Ath: Une solution pour les déchets " Créer des points d’apport, des bulles enfouies dans le sol "

DECHETS ATH 1.JPGLors du dernier communal de la cité des Géants, les conseillers ont discuté des déchets. On le sait, les villes doivent trouver des moyens soit pour les réduire ou de trouver d’autres alternatives La ville d’Ath pense à une autre technique qui est celle utilisée par certains pays nordiques et la Hollande, celle de créer des points d’apport, des bulles enfouies dans le sol avec des dispositifs. Pour le conseil, « de nouveaux efforts doivent être envisagés et engagés à court, moyen et long terme pour sensibiliser la population à cette réduction de déchets. Les mesures qui devront être étudiées devront associer de près les associations et les habitants, ainsi que ceux qui développent des activités économiques. Sans campagnes continues de sensibilisation notamment déjà au sein des écoles, toute tentative de réduire ce volume sera voué à un échec partiel. »

Il y a peu, le directeur général de l’intercommunale et son adjoint ont, avec le bourgmestre, recherché et trouvé un terrain idéalement situé en prolongement du parc à conteneurs actuel. Il permettra d’étendre l’offre de recyclage tout en facilitant encore l’accès des citoyens d’Ath et d’ailleurs à ce parc d’une nouvelle génération.

« Au-delà, il restera toujours des déchets. Une autre technique est celle utilisée par certains pays nordiques et la Hollande, de créer des points d’apport, des bulles enfouies dans le sol avec des dispositifs d’acceptation, de pesée, d’identification, situées à des endroits bien

DECHETS ATH 2.JPG

choisis pour ne pas défigurer notre environnement », a expliqué le maïeur des Athois. Ce dernier de poursuivre : « Ces parcs d’apport seraient disposés sur les axes principaux, routes de grande communication, des endroits très fréquentés à portée des agglomérations sans être inclus dans un noyau d’habitations aussi petit soit-il. De plus, Ipalle qui dit que notre parc à conteneurs est dépassé, pense à en construire un nouveau dans le prolongement de l’actuel et là on pourrait installer des bulles enfouies où les habitants pourraient déposer leurs déchets ». Marc Duvivier de souligner une chose importante : « Malgré toutes ces alternatives, il ne sera pas question de supprimer les collectes à domicile. Parce que notre population vieillit et que les gens sont de plus en plus friands de services proches de chez eux. Pour nous, il est hors de question de revoir notre stratégie pour la collecte à domicile

Les commentaires sont fermés.