Ath, c'est toute une histoire - Page 2

  • Moulbaix & Ostiches :

    ostiches-thumb.2.jpgL’ ASBL du « Grain au Pain » propose la deuxième édition wallonne des Journées européennes des moulins et du patrimoine meulier. Ce ne sont pas moins de 12 moulins artisanaux de Wallonie qui ouvriront leurs portes. Au programme, vous pourrez visiter le cœur des moulins, retrouver le savoir-faire des artisans et retracer le parcours du grain au pain… Le tout dans une ambiance conviviale et familiale Quatre moulins du pays d’Ath et du pays des Collines se sont associés à l’opération : le moulin de la Marquise (Moulbaix), le Blanc moulin (Ostiches), le moulin du Tordoir (Wodecq) et le moulin du Cat Sauvage (Ellezelles). Ils seront tous accessibles gratuitement durant ce week-end festif et proposeront des animations variées.

    Moulin de la Marquise (Moulbaix), dans le cadre de "Moulbaix en fête" - 19 et 20 mai, de 11 à 18h

    Visite du moulin, vente de farines moulues sur pierre, crèpes, bar

    Le dimanche, marché fermier et produits du terroir

    bfb5a07d-f970-4b9d-bcf6-d1e4d483b18a.jpeg

    Blanc moulin (Ostiches) - 19 et 20 mai, de 10 à 18h

    Visites du moulin, démonstration de fabrication de pain

    Présentation de métiers ruraux : fabrication de cordes, démonstration d’un sabotier

    Animations pour les enfants, buvette

    Moulin du Tordoir (Wodecq) - le samedi 19 mai, de 10 à 18h

    Visites du moulin et démonstration de mouture

    Animation et démonstration de fabrication de pain, petite restauration

    Moulin du Cat Sauvage (Ellezelles) - le dimanche 20 mai, de 10 à 18h

    Visites du moulin et démonstration de mouture

    Animation sur la filière céréalière et démonstration de fabrication de pain

  • Ath: L'historien Athois va commenter le mariage du Prince Harry et de Meghan Markle,

    CANNUYER SUR MARIAGE HARRY 1.JPGSamedi prochain se déroulera le mariage britannique entre le Prince Harry et de Meghan Markle, l’Athois Christian Cannuyer, spécialiste des têtes couronnées dans le monde, sera un des consultants sur la chaine privée RTL-TVI. Nous avons rencontré l’Athois afin de savoir comment il va préparer cet évènement qui aura une portée mondiale.

    D.D : Depuis combien de temps commentez-vous les évènements royaux ?

    C.C : J’ai commencé en 1997 avec les funérailles de Lady Diana à la RTBF avec François de Brigode. Et cela dure depuis plus de 20 ans. J’ai également commenté une grande quantité de funérailles, de mariage et d’autres évènements royaux à la fois sur la RTBF mais plus souvent sur la chaine privée (RTL-TVI) et aussi sur une chaine française, France 2.

    Est-ce toujours un exercice difficile pour vous ?

    Non pas du tout. Mais je prépare beaucoup. Bien entendu, j’ai une bonne connaissance des familles royales, de leur histoire, de leur actualité.

    Comment vous préparez-vous ?

    Je pense qu’une prestation de ce type requiert un travail de préparation et c’est d’ailleurs le cas de tous les consultants et des journalistes. Le public a parfois l’impression que l’on travaille sans filet mais derrière cela, il y a une énorme charge de travail. Et cela se situe à deux niveaux.

    En premier, il faut nourrir l’information et ensuite il faut être averti de la façon dont l’évènement va se passer et aussi comment il va être couvert par les médias et avoir une idée sur le synopsite de l’émission.

    Connaissez-vous déjà les autres intervenants qui seront à vos côtés ?

