Les trolls Athois - Page 3

  • Ath & Houtaing: Henri Carlier n'est plus

     

    DSC07661.JPGCette après-midi, nous avons appris le décès d’Henri Carlier. Henri avait été  conseiller communal libéral. Nous en reviendrons plus en détails ce mardi sur la vie de cet homme affable et unanimement reconnu par ses pairs

     

  • Ath: Cassandre Dumont est la nouvelle Présidente du Parlement

    1922069_622875507786127_136973345_n.jpgLa Présidente du Parlement Jeunesse de la Fédération Wallonie Bruxelles a été élue il y a deux semaines. C'est une Athoise de 24 ans: Cassandre Dumont. Elle est titulaire d’un master en sciences de la population et du développement qui revient des Philippines. « J’ai travaillé un an à Manille, en tant que coordinatrice de programmes pour Life Project 4 Youth, une fondation active dans l’insertion professionnelle de jeunes exclus et faisant face à l’extrême pauvreté. Quand je suis en Belgique, j’ai la chance d’être enseignante en Fédération Wallonie-Bruxelles, ce qui me permet de travailler encore avec un public jeune » Souligne-t-elle

    Cassandre, c’est quoi exactement  le titre de  Présidente du Parlement Jeunesse de la Fédération Wallonie Bruxelles ?

    La présidence de l’asbl, c’est la gestion quotidienne de l’association, avec d’autres administrateurs. Il faut organiser la semaine, trouver des sponsors, organiser la sélection de l’équipe qui encadrera la prochaine simulation, la sélection de la délégation qui nous représentera à la simulation québécoise, et plus tard, il faudra coordonner la campagne de recrutement pour les députés et journalistes de la 19è simulation ainsi que leur sélection. Le plus excitant pour moi, ce sera de suivre l’écriture des projets de décrets une fois que les ministresseront sélectionnés

    CASSANDRE DUMONT (2).jpgComment as-tu obtenu ce poste ?

    Après avoir été députée, rédactrice en chef, ministre de l’enseignement, cheffe de l’opposition ainsi qu’administratrice les années précédente, j’ai été élue par l’assemblée générale. Ce sont les membres de la députation qui élisent chaque année le nouveau conseil d’administration.

    Pour combien de temps es-tu présidente ?

    Ce sont des mandats d’un an

    Que fait une présidente Parlement Jeunesse de la Fédération Wallonie Bruxelles ?

    En plus de la gestion de l’asbl, j’aurai le rôle de présidente d’hémicycle lors de la 19è simulation. Je serai la personne qui distribue la parole aux députés et je n’aurai pas mon avis à donner… Ce sera probablement le plus difficile à gérer !

    Es-tu rémunérée pour ce job ?

    Non, il s’agit d’un mandat bénévole.

  • Ostiches: Le comité des Blancs Mongnîs est en deuil!

    184116_258833800794561_5895630_n.jpgLe comité des Blancs Mongnîs nous annonce avec tristesse le décès de Marcel Berte, parti ce 25 février. Membre du comité, il était là chaque année, bon pied, bon œil, s'affairant lors de la Fête au Moulin. Il s'occupait notamment du traditionnel défilé de tracteurs et des énergies renouvelables. ! Les funérailles de Marcel Berte auront lieu ce mercredi 5 mars. Après la crémation, la dispersion des cendres aura lieu au cimetière d'Ostiche à 13h15. Nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille et à ses nombreux amis

  • Ath: Ce samedi, Carole Equeter parlera des additifs

    1644763135.jpgQue sont les additifs? Pourquoi les utilise-t-on? Sont-ils dangereux pour la santé? Dans quels produits les trouve-t-on? A l'occasion du marché local et convivial de ce samedi, Carole Equeter, Docteur en Science et vulgarisatrice scientifique saupoudrera de sa pincée de science les additifs alimentaires. Au programme, introduction sur le sujet suivie d'un passage sous la loupe d'étiquettes de produits alimentaires. Carole y dédicacera également ses livres de recettes.Cette animation est proposée à l’initiative de l’Agence du Développement local de la Ville d’Ath. Elle se déroulera de 15h à 17h au Centre des Arts de la Rue (CAR) au 20-22, rue de France à Ath.

  • Ath: L'Athois Olivier Cardon est nominé aux Picards

    2395296757.jpgQuelle personnalité a le plus marqué l’année écoulée ? Quel artiste, quel sportif, quel manager, quel citoyen ou quel commerce mérite ce titre ? A vous de décider en votant parmi les 20 citoyens nominés par les rédactions de Nord Eclair, Vlan et Vivacité. N’hésitez pas à voter, il y a un Athois dans le volet Culture / divertissement / gastronomie. Pour voter CLIQUEZ ICI. Voici l’Athois qui est nominé : Il y 3 mois,

    70914036_175.jpgL’athois Olivier Cardon a créé un tout nouveau concept qui

    doit être le seul dans la Wallonie Picarde. Le Food Truck.

