• Ath & Flaurea : " Le numéro d’enfumage a suffisamment duré "

    2518396084.jpgLors du  conseil communal du 22 août, les écolos Athois via Ronny Balcaen avaient posé les questions sur le dossier Flaurea

    Il avait dit ceci « Renoncer ou suspendre ? Quelle est la décision qui a été prise par Flaurea ? Il semble en tout cas que du côté des services de la Région wallonne, jusqu’il y a quelques jours, aucune demande d’arrêt de la procédure d’octroi du permis n’avait été reçue. Dans ces conditions, en l’absence d’une demande officielle, il semble peu probable que l’administration wallonne, sur la base d’un communiqué de presse, n’interrompe elle-même le suivi administratif du dossier. » Et le Bourgmestre avait quelque peu tempèré et avait expliqué ceci «  Qu’il n’y avait aucun doute sur le renoncement de Flaurea de produire du plomb et qu’il faisait entièrement confiance à M. Picard le boss de Flaurea »

    2489463733.jpg

    Mais aujourd’hui, les verts Athois ont reçu des nouvelles pas très rassurantes comme nous l’a expliqué le conseiller communal des Verts Ronny Balcaen « L’échange de mails qu'Ecolo-Ath publie laissera stupéfaits les Athois et Athoises qui croyaient avoir obtenu gain de cause après s’être mobilisés contre la relance  de la production de sels de plomb à Flaurea Chemicals. La procédure doit suivre son cours. Comme déjà confirmé à la commune, la demande de permis n’est pas retirée et la procédure doit suivre son cours. C’est en des termes très clairs qu’un manager de Flaurea Chemicals répond le 20 juillet dernier au fonctionnaire de la Région wallonne qui s’informe des intentions de l’entreprise. Ronny de poursuivre « Dans cette affaire, les faits 0361_001.jpgtroublants se succèdent. On sait déjà que l’entreprise a fait l’objet d’un avertissement de la Région wallonne pour avoir utilisé sa ligne de production de plomb sans autorisation. » Selon les dires du Bourgmestre en conseil communal, la situation devait être régularisée dès vendredi dernier, veille de ducasse. Depuis, rien n’est venu confirmer cette promesse.

    Pour Ronny Balcaen et Jessica Willocq, conseillers communaux, « Nous sommes bien loin des propos rassurants tenus le 7 juillet dernier lorsque Marc Duvivier annonçait urbi et orbi le retrait par l’entreprise de la demande de permis. Près de deux mois plus tard, rien n’est réglé. On ne dit pas la vérité aux gens. Nous demandons que le Bourgmestre, l’échevin de l’Environnement et le patron de Flaurea Chemicals confirment très rapidement dans une déclaration commune le retrait de la demande de permis. Le numéro d’enfumage a suffisamment duré. » Conclut les verts Athois. Les conseillers Ronny Balcaen et Jessica Willocq demandent que le Bourgmestre, l’échevin de l’Environnement et le patron de Flaurea Chemicals confirment très rapidement dans une déclaration commune le retrait de la demande de permis. Pour eux le numéro d’enfumage a suffisamment duré."

  • Ducasse d'Ath: Les Matelots de la Dendre vous donnent rendez-vous ce week-end

    Au « Palace », à Ath, les samedi 2 et dimanche 3 septembre à 16 H : Les « Matelots de la Dendre »  vont jouer Le Baron Tzigane, de Johann Strauss.

    Les Réservations se font par téléphone au 068/28.37.62.

    Fauteuils : 35 €

    Loges : 30 €

    Corbeilles : 20 €

    Étudiants : 30,25, 15€

  • Leuze: Par la magie des géants, Victor Lecoq va ressusciter

    IMG_2293.JPGCe week-end, le quartier Leuzois « Bon-air » va vivre au rythme de sa ducasse et cela durant quatre jours !

    Cette année, une nouvelle posture va faire son entrée dans le monde des géants leuzois et cela deux ans après la création de M. et Mme Bon-Air. Comme nous l’explique un des responsables Jérôme Brismée « Lorsque l’ASBL Bon-Air Renouveau a relancé le cortège folklorique dans les rues du quartier, un de ses membres, Alain Jorion avait créé un petit géant avec l’aide d’enfants du quartier. Ils l l’avaient prénommé Victor, en référence au Bébé Bon-Air de l’ancienne ducasse. »

    Quelques années plus tard, avec l’expérience acquise par la création de M. et Mme Bon-Air, l’ASBL a souhaité donner un nouveau souffle à ce géant par la création d’un nouveau.

