- Page 2

  • Ath & Leuze: Ipalle vient de lancer L’application mobile " Recycle"

    banner_fr.jpg

    Disponible dès à présent sur les smartphones et tablettes via App Store et Google Play.

    N'oubliez plus de sortir vos PMC et vos papiers-cartons avec la nouvelle application Recycle

    Vous en assez d’oublier de sortir votre sac-poubelle une fois sur deux ? Ou de le voir rester sur votre trottoir un jour férié, sans savoir quand la collecte est reportée ? De vous retrouver, la remorque chargée de végétaux, devant les grilles closes du parc à conteneurs parce que vous avez mélangé les horaires d’ouverture ? Alors L’application mobile gratuite Recycle vous sera d’une grande utilité.

    untitled.png

    Ce nouvel outil ne servira pas qu’aux distraits puisqu’il regorge d’une foule d’informations pratiques pour la gestion de ses déchets en Wallonie picarde et dans le Sud-Hainaut, à savoir le parc à conteneurs le plus proche et ses heures d’ouverture, les dates des collectes des déchets ménagers, des PMC et des papiers/cartons, les adresses de dépôts des piles et des électro-ménagers, ainsi qu’un rappel des règles de tri.

    Vous pouvez même demander à ce qu’une notification vous soit envoyée la veille des jours de collectes.

    Avec cette application mise en place par Ipalle avec la collaboration de Fost Plus, Bebat et Recupel, les citoyens ont directement accès à la bonne information, adaptée à leur propre lieu d'habitation et il est beaucoup plus simple et rapide de savoir ce qu'il y a lieu de faire avec ses déchets !

    Infos

    IPALLE – Service Communication

    Chemin de l’Eau Vive, 1

    7503 Froyennes

    069/84.59.88

    069/84.51.16    

    info@ipalle.be

    http://www.ipalle.be

  • Ath: Le groupe Ecolo espère faire de "l'effet " avec ses arbres

    15000708_1153035248118314_7797027206200630647_o.jpg

    A l'occasion de la semaine de l'arbre, les membres de la locale Ecolo d'Ath distribuent des plants d’arbustes à petits fruits (groseilliers, cassissiers, framboisiers).

    Ils seront présents au Faubourg de Mons, Place à Baudets , le samedi 26 novembre dès 10h. Cette distribution gratuite a pour objectif de sensibiliser à une production locale et de qualité, qui fait vivre les agriculteurs et les producteurs de nos régions.

    " De nombreux aliments arrivent dans nos assiettes après avoir parcouru des milliers de kilomètres. Un exemple parmi d'autres: la Belgique importe autant de pommes qu'elle n'en exporte… Ce système mondialisé, qui vise le profit avant tout, rend difficile le contrôle de toutes les étapes de la chaîne. Des aliments pas toujours de qualité, des risques pour la santé, une délocalisation de l’emploi et un impact accru sur l’environnement sont quelques-unes des conséquences de ce mode de production." Dixit Ronny Balcaen. Ecolo soutient le développement des circuits courts. Un circuit court, c’est un mode de production et de commercialisation de l’alimentation qui vise à rapprocher le producteur du consommateur. Du champ à l’assiette, de l’étable à la table… Un chemin plus direct avec des avantages pour l’économie locale, pour la qualité de l’alimentation et pour l’environnement. Soutenir les circuits courts, c’est une démarche simple avec de grands effets et aussi facile que de planter un arbuste !

  • Ath: La Troupe « Notre petit Théâtre à toi » va jouer à la salle Geoges Roland

    DSC01658.JPG

    La Troupe « Notre petit Théâtre à toi » présente « Ecce Homo », « Voici l’Homme » ces 25 et 26 novembre. Humour absurde et grinçant au programme.

    Après avoir pris grand soin du Malade Imaginaire l’an dernier, pour sa deuxième pièce, la troupe « Notre petit Théâtre à toi » se chargera ces vendredi 25 et samedi 26 novembre de tailler un costume à l’humanité toute entière dans « Ecce Homo ». Voici l’Homme. Mais lequel ? Certainement pas le Jésus vertueux, présenté avec cette locution à la foule par Ponce Pilate. L’homme, c’est plutôt notre affable voisin, toujours prêt à nous dépanner d’un peu de sel, mais qui le soir, pendant que Madame épluche les pommes de terre, commente le JT avec cette indifférence au sort des autres qui fait notre quotidien. Voire avec cette pointe de racisme ordinaire, sur lequel plus personne ne se retourne. L’Homme, c’est aussi cette femme, à la fois victime et bourreau de son « corps parfait ». Ou encore ce jeune laissé-pour-compte, qui ne se reconnait dans rien et qui construit sa vie par une suite d’actes de plus en plus malfaisants.

