Jeu de la balle - Page 3

  • Jeu de balle & Ligne: Fallait-il sacrifier le fronton belge sur l’autel de la mondialisation?

    FRONTON BELGE.JPGAlors que tous les projecteurs des jeux de balle sont dirigés vers le One Wall, le fronton belge est longtemps resté dans l’ombre. Mais aujourd’hui, il semble renaître de ses cendres. De jeunes pelotaris y reviennent. Pourtant, le fronton belge a été écarté par la Fédération des jeux de Paume de Wallonie-Bruxelles il y a plusieurs années, pour faire à ce jour partie de la Fédération Belge de Pelote Basque… André Deblomme, le président du club de Ligne, donne quelques précisions : « Notre fronton a toujours connu son succès, plus que le One Wall à une certaine époque. C’est à ce moment que la fédération a décidé purement et simplement de nous exclure. À partir de là, nous n’avions plus aucun soutien et comme il n’y avait plus de compétitions, les jeunes sont partis. Pour ma part, je pense que ces deux sports étaient compatibles ».

    Et de poursuivre : « Malgré tout, il existe un gros potentiel de joueurs qui veulent toujours jouer au fronton belge. Par exemple, le club d’Œudeghien forme des jeunes pelotaris au fronton dans notre salle à Ligne. »

    IANDRE DEBLOMME.JPGl semblerait donc que le fronton sorte peu à peu de sa léthargie. « Ces trois dernières saisons ont été difficiles pour notre club. Cette année, deux jeunes sont revenus au fronton après avoir goûté au fronton international. Ils se sont aperçus que pour la pratique du sport ballant, le fronton belge était plus adapté niveau entraînements. Je dois avouer que ça nous a fait plaisir. Nous accueillons une dizaine de pelotaris dans notre salle. Difficile de faire beaucoup plus. Pas par manque d’ambitions, mais bien de moyens : notre salle ne dispose que de deux panneaux ».

    Dernièrement, le club de Ligne a organisé un tournoi de fronton belge et a connu un gros succès « Nous avons accueilli de nombreux pelotaris de N1 et nous comptons rééditer l’expérience, » conclut le président.

    Alors, fallait-il sacrifier le fronton belge sur l’autel de la mondialisation ? Rien n’est moins sûr.

  • Rebaix & Jeu de balle: Michel Cottille est parti sans crier gare

    DECES MICHEL COTILLE.jpgLe monde du jeu de balle est en deuil suite à la disparition de Michel Cottille, figure emblématique de la formation de Rebaix.

    Michel était né le 18 septembre 1949 et était le fils de Raoul Cottille, très connu dans les milieux ballants. Il est vrai que Michel Cottille avait fait toutes ses classes dans le club de son village de Rebaix, duquel il avait connu la glorieuse époque.

    Michel, qui nous a quittés ce week-end, avait débuté sa carrière ballante en 1961 en minime et avait passé toutes ses classes à Rebaix, où il avait même évolué avec son père en 1968. « Michel avait suivi les traces de son père et avait fait toutes ses classes à Rebaix, depuis les catégories de jeunes jusqu’en nationale. Il exerça son talent au petit milieu et était bien connu pour sa frappe redoutable. Il avait terminé sa carrière à Œudeghien, avant de devenir membre protecteur de Musée National des Jeux de Paume, » raconte le conservateur du musée ballant à Ath, Camille Rasson. Michel Cotille était aussi membre des Amis du 7 juillet et fils d’un déporté rebaisien : il ne ratait aucune commémoration. Les funérailles auront lieu ce mardi à 11h à l’église de Rebaix. Sur notre photo, on peut le voir en compagnie de ses anciens coéquipiers d’Œudeghien(N1), où il avait terminé sa carrière. 

  • Jeu de balle: Tourpes , Celles et Hoves sont les nouveaux champions de Belgique

    TOURPES CHAMPION DE BELGIQUE.jpg

    Ce week-end, de nombreuses formations de la région étaient en finale des championnats de Belgique. Et la moisson a été florissante. En promotion, Tourpes avait effectué le plus dur ce samedi en battant nettement Terjoden (13-4). Du coup, l’équipe n’avait besoin que de cinq jeux pour être championne. Elle a fait mieux puisqu’elle n’a laissé que des miettes aux Flandriens. 5-13. En régionale 1, Celles avait mordu la poussière ce samedi à Kerksken (13-4). Du coup, le dimanche, les Cellois n’avaient pas d’autre choix que remporter la lutte. Il fallait que Kerksken fasse moins de 12 jeux. Celles l’emportait 13-7 ! En R2, c’est aux quinzes qu’Hoves a obtenu le titre. Après la défaite 13-8 contre Hamme, Hoves faisait le score inverse sur son ballodrome. En R3, pas de titre pour Bassilly malgré une belle victoire samedi face à Buggenhout (13-11). Les Sylliens ont été battus dimanche : 13-4.

