Ath & Budget: "Les dirigeants actuels n’apprennent pas de leurs erreurs"

Le groupe Ecolo Athois a réagi face auIMG_0045.JPGx mauvaises nouvelles que la ville d’Ath a reçu via la Ministre libérale, Valérie De Bue qui a en charge les Pouvoirs locaux et qui a rejeté le budget 2018 de la Cité des Géants.

« Face à l’adversité et à la crise, les Athois doivent prendre leur destin en main

Voilà qui devient une très mauvaise habitude. Le budget de notre Ville vient à nouveau de se faire recaler par la ministre des Pouvoirs locaux. Il est vrai qu’avec un mali de 931.300,75 EUR et un large dépassement de la balise d’emprunts de près de 4.500.000 EUR, l’affaire était entendue depuis le vote du budget par le conseil communal début janvier 2018.

Autre mauvaise habitude de la majorité en place : le Collège communal n’a pas informé les élus communaux de la décision ministérielle. Une fois de plus, nous avons découvert dans le journal du matin des nouvelles importantes pour l’avenir de notre Cité et de ses habitants. Les élus Écolo viennent d’écrire au Collège communal afin de recevoir aujourd’hui encore l’ensemble du courrier de la Ministre De Bue, reprenant son analyse de la situation athoise et ses exigences. La gestion de la Ville nécessite plus de transparence vis-à-vis des élus et des habitants. Un conseil communal doit se réunir dans les meilleurs délais pour débattre de la situation financière et des solutions à mettre en œuvre. »n Explique le conseiller des verts Ronny Balcaen

Jessica Willocq de poursuivre «  Les dirigeants actuels n’apprennent pas de leurs erreurs. Ils continuent de nier la situation difficile dans laquelle nous nous trouvons. Malheureusement, nous sommes confortés dans notre analyse de la situation budgétaire de la Ville telle que nous la développons régulièrement au conseil communal depuis 2013. Nous ne pouvons pas nous en réjouir. » Et le leader des verts de conclure «  Aujourd’hui, face à la grave crise que nous traversons, Écolo veut porter un message volontariste. Il faut avoir le courage de dégager des solutions qui garantissent le fonctionnement de la Ville et les services aux citoyens, à court terme et à long terme. Le retour à la sobriété est nécessaire. Pour Écolo, cela passe par une prise de conscience et par une action collective qui s’accommode mal du recours à un nouveau sauveur. C’est ensemble que les Athois s’en sortiront !

Les commentaires sont fermés.