    Non, je ne connais pas encore ces détails. Comme c’est dans le cadre de Place Royale, il devrait y avoir Thomas De Bergeyck, Emilie Depuis et Patrick Weber. Mais je ne sais pas si Stéphane Bern nous rejoindra comme cela a été le cas plusieurs fois. Mais ce mariage étant de caractère mondial, je gage que Stéphane sera au four et au moulin sur la chaine Française.

    Connaissez-vous aussi bien la monarchie anglaise que la belge ?

    Je connais très bien toutes les monarchies européennes et même celles en dehors de l’Europe.

    Est-elle différente ?

    Il faut savoir que la famille royale anglaise est la Rolls des monarchies du monde. Par ailleurs, la Reine d’Angleterre est la personne la plus connue au monde. Je crois que pour le monde entier, elle est devenue une icône et grâce à cela elle a une visibilité mondiale. De plus, elle a un passé plus étoffé. Par ailleurs, lors d’une interview, le Roi Albert II disait qu’il était toujours impressionné par la famille royale britannique.

    CANNUYER SUR MARIAGE HARRY 2.jpg

    Avez-vous déjà rencontré les futurs époux le Prince Harry et Meghan Markle?

    Non, jamais.

    Lorsqu’un prince ou une princesse anglaise se marie on sent une plus grande ferveur de la part des Anglais comment expliquez-vous cela ?

    Il faut savoir qu’au début du 19e siècle, la famille royale était fort décriée et très impopulaire en Grande-Bretagne. Et c’est finalement la Reine Victoria et son petit-fils Georges V qui ont donné cette popularité qui ne sait jamais démentie depuis et qui a atteint des sommets et ce malgré quelques années difficiles au moment des turbulences entre le couple Diana et Charles et aussi avec le décès de Diana. Il faut reconnaître que les anglais éprouvent une grande affection pour leur famille royale. Et puis pour les anglais, la Reine représente pour eux, une part de tout ce qui ont perdus. Cela les raccroche à la grande époque où la Grande-Bretagne dominait le monde et elle était la plus grande puissance coloniale.

    Par contre, chez nous lorsque se déroule un mariage princier le belge donne l’impression d’être plus sobre. Pourquoi ?

    En Europe, nous avons des monarchies qui sont extrêmement populaires. Et la plus populaire est celle du Danemark. Ensuite, il y a des monarchies qui donnent du spectacle. Et la Belgique comme le Luxembourg sont des familles royales assez sobres.

    Sans oublier que notre pays est difficile, car notre monarchie est assez contestée par tous ceux qui n’aime pas la Belgique. Malgré tout, les sondages montrent que le belge a un attachement raisonnable à la famille royale et cela ne se traduit pas par des enthousiasme comme en Grande-Bretagne. Mais il faut dire que aussi que notre famille royale est moins glamour et moins charismatique. Il ne faut pas oublier que les Cobourg de Belgique sont plus timides et ce sont des gens plus inhibés.

  • Ath: Ce soir, la ville d'Ath célébrera le 73e anniversaire de la "Capitulation du IIIe Reich

    large.jpgCe 8 mai  la ville d'Ath célébrera le 73e anniversaire de la "Capitulation du IIIe Reich et de la libération des Camps"

    Trop nombreux sont ceux qui payèrent de leur vie la défense de nos libertés d'expression et d'action. Devant le monument aux morts, il sied que nous soyons nombreux à nous souvenir de ces actes de bravoure et de dévouement envers la population.

    Ce moment de recueillement débutera à 18h45 au monument des Cheminots de la gare d'Ath; le cortège défilera ensuite en direction des monuments de la Place des Combattants, de la Promenade Roi Baudouin et de la Place Ernest Cambier

  • Ath: Un livre met en valeur le patrimoine Athois

    37ab96b2-3a13-4bb8-9fc2-b8b9ec071419.jpegLa maison d’édition WAPICA a été créée en 2011 par quelques auteurs régionaux. Pierre Peeters en assume la présidence et la direction éditoriale. Depuis lors, une vingtaine de publications ont été éditées. Consacrés pour l’essentiel à la Wallonie picarde, ces livres veulent mettre en lumière le patrimoine et l’histoire de cette région. Les beaux livres Wapica sont soutenus par le Fonds Claire et Michel Lemay, géré par la Fondation Roi Baudouin.

