne nouvelle ?

    Je crois qu’on ne réalise toujours pas. Bien sûr, il m’est déjà arrivé de très belles choses, mais arriver à un tel niveau, on est comme sur un nuage. Mais elle me soutient dans cette aventure.

    AYRTON DESIMPELAERE LEUZE BLOG2.jpgLe Concours International Tchaïkovski est l'un des concours de musique classique parmi les plus prestigieux au monde. Baptisé en mémoire du compositeur russe, il se déroule à Moscou tous les quatre ans depuis 1958, année de sa création comment as-tu été choisi ?

    Je dirais que j’étais à la bonne place au bon moment. J’ai rencontré il y a peu un chef d’orchestre italien, Claudio Vandelli, qui devait justement diriger cette demi-finale. Mais il lui a été proposé entre temps un magnifique concert à Munich. De fait, il m’a contacté pour me proposer de le remplacer. J’ai évidemment accepté et il a proposé ma candidature au concours, qui a été acceptée. Cela montre surtout que la patience est une qualité qu’il faut posséder lorsque l’on se dit jeune artiste.

    Quelle est ta musique préférée ?

    C’est une question difficile, il y en a tellement ! Je dirais que la musique de Haydn et Mozart tient une place importante dans ma vie, déjà par sa place dans l’histoire mais aussi par l’incroyable précision que l’on trouve dans les partitions. Mais j’adore aussi Brahms, Mahler, Richard Strauss, Tchaïkovski, Beethoven, Schumann, Berlioz, Stravinsky, Hindemith… Vous voyez, il m’est incapable de dire celle que je préfère tant il y en a…

    AYRTON DESIMPELAERE LEUZE BLOG1.jpgQuel ensemble aimerais-tu diriger ?

    Dans les « classique », je dois dire que le Concert gebouw d’Amsterdam et le Mariinsky sont deux orchestres avec lesquels j’aimerais travailler. Mais j’aime aussi travailler avec des orchestres/ensembles d’étudiants, amateurs… Chaque ensemble vous apporte quelque chose, et le chef se doit d’apporter et faire évoluer l’ensemble. Tant avec les amateurs qu’avec les pros, on apprend

    Le Concours International Tchaïkovski c’est un must pour les musiciens, est-ce le sommet pour toi ?

    Je ne sais pas si on peut parler de must ou de sommet. Je dirais plutôt que pour un jeune de 25 ans, belge qui plus est, c’est une chance incroyable à saisir. Le but n’est pas d’aller le plus haut le plus vite possible, mais davantage de rendre justice à l’Art. Aussi, je vais à Moscou pour accompagner six candidats qui travaillent depuis des mois, voire des années, pour ce concours. Ma première tâche n’est pas de penser à moi mais bien de les aider à passer cette épreuve de la manière la plus agréable possible. Evidemment, cela devrait être un tremplin à ma carrière puisque le concours est suivi de près ou de loin dans le monde entier.

    AYRTON DESIMPELAERE LEUZE BLOG4.jpgAs-tu d’autres ambitions dans un futur proche  

    Oui, et heureusement ! Je prépare beaucoup de concerts pour la saison à venir. J’aurai l’occasion de travailler avec différents ensembles dont le mien, tout en continuant ma collaboration avec certains solistes que j’affectionne. De la création aussi et pour le reste, l’avenir nous le dira. 

    Ayrton sera-t-il le nouveau Senna de la musique classique ? En tout cas, malgré sa grande notoriété, le jeune leuzois reste très sympathique et surtout accessible ! Car pour Ayrton peu importe l’endroit où il joue, l’important c’est de se faire plaisir !

  • Leuze: Les Leuzois ont été emporté par la foule....

