Ducasse d'Ath:Jean-Marc Ducarme: " Sans m'papieu, je n'sarois nieu vos parleu d'eùl'ducasse"

IMG_2819.JPGVoici en exlusivité, le texte du monologue en pathois d'Ath de Jean-Marc Ducarme qui était l'invité de la Chorale Rencontre, ce samedi aux Vêpres  de la ducasse d'Ath

Atèdeu,... ëj' bute eùne mîlète.

C'eut ne nieu tous joûs qu'on a l'ocasion d'ètes stampeu de s'coteu chi d'l'église! I fé grand hein?

Vos ne loueu nieu?... Mi j'vos dis cha je n'vos dis rieu... Mais eùne plache lainsi au mitan de l'ville vos pourrie fé des yards saveu... Soit!

Et puc' i n'vos manque pu tout', vo aveu d'jà les kèyères!

Enfin; je n'su nieù v'nu pou cha. Mais, avant de k'mécheu m'n'affaire, j'ai l'dandin d'vos dire 'ne sakeu: « Jë n'vos comprée nieù d'trop». J'ai appris qu'les plaches pou les vièpes ètin'të à uit' euros...èyeut malgreu qu'c'eut l'prix d'un bon bifteck , on à co dû r'fuseu des gés! Vos saveu qu'tous les ôtes joûs d'l'anée vos rétreu dochi pour rieu? Mès come on dit: « Un bôdeut qui fé à s'mod'....»  Sans volwoir grimpeu su vo gambe,aveu les gés qui l'a chivos d'vrie é profiteu pou fé passeu vos manoque... Ëj Su seûr qu'avèc les yards que vos arie vos porrie fé guinze jusqu'ô au uit' de septemb'... Bon, asseuz d'parlâge, on y va.  Ouf!

Trois lîves dë bûre, deux douzaines d'eufs, un kilo d'farène... Voléz gajeu qu'eùm' moukeut eut dalée fé ses comissions avèc eùm' billeut? Polite! Quô c'quë j'va fé?

IMG_2824.JPGSans m'papieu, je n'sarois nieu vos parleu d'eùl'ducasse.

Que j'vos èsplique.Quand l'corale Récont', pardon, eùl royale corale Récont', i n' fô quand mème nieu oublieu quë no roi s'a quand mème dècideu a signeù les papieus s'n'anée chi , m'a

d'mandeu, su les consèys de Christian Cannuyer... Bin ouain... Cannuyeu,... Eùl Tchan,... Eùl demi frère à Ramsès deûs... Ah! Ça y eut?... Vos vèyeu qui?... Donc, quand i m'ont d'mandeu

pou fé l'monologue é patois pou l'mariâje Gouyasse, vos poveu ète seûr quë j'ètois tout'é  foufèye. Mès je n'savois vrémée nieu comét m'éterprène. I'm'ont dit: « n'vos tracasseu nieu noû, cha n'eut nieu compliqueu, vos v'neu un p'tit quart

d'eûre pa d'vant les gés èyeut vos leu d'viseu d'eùl ducasse, è si vos aveu peûr dë nieu r'teni vos n' istwoire, pèrdeu l'papieu à vos main ». Ouin cha n'eut nieu compliqueu, pou eùss' pit-ète! Mais mi vos d'viseu du cortéje... j'arois pu

d'ésance à éfofileu eùne èguîe aveu des moufes! I l'a pu d'trente chinq ans qu j'ai ô.u l'occasion de l'vire passeu à mes pieuds. Nieù qu'jë veux nieu l'vire,mès, eùl cortéje, ëj su'd'dés. C'eut co tout jusse si ëj s'aroit vos douneu l'ord' des postures. J'ai mème dû daleu raviseu les r'portajes à Notélé pou mi savoir vos é parleu. È v'là t'i nieù

IMG_2826.JPGquë m'gouvèrnëment eut daleu au boutique avèc eùm' papieu!

Adon, mi a part vos dire quë dé l'ducasse, ëj sû pa dière Tirant... Tirant...Heu... L'ancien...