    « Ce nouveau petit géant remplacera le géant Victor qu’une vingtaine d’enfants accompagnent lors du cortège de Bon-Air depuis la première édition en 2012. Victor avait été imaginé afin de rendre hommage au premier bébé Bon-Air de l’ancienne ducasse, Victor Lecoq décédé en 2015. » Explique Jérôme. Ce dernier de poursuivre « Ce géant, va permettre de former nos jeunes en leur apprenant à porter un géant, ce qui n’est pas le cas actuellement, et pour qu’à terme, quand ils seront en âge, ils puissent rejoindre l’équipe des porteurs de Monsieur et Madame et ainsi pérenniser notre Cortège, la sortie de nos géants à l’occasion de Bon-Air en Fête »

    IMG_2308.JPG

    Le nouveau petit Victor a été conçu par Julien Barthélemy pour la réalisation de la tête, Ludovic Tilly pour la confection des vanneries et à Nathalie Canon pour la confection des vêtements. « On peut oublier notre ami feu l’Athois Jean-Luc Boulart, sans qui la conception de ce nouveau géant n'aurait pas été possible. » conclut M. Brismée. De même, une telle manifestation ne pourrait avoir lieu sans la centaine de bénévoles qui oeuvreront tout au long de ce week-end festif.

    IMG_2303.JPG

    Le programme complet des festivités leuzoises

    Jeudi 31 août:

    14h 30 : Concours de pétanque pour les Séniors (+ 50 ans)

    15 à 19 h : Thé Dansant avec Monica et Jacques

    16 heures : Jeux populaires pour les enfants dans les rues du quartier

    19 heures : Inauguration du nouveau géant pour les enfants VICTOR

    19h30 : Démo de danse par The Young Talents

    20h45 : Retransmission du Match des Diables Rouges

    jazz_orchestra.jpg

    21h : Grand Orchestre International du SHAPE

    Vendredi 1 septembre:

    16h : Jeux populaires pour les enfants dans les rues du quartier

    A partir de 17 heures 30 : Réception VIP chez nos partenaires

    18h30 : Ladies Run (6 Km)

    18h45 : Course Nature (10 Km)

    20h : Beer pong & Jeu du clou

    A 22h15 : Concert : Black City plays Indochine

    Samedi 2 septembre :

    8 à 18 heures : Brocante dans les rues du quartier – Inscription en Ligne sur www.bon-air-renouveau.be ou au 0495 61 96 67 (Jacqueline)

    9 heures : Tournoi d’indiaca (sur sable et sur herbe) – Inscription en Ligne sur www.bon-air-renouveau.be

    14 heures : Bon-Air Boules - Pétanque

    Bon-Air Renouveau, asbl – rue des Combattants 4 – 7900 Leuze-en-Hainaut

    +32 487 41 61 72 - jerome.brismee@hotmail.com +32 476 78 52 45 - strubbe.laurent@gmail.com

    www.bon-air-renouveau.be

    14h : Grand jeu de piste pour les enfants

    19h : Souper – Apéro, jambon braisé et ses accompagnements, dessert - Inscription en Ligne sur www.bon-air-renouveau.be ou au 0487 41 61 72 (Jérôme) – PAF : 18 EUR/Adulte – 12 EUR/Enfant

    21h : Soirée dansante animée par l’Orchestre Why Note

    IMG_8820.JPG

    Dimanche 3 septembre :

    11h45 : Apéritif musical animé par Meli Blouw

    12h : Repas campagnard (assiette froide ou américain) - Inscription en Ligne sur www.bon-air-renouveau.be et au 0487 41 61 72 (Jérôme) – PAF : 12

    14 heures : Grand cortège folklorique avec en invité d'honneur le Showband Calypso de Zwevegem

    16h : Warm up animé par Bearded & Bearded

    18h : Rondeau final

    20h : Soirée de Clôture animée par Bearded and Bearded

    20h45 : Retransmission du Match des Diables Rouges

    23h : Fermeture du bar

    Entrée gratuite les 4 jours, présence de loges foraines  

  • Ducasse d'ath: "Ma grande fierté aura été d’appartenir à un groupe"

    CHRISTINE DEMESSE SAMSON.JPGCe dimanche au sein du cortège de ce dimanche, certains ont fait pour la première fois leur entrée au sein de la grande messe Athoise tandis que pour d’autres, ils faisaient leur dernière ducasse.