    IMG_1491 (Copier).JPG

    Ce mercredi soir, c’était la folie au sein de la cité Bonnetière. En effet, ils étaient des milliers à arpenter les rues de la ville. On y chanté, on y dansé, on y mangé… et surtout bien amusé. Il est vrai que l’ambiance a été bon enfant. En bref, une soirée comme les Leuzois en redemandent… Tout y était convivialité et sécurité et surtout une ambiance familiale. Comme l’ont souligné les autorités communales «  Notre fête a été largement suivie. Et ici on peut IMG_1464 (Copier).JPGféliciter, les JLA, les organisateurs de Leuze-en-folie qui d’année en année, écoutent les doléances de chacun et essayent d’améliorer une fête qui est déjà presque parfaite. »

    Retrouvez ICI toutes les photos de la festivité Leuzoise ou dans notre album Leuze-en-Folie

  • Leuze: les travailleurs ont crié très fort que l’on ne fera pas n’importe quoi, n’importe comment

    Img_1431.jpgCe lundi, la majorité qui habituellement est sûre d’elle, était groggy. Pas KO, mais dans les cordes. Mais pas par la faute de l’opposition, mais par son manque flagrant de communication envers son personnel. Et lors de ce conseil, les travailleurs ont crié très fort que l’on ne fera pas n’importe quoi, n’importe comment ! Est-ce que les partis Idées-MR ont pensé que les travailleurs resteraient silencieux ?  Beaucoup ont été surpris de la solidarité de tous les employés communaux de la ville et du CPAS !  Mais bon, si les relations étaient si tendues, la majorité ne peut s’en prendre qu’à elle-même. Car c’est cette même majorité qui s’est mise elle-même des bâtons dans ses propres roues ! Est-pour autant que cette première difficulté laissera des traces dans la majorité, seul l’avenir le dira ! Et dire qu’il y a quelques semaines, la majorité disait encore que tout allait bien dans le meilleur des mondes… Il n’était pas sans doute dans le même monde…

    En tout cas au conseil de ce lundi soir, c'était un peu " Leuze en folie " avant l'heure

  • Leuze: Au conseil communal, c'etait Leuze en folie....avant l'heure

    Ccleuzeavril2.jpgCe lundi, au conseil communal de la cité Bonnetière, les travailleurs communaux avaient été nombreux à rejoindre l’hémicycle leuzois. En cause, les (peut-être et futures) pertes d’emplois. Par ailleurs, il y a quelques jours, notre quotidien avait dévoilé en exclusivité ce qui se tramait dans les coulisses de l’administration. Hier, la majorité Idées-MR dévoilait son plan. C’est la privatisation des titres-services, la synergie des services, et aussi une meilleure communication entre tous les services et comme le Député-Bourgmestre Christian Brotcorne le Ccleuzeavril1.jpgsouligne : « Ce que nous actons ce soir, c’est une note de travail non plus basée sur le travail des quatre directeurs généraux et financiers mais du collège. Ce que nous vous proposons aujourd’hui, ce sont des pistes de travail. Cela ne veut pas dire que si c’est écrit aujourd’hui ce sera la seule vérité de demain...Ces pistes seront discutées avec l’ensemble des services et les délégations syndicales ». On sait, le service de médiation a été maintenu.Le conseiller communal PS très remonté, Christian Ducattillon dira « Vous parler de la suppression des titres-service parce que ils sont déficitaires. Mais n’oubliez pas qu’ils rendent d’énormes services à notre population qui en a Ccleuzeavril3.jpgbien besoin. Vous parlez de réduire le personnel mais rien qu’avec les départs naturels des travailleurs, vous comblerez ces licenciements ».    Mais voilà, le collège a sans doute été trop vite dans sa démarche comme nous l’explique le permanent de la CGSP, Pascal Douillez « Ce lundi, on nous a soumis une négociation en trois pages qui est en réalité une privatisation de services comme les titres services du CPAS ainsi que du service d’entretien dans les écoles. Pour nous, cette note est plus que floue et inacceptable. La majorité pensait sans doute qu’une seule réunion allait être nécessaire. Et bien non, il s’agit de travailleurs et pas de Kleenex. Il faut se donner du temps. C’est un peu trop facile qu’à chaque fois que des administrations rencontrent des difficultés financières, la première mesure, ce sont les licenciements. Nous disons non ! Mais il ne faut pas se leurrer, il y aura des pertes d’emplois Ccleuzeavril4.jpg». La déléguée CSC du personnel du CPAS, Anne-Marie Auvertin ne dira pas autre chose. Nul doute que les prochaines semaines seront difficiles pour tout le monde. Le premier Echevin, Hervé Cornillie de conclure « Il ne faut pas prendre des gens pour des idiots. C’est que nous cherchons se sont des moyens plus efficaces pour mieux fonctionner ensemble, ville et CPAS. Il faudra être pragmatique et nous devront analyser point par point. Mais si les travailleurs devraient faire des efforts sachez que nous montrerons la voie à suivre. Et cela je peux vous l’assurer. »