    Tournai, Leuze-en-Hainaut, Beloeil ou l’hôpital Notre-Dame à la Rose ont déjà fait l’objet de publications. Rien n’avait encore été publié sur Ath. En cette année 2018, on annonce la sortie d’un ouvrage consacré à Ath qui viendra compléter cette collection de beaux livres.

    « Ath. Art et histoire » retrace l’évolution de la ville et des villages qui l’entourent, depuis l’antiquité romaine jusqu’aux premières années du 21e siècle. L’ouvrage met également en lumière les plus beaux éléments (peintures, sculptures, …) encore conservés dans les musées et les bâtiments publics athois ; les géants et le patrimoine immatériel ne sont pas oubliés.

    Pour ce travail d’envergure, une équipe pluridisciplinaire a été constituée avec des historiens, historiens de l’art, photographes de la région. Jean-Pierre Ducastelle, Christian Cannuyer, Adrien Dupont, Laurent Dubuisson, Cécile Carlier, Pierre Peeters… tous ont répondu à cet appel pour mener à bien ce projet.

    Le livre « Ath. Art et histoire » comportera 220 pages et sera richement illustré par une iconographie inédite. Il sortira de presse à la fin du mois de septembre 2018 et sera disponible au prix de 49 euros (44 euros en souscription).

    Ce projet est mené en collaboration avec la Ville d’Ath, l’Office de Tourisme, l’Union des Entreprises du Bassin d’Ath soutenue par l’Intercommunale IDETA.

    Pour toute information, www.editionswapica.be

  • Ath: Allez soutenir Soraya Slimani à la Tour Burbant

    c5aa62b4accb14217ec144768697daeb.jpgCe mardi 24 avril Soraya portera haut les couleurs athoises lors de la grande finale de The Voice.

    Soraya, la benjamine de la compétition, aime chanter depuis longtemps, mais n'avais pas réellement osé se lancer, avant que sa mère ne la pousse à s'inscrire à The Voice.

    Lors des auditions à l'aveugle, 3 coachs ce sont retournés. Elle a finalement choisi de continuer l'aventure avec Slimane qui l'a donc menée en finale.

    2607119856_small_1-thumb.jpg

    Vous aussi venez soutenir Soraya Slimani devant l'écran géant installé pour l'occasion dans la cour de la Tour Burbant.

    Entrée gratuite!

  • Ath & Chièvres: Bruno Lefebvre : " Je vous quitte le cœur serré "

    P1050630.JPGVia sa page Facebook, le futur ex maïeur de Chièvres, Bruno Lefebvre a délivré un message à ses habitants

    Voici quelques morceaux choisis de sa lettre

    « Aujourd’hui, je me dois de revenir vers vous en toute honnêteté et sincérité pour vous faire part de mon choix : j’ai décidé d’accepter de relever le défi de conduire la liste PS à Ath et, si les électeurs m’accordent leur confiance, de mettre en œuvre une dynamique nouvelle et ambitieuse dans l’intérêt des athois et, plus largement, des habitants de notre région. Le choix de la facilité aurait sans aucun doute été de décliner l’offre mais la situation voisine mérite qu’on s’en préoccupe.

    La politique, c’est se mettre au service des gens au lieu de penser à soi et à son confort personnel.

    Ceux qui me connaissent bien le savent : cette décision n’a pas été facile à prendre pour moi… »

    P1050635.JPGEt le Député Wallon de poursuivre «  Depuis 2006, vous m’avez fait confiance en me donnant la possibilité d’exercer des responsabilités au sein de la Ville de Chièvres, c’était un véritable honneur. Et c’est grâce à vous, grâce à votre soutien et à nos rencontres que je me suis construit, que j’ai eu l’occasion de m’épanouir dans cette belle fonction qu’est celle de Bourgmestre.