    C’était le cas de Christine Demesse, la seule femme porteuse au sein des porteurs de géants. Christine appartient une grande famille de porteurs du géant Samson : les Demesse. Elle a repris le flambeau de la famille, qui avait été initié par son arrière-grand-père.

    Son entrée dans les années nonante avait fait jasé comme elle nous l’explique « Je suis entrée au sein du groupe Samson en 1994. Mais je suivais le géant depuis l’âge de 4 ans ». Alors que rien ne destinait Christine à devenir porteuse par le fait que c’était une femme, sa passion pour son géant était plus fort que tout « Il faut savoir que rien présageait que j’allais devenir porteuse. Au fur et à mesure que je grandissais je portais le géant. Jusqu’au jour où j’ai pu le soulever et le faire avancer ». Christine de poursuivre : « Etre porteuse, c’est quelque chose que j’aspirais. Je voulais montrer à tout le monde que je savais porter comme mes cousins ». Sans oublier que le monde des porteurs n’est composé que d’hommes et quand une femme vient un peu bousculer les traditions…cela n’a pas fait que des heureux « Au sein du groupe Samson, cela s’est très bien passé. Par contre à l’extérieur,

    IMG_2652.JPG

    j’ai reçu pas mal de critiques. Je ne vais trahir en rien en disant que le monde des porteurs est peut-être assez matchiste. Mais par la suite, les porteurs se sont habitués à me voir porter ». Malgré tout Christine n’avait pas un rôle facile « Je faisais principalement toutes les pauses entre toutes les danses. Mais il m’est arrivé de faire quelques danses ». Christine de poursuivre « Ma grande fierté aura été d’appartenir à un groupe et au fil du temps, il est devenu ma seconde famille ». Et ce dimanche, elle effectuera sa dernière ducasse avec son géant Samson et comme l’a écrit dans une chanson, l’historien Christian Cannuyer sur le géant biblique « Samson, Samson, nos yeux brillent d’émotion » Mais ce dimanche, il n’y aura pas que les yeux de Samson qui brilleront d’émotion.

    CHRISTINE DEMESSE SAMSON 2.JPG

  • Ath: Deux écoles de la cité des Géants ont été récompensées

    Capture.PNGChallenge Ecole Zero Watt » deux écoles Athoises récompensées

    Les écoles primaires et maternelles participantes devaient tenter de diminuer au maximum la consommation d'électricité de leur école.

    Avec "Ecole Zéro Watt", les élèves se sont éveillés aux enjeux de l’énergie, ils devaient débusquer les consommations cachées ou inutiles dans l’école, ils ont appris de nouveaux gestes pour réaliser un maximum d’économie d’énergie électrique. Ils etaient aidés par des accompagnateurs spécialisés en éducation à l’énergie.

    L’école gagnante de ce challenge etai l’école qui parvenait à réduire sa consommation d’électricité de minimum de 10%. Des distinctions ont attribuée aux écoles qui ont ete les plus économes, celles qui ont eu des consommations les plus faibles par élèves et celles qui ont le projet pédagogique ou citoyen le plus innovant.

    3560709223.jpgParmi les écoles participantes, on retrouve deux écoles Athoises. L’école communale de Maffle a obtenu le 1er prix de l’économie, avec une diminution de 43% d’électricité. Cette école communale se voit notamment récompensée d’une photocopieuse.

    Une autre école de l'entité se voit recevoir un prix. L’école communale Georges Roland a été récompensée par le 2e prix de la pédagogie

  • Jeu de balle: On pense déjà au 8 de Septembre....

     

    2551039880.jpg

    Depuis quelques jours, les cartes d’entrée pour le tournoi ballant, le « 8 de Septembre sont déjà disponibles, elles sont à 7€ et vous donne droit à une place assise (fauteuil). Les formations suivantes seront présentes : Kerksken, Baasrode, Thieulain et Isières

    Une balle d’argent sera offerte au meilleur joueur. A partir de 11H30, sous chapiteau, le traditionnel « Moules frites ». Pour les réfractaires aux moules , il y aura l’Americain–Frites

    De plus, Le Musée National des Jeux de Paume situé à l’Hôtel de Ville d’ATH, Grand Place, sera accessible au public de 10 à 14 h.

    700010194.jpg

    Infos: Patrice Bougenies au 0496/99.40.66 pour les places et les repas-moules.

