Ducasse d'ath: "Ma grande fierté aura été d’appartenir à un groupe"

CHRISTINE DEMESSE SAMSON.JPGCe dimanche au sein du cortège de ce dimanche, certains ont fait pour la première fois leur entrée au sein de la grande messe Athoise tandis que pour d’autres, ils faisaient leur dernière ducasse.

C’était le cas de Christine Demesse, la seule femme porteuse au sein des porteurs de géants. Christine appartient une grande famille de porteurs du géant Samson : les Demesse. Elle a repris le flambeau de la famille, qui avait été initié par son arrière-grand-père.

Son entrée dans les années nonante avait fait jasé comme elle nous l’explique « Je suis entrée au sein du groupe Samson en 1994. Mais je suivais le géant depuis l’âge de 4 ans ». Alors que rien ne destinait Christine à devenir porteuse par le fait que c’était une femme, sa passion pour son géant était plus fort que tout « Il faut savoir que rien présageait que j’allais devenir porteuse. Au fur et à mesure que je grandissais je portais le géant. Jusqu’au jour où j’ai pu le soulever et le faire avancer ». Christine de poursuivre : « Etre porteuse, c’est quelque chose que j’aspirais. Je voulais montrer à tout le monde que je savais porter comme mes cousins ». Sans oublier que le monde des porteurs n’est composé que d’hommes et quand une femme vient un peu bousculer les traditions…cela n’a pas fait que des heureux « Au sein du groupe Samson, cela s’est très bien passé. Par contre à l’extérieur,

IMG_2652.JPG

j’ai reçu pas mal de critiques. Je ne vais trahir en rien en disant que le monde des porteurs est peut-être assez matchiste. Mais par la suite, les porteurs se sont habitués à me voir porter ». Malgré tout Christine n’avait pas un rôle facile « Je faisais principalement toutes les pauses entre toutes les danses. Mais il m’est arrivé de faire quelques danses ». Christine de poursuivre « Ma grande fierté aura été d’appartenir à un groupe et au fil du temps, il est devenu ma seconde famille ». Et ce dimanche, elle effectuera sa dernière ducasse avec son géant Samson et comme l’a écrit dans une chanson, l’historien Christian Cannuyer sur le géant biblique « Samson, Samson, nos yeux brillent d’émotion » Mais ce dimanche, il n’y aura pas que les yeux de Samson qui brilleront d’émotion.

CHRISTINE DEMESSE SAMSON 2.JPG

Les commentaires sont fermés.