    Je vous quitte le cœur serré et je suis très sincère en vous l’écrivant. Il s’agit probablement ici d’une des décisions les plus difficiles et les plus déchirantes de ma vie. Néanmoins, j’ai toute confiance en l’équipe socialiste qui est en place pour continuer le travail entrepris.

    Je suis et resterai très attaché à Chièvres. Sachez que, notamment au travers de mon mandat de Député wallon, je continuerai à défendre les projets chiévrois là où je serai. Je ne vous oublierai pas. »

  • Ath:Bruno Lefebvre est candidat au poste de Bourgmestre de la cité des Géants. Voir notre vidéo

    P1050630.JPG

    C’est ce jeudi que le future ex Bourgmestre Chièvrois, Bruno Lefebvre a annoncé qu’il sera candidat au poste de Bourgmestre au sien de la cité des Géants…

    Pour ce, il s’était entouré des deux anciens maïeur Athois : Jean-Pierre Denis et Bruno Van Grootenbrulle et aussi d’autres conseillers PS de la majorité actuelle…

    On attend avec impatience qu’elle sera la position du Bourgmestre Athois Marc Duvivier

    P1050638.JPG

     

  • Arbre: Un habitant du village a créé ArkanS

    27971774_10216414687906714_864899867391617424_n.jpgLe jeu de plateau ArkanS va sortir officiellement à la fin du mois. Son concepteur, Benoît Miclotte, voulait un jeu aux règles simples, mais qui demandait beaucoup de réflexion.

    Benoît Miclotte, un habitant d’Arbre, dans l’entité d’Ath, a toujours été passionné par les jeux de société. Il va bientôt sortir sa propre création ; ArkanS, un jeu de stratégie aux règles simples, mais aux parties intenses.

    « Cela fait une dizaine d’années que je joue à des jeux de figurines, se remémore le concepteur. Mais il y avait toujours des règles qui ne me plaisaient pas. J’ai donc décidé de faire mon propre prototype de jeu, et je l’ai présenté au festival Trolls & Légendes. La première version mettait en scène des guerriers vikings, mais c’était purement décoratif. J’ai ensuite choisi les quatre éléments naturels, et je l’ai baptisé La Guerre des Coins. »

    Benoît Miclotte suscite l’intérêt d’un premier éditeur, mais celui-ci le fait poireauter pendant 2 ans. Le concepteur opte ensuite pour une autoédition, à 500 exemplaires.

    « C’était une prise de risque, car ça représentait quand même une certaine somme, précise M. Miclotte. Au dernier Trolls & Légendes, j’en ai écoulé 60 boîtes. J’avais disposé un panneau sur lequel les gens pouvaient noter leurs impressions. J’ai eu des retours très positifs, et d’autres curieux venaient après les avoir lus. »

    Parmi ces enthousiastes, un éditeur de la société luxembourgeoise Tsume, qui vient de lancer une gamme de jeux de plateaux, Yoka board games.

    Celui-ci recontacte le concepteur, et un accord est trouvé pour que La Guerre des Coins devienne ArkanS, un jeu semblable enrichi d’un univers fantastique tiré de la plume du dessinateur Régis Torres.

    Mais concrètement, comment y joue-t-on ?

    ArkanS est facile à prendre en main : de 2 à 4 joueurs s’affrontent, ou s’allient. Chacun pose des tuiles de valeurs différentes en partant du milieu du plateau, puis en ajoute de nouvelles, bord à bord. Mais celles si doivent être de valeur égale ou supérieure. Le but est d’en placer un maximum dans les coins du plateau. Mais plus le stock de tuiles s’épuise, plus ArkanS, qui tient tant des dominos que des échecs, devient exigeant.

