Ath, c'est toute une histoire - Page 2

  • Ath: Jean-Pierre Delhaye, historien donnera une conférence la vie des Tournaisiens aux 19e et 20e siècles

    preview.jpgCe samedi une conférence sera donnée par  Jean-Pierre Delhaye, historien et membre du bureau du Cercle royal d'Histoire et d'Archéologie d'Ath.

    Le Thème : Le roman « L’Oncle six noces » qui plongera le lecteur dans la vie quotidienne des Tournaisiens aux 19e et 20e siècles. Mont-Saint-Aubert, magnifique village champêtre niché sur les hauteurs du Tournaisis offre aux visiteurs éblouis une vue panoramique de la cité de Clovis. Au milieu du 19e siècle, cet écrin de verdure fut le théâtre d’une aventure amoureuse princière : le prince Louis-Napoléon Bonaparte, de retour d’exil en Angleterre, séduit la jolie servante de l’auberge « Au cheval blanc ».

    Les amours ancillaires du prince, la naissance d’un bâtard perturbent la vie politico-religieuse de la société tournaisienne : le curé, l’évêque de Tournai Eugène Labis, prélat autoritaire et colérique interviennent pour trouver un arrangement avec l’entourage de Napoléon III proclamé empereur après le coup d’état du 2 décembre 1851.

    La légende nous plongera dans l’histoire politique, religieuse, sociale du 19e siècle : la révolution de 1848, le conflit entre l’évêque Labis et le parti libéral, la misère du monde ouvrier et paysan, la naissance du catholicisme social, l’émergence d’un mouvement socialiste structuré…

    Par la magie du récit, ce roman tente de rendre vie à ce monde disparu du 19e siècle.

    Infos

    Quand : 18 février à 15hrs  

    Où ? Maison des Géants  

    Infos : Cercle royal d'Histoire et d'Archéologie d'Ath

    Au 068/26.92.31

  • Ath: Les patients du centre de Dialyse Athois sont passés à table

    DIALYSE ATH 1.jpg

    Il y a quelques jours, le service de dialyse d’Epicura à Ath a organisé son traditionnel repas de fin d’année. Lors de ces agapes, il y avait plus de 120 convives

    Il faut savoir que le centre Athois existe depuis 2001 comme nous l’a expliqué le responsable du Service, le Docteur Olivier Mat «  Aujourd’hui, nous avons plus de 100 patients. Nous prenons en charge le diagnostic, la prévention et le traitement des maladies rénales. En ce qui concerne les aspects thérapeutiques, l'éventail des alternatives va d'un traitement médical classique jusqu'à la transplantation rénale, en passant par toutes les formes d'épuration du sang.

    DIALYSE ATH 2.jpg

    Le Docteur de poursuivre « Nous proposons aux patients atteints d'insuffisance rénale terminale une prise ne charge sur plusieurs sites à Ath, Baudour, Hornu qui proposent : hémodialyse, dialyse péritonéale et auto dialyse, à Baudour : hémodialyse, dialyse péritonéale et auto dialyse. » Et depuis peu à Enghien ou 10 patients se font soigner trois fois par semaine. Il faut savoir que pour soigner ces patients, Epicura emploie 20 infirmières et trois médecins sans oublier des diététiciennes !

  • Ath: La paroisse d’Ath reçoit ce mercredi 7 décembre sa Béatitude Ignace Joseph III Younan

    Capture.JPG

  • Ath: Le sapin qui orne la Grand-Place est bien belge

    15311606_10210764944058105_1245805066_o.jpg

    Dès potron minet,le personnel communal s’est mis au travail pour l’installation du grand sapin de Noël sur la Grand-Place. Il faut savoir que le sapin Athois est bien belge comme nous l’a expliqué le responsable des Espaces Verts Cédric Minet « Il

    15327742_10210764947938202_1389038652_n.jpg

    faut souligner que nous travaillons avec le même pépiniériste de la région des Ardennes belges et cela depuis plusieurs années. » Un sapin qui mesure 16 mètres de haut et comme nous l’a confirmé Cédric, le sapin brillera de mille feux à partir de ce mercredi soir » Les fêtes de fin d’année sont belles et bien lancées au sein de la cité des Géants

    15388546_10210764951298286_45093191_o.jpg

    Merci à Philippe Durant de nous avoir transmis ces clichés et ces videos

  • Ath & Leuze & Chièvres: Votre patrimoine est sur un sac… réutilisable

    _dsc8657.jpgA quelques semaines de l’interdiction définitive des sacs plastiques à usage unique, Ipalle propose, dans ses recyparcs, la vente à prix réduits de sacs-cabas, robustes et d’une large contenance. Ceux-ci ont pour objectif de mettre en valeur les trésors patrimoniaux et environnementaux de la région et de promouvoir auprès de la population son territoire, son environnement culturel et paysager.