  • Ath: " Après le frigo solidaire, la boîte à livres solidaire"

    20819701_1799233990366927_695662431000491518_o.jpg

    Vu l'intérêt manifesté pour le frigo solidaire, le CPAS a décidé de développer l’espace ouvert de convivialité et de partage situé aux abords de nos services sociaux en mettant à disposition une boîte à livres pour favoriser le « livres-échanges ».

    Comme l’a souligné le Président du CPAS Athois, Christophe Degand « L'expérience du frigo a montré que les gens se prennent au jeu et respectent le matériel. La population s'est appropriée cet espace comme en témoignent les petits gestes de gratitude. Le principe de la boîte à livres est simple et déjà bien connu : une personne dépose un livre dont elle accepte de se séparer et en échange, elle peut emporter gratuitement un autre livre se trouvant dans la boîte : un livre apporté pour un livre emporté. Le modèle de cette bibliothèque de rue a été conçu et réalisé dans le cadre de notre partenariat avec l'école Sainte-Gertrude de Brugelette et plus particulièrement les professeurs de la section EBE (Entretien du Bâtiment et de l’Environnement) qui ont confectionné la partie décorative. L’armoire a été réalisée par le service technique du CPAS.

    La boîte est déjà bien achalandée grâce aux livres offerts par la CROIX ROUGE

    « Le modèle est typiquement athois car il s'inspire de notre patrimoine culturel. Raison pour laquelle nous avons choisi la période de ducasse pour lancer notre projet et dévoiler cette œuvre artistique.

    20799874_1799234570366869_2289799820573092054_n.jpgL'usage de cette boîte est gratuit et anonyme. Chacun peut librement profiter de cette bibliothèque de rue, permettant ainsi de tisser des liens sociaux et de se faire des cadeaux. Seule condition : amener des livres, des bandes dessinées en bon état et « tout public ».

    Au-delà de la convivialité, Le CPAS souhaite, par ce projet porté spontanément par les habitants, rendre accessible les livres au plus grand nombre et en particulier à la jeunesse, redonner le goût de la lecture et l'envie de fréquenter les bibliothèques et les librairies. Les personnes intéressées par la confection d'une boîte à livres inspirée du modèle présenté peuvent d’ailleurs contacter le CPAS pour plus d’informations.

  • Ducasse d'Ath: Les chiffres de la police pour ce week-end de la ducasse

    IMG_2510.JPG

    Plus de 100.000 personnes sur le week-end (dont 60.000 le dimanche)

    Environ 400 policiers (dont 150 le dimanche).

    • 14 arrestations administratives
    • 1 arrestation judiciaire (coups et blessures)
    • Une dizaine de procès-verbaux judiciaires (coups et blessures, détention d’armes, stup)
    • Saisie d’un tazer, une matraque télescopique et deux coups de poing américain.
    • 3 procès-verbaux pour vente d’alcool à des mineurs d’âge
    • 39 véhicules enlevés par dépanneurs :

    Les causes :

    • Stationnements sur places PMR
    • stationnements bloquant les barrages fixes (voies de sorties plan cata)
    • stationnements empêchant le passage des véhicules de secours
    • stationnement sauvage mettant gravement en danger la sécurité des piétons
    • Plusieurs sweepings effectués par les chiens détecteurs d’explosifs (dans bâtiments) et une intervention sur un sac suspect qui s’est avérée négative.
    • Trois enfants signalés perdus et retrouvés.
    • PAS de vols dans véhicules signalés
    • Une dizaine de véhicules stationnés avaient leur vitre ouverte, les propriétaires ont été avertis. De nombreuses interventions conjointes des services de secours pour des malaises dus à la chaleur ou des consommations excessives d’alcool.
    • POLICE ATH 5.JPGUne spectatrice de 67 ans blessée légèrement par une pièce tombée d’un des chars du cortège.
    • Une grosse bagarre (règlement de compte) le vendredi soir sur la Grand-Place entre bandes des motards. Intervention ferme d’une trentaine de policiers avec des chiens pour rétablir l’ordre avec une arrestation.
    • Plusieurs petites bagarres entre particuliers imbibés d’alcool.

    IMG_2718.JPG« Réelle plus-value du dispositif caméra de la police fédérale aussi bien sur le plan du suivi des festivités de manière générale, de la coordination des secours, de la recherche d’enfants disparus, de la détection de comportements délictueux ou suspect et d’éléments de preuve en matière judiciaire. » a conclut le commissaire divisionnaire Fréderic Pettiaux