    Pour en savoir plus cliquez sur nos articles :Food truck Ath 1 et Food truck Ath 2

  • Ath: Le Foodtruck, c’est la camionnette de Louis la Brocante

    FOODTRUCKATH3.JPG

    Il n’y pas que le concept du Bar à Thème qui est original, il y a aussi Basile, un Citroën HY de 1968 rénové et aménagé en bar mobile « Quand je l’explique l’histoire de mon véhicule, je dis toujours que c’est la camionnette de Louis la Brocante de la série policière télévisée. » Comme il travaille pour le groupe Peugeot-Citroën dans la branche marketing-communication, il voulait joindre l’utilité à l’agréable « Il faut savoir que la rénovation de mon véhicule m’a pris neuf mois. De plus, comme c’est un véhicule qui venait de France nous avons dû l’homologuer en Belgique. Il est vrai que j’aurai pu acheter un véhicule tout fait mais je m’aperçois que le véhicule attire pas mal de curieux également. Et ce malgré quelques contraintes surtout pour trouver des pièces de P1040102.JPGrechange » On le voit Olivier a voulu créé l’évènement aussi bien dans son bar mobile que dans la conception ! 

    Le bar mobile d’Olivier Cardon propose aujourd’hui 

    différents thèmes : il y a le bar à bulles, à pâtes, le Plancha Bar, bar Cro’vettes, bar à Salades mais aussi le buffet froid, bar à raclette, bar a glace et crêpes comme l’a souligné Olivier « Tout est possible » et la maison ne reculera devant aucun sacrifices…. Par ailleurs, Olivier et son bar-restaurant mobile seront présents le 7 décembre à Chièvres pour le Marché de Noël, le 13 décembre à Frasnes-lez-Anvaing et il terminera son périple par la cité des Géants, le 22 décembre. Pour plus d’infos, vous pouvez le contacter au 0479/18.89.07 ou via un courriel : olivier@artisanath.be ou via son site internet wwww.artisanath.be

    P1040116.JPG

  • Ath: Le premier Foodtruck est Athois...

    P1040102.JPGIl y 3 mois, L’athois Olivier Cardon a créé un tout nouveau concept qui doit être le seul dans la Wallonie Picarde, Un Food truck ou un bar à thèmes vintage. Et on peut dire que cela roule pour lui. C’est lors de la ducasse d’Ath qu’Olivier a fait ses premiers pas avec ce Food truck, une idée qui vient des Etats-Unis comme l’explique Olivier « C’est lors d’un  voyage à New-York ou la bas, il y a beaucoup de Food truck comme il dise aux States. Un concept qui est bien développé dans cette ville et qui commence à faire des petits surtout en France ! Et aussi en Belgique ou on en parle Foodtruckath 2.jpgde plus en plus. Il faut savoir qu’à New-York, il y a de nombreux restaurant mobile et chaque jour, il change d’endroit. Du coup, j’ai été émerveillé par cette façon de voir des américains. » Olivier séduit par cette idée s’est dit pourquoi pas la transposer au sein de la Wallonie Picarde « Ce que je voulais, c’est un véhicule aménagé pour que je puisse P1040116.JPGproposer plusieurs thèmes. C’est pour cette raison que je l’ai nommé « Bar à thème vintage ». Car, il faut savoir qu’au Etats-Unis ces Food-Trucks sont spécialisés uniquement pour un seul plat comme pour les hamburgers, les gaufres ou les pâtes.» Pour l’Athois, il voulait plutôt faire un restaurant mobile « Moi, je voulais en fonction de l’évènement ou en fonction des gens chez qui je pouvais me trouver, faire différents thèmes et ne pas toujours préparer le même menu. La différence entre un Food-truck US et mon bar mobile c’est qu’eux, il se trouve toujours dans les rues. Pour ma part, je veux aller vers les gens que ce soit pour une fête de famille, un mariage, un anniversaire et aussi les PME. Je me dirige vers l’évènementiel que soit privé ou public et en complément, je participer à des évènements de rue comme la ducasse d’Ath, des marchés de Noel etc… » Par exemple, le jour de l’événement, Olivier arrive sur le site et si besoin est, il installe tables et chaises. Sans oublier que le véhicule est autonome et dispose de tous les équipements nécessaires pour l’événement. Bien sûr Ath n’est pas New-York mais son idée étonne déjà pas mal de monde

