Ath: Les travailleurs communaux devront à nouveau faire sans leur prime de fin d'année

CONSEILATH SEPT.jpgLors du conseil communal de ce lundi, il y avait un point qui intéressait le personnel communal, c’est celui de leur prime de fin d’année : allait-il la recevoir ou pas ? Et bien les travailleurs communaux en seront une fois de plus marris. Car depuis 2013, ils ne la reçoivent plus. Le bourgmestre Marc Duvivier se justifie : « De multiples incertitudes planent toutefois sur l'avenir proche, compte tenu de décisions encore à intervenir à d'autres niveaux de pouvoir, qu'ils soient wallons ou fédéraux, et qui impacteront inévitablement les recettes attendues . » Le bourgmestre de poursuivre : « Le collège communal en arrive à la conclusion que les paramètres financiers globaux ayant conduit à la décision prise en 2013 doivent encore être pilotés par la prudence et propose de ne pas octroyer l'allocation de fin d'année 2016. »

Une nouvelle monnaie locale

La réaction de l’opposition ne s’est pas fait attendre via Ronny Balcaen du groupe Ecolo : « Sur ce point, vous tenez un discours à deux voix. Quelques points auparavant vous estimer que la ville doit avoir une vision future et doit continuer à investir et dans ce cas présent, vous demandez aux travailleurs de se serrer la ceinture. Je ne vous suis plus! » Et Laurent Postiau du Cdh de poursuivre : « Vous dites que nous ne disposons pas de richesses naturelles mais ici vous avec un personnel communal hors-pair. Ne pourriez-vous faire un effort particulier pour ces travailleurs qui méritent tout notre estime ». Le bourgmestre de rétorquer : « Les travailleurs communaux devraient recevoir en 2018 (NDLR : le maïeur a choisi cette date vraiment au hasard, sans coïncidence électorale, bien sûr…) l’équivalent de leur prime de fin d’année en chèques repas qu’ils touchaient auparavant ». Et il promet quelques surprises. Le Bourgmestre pourrait lancer une monnaie locale comme à Liège. La monnaie locale a pour vocation de soutenir une économie locale. Cette monnaie pourrait être utilisable auprès de commerçants. A Liège, elle s’appelle la Vareuse et dans la cité des Géants, le nom serait vite trouvé : « Le Goliath ».

Les commentaires sont fermés.