Ath: Après Goliath, il porte Duvivier

GEOFFREY SAUVAGE 3.JPGTout le monde connaît les divergences de vue du Bourgmestre Marc Duvivier et le groupe PS. Et le maïeur n’a jamais accepté son éviction. Du coup, l’homme fort Athois a décidé de créer sa propre liste. Une liste citoyenne

Et oh surprise, au sein de cette liste, on y retrouve le chef-porteur de Mr Goliath, Geoffrey Sauvage. Mais pour Geoffrey pas d’amalgame «  Le folklore Athois est une chose et mon engagement pour une liste citoyenne est une autre chose. Il faut surtout bien les séparés les choses.  »

Et si Geoffrey a fait acte de candidature c’est avant toute chose pour le bien de sa ville. Comme il nous l’a souligné « Dans un premier, si j’ai posé ma candidature c’est parce que je voulais à sa tête un homme qui connaisse ma ville et comme la connaît Mr Duvivier » Et Geoffrey de poursuivre «  Avec son éviction, certains ont manqué de respect envers l’homme qu’est Marc Duvivier. Et j’ai trouvé la manière pas très galante de virer M Duvivier. Alors que notre bourgmestre a fait tant pour ma ville. Tous les Athois et les Athoises sont des gens de caractère et il faut être un homme du même gabarit  » Et Geoffrey persiste « Je fais toute confiance à Marc Duvivier » Et pour Geoffrey l’acte qu’il pose comme candidat est difficile mais il l’assume. Pour lui, sa ville passe avant ses intérêts. Même s’il sait très bien que les gens vont faire la relation entre son rôle de chef-porteurs de M. Goliath et sa candidature. «  Il ne faut mélanger les deux. Ce n’est pas parce que je suis chef-porteurs de Mr Goliath que cela va me rapporter des voix. Et croyez-moi je ne jouerais pas sur ce tableau. Et je me répète peut-être je veux un avenir pour ma ville et le candidat le plus apte pour moi est M. Duvivier. Et je crois que M. Duvivier a été sensible à ma démarche. Par ailleurs, il n’a pas hésité un seul instant quand je lui ai proposé mes services  », Conclut Geoffrey.

Et quoi que l’on pense de Geoffrey, il a posé un geste sincère et courageux et cela sans arrière-pensée. Pour lui, sa ville c’est une partie de sa vie.

Dans la position qui est la sienne, il aura plus à perdre qu’à gagner !

Commentaires