    « Ipalle s’inscrit dans la volonté du Gouvernement wallon de réduire à sa plus simple expression l’usage des sacs en plastique à usage unique (décret d’interdiction des sacs en plastique en vigueur le 1er décembre prochain), et a produit cinq séries de sacs réutilisables. Bien solides, ceux-ci présentent la particularité d’illustrer le patrimoine architectural, historique et paysager des 30 communes membres de l’intercommunale en Wallonie picarde et dans le Sud-Hainaut. Chaque sac, aux couleurs attractives, présente six à sept photos : des sorcières de sabbat à la cathédrale en passant par des moulins, forêts, châteaux, fêtes folkloriques… » assure la présidente Ludivine Dedonder.

    _dsc8648.jpgD’une pierre deux coups

    Faire ses courses avec des sacs réutilisables… Beaucoup ont adopté ce geste et c’est tout bénéfice pour l’environnement. Mais combien d’entre nous acceptent encore les sachets dans les magasins de prêt-à-porter, librairies, boutiques de décoration… et ne savent in fine plus quoi en faire ! Là aussi, nous pouvons changer nos habitudes et éviter les sacs et emballages superflus.

    « Par cette action, l’intercommunale, qui travaille depuis de nombreuses années à la prévention des déchets, veut « mettre à sac » le gaspillage dû aux innombrables sachets en plastique : pour une durée de vie de quelques heures à peine, ceux-ci mettent des milliers d’années à se décomposer. » Conclut la présidente

    Les sacs sont en vente dès à présent dans les recyparcs (parcs à conteneurs) Ipalle au prix de 1 €. Vous trouverez bien sûr dans votre parc le sac reprenant l’illustration de l’entité où vous vivez mais rien ne vous empêche de collectionner la série !

    Les sacs seront également prochainement mis en vente dans divers marchés locaux de la région et dans des Offices du Tourisme, tandis qu’Ipalle étudie des solutions pour les proposer également en magasin : si des enseignes sont intéressées, elles peuvent contacter l’intercommunale.

    12.000 sacs réutilisables ont été mis en vente, soit cinq séries de 2.400 sacs. Chaque série est illustrée de six à sept photos qui représentent chacune une des communes de Wallonie picarde.

    _dsc8659.jpg

    Alors sur les sacs rouges, figurent les clichés suivants :

    Le beffroi de Tournai

    Le château d’Antoing

    Le kiosque du parc communal de Péruwelz

    La pierre de Brunehaut

    La statue du motard libérateur à Rumes

    La machine à feu de Bernissart.

    Capture.JPG

    Les sacs noirs ont pour illustrations les photos suivantes:

    L’avion militaire de Chièvres

    Le château de Beloeil

    L’hôtel de ville de Brugelette.

    L’hôtel de ville de Leuze

    Le sucre avec les fourmis de Frasnes

    La cathédrale de Tournai.

    Sur les sacs verts on retrouve :

    Le canal de l’Espierre à Estaimpuis.

    Le bois de Mont-de-l’Enclus.

    Le moulin désaffecté de Pecq

    Le moulin de Ten Brielen à Comines-Warneton

    L’hôtel de ville de Mouscron

    La chapelle des Oblats à Celles.

    Les sacs bleus sont illustrés par

    L’hôpital Notre-Dame à la Rose de Lessines

    Les Géants d’Ath

    Le parc du château d’Enghien

    La statue d’Hercule Poirot à Flobecq

    Les sorcières d’Ellezelles

    L’étang de Silly.

    Infos:

    IPALLE – Service Communication

    Chemin de l’Eau Vive, 1,FROYENNES

    Tél : 069/84.59.88 Fax : 069/84.51.16

    E-mail : info@ipalle.be Site web : www.ipalle.be

     

  • Ath: Aujourd'hui, l'historien Jean-Pierre Ducastelle fête ses 75 ans ! Happy Birthday Président

    75 ANS JEAN_PIERRE DUCASTELLE 1.jpg

    Ce samedi à l’occasion du 75e anniversaire de Jean-Pierre Ducastelle ainsi qu’au 20e anniversaire de sa présidence. Le Cercle royal d’Histoire et d’Archéologie d’Ath ont fêté leur historien et pour cet évènement, Christian Cannuyer, Adrien, Dupont, Laurence Debrackeleer, et Laurent Dubuisson et d’autres encore ont édité un volume d’hommage en son honneur. Sans oublier les géants mafflous qui ont rendu un hommage au mafflou qu’est Jean-Pierre !