Enfin l'ancien...,Eùl vieux,... Enfin eùl vieux, ... Eùl roûje! Et quand j'vos dit l'roûje, jë n'vos parl' nieù du mayeur hein. De toutes manières, avèc eùl votâge qu'i l' approche, i n'a pu d'roûjes de bleus de gônes de

verts. I z'ont tertoutes tèlmée peûr des résultats qui n'd'a pu un qu'i l'a co des couleurs. I z'ont leus tiètes aussi blanques quë l'Bert Macosse quand i l'a fé 'ne monvése vèsse!

Final'mét, si on beûsie eùne noke, l'z'élècssions, c'eut à pô preus comme à l'coupe du mode de fout'bal de s'anée chi é Russie, avant l'match i pést'të tertoutes qui vont gangneu.

Mès au bout du compte, cha n'eut nieù toudis l'favori ou l'mèyeû qui soulève eùl coupe... Soit! Mi je n'fé nieù d'politique, mes parées m'ont toudis dit qu'cha n'ètoit nieù biau d'minti. Adon, come i faut eùm dèpèt'leu sans les papieus, jë n'va nieu savwoir vos raconteu 'ne masse

d' istwoires, come ëj' vieu d'vos l'dire, dé l'cortéje ëj sû pa dière Ambiorix, pus présisémé, au cu de l'fanfare d'Ambiorix, ëj' su dé les albardieùs. Vos vèyeu qué groupe quë c'eut? C'eut l'ciun qui d'a in d'dé qui burle «goch»tout l 'long du joû pou douneu l'pas à les ôtes, mès quë

quand vos les raviseu vos compèrdeu bieu râte qui n'd'a jamée in dé l'monchau qui l'a èteut sodart de s'vie. Vos dirie tout'qu'i pèstèl'të comme eùne vake qu'èle va véleu.

J'é kmécheu aveu eùss' quë j ètwois co tout m'p'tit,...Ouin, ëj sé bieu quë jë su nieu bran.mée pu grand mais soit!

Eùl premier cop qu'j'é èteu aprouveu m'costume, j'avois l'casque qui m'arivoit au mitan de m'neùz.

J'vos assure que j'avois l'air malin. Adon, les pus vieux m'ont dit qu'pou qu'cha daliche come

IMG_2830.JPGi fô quë j'devois fait un corneut avèc des gazètes, eùl mète dëssus m'tiète, èyeut quë l'casque ne dèkèdrwoit pu. Miracle! Cha a bieu marcheu; sauf quë ces albrans là n'm'avin.të nieu dit qu'avèc eùl caleûr eùl gazète daloit coleu d'sus m'caboche èyeut au nwît', arriveu à l'académie pou m'dèbieu, j'avois tous les fait divers d'eùl région d'Âth marqueus d'sus m'front! È co in afére quë vos n'saveu pit-ète nieu aveu nos casque, c'eut qu'c'eut bieu damâge quë nos n'avons nieu d'blot aveu nous ôtes come les porteûs. Pas'qu'i l'a des gés qui z'ont l'malin plési quand nos passons d'vant eùss' de nos rweu 'ne masse de mastoques, èyeut quand i vis'të bieu

è qu'eùl pièche vieu buqueu é plin mitan d'vos couvre-chef , vos tiète résone aussi fort quë quand vos v'neu souneu l'grosse cloque eùl sam'di au din.neu. Adon, mi eùl seule vue qu'j'é pas d'vant mi tout l'long du cortéje, c'eut l'fond de l'marone du bombardon de l'Chonwée. Du matin, v'là co tout', mès arriveu é ôt d'eùl'port' de Brussèle, eùss' n'arsouye là sé va d'sus l'èsplanâde èstran.neu 'ne demi tarte à mastèye èyeut avaleu 'ne quinzène de pintes. Du cop, de l'après din.neu; comme il a attrapeu d'sus s'panche un abceus d'comptoir de cabareut, eùs marone a tendance à glicheu piane piane de s'boudène... On a quét'fwois fini l'cortèje au clair de lune...è l' solèy lumoi co... si vo m'comperdeu...

A part vos raconteu des carabistouyes lainssi pédant 'ne demi-eûre, je n's'arroit rieu vos dire d'aute.