    « Les règles sont simples, mais pas simplistes, ajoute M. Miclotte. C’est un jeu où on réfléchit beaucoup, on n’a pas le temps de s’ennuyer entre les tours. »

    Comptez 45 minutes par partie. À partir de 7 ans.

    « ArkanS, Les chroniques d’Eryn – La Guerre des Coins » sur Facebook.

  • Ath: Une conférence sur la dynastie des Baudouin qui est parvenue à asseoir son autorité

    s200_nicolas_ruffini-ronzani.jpgLe Cercle royal d'Histoire et d'Archéologie d'Ath accueille à sa tribune Nicolas Ruffini-Ronzani, historien, chargé de recherches FNRS, pour une conférence consacrée à :

    La construction de la principauté hainuyère sous le gouvernement des Baudouin (mil. XIe-début XIIIe siècle): le pouvoir, les écrits, la loi

    L’objectif de cette intervention sera de comprendre comment, entre le milieu du XIe siècle et le début du XIIIe siècle, la dynastie des Baudouin est parvenue à asseoir son autorité sur la vaste principauté hainuyère, qui occupe à l’époque une position frontalière à l’ouest de la Basse-Lotharingie. La communication se focalisera sur trois aspects du pouvoir des princes : 1) Les relations, souvent complexes, qui unissent les Baudouin à leur aristocratie ; 2) Des hommes, nous passerons ensuite aux documents, en tentant de démontrer comment l’écrit a progressivement joué un rôle croissant dans l’affirmation de la principauté hainuyère ; 3) Enfin, le dernier point de la communication portera sur deux textes éminemment liés : les célèbres chartes pénale et féodale de Hainaut - premières lois à l’échelle du comté - qui n’ont peut-être pas toujours reçu l’attention qu’elle méritaient.

    Infos

    Quand: 17 février à 15hrs  

    Où: Maison des Géants

    Téléphone: 068/68.13.51

  • Ath :Le Bulletin du Musée de la Pierre de Maffle

    preview.jpgLe Bulletin du Musée de la Pierre de Maffle (numéro 29, décembre 2017) vient de paraître. Il détaille les récentes acquisitions qui enrichiront les collections. En effet, grâce à la Fondation Lemay, le musée va installer dans ses locaux la chaire de vérité de l’église du Sacré-Cœur d’Ecaussinnes-Carrières.

    Ce monument en pierre a été réalisé par les jeunes ouvriers tailleurs de pierre des ateliers d’apprentissage locaux. Cette belle réalisation, qui illustre le savoir-faire des artisans, a un rapport direct avec le pays d’Ath vu qu’elle a été créée sous la direction de Félix Ouverleaux (1833-1909), maître de carrière et fils d’un ébéniste athois. Albert Beugnies (1878-1935), un jeune tailleur de pierre, né à Arbre et futur Bourgmestre de Maffle, a coordonné le travail des apprentis.

    Le Musée mettra aussi en valeur des peintures murales représentant la carrière de la Dendre vers 1927. Ces grandes toiles seront restaurées avant d’être présentées sur place.

    La documentation photographique s’enrichit grâce à l’acquisition d’un album représentant les carrières de Quenast en 1877.

    Le Bulletin publie également une étude de Louis Chauris qui recense Les œuvres réalisées en Bretagne par l’artiste Lucienne Heuvelmans (1881-1944). Née à Paris, celle-ci était la fille d’un ébéniste originaire d’Ath et d’une modiste venant de Leuze. Le même Louis Chauris étudie Une roche originale dans les constructions : les phtanites des abords de la Penze maritime en Bretagne septentrionale, des roches silico-carbonées.

    Gérard Bavay profite de son étude sur Ignace Larivière, un tailleur de pierre sonégien au 17e siècle pour présenter les carrières et les fours à chaux du village de Casteau.

    Le Bulletin de 44 pages est disponible au Musée de la Pierre. Plus d’infos au 068/ 68.13.30