• Ath: Ce soir, une séance de cinéma en plein air aura lieu à la Place Ernest Cambier

    574031008.jpg

    Le célèbre film belge Dikkenek projeté sur la Place Ernest Cambier. Disponible à tous sous un ciel étoilé muni de votre chaise, canapé ... ou assis par terre

    Dikkenek est un film belge, produit par Eric Bassoff et Marc Libert, réalisé par Olivier Van Hoofstadt, sorti le 21 juin 2006 au cinéma. « Dikkenek » est l’expression bruxelloise qui désigne un « gros cou », un vantard, une « grande gueule. Bien qu'à sa sortie le film soit un échec commercial, sa sortie vidéo en a fait, au fil des années, un film culte.

    18629488.jpg

    Infos

    Ou: Place Ernest Cambier

    Quand : le 22 juillet

    De 22hrs a 23h30

    Et c’est gratuit

  • Ath: Les bonnes infos de ce 21 juillet

    untitled.png

    Vendredi 21 juillet

    Pharmacie Fourmy  

    Rue Cavée, 16

    7830 Bassilly

    068 55 19 08

    untitled.png

    Vendredi 21 juillet

    Dr Henkes  

    Rue de la Quemogne, 3

    7950 Huissignies

    069 84 46 90

    www.gardeveterinaire.be

  • Maffle: Deux œuvres de l’artiste Jean-Joseph Bottemanne sont conservées dans la région

    Calvaire la vierge 1991.jpgJean-Joseph Bottemanne (1723-1794) est un tailleur de pierre de Soignies qui a réalisé de nombreux monuments en pierre bleue dans sa ville natale et dans toute la région voisine. Il laisse des œuvres dans plusieurs localités du Hainaut, d’Erquelinnes à Mainvault en passant pas Lens ou Lombise.

    Deux œuvres impressionnantes de l’artiste sont conservées dans la région d’Ath. Le calvaire de Lens, situé le long de la chaussée d’Ath à Mons, est daté de 1749. Le jeune tailleur de pierre ne signe pas son œuvre constituée de sculptures séparées, Moïse, la Vierge Marie, Marie-Madeleine au pied de la croix, saint Jean et David.

    A Mainvault, en 1775, Jean-Joseph Bottemanne s’affirme comme sculpteur, il laisse sa marque (IB) et appose sa signature. Les mêmes personnages se retrouvent autour du Christ crucifié. A Lens, cette figure à l’origine en bois a été remplacée par une œuvre en fonte alors qu’à Mainvault, l’ensemble est en pierre bleue. Au pied de la croix, les anges entourent Marie-Madeleine et l’évocation de l’enfer. Ces œuvres témoignent de l’influence de l’art baroque qui a marqué l’artisan sonégien.

    Les deux œuvres s’inscrivent aussi dans la vie populaire régionale. A Lens, l’expression « on va padière David », signifie que l'on se rend au cimetière qui jouxte le calvaire et que l’on redoute la mort. On implore saint Jean pour favoriser la marche des enfants. A Mainvault, le calvaire s’animait autrefois lors de la fête de Pâques. Les jeunes gens s’y rendaient pour trouver l’âme sœur et assurer la prospérité de leur union. Les agriculteurs lui demandaient de bonnes récoltes.

    Calvaire Saint Jean 3 1991.jpgL’exposition, conçue par Gérard Bavay, docteur en histoire, permet de replacer toute l’œuvre de Jean-Joseph Bottemanne dans son contexte régional et historique. Elle est présentée au Musée de la Pierre de Maffle du 8 juillet au 10 septembre 2017.

    Exposition accessible du mardi au vendredi (14-17h) mais aussi les dimanches et fériés de 14 à 18h.

    Infos

    au Musée 068/26.92.36

    Courriel: museedelapierre@hotmail.fr

    ou à l’Office de Tourisme d’Ath (068/26.51.70 ou par mail office.de.tourisme@ath.be

     

  • Ghislenghien: Une aide de 100.000 € pourrait être obtenue pour un projet de mobilité douce

    Capture 2.PNGLa Ville a été saisie d’un appel à projets intitulé « Subvention mobilité douce 2017 » relayé par l’Agence de développement territorial IDETA. Ce dernier concerne l’aménagement d’un ou de plusieurs raccordements au RAVEL et l’aménagement de liaisons intervillages. Une aide de 100.000 € couvrant 75% du coût des projets pourrait être obtenue pour autant que notre projet soit déposé pour le 4 août prochain. La ligne ferrée industrielle Ath- Ghislenghien comportait autrefois deux voies ferrées. L’une d’entre elles à vocation industrielle desservant la zone économique de Ghislenghien a été conservée. L’autre a été démontée et l’assiette solidement établie et composée de grenailles est ainsi libérée. Il appert de contacts établis avec la SNCB que cette dernière pourrait remettre à la Ville tout ou partie de la longueur et de la largeur libérées pour y établir en toute sécurité une voie douce. Comme le dit la note du collège “Le projet nécessite la pose d’un treillis de sécurité de 1 mètre de hauteur pour séparer la voie industrielle de l’assiette de la voie lente.