    Petits et grands travers

    « C’est certain que ce n’est pas un vaudeville, sourit Jean-Pierre Williame, acteur bien connu des Athois et qui fait partie de l’aventure. Et pourtant, j’adore ça, le vaudeville ! Mais cette fois, c’est une belle occasion de jouer un spectacle non-conventionnel, sur l’absurde. Je m’en réjouis, même si des éléments m’ont étonné dans les choix de la metteuse en scène, qui a le mérite de se risquer à monter une pièce comme celle-ci. » Cette audacieuse n’est autre que Dominique Delmée, autrefois cheville ouvrière de l’achalandage de la bibliothèque Jean de la Fontaine, revenue à ses premiers amours pour la mise en scène. Pour cette création, elle a soigneusement sélectionné, extirpé, combiné et ajusté des extraits de pièces d’une douzaine d’auteurs de son panthéon personnel d’humoristes grinçants. De Desprogres à Eve Ensler (connue pour ses « monologues du vagin »), de Jean-Michel Ribes à Jean Tardieu, Dominique Delmée a pris plaisir à traquer les petits et grands travers de l’être humain et à les combiner dans un humour noir qui plaira à certains, à défaut de tous. « Tous les auteurs choisis sont des humoristes, à l’exception de Ionesko, considéré comme le père de l’absurde, commente la dramaturge. Ce n’est pas pour le plaisir de me démarquer, mais je voulais prendre ce risque. Peut-être que j’irai au casse-pipe. C’est sûr que ça donne des claques par moment, mais je n’ai pas la prétention de faire passer des messages. S’ils passent, tant mieux. Au moins, j’aurai dit ce que j’avais sur le cœur. Je m’adresse à un public qui aime le théâtre différent, et qui aime rire. C’est croustillant de vérité, et de méchanceté. Ce sont des textes très drôles, mais très graves. Certains aimeront beaucoup, d’autres pas du tout, mais ça devrait parler à tous. Desproges est connu pour son expression « On peut rire de tout mais pas forcément avec tout le monde. » Au public de venir voir et de décider s’il peut en rire. » Et surtout, s’il est prêt à reconnaître sa propre (in)humanité.

    Le rire sera présent

    Faire rire, avec ce type de texte, réclame talent et travail tant de diction que d’interprétation de la part des comédiens. « Certains passages sont très compliqués à la lecture et doivent être bien interprétés pour se révéler drôle ». Emeline Vanackere, cadette de la troupe, en sait quelque chose, elle qui joue « La leçon » de Ionesco. « Je me suis laissée séduire par le côté non-conventionnel de la pièce. Avant de commencer, on m’a dit « c’est de l’absurde ». C’est vraiment le bon mot… » Et des mots, elle et Jean-Pierre Williame ont dû en emmagasiner pour livrer cette performance. Le casting est à la hauteur du défi, avec sept comédiens sur les neuf issus de la Troupe du Huit. Belle ambiance garantie. Distribution : Jean-Pierre Williame, Luc Van Hecke, Emeline Vanackere, Alexandra Tartini, Philippe Millien, Colette Godfrin, Myriam Garcia, Martine Durpriez et Isabelle Choquet. Mise en scène : Dominique delmée.

    Infos

    Vendredi 25 et samedi 26 novembre, 20h, Salle Georges Roland, Rue Hennepin à  Ath. Entrée : adultes 8€ - étudiants 5€. Réservations : eccehomo7800@outlook.com

  • Irchonwelz: Institut Technique Renée Joffroy va recevoir 112.666,16€

    Capture.JPGDans sa volonté d’améliorer la qualité des infrastructures scolaires le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, a marqué son accord sur la prise en charge de subventions d’un montant total de 764.329,35 € afin de réaliser des travaux d’urgence au sein de 5 écoles.

    Au sein des cinq établissements, on retrouve : Institut Technique de la CF Renée Joffroy de Irchonwelz (Ath) qui recevra la somme de 112.666,16 € pour le remplacement de l’ensemble des installations de distribution du gaz, pour la chaufferie et pour le hall de sports !