  • Houtaing: Un conte de fée qui se prénomme : Climonade

    CLIMONADE1.jpgLa boisson chic des châteaux et des fées « la Climonade » est la nouvelle boisson créée par une Athoise Béatrice Roucour du village d’Houtaing. Elle est à déguster sans modération puisqu’elle est sans alcool ! Mais elle peut s’accommoder avec un cocktail. La naissance de la climonade, on la doit au hasard mais aussi à la météo comme l’explique Béatrice : «  C’était lors d’une journée du patrimoine et ce jour-là, la météo annonçait des grosses chaleurs. A mon retour, je me suis dit, je vais imaginer dans ma cuisine quelques saveurs et à partir de là, j’ai mélangé ces saveurs avec différents aromes que je possède chez moi. Au fur à mesures des goûts, j’ai enfin trouvé cette limonade. Alors que je préparais cette boisson, une cliente est arrivée et je lui ai fait déguster et toute suite, elle est tombée sous le charme ! » Comme quoi, une invention ne vient pas toujours dans des laboratoires sophistiqués. Après cette trouvaille, il fallait lui donner un nom. Pour Béatrice, ce n’était pas la chose la plus aisée. Qui dit Houtaing dit la famille d’Oultremont. En effet, la petite localité est également connue pour son mausolée élevé par Adhémar d’Oultremont. En 1894, un mausolée néo-gothique dédié à son épouse Clémentine, née de Croÿ, fut construit. Plusieurs membres de cette famille CLIMONADE2.jpgreposent dans la crypte. Le mausolée et ses abords sont classés depuis 1993 comme monument exceptionnel. C’est dans ce cadre que Béatrice a demandé à un membre de la famille d’Oultremont d’imaginer un nom à la limonade. « En effet, je ne savais pas comment choisir un nom pour cette boisson. En commun accord, nous avons décidé de lui donner l’appellation « Climonade » en hommage à Clémentine. Nous avons imaginé que Clémentine l’épouse Adhémar d’Oultremont aurait pu servir cette climonade au château lorsqu’elle recevait ses enfants et ses amis» explique Mme Roucour. Béatrice ne voudra pas dévoiler son secret « Cette climonade est à cent pourcent naturel, nous pouvons dire qu’elle est à base de citron et d’amandes mais pour le reste c’est mon petit secret». De plus, cette climonade doit se boire très très fraiche mais elle a une autre particularité « On peut réchauffer la limonade, un peu comme du thé. Il faut savoir que la climonade contient également du sucre de betterave. Et en ce moment, nous travaillons la climonadde afin de remplacer le sucre par du Stevia. » On le voit cette climonade ne contient donc que des produits naturels. Pas d'alcool, ni colorant, ni exhausteur de goût, ni mélange suspect, ni adjuvant douteux. La bouteille est en verre translucide recyclable donc pas d'emballage perdu! Le bouchon est en porcelaine fixé par un système traditionnel de fermeture hygiénique simple. Cette climonade peut se boire en apéritif mais aussi en cocktail et aussi accompagné d’un dessert. Voilà de quoi vous mettre la climonade à la bouche Infos : Si vous désirez vous procurer cette climonade, vous pouvez prendre contact avec Mme Béatrice Roucour au 0494/58.05.63 qui demeure à la rue de Leuze à Houtaing(Ath)

  • Ath: L'ophtalmologue Jacqueline Koller solidaire plus que jamais

    2543461692.jpgBeaucoup d’Athoises et d’Athois connaissent l’action exemplaire de solidarité médicale mondiale qu’entreprend depuis plusieurs années le docteur ophtalmologue Jacqueline Koller.

    Cette année 2013, pour la première fois, ils ont réalisé trois missions.

    Deux ophtalmologues d’OWW (Ophthalmology Worldwide) ont d’abord été, début octobre 2013, à Mbuji-Mayi, pendant dix jours, afin d’aider le Dr Richard Hardy dans ses lourds programmes opératoires. 170 opérations ont été effectuées durant ce séjour…

    Ensuite, deux teams d’OWW sont partis au Congo  comme l’explique le Dr Koller «  En effet, un premier groupe de neuf volontaires OWW est allé pour la première fois à Basankusu, une ville au milieu de la forêt tropicale. C’était la première fois que des ophtalmologues y allaient pour travailler. L’accueil et l’aide de l’évêque du lieu, des autorités locales et du team de l’hôpital ont été particulièrement enthousiastes et efficaces. La confiance et le respect réciproques y grandirent chaque jour. 1.517 patients ont été examinés, 177 opérations y furent effectuées et 553 paires de lunettes distribuées ! Des médecins et des infirmiers Congolais sont venus de plus de 600 kilomètres à la ronde pour apporter leur aide et pour apprendre. » La mission fut un succès : patients reconnaissants, organisateurs locaux satisfaits. Et un team OWW déjà enthousiaste pour retourner l’an prochain à Basankusu !