    Un revêtement perméable faisant appel à des matériaux durables conviendrait parfaitement aux circulations définies en mode doux. Le projet prévoit aussi d’intégrer une gaine dans l’assiette permettant ultérieurement de développer l’éclairage aux endroits les plus sensibles, mais aussi des panneaux avertisseurs à l’un ou l’autre endroit où traverse une voirie communale.”

    Capture.PNGSentier le long de la ligne L287 Ath – Ghislenghien.

    A l’origine cette ligne s’appelait la ligne 94 et allait de Halle à Blandain (frontière Française).

    En Septembre 1985, lors de la construction de la ligne TGV, une nouvelle section Marcq - Ath a été crée.

    La partie entre Marcq et Ghislenghien a été déferrée, la partie Ath – Ghislenghien a été transformée en ligne industrielle, pour la société GEFCO.

  • Ath & Meslin-l'Evêque: Les Athois vont commémorer la fête nationale!

    imagesYU3XUHNA.jpgA Meslin-l'Evêque

    Le 21 juillet

    Commémoration en l’honneur des Meslinois qui ont servi leur patrie lors de la Revolution belge en 1830

    Le vendredi 21juillet à 9h30, face au café « Le Tchop » rue Centrale à Meslin-l'Evêque, les Autorités communales, les associations patriotiques et la fanfare de Meslin l'Evêque défileront en direction des deux monuments pour y déposer une gerbe.

    A Ath

    Fete Nationale

    Le vendredi 21juillet a 11h, en l'eglise Saint Julien,le bourdon retentira. Le Te Deum sera preside par Monsieur le Doyen Xavier NYS.

  • Ath: « TUC RAIL envisage de supprimer des passages à niveaux »

    1154815164_ID6783387_havinnes_120030_H3CK14_0.jpgOn le sait, la SNCB cherche à faire des économies. Du coup, elle cherche notamment à supprimer des passages à niveaux au sein de la cité des Géants. Et à ce sujet Marc Duvivier n’est pas d’accord. Il estime qu’il y a d’autres choses plus utiles et moins couteuses à exécuter comme il nous l’explique « Dans le cadre des mesures de sécurité, TUC RAIL envisage de supprimer des passages à niveaux. J’ai abordé ce point dernièrement à Ideta lors d’un collège des Bourgmestres de la Wallonie Picarde et personne ne s’est ébroué de cela. Mais attention, il est plus que temps de bouger car les propositions faites par Stractec (un bureau d'études en mobilité, économie des transports, environnement et aménagement du territoire) désigné par TUC RAIL prévoient des suppressions des passages à niveaux au sein du centre-ville aussi que dans nos campagnes (Isières, Irchonwelz et Villers sont concernés). Le Bourgmestre de poursuivre « Ils seraient remplacés par des kilomètres de routes , par des passages sous voie, par des ponts avec des investissements qui me paraissent colossaux et qui vont remettre en cause à certains endroits le bon aménagement des lieux et même couper les villages de leurs sources, de leurs écoles…etc… ». A la demande de Marc Duvivier, Ideta va constituer un groupe d’étude et cela très rapidement « TUC RAIL et STRATEC pourraient supprimer des liaisons qui à nos yeux sont importantes. Par contre, pour ces deux organismes, elles ne le sont pas. Nous devons être vigilants. Nous demanderons une réflexion d’ensemble et non pas en chambre comme le font TUC RAIL et STRATEC » conclut le Bourgmestre Athois.

  • Ath: Remportez un vélo et d'autres cadeaux avec votre recyparc

    Capture.PNG

    Jusqu’au 28 juillet, chaque recyparc de Wallonie picarde et du Sud-Hainaut accueillera durant une semaine une hôtesse ou un steward qui invitera les visiteurs qui le souhaitent à répondre par oui ou par non à trois questions sur le tri des PMC. Une question subsidiaire permettra de déterminer 26 gagnants, qui auront la chance de remporter un vélo. Des livrets de jeux du tri pour enfants seront aussi distribués gratuitement, avec des stickers, des coloriages, des boîtes de crayons...

    Dans le cadre de cette campagne d’information, menée à l’initiative de l’Intercommunale Ipalle et de Fost Plus, des conseillers auront la mission d’aider les utilisateurs. L’accent sera donc mis sur les « PMC » (bouteilles et flacons en Plastique – emballages Métalliques – Cartons à boissons). Des tuyaux pour le concours ? Les raviers en aluminium (lazagnes, pizzas), les bombes de crème fraîche, les capsules métalliques, les flacons de shampoing et de gel douche, les flacons et aérosols de déodorant et les petites bouteilles de yaourt à boire sont destinés aux PMC tandis que les pots de yaourt, pots de glace et raviers à champignons doivent être mis dans le sac-poubelle...

    Du 24 au 28 juillet : Ath, Comines, Enghien, Estaimpuis, Leuze, Sivry-Rance.

    Pour toute information : IPALLE – Service Communication Chemin de l’Eau Vive, 1 7503 FROYENNES

    Tél : 069/84.59.88 - Fax : 069/84.51.16 E-mail : info@ipalle.be - Site web : www.ipalle.be