Ath: " Le CPAS remplit donc ses missions de base et ne coûte pas plus cher qu'ailleurs "

received_949836755182724.jpeg

Il y a quelques jours, le CPAS Athois remettait ses vœux! C’était l’occasion pour le Président du CPAS, Christophe Degand de faire un bilan (et oui, les élections approchent) « Le contexte global du CPAS est bien connu. La vente de l’ancien hôpital avait rapporté un fonds conséquent au CPAS. Ce fonds a été épuisé dès 2010, il était de l’ordre de 600 000 € par an. Fin 2012, nous avons été frappés par la réforme des pensions initiée en 2011 par le gouvernement fédéral : 1 400 000 €. En démarrant cette mandature, il manquait donc au bas mot 2 000 000 € dans nos caisses. Nous avons fait notre part d'effort en exécutant un plan de gestion et pour le solde la dotation communale a dû être augmentée. Si on compare avec d’autres communes semblables, le coût de la dotation communale par habitant est inférieur chez nous. Le CPAS remplit donc ses missions de base et ne coûte pas plus cher qu'ailleurs. »

En début de mandature le Président avait pris l'initiative de demander à EPICURA de restituer la partie qui leur revenait de droit du Budget fédéral consacré aux moyens financiers des hôpitaux (« BMF »). « Nous avons pu ainsi limiter l’impact de la cotisation de responsabilisation qui nous aurait coûté de 2013 à 2018 quelque 10.786.000 euros. Le CPAS a ainsi récupéré, grâce au « BMF »: 3.458.000 euros. De 2013 à 2018. Ce qui fait que le coût net des cotisations de responsabilisation CPAS a pu être réduit à 7.330.000 euros. Cela a servi à stabiliser et à diminuer la dotation communale tout en assurant le bon fonctionnement du cpas.Faisant partie de l'entité Ville d'Ath, nous sommes sous contrôle 1568255779-thumb.jpgdu CRAC. Pour 2018, la situation devrait rester stable. « Le budget 2018 est à l’équilibre grâce à un prélèvement de 636.500 € sur nos réserves. Nous dégageons un boni de 402.930€ pour notre budget ordinaire, ce qui offre des marges de manœuvre en cas d’imprévus, faire face à l’évolution des RIS ou de l’aide sociale, ou encore permettre de reconstituer le fonds de réserve ordinaire afin de compenser en tout ou en partie l’évolution de la dotation communale en 2019.En 2018, la dotation communale sera de 4.055.000 € soit 616.000 € en moins que prévu. »

Les investissements de 2018 seront :

2216834943-thumb_2-thumb.jpg

Le CPAS prévoit d'investir 563 440 €, sans recours à l’emprunt.

380.000€ sont destinés pour les MR(S),

67.000€ pour la cuisine.

18.000€ pour les crèches dont des travaux de rafraîchissements

50.000€ pour l’entretien des logements.

12.000€ pour la plate-forme de l’ILA, financé à 100% par le fédéral via une subvention de FEDASIL.

27.000€ pour la buanderie centrale (machines à laver, séchoirs,…).

Suite à l’enquête interne sur la mobilité, il est apparu que le personnel était demandeur d’un abri vélos sécurisés. C’est prévu !

Les commentaires sont fermés.