Apreus tout' eùl ducasse, ëj sû seûr quë vos l'counicheu certèn'mée bran.mée mieux q'mi. Si j'vos fé mès miyârd qu'èle eut bèle no .... Mi je n'pése foc à èle ...

ou co bieu: Samson, Samson nos yeux brillent ...

Et bin, si vos s'ari.ë canteu les canchons d'messe aussi bieu qu'cèles de l 'ducasse, j'ai counois in qui saroit mal binése.

È d'min, quand Bayard pas'ra d'lé vous, vos n'oublireu nieu d'li canteu bon anivèrsère...septante ans! è... Bon bin pou tout mën'nant répondeu!  Mô c'eut mi! C'eut m'feùme. Atèdeu j'va quand mème li rèpond', on n'sé jamés chô qui peut

ariveu. Allô? Bin ouin qu'c'eut mi qui c'quë vos voleu qu'ce fuche? Si vos m' tèlèfoneu, c'eut n'eut nieù John Wayne qui va vos rèponde hein! Vos vos ètes abuseu aveu les papieus?

Aah, je n'l'avois nieu r'marqeu; Si cha a d'jà k'mécheu?

Bin ouin qu'cha a d'jà k'mécheu... Et alors?... Et alors j'ai l'air biète teneu!... Aah! Vos d'alleu abie me l'z'è rapporteu

IMG_2831.JPG

Ouin... Ouin on va vo atène... Nooon!...n'vos inquièteu nieù, cha va daleu, j'vos l'dis, on va d'mandeu à Pèpone et Don Camillo d'nos fé eùne canchon é duo é n'atèdant qu'vos f'siche' eùl route....Mès ouin qui vont dire amen!...Ouin..Ouin... Mi ètou ...Ouin...Ouin... à...à...à t't'à l'eûre.  Mès qu'èle eut biète!

Bon on va vos acouteu d'abord... Non?... Vos ètes

seûr? Si vos nos fètes les dîs-sèt' coupleus d'Jean-Lariguette èle ara l'tans d'abouleu... Non?

Tans-pis!... On l'até... i n'd'a nieu un qu'a prit un jeu

d'cartes?... Non, on n'peut nieu fé cha, si on l'até David va d'voir rweu s'bale à Gouyasse' avèc 'ne lampe de poche.

É parlant d'Gouyasse, vos trouveu normal vous z'ôtes quë pou l'joù de s'mariâje avèc Madame on les lèyich'të tous les deûs à l'cour come des mendjants? Quand vos aveu marieu,

vos n'aveu nieu lèyeu l'cureu à biète tous seû dëdés s'n'église ènon? Avèc les fameux porteùs qu'on a l'chance d'avoir chi à Ath, i n'd'a foc qu'pou in cop d cholète

pou l'z'avoir chi a coteù d'nous ôtes! jë m'demande si on n' devroit nieù profiteu des z'élections pou fé un referendum.

On s'arwoit surmée surpris du résultat.

Aveu Gouyasse, come ëj n'é pu d'trop l'ocasion de l'vire eùl diméche, cho qu'jë n'rate jamés c'eut s' première danse du sam'di au pont du Gâdre. J'ètois co à faches que m'pa m'a.min.noi djà vir' danseu les postures.

 Jë m'souvieu quë quand i l'a sèreu ses yeux pou l'dernier cop qu' j'é èteu vir' l'danse avèc eùm frère... Quand l'musique a k'mécheu à jweu... Cha n'a nieu èteu facile... È quand j'é tèdu eùm'mouchoi d'poche à m'frère pou li froteu ses yeux;... I s'a r'tourneu sur mi;... È i m'a dit: ....N'aveuz nieu fé d'niflettes dedée au moins...È... Ah! Vos v'là djà! Je ne l'vos présente nieu hein, vos vos douteu bieu d'qui c'que c'eut.

Alleu on peut k'mécheu...vos ètes prêt'?...Non, j'ai raconteu asseuz couillonades pou ôjordwi. Ëj va l'zè wardeu... On n'sé jamée... Si i m'foroit r'veni, l'ouvrage s'ra d'jà fé.

 V'neu noù, on va dèkène s'quà su l'pache é boire eùne. J'ai eùne langue come un chausse-pieud.

Ëj vos souhaite de viv' Eùne bonne ducasse mes gés!

Commentaires