  • Ath: La passerelle prenant appui à la rue des Bateliers devrait débuter en 2017

    1006714662.jpgDans le cadre du dossier de revitalisation du Quartier de la Sucrerie, les entreprises Thomas et Piron terminent leurs investissements concernant les logements à vendre de même que les équipements qui y sont relatifs.

    La société Atenor qui a déjà fait ériger par la société Dherte, trois immeubles à appartements avec garages souterrains a donné pour mission à la société de construction de débuter en janvier 2017 le chantier de construction du quatrième ensemble de logements.

    « Les travaux d’aménagement des abords et d’une circulation interne partant de la rue de la Sucrerie passant sous le porche et de l’ancienne sucrerie pour joindre le quai des Ecluses ont été confiés à l’association momentanée TRBA-Colas qui a récemment ouvert le chantier. Comme il en a été convenu, une passerelle surplombant le canal aux droits des écluses et prenant appui à la rue des Bâteliers, a été adjugée et commandée à la même association momentanée. Elle amènera les cyclistes, les piétons et les personnes à mobilité réduite à joindre le quartier du Faubourg de Mons au Square des Locomotives. Ce flux de

    image2-thumb.jpg

    circulation de mobilité douce aura le choix entre se diriger vers le rond-point des Locomotives ou utiliser le tunnel sous-voie disposant d’une rampe pour personnes à mobilité réduite et à son extrémité opposée, d’escaliers permettant de joindre les quais d’embarquement et la rue de la Station." comme le dit la note du Collège. 

    Dans le cadre de récents entretiens entre le Ministre de la Mobilité, Monsieur Bellot, et la Direction de la SNCB, le Bourgmestre a obtenu qu’une convention de partenariat soit conclue entre la Ville et la SNCB.

  • Ghislenghien: Suite au terrible accident, le restaurant sera rouvert ce 22 novembre

    870910934_2.jpgVous l'avez sans doute lu sur notre blog( Voir ICI et notre vidéo), un effroyable accident est survenu au restaurant " Aux Mets Encore " avec un convoi agricole venu s'encastrer dans la façade du restaurant aux "Mets Encore"... Le patron nous informe l’info suivante « Le restaurant sera à nouveau ouvert probablement à partir de ce mardi 22 novembre. Nous remercions d'ailleurs l'entreprise de Michel Cuvelier d'avoir stabilisé l'ensemble de la structure endommagée et d'avoir fermé le bâtiment... Encore quelques jours de nettoyage et l'équipe du restaurant sera heureuse de pouvoir à nouveau vous y accueillir afin de vous proposer ses bons mets renommés dans la région ! »

  • Ath: Ce mardi, Yves Henrotin Professeur à l’Université de Liège va parler de l'arthrose

    Henrotin copie.jpgL’arthrose, une maladie des articulations caractérisée par la perte progressive du cartilage.

    22% de la population souffrent d’arthrose. De plus, elle est un facteur de risque d’autres maladies comme le diabète de type II ou les maladies cardio-vasculaires.

    Les coûts générés par cette maladie sont estimés à 1-2% du PIB des pays industrialisés. Bien soigner l’arthrose, est donc un enjeu sociétal. Il est donc important de chercher des solutions à ce problème. La recherche avance rapidement dans ce domaine, et de nouveaux traitements sont en cours développement.

    La conférence donnée par le Professeur Yves Henrotin, abordera les causes de la maladie, ses conséquences sur la santé, mais aussi les traitements en insistant sur les thérapies innovantes et plus particulièrement sur le savoir-faire liégeois dans ce domaine.

    Yves HENROTIN est Professeur à l’Université de Liège. Il enseigne la pathologie générale, les techniques particulières de kinésithérapie, la thérapie manuelle, et la didactique spéciale et professionnelle (AESS et CAPAES). Il est également le directeur de l’Unité de Recherche sur l’Os et le Cartilage (UROC). Enfin, il est le chef du service de kinésithérapie et de réadaptation fonctionnelle de l’hôpital Princesse Paola de Marche-en-Famenne.

    Cette conférence très intéressante du professeur Henrotin, aura lieu au Palace, ce mardi 22 novembre à 14 h 30.

    Infos : au 068/26.99.99 - mca@mcath.be     

    Prix pour non-abonnés : 7,50€