  • Ath & Leuze: Envie de connaitre la vie carcérale ?

    IMG_7318.JPGLa prison de Leuze-en-Hainaut accueillera ses premiers détenus pour le 15 juillet 2014. Mais avant cela, six journées portes ouvertes seront organisées: Les vendredi 13, samedi 14 et dimanche 15 juin seront réservés aux Leuzois. Entrée de 9h à 19h, sur présentation de la carte d'identité. Si la vôtre a été émise dans une autre commune mais que vous habitez Leuze-en-Hainaut, n'hésitez pas à passer au service Population de l'Administration communale (1, avenue de la Résistance) pour demander un certificat d'inscription qui sera gratuit pour la circonstance.IMG_7293.JPGLes vendredi 20, samedi 21 et dimanche 22 juin, de 9h à 19h, seront réservés aux habitants des communes limitrophes: Ath, Frasnes, Tournai, Beloeil, Bernissart et Péruwelz. Attention, les enfants ne sont admis qu'à partir de 10 ans.

  • Leuze: Le complexe pénitentiaire devrait être plus humain...

    IMG_7098.JPGLe complexe pénitentiaire comprend plusieurs entités et est entouré d'un mur de béton de 6 mètres de haut. Trois matériaux dominent: le béton, le verre et l'acier. Le bâtiment d'entrée se présente comme un pavillon de deux étages. L'édifice est lumineux, ouvert et accessible et fonctionne comme un sas tant pour les visiteurs que pour les véhicules. L'Ordre judiciaire dispose à l'étage des espaces de bureaux, une salle d'audience pour le tribunal d'application des peines, une salle polyvalente et une salle de délibération. Le bâtiment des visiteurs se situe à l'avant du bâtiment principal. On y accède directement en traversant la cour qui sIMG_7133.JPGépare le pavillon d'entrée de la zone cellulaire. Les différents espaces y sont aménagés autour d'un patio. Un jardin a été spécialement aménagé pour les enfants. L'entrée des détenus est séparée de celles des visiteurs. Le bâtiment contient des espaces de visite individuelle, des parloirs et des chambres pour visite hors surveillance. Le sol de la salle de visite commune est agrémenté de dessins. Le IMG_7093.JPGbâtiment principal en forme d'étoile abrite le centre panoptique (zone de contrôle) qui a une visibilité sur les quatre ailes de détention. Le centre panoptique est spacieux et dessert les autres fonctions liées aux détenus (zone cellulaire, bâtiment socioculturel et sportif). L'aménagement d'une cellule est fonctionnel (lit, bureau et armoires fixés au mur). Celle-ci comprend aussi une zone sanitaire abritant une douche, un lavabo et une toilette. Les détenus prennent leurs repas en cellule, sauf en ateliers et en cuisine. La prison dispose de cellules essentiellement solos et de 32 cellules en duos. En vue de réduire la fracture IMG_7105.JPGnumérique et permettre au détenu de se maintenir dans une évolution multi médiatique, le SPF Justice a développé la technologie Prison Cloud. Ce système propose au détenu une gestion informatique et globalisée de l'usage du téléphone, la télévision, la gestion des cantines, les contacts avec les services internes, l'utilisation d'internet, de modules d'e-learning et l'information sur les périodes d'activités. Au premier étage, au-dessus du couloir central, sont situés les bureaux du greffe, de la comptabilité, du service du personnel, de la médecine du travail, ainsi que les bureaux de la direction. Le complexe possède également des ateliers, une cuisine, un centre d'accueil et d'admission, des salles de sport, des salles (mess, sport, fitness ...) pour le personnel, le pavillon pour 12 femmes détenues et différents IMG_7121.JPGlocaux techniques. Entre toutes ces entités, des espaces ouverts complètent le concept: la cour entre le bâtiment d'entrée et le bâtiment principal; la cour pour la section des femmes; le jardin près du réfectoire; le quai de déchargement; les préaux au-dessus desquels des câbles sont tendus afin d'éviter les évasions par hélicoptère.  Construction durable Le niveau global d'isolation est de 30 K et le degré de consommation énergétique total est de 60 E. On vise une neutralité énergétique tout en garantissant le confort des occupants. Les sanitaires sont placés en cellule et afin de garantir une gestion orientée développement durable, la programmation des douches d'eau chaude quotidienne est limitée. Le projet répond à la certification BREEAM (Building IMG_7132.JPGResearch Establishment Environmental Assessment Method), une certification environnementale des performances d'un immeuble tout au long de son cycle de vie. La durabilité est un facteur majeur aussi bien lors de la conception, la construction et l'utilisation de la prison. Le choix des matériaux sur base du Green Guide to Specification. L'utilisation d'isolants durables et performants pour diminuer la consommation d'énergie, la cogénération, le plan de gestion des déchets sur le site; la mise en place d'un plan de gestion durable en mettant l'accent IMG_7138.JPGsur l'énergie; l'utilisation de l'eau de pluie et l'approvisionnement durable; l'implantation paysagère; l'aménagement des préaux végétalisés pour les détenus; l'installation de plusieurs centaines de panneaux solaires sur les toits du hall sportif et du bâtiment logistique et administratif. Ces panneaux seront rentabilisés sur environ 5 ans et demi. Retrouvez ICI toutes les photos de la prison de Leuze ou dans notre album photos