    Il y a 10 ans, nous avions rencontré Jean-Pierre Ducastelle et aujourd’hui nous reproduisons l’interview de l’époque et on peut dire que 10 ans plus tard, l’interview n’a pas pris une ride !

    « Je me suis toujours intéressé à la littérature, l'histoire et le français. De plus, j'avais une très bonne mémoire »

    75 ANS JEAN_PIERRE DUCASTELLE 3.jpgC'est au cœur de la pierre de Maffle que l'historien et archiviste Athois Jean-Pierre Ducastel a vu le jour le 20 novembre 1941. On pourrait croire que l'homme est dur comme pierre mais non, il est profondément humain, il a été marqué par le monde ouvrier surtout celui des carrières. Sans enfant, il a toujours gardé ce côté rêveur ou petit l'histoire et les géants de sa région le fascinaient déjà. Malgré les nombreuses récompenses et reconnaissances par ses pairs, il restera à jamais un père pour les Athois.

    Quels sont tes premiers souvenirs de ton enfance ?

    Je me souviens vaguement de la guerre ainsi que d'avoir assisté à des bombardements. Cela n'est pas très précis car je devais avoir trois ou quatre ans. A la fin de guerre, j'ai des ressouvenances que nous étions refugiés dans les caves, cela m'a marqué profondément ensuite. Après évidement, c'est mon entrée à l'école gardienne.

    Comment se sont déroulés tes premières années au sein de l'école ?

    Cela s'est bien déroulé parce ce que je me plaisais et j'apprenais bien à l'école. De plus j'avais un excellent contact avec le maitre de l'époque Mr Surquin qui nous faisait bien progresser ! Il était assez humain, ouvert mais avec beaucoup de discipline, de rigueur et un grand sérieux dans son travail.

    409410881.jpgGardes-tu un beau souvenir de l'enseignement ?

    En général, je garde de bons souvenirs de l'école malgré quelques petits accrocs scolaires. Dans l'ensemble de la vie scolaire, j'ai bien réussi. Dans l'enseignement primaire, j'ai toujours été un premier de classe. Dans l'enseignement secondaire, c'était un peu moins bien car j'étais à l'Athénée et c'était plus difficile. De plus, j'ai eu quelques difficultés d'adaptation, paradoxalement d'ailleurs, une année ou deux en français puis cela a été beaucoup mieux mais j'ai terminé avec un pourcentage assez élevé !

    Ce que tu es aujourd'hui, le prédestinais-tu déjà lors de ton enfance ?

    Je me suis toujours intéressé à la littérature, l'histoire et le français. De plus, j'avais une très bonne mémoire, j'enregistrais bien cette matière et je me suis très vite orienté dans cette voie !

    Mafflou dans le coeur et dans l'âme, tu as vécu dans un monde ouvrier où la pierre était omniprésente. Que gardes-tu de cette période ?

    Il y a beaucoup de chose en rapport avec les carrières. Toute ma famille était des tailleurs de Pierre à l'exception de mon père (il y avait été ouvrier-carrier dans sa jeunesse) qui a repris l'exploitation agricole de ses beaux-parents. Cela m'a marqué profondément car dans notre entourage nous parlions souvent de ce travail. De plus l'école se trouvait au bord de la carrière rivière ! À l'époque, pour moi les carrières c'étaient déjà un lieu qui m'intéressait parce ce que c'était un lieu de travail mais aussi un site naturel. Il y avait un côté magique. Les carrières nous accrochaient beaucoup. Sur l'heure du midi quand les ouvriers descendaient le pont de la cure, c'était assez impressionnant ! Les carrières on été ma jeunesse et une grosse partie de ma vie. Ce fut quelque chose de vivant, présent. Finalement c'était un endroit pittoresque ! P

    Img_9876.jpg

    Petit, t'intéressais-tu déjà aux géants ?

    Oui, chaque année je me rendais chez ma tante, la sœur de mon père, qui était mariée à un coiffeur installé à la rue aux « Gades ». Donc chaque année je regardais la ducasse d'Ath et j'étais dans le coup très jeune. Par contre je connaissais plus les géants mafflous Zante et Rinette qui étaient remis chez moi, j'ai pu les découvrir et y entrer à l'intérieur. Cela m'a marqué profondément !