  • Ath & Jeu de balle: " J’appréhende un peu ce Grand Prix"

    IMG_1025.jpgCe vendredi, le tournoi Athois accueillera la crème du monde ballant avec ce que l’on fait de mieux en Belgique. Mais aujourd’hui, il y aura un petit nouveau qui va jouer pour la première fois le grand-Prix de la ville d’Ath !

    C’est le grand espoir qui évolue à Thieulain : Tanguy Métayer «  C’est vrai que c’est la première fois que je vais participer et j’appréhende un peu ce Grand Prix. Bien sûr, ce n’est pas mon premier tournoi. Mais ici je vais presque jouer dans mon jardin, et si la météo est favorable, le public sera présent.  » Lors de ce tournoi, on va attribuer la balle d’argent qui récompense le meilleur pelotari du tournoi. «  Pour le moment, je ne pense pas aux récompenses individuelles. Le premier objectif sera de remporter ce Grand Prix en équipe. De plus, ce week-end sera difficile car nous allons rencontrer par trois fois les Isièrois  » conclut Tanguy.

    Infos

    Dès 14h30 se déroulera le 70e Grand Prix sur le ballodrome de l’Esplanade.

    Le prix de l'entrée : 7€

    L’ordre des luttes sera la suivante

    Kerksken-Baasrode

    Thieulain- Isières

    Et ensuite la finale entre les deux vainqueurs

  • Jeu de balle: Le Grand-Prix de la Ville d'Ath va fêter ses 70 ans !

    Ce vendredi 8 de septembre le Grand Prix de la Ville d’Ath fêtera ses 70 ans !

    large.jpg

    Voici le programme

    Dès midi, il y aura le " Traditionnel Moules-frites"

    Les réservations doivent se faire auprès des personnes suivantes:

    0492/02.03.25 (E. Foucart)

    0496/99.40.66 (P. Bougenies)

    0497/33.22.20 (P. Bailleul)

    large 2.jpg

    Le 8 de Septembre

    Des 14h30 se deroulera le 70e Grand Prix entre les 3 premières équipes de Nationale 1 et la première équipe régionale.

    Prix de l'entrée : 7€

    Place assise sans supplément si le ticket est acheté en prévente:

    068/28.16.00 (Taverne de l’Esplanade)

    0492/02.03.25 (Eric Foucart)

    0496/99.40.66 (Patrice Bougenies)

    L’ordre des luttes sera la suivante

    Kerksken-Baasrode

    Thieulain-Isieres

    A ce sujet, le Président Patrice Bougenies souligne " Non, nous n'avons pas favorisé les clubs de la région. Les rencontres doivent se dérouler comme suit : Le premier(Kerkskens) contre le troisième(Baasrode) et le second(Thieulain) contre le quatrième(Isières). Un règlement qui est établit depuis plusieurs années."

  • Bouvignies & Jeu de balle: Isières remporte le grand-prix Hotton

    GP HOTTON.JPG

    Une belle assistance de 200 personnes environ s’est présentée au tournoi Hotton en ce 15 août, pour assister à l’affrontement entre les quatre premières formations de la Promotion.

    La première lutte a opposé Oeudeghien à Isières et les Athois se sont imposés sur le score de 7-4. C’est à la frappe que les Frasnois ont péché. En effet, ils n’ont pas été en mesure de donner la réplique aux Isièrois. De l’autre côté, c’est Jonas Sarcez qui faisait la pluie et le beau temps aussi bien au tamis qu’à la frappe. Victoire méritée des Athois, donc.

    Lors de la seconde lutte, Tourpes et Vieux-Leuze jouaient pour la seconde place de finaliste. Pas de suspens puisque Tourpes l’a emporté sur le score de 7-1. Il est vrai que les Leuzois ont fortement aidé leurs rivaux en commettant trop de fautes, surtout à la livrée, pour espérer taquiner des Tourpiers qui n’en demandaient pas tant.

    6036209.jpg

    La finale opposait donc les deux premiers de la Promotion...

    Le départ de Tourpes était tonitruant, et il prenait l’ascendant (2-0, 3-1). Mais c’était sans compter sur le réveil des Athois, auteurs d’une remontée immédiate (4-3). Tourpes dubissant ensuite la pression adverse pour finalement s’incliner sur le score de 7-5.

    Ce mardi, c’était aussi la Wall Cup, qui regroupait les quatre meilleures formations de la N2, dont Blicquy. Les Leuzois ont été battus en demi-finale par Genappe sur le score de 7-6, et Waret a gagné le trophée wallon.