    IMG_7188.JPG

  • Leuze: Lucien Rawart sera au destinée du CPAS pour six ans......

    Img_9726.jpgCette semaine le nouveau Conseil de l’Action Sociale a éte désigné. Le voici: Président : Lucien Rawart (MR),Vice-Présidente : Patricia Thibaut (Idées). Les conseillers sont: Annick Bruneel, Michaël Delcourt, Patricia Thibaut et Bruno Vanneste du groupe Idées. Chantal Deparis, Cathy Soudant du MR Leuzois et  Magali Burton, Eric Degransart du PS. Voilà Lucien Rawart qui est installé dans le fauteuil presidentiel de l'Action Sociale dans l'attente d'un autre siège de président....

  • Leuze-en-Hainaut: Pour amuser votre palais et votre bouche

    3535373377.jpg12ème Salon des vins et des Métiers de la bouche 2012

    Organisé par la Confrérie des Viniculteurs Chapellois

    se deroulera a la salle des Fêtes de l'Hôtel de Ville  Leuze-en-Hainaut: Vendredi 30 novembre de 18h30 à 21h,

    samedi, 1er décembre de 10h à 20h

    Dimanche, 2 décembre de 10h à 19h

    Des vignerons et artisans de différentes régions de France et d’Europe (Allemagne, Roumanie, Bulgarie, …) vous feront déguster leurs meilleures productions.

    2372872676.jpgDes artisans vous feront goûter fromage et chocolat de chez nous, rillettes et foie gras, divers saucissons français etc. Les exposants vous proposeront un très bon rapport qualité/prix.  Après dégustation, vous aurez la possibilité d'emporter directement ce que vous avez apprécié.

    Le tirage de la tombola le dimanche soir (basé sur les tickets d'entrées) vous permettra peut-être de gagner un week-end en Alsace. Entrée : 3 € : 1 verre à vin souvenir vous sera offert à l’entrée.