    3365294007.jpgLa troisième mission fut de se rendre Nioki. Cette année, six ophtalmologues, deux assistants en ophtalmologie, deux infirmiers, deux opticiens et deux administratifs. 1.312 patients ont été inscrits pour la consultation, 292 opérations oculaires ont été faites et près de 500 paires de lunettes distribuées.«  Avec l’aide d’un infirmier-anesthésiste congolais, plusieurs interventions sous anesthésie générale ont été faites. Grâce à lui, nous avons pu opérer plusieurs enfants et leur rendre la vue. Oui : leur rendre la vue ! » Souligne Jacqueline Koller.L’organisation et l’accueil des patients ont été améliorés en ajoutant quelques postes d’examens afin que le grand nombre de patients puisse être examiné plus efficacement et plus rapidement. L’accent a également été mis sur l’enseignement et la formation. « Trois médecins congolais ont travaillé intensivement pendant ces deux semaines avec nous, et ont repris cette expérience avec eux dans leurs régions 1726437048.jpgrespectives afin d’améliorer les diagnostics et traitements des maladies oculaires.  Tout cela n’est peut-être qu’assez peu de chose aux yeux de quelques Européens… qui voient. Mais constitue néanmoins une vision incommensurable, abyssale, pour ceux qui, hier, ne voyaient rien et qui, aujourd’hui, voient tout ! Tout ce que nous voyons» Conclut l'ophtalmologue Athoise!

    Afin de l’aider, il vous est possible souscrire a son projet via un don !

    Voici les infos :

    vzw OpthalmologyWorldwide asbl

    IBAN BE20 7340 2375 0356

    BIC KREDBEBB

    Bosstraat, 290, 3060 Bertem.

    Plus d’infos sur le site: http://www.ophthalmologyworldwide.org/fr/home.html

  • Moulbaix: Un méli-mélo de recettes de cuisine et de science

    CAROLEEQUETER.jpgCarole Equeter, Docteur en sciences et dans le domaine de la biologie moléculaire, vient de faire un faire un virage de 180 degrés dans sa vie professionnelle. Néanmoins, elle n’abandonne pas son domaine de prédilection : la science. Son nouveau job : Associer la cuisine et la science.

    Durant cinq années, cette habitante de Moulbaix a été chercheuse au sein de la FRNS pour le TELEVIE sans oublier qu’elle a occupé un poste

    scientifique pour le plan National Cancer et aussi un poste de consultante pour une société pharmaceutique. Un changement d’orientation pas si anodin que cela « Je voulais comprendre ce que je faisais en cuisine grâce avec mes compétences scientifiques et c’est venu tout naturellement. De plus, je voulais faire de la cuisine dans le sens que je voulais mettre une valeur ajoutée à ce que j’entreprenais». Carole de poursuivre : «  Je voulais insérer la science au quotidien que tout le monde connait et qui est facile à réaliser».

    Après avoir suivi des formations à l’’IFAPME et intégré la coopérative d’activités Azimut : Cook at’Om est né. « En décembre 2012, mon premier livre "Un peu de tout... et une pincée de science" est sorti et s’est vendu à plus de mille exemplaires ! » On le voit avec son approche, l’Athoise a voulu vulgariser la science via la cuisine.

    « Via mes approches, j’explique ce que sait de la levure, et aussi la farine blanche ou aussi qu’est-ce qu’un œuf. Qu’est-ce qui se passe quand on bat des œufs en neige. De plus en plus, je m’aperçois que les gens aiment bien comprendre ce qu’ils font mais aussi de cuisiner malin».

    Aujourd’hui, Carole Equeter lance son deuxième livre « Méli-MCAROLEEQUETER2.jpgélo en cuisine », un livre qui contient évidemment des recettes, le tout saupoudré d’un peu science comme nous le souligne Carole : « En effet, j’ai voulu associer la gourmandise à la magie des sciences. Simples sans être simplistes, ses 40 recettes sont une invitation du fait-maison à votre table au quotidien. Ses cinq chapitres y proposent un méli-mélo de saveurs : petites saveurs salées, fast-food maison, plats, desserts et produits de boulangerie. La soif de connaissances sera comblée grâce à dix carnets de science thématiques et aux pincées de science qui, à chaque recette, feront découvrir un de ses ingrédients ou mettra en lumière son alchimie… ». Cet ouvrage est le premier volume de la collection « Une pincée de science au quotidien »

    Par ailleurs, Jamy Gourmaud, journaliste de l’émission Française «  Ce n’est pas sorcier » y signe cette petite préface « Il y a mille façons d’aimer la science, y compris dans une assiette, surtout quand elle est bien faite, légère et facile à digérer. Goûtez-y, vous y reviendrez! »

    Infos

    « Méli-Mélo en cuisine » est disponible dans les librairies belges (et Athoises aussi) et luxembourgeoises depuis le 23 octobre pour le prix de 19,95€. Vous pouvez vous le procurer également via le site internet www.amazon.fr et aussi sur le site http://www.carole-equeter.com