    Passion :

    Président (entre autres) du Cercle d'Historique et d'Archéologie d'Ath.

    Comme il le cite lui-même « Petit, l'histoire m'intéresserait déjà ». Il y a plus de 40 ans qu'il est aux commandes de ce cercle. Quand nous lui nous posions la question qu'aimerai-t-il qu'on retienne de lui « Qu'on garde de moi que je fus un historien et que j'ai un petit peu (modeste avec cela) contribuer à la mise en valeur de la ville et des géants. Si on retient déjà cela, ce ne sera pas mal ! »

     

  • Ath: La cité des Géants va se mettre à l'heure de l'Armistice ! Voici le programme complet

    large 2.jpg

    Lire la suite

  • Houtaing: On va bénir les tombes et de la crypte du mausolée de la famille d’Oultremont

    Capture.JPGA Houtaing, ce 2 novembre aura lieu la bénédiction des tombes et de la crypte du mausolée de la famille d’Oultremont.

    15h, église Saint Quirin, les cérémonies religieuses seront célébrées par Monsieur le Doyen Xavier Nys. Messe pour les défunts avec accompagnement musical

    16h, cimetière, bénédiction solennelle et hommage aux défunts

    16h30, Mausolée, ouverture de la Chapelle en hommage à la Comtesse Clémentine d’Outremont et sa famille.

    17h30, conférence à l’église, Monsieur Christian Cannuyer, historien athois « Le paradis et l’enfer chrétiens, un long fleuve tranquille ? ». Petite histoire souriante des conceptions chrétiennes de « la vie après la vie ».

    19h, verre de l’amitié

    Une participation de 4€ sera demandée à l’entrée et l’intégralité sera reversée à « Solidarité-Orient asbl », association qui tient à cœur à notre orateur.

    Infos: Béatrice Roucour 0494/58.05.63

  • Moulbaix:Dans le cadre des Journées du Patrimoine, un spectacle théâtral retraçera une chasse aux sorcières

    patrimoine 2016 Flyer 1.jpg

    Le patrimoine religieux et philosophique est à l'honneur cette année. Des lieux inédits s'ouvrent pour l'occasion et des activités particulières sont organisées. C’est le cas a Moulbaix

    A Moulbaix :

    Le crime de 1653 à l'église Saint-Sulpice (place H. Stourme, 3)

    Spectacle théâtral (itinérant) retraçant une chasse aux sorcières dans la localité.

    Ouverture : samedi et dimanche de 13 h 45 à 18 h

    Spectacle : samedi à 14 h, 16 h et 18 h; dimanche à 14 et 16 h (1 h)

    Concert d'orgue : samedi à 13 h45, 15 h 45 et 17 h 45, dimanche à 13 h 45 et 15 h 45 (15 min.)

    Info : 068/28 27 91 ou 0475/ 67 65 51

     patrimoine 2016 flyer 2.jpg

  • Ath: Ce samedi , un concert de carillon sera donné par le carillonneur Marc Van Bets

    P715966728_2_2.jpgendant le mois d’août, jusqu’au 8 septembre, le carillon athois, riche de 49 cloches résonnera joyeusement sur la cité de Gouyasse tous les samedis à 16 heures.

    Ce nouveau festival campanaire organisé depuis 1976, rassemblera des carillonneurs talentueux, expérimentés, qui viendront du Nord de la France, de Flandre et de Wallonie. Ils interpréteront des programmes variés composés d’airs populaires, de mélodies connues, de pièces classiques ou composées à cet effet. Placé dans le chœur de l’Eglise et lors du mariage de nos géants, annonce l’air de « Gouyasse » lors des vêpres de circonstance.

    Pendant la Ducasse, Pascaline Flamme, Chantal Mollet, Aurélie Amistadi et Jean-Claude Molle, animeront le carillon avec des pièces du folklore athois. Les cinq élèves de la classe de carillon de l’Académie de Musique d’Ath clôtureront le festival le 8 septembre, celui-ci étant organisé sous le haut patronage de la Ville d’Ath et de l’Association des Commerçants et Artisans athois.

    Les concerts peuvent être suivis dans la cour de la Maison des Géants où l’entrée et les places assises sont gratuites.

    Le prochain concert qui aura lieu ce samedi 6 août à 16h sera donné par le carillonneur : Van Bets Marc